La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Aspects génétiques de la croissance et de la qualité de la viande chez le lapin Audrey Decock Amélie Lamarthe Hélène Ruel.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Aspects génétiques de la croissance et de la qualité de la viande chez le lapin Audrey Decock Amélie Lamarthe Hélène Ruel."— Transcription de la présentation:

1 Aspects génétiques de la croissance et de la qualité de la viande chez le lapin Audrey Decock Amélie Lamarthe Hélène Ruel

2 Objectifs Faire le point des dernières études réalisées sur lestimation des relations génétiques entre la croissance et les caractéristiques de la carcasse Faire le point des dernières études réalisées sur lestimation des relations génétiques entre la croissance et les caractéristiques de la carcasse Clarifier les répercussions des modifications de la croissance induite par la sélection sur la qualité de la viande de lapin Clarifier les répercussions des modifications de la croissance induite par la sélection sur la qualité de la viande de lapin

3 LA CROISSANCE 1) Sélection pour la vitesse de croissance

4 Matériel et Méthodes On teste le lien entre : - poids à labattage (âge fixe) et gain quotidien moyen (GQM) - GQM et poids au sevrage On dispose de lignées sélectionnées, populations témoins, lignées divergentes, différentes générations de sélection

5 Résultats Forte corrélation génétique entre GQM et poids à labattage (âge fixe) Forte corrélation génétique entre GQM et poids à labattage (âge fixe) Faible corrélation génétique entre GQM et poids au sevrage Faible corrélation génétique entre GQM et poids au sevrage

6 LA CROISSANCE 2) Paramètres génétiques de la croissance

7 Matériel et Méthodes On teste : - lhéritabilité des paramètres génétiques de la croissance - Leffet environnement permanent – environnement commun - Leffet dhétérosis, effet maternel chez un lapin de boucherie ainsi que chez des LP issus de races de format différent

8 Résultats Héritabilité (h 2 ) du GQM > h 2 poids dabattage > h 2 poids au sevrage Héritabilité (h 2 ) du GQM > h 2 poids dabattage > h 2 poids au sevrage h 2 maternelle plus élevée pour le poids au sevrage (0,15) que pour le poids à labattage (0,06). h 2 maternelle plus élevée pour le poids au sevrage (0,15) que pour le poids à labattage (0,06). Les effets dhétérosis et les effets maternels dans les croisements races souches de formats différent peuvent atteindre 5 à 7 % sur le poids corporel ou la vitesse de croissance Les effets dhétérosis et les effets maternels dans les croisements races souches de formats différent peuvent atteindre 5 à 7 % sur le poids corporel ou la vitesse de croissance

9 RELATION AVEC LEFFICACITE ALIMENTAIRE

10 Matériel et méthodes On teste : La relation GQM, indice de consommation et âge à abattage chez des souches lourdes croisées (2,5 à 6,5 kg) La relation GQM, indice de consommation et âge à abattage chez des souches lourdes croisées (2,5 à 6,5 kg)

11 Résultats Vitesse de croissance et efficacité alimentaire sont liées et induisent un rajeunissement des lapereaux à labattage Vitesse de croissance et efficacité alimentaire sont liées et induisent un rajeunissement des lapereaux à labattage Critiques : coût élevé de la mesure de la consommation individuelle Critiques : coût élevé de la mesure de la consommation individuelle

12 RELATION AVEC LES CARACTERISTIQUES DE LA CARCASSE 1) Rendement à labattage

13 Matériel et méthodes On teste les animaux sélectionnés pour une croissance rapide, une vitesse de croissance lente et les témoins sur : Leur vitesse de croissance par rapport au rendement à labattage (âge constant/poids constant) Leur vitesse de croissance par rapport au rendement à labattage (âge constant/poids constant) (utilisation de lapins issus de souches paternelles qui varient de par leur vitesse de croissance) (utilisation de lapins issus de souches paternelles qui varient de par leur vitesse de croissance)

14 Résultats + vitesse de croissance grande, + rendement à labattage est faible (âge et poids constant) + vitesse de croissance grande, + rendement à labattage est faible (âge et poids constant) Corrélation nulle entre poids dabattage (à 8 semaines) et rendement Corrélation nulle entre poids dabattage (à 8 semaines) et rendement Pour rendement : Pour rendement : Vitesse de croissance rapide = témoin Vitesse de croissance lente < témoin Augmentation de vitesse de croissance => diminution du rendement à labattage Augmentation de vitesse de croissance => diminution du rendement à labattage

15 RELATION AVEC LES CARACTERISTIQUES DE LA CARCASSE 2) Adiposité de la carcasse

16 Matériel et Méthodes On teste : - Corrélation adiposité de la carcasse et la vitesse de croissance - Corrélation adiposité de la carcasse poids à labattage

