La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les droits de la personne âgée Mieux vivre chez soi Bénéficier daides Trouver un nouveau lieu de vie Franck CONAN Responsable de coordination du CLIC ALLIAGE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les droits de la personne âgée Mieux vivre chez soi Bénéficier daides Trouver un nouveau lieu de vie Franck CONAN Responsable de coordination du CLIC ALLIAGE."— Transcription de la présentation:

1 Les droits de la personne âgée Mieux vivre chez soi Bénéficier daides Trouver un nouveau lieu de vie Franck CONAN Responsable de coordination du CLIC ALLIAGE I.F.S.I Salon de Provence 13 juin 2007

2 De qui parle-t-on? Quest-ce quune personne âgée? Quest-ce quune personne âgée? Quest-ce quune personne « dépendante »? Rester chez soi? / Quand Intégrer un nouveau lieu de vie? Mais surtout Permettre à la personne de rester au centre du dispositif!

3 Plan Solidarité Grand âge 2007 – 2012 Nombre égal de personnes âgées de plus de 85 ans entre 1995 et 2005 mais il passera de à entre 2005 et La perte dautonomie toucherait 6 à 7% des personnes de 60 ans et plus. But : Prévenir et prendre en charge la dépendance liée au grand âge. Prévenir et prendre en charge la dépendance liée au grand âge. Développer loffre de soins et services à domicile. Développer loffre de soins et services à domicile. Actuellement, fonctionnement binaire entre le domicile et lentrée en établissement : il faut à terme offrir une palette de services de jour. Actuellement, fonctionnement binaire entre le domicile et lentrée en établissement : il faut à terme offrir une palette de services de jour. Arrêter la rupture entre la prise en charge sanitaire et celle médico- sociale. Le manque de coordination entraîne une augmentation de la durée moyenne du séjour hospitalier. Arrêter la rupture entre la prise en charge sanitaire et celle médico- sociale. Le manque de coordination entraîne une augmentation de la durée moyenne du séjour hospitalier. Pas de prise en charge gériatrique spécifique à lhôpital alors que les personnes âgées représentent 70% des personnes admises aux urgences. Pas de prise en charge gériatrique spécifique à lhôpital alors que les personnes âgées représentent 70% des personnes admises aux urgences.

4 Réforme en 5 axes Donner aux personnes âgées dépendantes le libre choix de rester chez elles en développant les services de soins et daide à domicile, en soutenant davantage les aidants familiaux, en assurant une continuité entre domicile et maison de retraite. Donner aux personnes âgées dépendantes le libre choix de rester chez elles en développant les services de soins et daide à domicile, en soutenant davantage les aidants familiaux, en assurant une continuité entre domicile et maison de retraite. Inventer la maison de retraite de demain en augmentant le nombre de soignants, en améliorant la qualité de vie et en maîtrisant les prix. Inventer la maison de retraite de demain en augmentant le nombre de soignants, en améliorant la qualité de vie et en maîtrisant les prix. Adapter lhôpital aux personnes âgées en développant la filière gériatrique. Adapter lhôpital aux personnes âgées en développant la filière gériatrique. Assurer le financement solidaire de la dépendance. Assurer le financement solidaire de la dépendance. Insuffler une nouvelle dynamique à la recherche et à la prévention. Insuffler une nouvelle dynamique à la recherche et à la prévention.

5 LE LIBRE CHOIX DU DOMICILE Être soigné à la maison : Être soigné à la maison : - doubler les capacités dHAD dici 2010 (de 8000 à lits). - développer le nombre de places en SSIAD. - assurer une présence médicale sur lensemble du territoire (avec augmentation de 20% de la rémunération des libéraux installés dans des zones déficitaires). Plus de services à domicile Plus de services à domicile - Les « Plans dAction Personnalisés », bilans des besoins donnant accès à une gamme de services adaptés. - Formation des professionnels de laide à domicile à repérer les signes précurseurs de la dépendance comme les pertes de mémoire ou la dénutrition.

6 LE LIBRE CHOIX DU DOMICILE (2) Droit au répit pour les aidants familiaux : Droit au répit pour les aidants familiaux : - Développer Accueil de jour et temporaire. - Expérience de type « Baluchon ». Créer de nouvelles formes de logement, mieux adaptées au grand âge : Créer de nouvelles formes de logement, mieux adaptées au grand âge : - encourager le développement des « Résidences Services » permettant aux personnes dêtre propriétaire de leur logement et de bénéficier de services collectifs. - développer laccueil familial et les maisons familiales en créant un statut des accueillants familiaux. - favoriser laménagement du domicile (instauration de crédit dimpôts).

