La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Chirurgie cardiaque et vasculaire. Dissection aiguë de l aorte. I) Définition et physiopathologie. II ) Classification de Shumway III ) Étiologies. IV.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Chirurgie cardiaque et vasculaire. Dissection aiguë de l aorte. I) Définition et physiopathologie. II ) Classification de Shumway III ) Étiologies. IV."— Transcription de la présentation:

1 Chirurgie cardiaque et vasculaire

2 Dissection aiguë de l aorte. I) Définition et physiopathologie. II ) Classification de Shumway III ) Étiologies. IV ) Diagnostic. V ) Traitement.

3 I ) Définition et physiopathologie La dissection aiguë de laorte est le résultat, à partir d une déchirure de lintima, dun clivage longitudinal plus ou moins étendu de la media aortique. Ce clivage aboutit à la création d : - un chenal de dissection alimenté par le flux sanguin à partir de la porte d entrée. - un chenal physiologique. La porte dentrée siége dans 2/3 des cas sur laorte ascendante.

4 II ) Classification de Shumway. Type A : Toutes les dissections intéressant laorte ascendante quelque soit le siége de la porte d entrée et quelle que soit létendue du chenal de dissection vers laval. Type B : Toutes les dissections débutant en aval de la sous claviére gauche.

5 III ) Étiologies. Point mal élucidé mais il y a nécessité que préexiste des altérations de la media ( raréfaction des fibres élastiques, degenerescence media ). Causes degenerescence média : + Endocriniennes (grossesse). + MARFAN HTA. + Carences.

6 IV ) DIAGNOSTIC. A ) Clinique. + Douleur thoracique constrictive intense, durable, persistante. + Évocatrice si migratrice ( thoracique, dorsale, abdominale ). + Svt état de choc. + Insuff. Aortique.

7 B ) Paraclinique. ECG Normal. Thorax élargissement du médiastin. Écho Iao, Hemopericarde, dissection. Scanner +++. C) Traitement. + Chirurgie en urgence pour type A. + Médical pour type B.

8 Anévrisme de laorte abdominale. I ) Physiopathologie, définition II)Diagnostic. III)Complications. IV)Traitement.

9 I) Physiopathologie et définition. Aorte abdominale nle : 2 cm. Anévrisme si > 4 cm. Les anévrismes se constituent dans une zone atheromateuse car la paroi de laorte est fragilisée par la destruction des fibres élastiques de la média. La dilatation est le plus souvent fusiforme. Le plus fréquent = AAA sous rénal. Une fois constituée, lanévrisme ne peut que se dilater.

10 Physiopathologie des complications : + Lors de laugmentation de volume de lanévrisme, il se produit tout dabord un refoulement puis ensuite une compression des organes de voisinage (grêle, voies urinaires ). + Le flux sanguin étant ralenti et turbulent dans lanévrisme : thrombus intra vasculaire emboles. + Fissuration et rupture.

11 II ) Diagnostic. A ) Clinique. + L AAA est le plus souvent asymptomatique. + Rarement il peut être source de douleurs abdominales sourdes. + Un examen clinique attentif peut permettre de le déceler à la palpation ( masse battante abdominale ; souffle). B) Paraclinique. Échographie. Scanner abdominal. Artériographie.

12 III ) Complications. A ) Compression des organes de voisinage : duodénum ( troubles digestifs ) ; nerveuses ( sciatique, doul. solaires ) ; uretère ( colique néphrétique ) ; veines ( OMI ). B ) Rupture. + dépend de la taille de lanévrisme : Si > 6 cm (50°/° par an ) ; si < 6 cm 5 15 à 20 °/° par an ). + Souvent précède d un syndrome fissuraire ( douleur intense +++). C ) Emboles : ischémie aiguë des membres inférieurs.

13 IV ) TRAITEMENT. Il est exclusivement chirurgical Techniques : + Mise à plat greffe ( prothèse dans le sac anévrismal ). + Résection. Indications : + < 4 cm : surveillance. + 4 cm < AAA < 6 cm : surveillance et chir. Si augmentation de taille entre 2 examens. +> 6 cm : Chir systématique.

14 Pathologies traitées en chirurgie cardiaque. A ) Valulopathies : mitrales ou aortiques voire tricuspides. Plastie ou remplacement valvulaire par valves mécaniques ou biologiques. B ) Pontages aorto coronaires par ponts saphène ou mammaire C ) Pathologies de laorte : dissection, anévrisme thoracique. D ) Tumeurs intra cardiaques. E ) Maladies du péricarde.

15 Méthode chirurgical. ( chirurgie cardiaque ). Voie d abord : Sternotomie. Intervention sous circulation extra corporelle. Clampage aortique ; canule veineuse et artérielle ; cardioplegie.. Sortie de CEC.. Fermeture plan par plan.

16 Complications. A ) Précoces. + Accidents emboliques. + Troubles du rythme. + decompensation de tares (respiratoire +++) + Tamponnade. B) Tardives. + Mediastinite. + Tamponnade.

17 La greffe cardiaque. Thérapeutique indiquée quand échappement au traitement médical optimum. Nécessité dune immunosuppression efficace. Probléme : très peu de donneurs Solution dattente : Assistance cardiaque gauche ( Novacor.).


Télécharger ppt "Chirurgie cardiaque et vasculaire. Dissection aiguë de l aorte. I) Définition et physiopathologie. II ) Classification de Shumway III ) Étiologies. IV."

Présentations similaires


Annonces Google