17 Résultats Difficulté de conclure quant à leffet de la sélection pour la vitesse de croissance sur ladiposité de la carcasse cependant Grondet et al. considèrent que lâge dabattage plus précoce ninfluence pas ladiposité de la carcasse. Difficulté de conclure quant à leffet de la sélection pour la vitesse de croissance sur ladiposité de la carcasse cependant Grondet et al. considèrent que lâge dabattage plus précoce ninfluence pas ladiposité de la carcasse. Critiques : faible effectif, peu détudes ( dont les résultats sont contradictoires ) Critiques : faible effectif, peu détudes ( dont les résultats sont contradictoires )

18 RELATION AVEC LES CARACTERISTIQUES DE LA CARCASSE 3) La teneur en viande et proportion de des morceaux de découpe

19 Matériel et Méthodes On teste : - proportion des muscles dans la carcasse et répartition des morceaux de découpe - leffet de la sélection sur le caractère proportion de viande

20 Résultats Lors dabattage à âge constant : la sélection sur la vitesse de croissance le rapport muscle/os Lors dabattage à âge constant : la sélection sur la vitesse de croissance le rapport muscle/os Corrélation génétique très élevée entre le poids à labattage et le rapport muscle /os Corrélation génétique très élevée entre le poids à labattage et le rapport muscle /os

21 LA QUALITE DE LA VIANDE

22 Pas de corrélations : Entre vitesse de croissance et témoins abattus au même âge pour le pH et la rétention deau Entre vitesse de croissance et témoins abattus au même âge pour le pH et la rétention deau Entre GQM et pH Entre GQM et pH Entre poids corporel et pH (même si abattus à degré de maturité différent) Entre poids corporel et pH (même si abattus à degré de maturité différent) =>h 2 du pH faible chez le lapin Pas deffet de la vitesse de croissance sur la rétention deau Pas deffet de la vitesse de croissance sur la rétention deau

23 Couleur du muscle peu affectée par la sélection sur la croissance Couleur du muscle peu affectée par la sélection sur la croissance h 2 de la couleur du muscle quasi nulle h 2 de la couleur du muscle quasi nulle Faible corrélation génétique entre vitesse de croissance et composition chimique Faible corrélation génétique entre vitesse de croissance et composition chimique [lipides] est fonction du muscle [lipides] est fonction du muscle Peu détudes sur la tendreté ; de +, collagène LP soluble => cuisson Peu détudes sur la tendreté ; de +, collagène LP soluble => cuisson faible corrélation entre vitesse de croissance et prolificité faible corrélation entre vitesse de croissance et prolificité

24 CONCLUSIONS

25 Avantages économiques de la sélection Avantages économiques de la sélection Réduction de lâge dabattage de 2 semaines en 15 ans ( poids dabattage +/- constant) Amélioration de lefficacité alimentaire Mais… Mais… Dégradation des rendements à labattage

26 La sélection pratiquée actuellement sur la vitesse de croissance a donc peu de conséquences sur la qualité de la viande de lapin On pourrait tenter de sélectionner sur le développement de la cuisse ou du râble ( à linstar de la sélection réalisée sur le rendement en filet du poulet )

27 Intérêt de létude pour un VT Conseiller un éleveur de LP sur les critères de sélection en vue daugmenter sa rentabilité Conseiller un éleveur de LP sur les critères de sélection en vue daugmenter sa rentabilité => Amélioration de la vitesse de croissance sans affecter la qualité de la viande. => Diminuer lindice de consommation

28 BIBLIOGRAPHIE Larzul C., Gondret F., Aspects génétiques de la croissance et de la qualité de la viande chez le lapin. INRA Prod. Anim., 18, Larzul C., Gondret F., Aspects génétiques de la croissance et de la qualité de la viande chez le lapin. INRA Prod. Anim., 18, Griffiths, Gelbart, Miller, Lewontin, 2001.Analyse génétique moderne, De Boeck university, Griffiths, Gelbart, Miller, Lewontin, 2001.Analyse génétique moderne, De Boeck university, Nicholas F.W.,2000, Introduction to veterinary genetics, Blackwell science Ltd, Nicholas F.W.,2000, Introduction to veterinary genetics, Blackwell science Ltd, Cours de génétique, 1er doc Mme Detilleux et M. Leroy Cours de génétique, 1er doc Mme Detilleux et M. Leroy


Télécharger ppt "Aspects génétiques de la croissance et de la qualité de la viande chez le lapin Audrey Decock Amélie Lamarthe Hélène Ruel."

Présentations similaires


Annonces Google