7 INVENTER LA MAISON DE RETRAITE DE DEMAIN Une palette de services diversifiés : Une palette de services diversifiés : Prévoir dans les nouveaux établissements des places daccueil de jour et temporaire, SSIAD, services daide à domicile ou réseau daccueillants familiaux. Plus de personnel: Plus de personnel: - Développer lanimation. - Renforcer lintervention des paramédicaux. Plan de recrutement et de formation des métiers du grand âge Plan de recrutement et de formation des métiers du grand âge

8 INVENTER LA MAISON DE RETRAITE DE DEMAIN (2) La lutte contre la maltraitance : améliorer le signalement, renforcer la prévention. La lutte contre la maltraitance : améliorer le signalement, renforcer la prévention. - Numéro et dispositif national découte et de traitement des situations. - Renforcer le processus de signalement entre les établissements et les services de lEtat (1 référent dans chaque DDASS). - Contrôles accrus des établissements. - Développement de la prévention : autoévaluation annuelle, contrôle du recrutement, prévention de lépuisement. - Renforcer les sanctions et le suivi des mesures de corrections. Maitriser le prix payé par les personnes âgées et leur famille : Maitriser le prix payé par les personnes âgées et leur famille : - Le cout à la charge du résident reste en moyenne de Continuer la modernisation des établissement. Augmenter le nombre de places en établissements. Augmenter le nombre de places en établissements.

9 ADAPTER LHOPITAL AUX PERSONNES AGEES Les personnes âgées représentent 1/3 des hospitalisations et 2/3 des admissions non programmées. Une personne âgée fragile hospitalisée peut présenter un risque majeur de déstabilisation et de perte dautonomie. Il faut donc non seulement soigner lorgane à lorigine de lhospitalisation mais surtout évaluer tous les facteurs de risque dentrée dans la dépendance. Développer une médecine gériatrique Développer une médecine gériatrique Le manque de lits gériatriques provoque une longue attente aux urgences ou une orientation vers un service ne correspondant pas à létat de la personne. Aussi une sortie mal ou non préparée peut entrainer une rechute ou une réhospitalisation.

10 ADAPTER LHOPITAL AUX PERSONNES AGEES (2) Doù des filières de soins gériatriques permettant une prise en charge globale de la personne âgée, la préservation de » son autonomie et un retour à domicile dans les meilleures conditions. Elles comprennent : - une unité de court séjour pour accueillir les patients sans passer par les urgences en provenance du domicile, des maisons de retraite ou des services de soins à domicile. - une unité de soins de suite et de réadaptation. - une équipe mobile gériatrique, avec un hôpital de jour, des consultations spécialisées et notamment des consultations mémoire (permettant un diagnostic précoce de la maladie dAlzheimer avec un médecin gériatre, neurologue et/ou psychiatre, neuropsychologue, infirmière, assistante sociale...) - un nombre de lits de soins de longue durée adapté aux besoins.

11 ADAPTER LHOPITAL AUX PERSONNES AGEES (3) Resserrer les liens entre le domicile, les maisons de retraite et lhôpital. Resserrer les liens entre le domicile, les maisons de retraite et lhôpital. Créer des réseaux de soins avec des conventions systématiques entre les différents partenaires et développement des réseaux de santé gérontologiques. Ces réseaux unissent médecins généralistes, services daide et de soins à domicile, maisons de retraite et hôpitaux. Informer en temps réel sur les places disponibles en services hospitaliers, maisons de retraite et dans les services à domicile par les CLIC et les réseaux de santé.

12 INSUFFLER UNE NOUVELLE DYNAMIQUE à LA RECHERCHE ET à LA PREVENTION Politique de prévention des maladies liées au vieillissement : consultation gratuite de prévention pour les plus de 70 ans. Politique de prévention des maladies liées au vieillissement : consultation gratuite de prévention pour les plus de 70 ans. Dans le cadre du programme « Bien vieillir », financer des projets valorisant les activités physiques, les pratiques alimentaires saines et le lien entre générations. Dans le cadre du programme « Bien vieillir », financer des projets valorisant les activités physiques, les pratiques alimentaires saines et le lien entre générations. Programmes de recherche sur les maladies du Grand âge, en particulier Alzheimer, Parkinson et les pathologies apparentées. Elles sont responsables de 70% des entrées en institution et 72% des demandes dAPA. Programmes de recherche sur les maladies du Grand âge, en particulier Alzheimer, Parkinson et les pathologies apparentées. Elles sont responsables de 70% des entrées en institution et 72% des demandes dAPA. Accélérer la mise en œuvre du Plan Alzheimer (consultations mémoire et Centres Mémoire de Ressources et de Recherches). Accélérer la mise en œuvre du Plan Alzheimer (consultations mémoire et Centres Mémoire de Ressources et de Recherches).

13 Les Lieux Ressources Les CCAS Les Maisons départementales de la solidarité Les CLIC Les CLIC Les réseaux de santé Les filières gériatriques

14 LES C.L.I.C Centres Locaux dInformation et de Coordination Gérontologique Circulaire du 18 mai 2001 Circulaire du 13 août 2004 (relative aux libertés et responsabilités locales) Dans le département des Bouches du Rhône: Dans le département des Bouches du Rhône: 10 CLIC sous la tutelle du Conseil Général 80% de la population couverte

15 Un guichet daccueil, découte, dinformation, dévaluation, dorientation et de coordination pour les personnes âgées de 60 ans et plus et leur entourage familial et social, pour les professionnels de la gérontologie et du maintien à domicile, des secteurs sanitaire, administratif et social

16 LES MISSIONS DU CLIC Les missions sont déclinées en fonction du niveau de label: niveau 1 informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux niveau 1 informer, orienter, faciliter les démarches, fédérer les acteurs locaux niveau 2 évaluer les besoins, élaborer un plan daccompagnement, ou un plan d'intervention par un entretien personnalisé au local ou à domicile niveau 2 évaluer les besoins, élaborer un plan daccompagnement, ou un plan d'intervention par un entretien personnalisé au local ou à domicile niveau 3 assurer le suivi du plan daide, en lien avec les intervenants extérieurs, coordonner en favorisant la collaboration entre les professionnels pour une prise en charge global et personnalisée. niveau 3 assurer le suivi du plan daide, en lien avec les intervenants extérieurs, coordonner en favorisant la collaboration entre les professionnels pour une prise en charge global et personnalisée. Développer des projets pour améliorer les conditions de vie (OBSERVATOIRE GERONTOLOGIQUE)

17 LACCES AUX DROITS Passage à la retraite Passage à la retraite Fiscalité Fiscalité Allocation Personnalisée dAutonomie Allocation Personnalisée dAutonomie Protection sociale Protection sociale Protection juridique Protection juridique Aide administrative... Aide administrative...

18 Mieux vivre chez soi Aménagement de lhabitat / Aides techniques Aménagement de lhabitat / Aides techniques Dispositifs de maintien à domicile Dispositifs de maintien à domicile Aide à domicile Aide à domicile Portage de repas Portage de repas Petits travaux Petits travaux Téléassistance Téléassistance Transports Transports Vie sociale et culturelle Vie sociale et culturelle

19 Trouver un nouveau lieu de vie Recherche de logement Recherche de logement Familles daccueil Familles daccueil Foyers logement Foyers logement Accueil de jour Accueil de jour Hébergement temporaire Hébergement temporaire E.H.P.A.D (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) E.H.P.A.D (établissement hébergeant des personnes âgées dépendantes) (et leur financement!)

20 Autres domaines Aide aux aidants / Soutien psychologique Aide aux aidants / Soutien psychologique Dispositifs spécifiques Maladie dAlzheimer Dispositifs spécifiques Maladie dAlzheimer Maltraitance Maltraitance Retour à domicile en sortie dhospitalisation Retour à domicile en sortie dhospitalisation Consultations spécialisées Consultations spécialisées Soins palliatifs Soins palliatifs Situations durgence Situations durgence...

21 LE CLIC ALLIAGE Création de lassociation en juillet 2002 Ouverture du CLIC ALLIAGE en juin communes, habitants, personnes âgées de 60 ans et plus, personnes âgées de 75 ans et plus

22 Un espace documentation Revues et ouvrages spécialisés / Droits de la personne âgée Prévention des chutes / Alimentation des personnes âgées Plaquettes des différents services (associations, maisons de retraite, associations...) Pathologies du vieillissement... Elaboration de plaquettes en cours (financement des établissements, mesure de protection juridique...) Listes des dispositifs existants Professionnels de santé (Cabinets infirmiers et SSIAD, Kinésithérapeutes,...) Associations daide à domicile Associations daide à domicile EHPAD avec tarifs journaliers, Familles daccueil EHPAD avec tarifs journaliers, Familles daccueil


Télécharger ppt "Les droits de la personne âgée Mieux vivre chez soi Bénéficier daides Trouver un nouveau lieu de vie Franck CONAN Responsable de coordination du CLIC ALLIAGE."

Présentations similaires


Annonces Google