La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

REANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE Séance dIEC du 27/12/2011 Sophiano A. RADJI.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "REANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE Séance dIEC du 27/12/2011 Sophiano A. RADJI."— Transcription de la présentation:

1 REANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE Séance dIEC du 27/12/2011 Sophiano A. RADJI

2 OBJECTIFS Savoir Reconnaître 1 ACR Connaître dans lordre les différents gestes de RCP Savoir être Etre convaincu de lextrême urgence de lACR Etre capable de réagir promptement sans paniquer Savoir faire Pouvoir constituer ou vérifier une trousse de RCP Pouvoir pratiquer les gestes de RCP

3 PLAN INTRODUCTION INTERET GENETRALITES: définition- signes-causes CAT DEVANT UN ACR CONCLUSION

4 INTRODUCTION Environ ACR chaque année en France La survie des patients concernés reste faible ( 3-5 %) La RCP = ensemble des méthodes thérapeutiques proposées devant un ACR Elle fait lobjet de recommandations nationales, et internationales régulièrement mises à jour

5 INTERET Le pronostic dépend essentiellement de la rapidité de la prise en charge et de la réalisation des gestes de réanimation. Les chances de survie baissent de 10 % chaque minute en labsence de réanimation et de 3 à 4 % si une réanimation est entreprise. 1 no flow (Débit Card nul) de 5min => lésions neurologiques irréversibles: anoxie cérébrale

6 DEFINITION LACR est une Urgence Vitale. Cest linterruption brutale de la circulation sanguine dans le corps. Saccompagne dun arrêt respiratoire et dune perte de connaissance Parfois dans lACR, larrêt respiratoire peut précéder larrêt cardiaque

7 SIGNES D1 ACR Perte de conscience (absence de réponse verbale, motrice et douverture volontaire des yeux) arrêt respiratoire abolition du pouls carotidien ou fémoral 3 causes dabolition des pouls centraux : 1.lasystolie (tracé dECG plat et pas de pouls) 2.les Fibrillations Ventriculaires (désorganisation complète de lactivité électromécanique du cœur) 3.la dissociation électromécanique (le myocarde ne bat plus mais lECG montre toujours une activité électrique) NB: bradycardie extrême équivaut à un ACR

8 ICONOGRAPHIE Asystolie Fibrillation ventriculaire Dissociation électro mécanique

9 CAUSES DACR? Les causes de lACR sont multiples : Cardiovasculaires (trouble du rythme, trouble de la conduction, infarctus du myocarde, dissection aortique, hémorragie…) Traumatiques (accident de la voie publique, blessures par armes…) Neurologiques (accident vasculaire cérébrale,…) Intoxications (monoxyde de carbone, médicamenteuses, éthyliques,…) Respiratoires (« fausse route », noyade,…) Autres (troubles métaboliques, électrisations…)

10 CONDUITE A TENIR DEVANT 1 ACR La chaîne de survie est un concept pédagogique qui identifie les différentes actions pour améliorer la survie des patients en AC Reconnaissance des signes précurseurs de lAC et alerte précoce RCP de base précoce par les premiers témoins Défibrillation précoce. RCP spécialisée précoce et réa post AC

11 RECONNAISSANCE ET ALERTE PRECOCE Labsence de signes de vie : victime inconsciente, ne bougeant pas, ne réagissant pas et ne respirant pas ou respirant de façon franchement anormale (gasps). absence de signe de vie et absence de pouls carotidien ou fémoral. Cette reconnaissance de lAC doit être rapide (environ 10 secondes).Elle impose lappel au secours, avertissement du médecin et le début de la RCP

12 RCP DE BASE 1. Patient déshabillé sur plan dur 2.Toute interruption des compressions thoraciques doit être limitée, en particulier lors des insufflations et des défibrillations. 3. Pour réaliser 1 MCE, le talon de la main du sauveteur est placé sur le centre du thorax de la victime. 4. Les compressions thoraciques doivent être effectuées à une fréquence de 100 à 120 par min, en assurant une dépression sternale de 4 à 5 cm. 5. Lors de la décompression, les talons des mains doivent être soulevés légèrement du thorax. Les temps de compression et de décompression doivent être approximativement égaux.

13 RCP DE BASE (SUITE) 6.Louverture des VAS doit se faire par la bascule de la tête en arrière et par élévation du menton. 7. Seule la présence dun corps étranger visible dans loropharynx impose la désobstruction des voies aériennes par la méthode des doigts en crochet. 8. La ventilation artificielle est réalisée de 1 ère intention à laide dun insufflateur manuel et un masque, au mieux reliés à une source doxygène. (Alternatives: bouche à bouche, bouche à nez, bouche à trachéotomie) 9. Les compressions thoraciques sont prioritaires. Elles doivent être réalisées même en labsence dinsufflation efficace.

14 RCP DE BASE (SUITE) 10. la durée de linsufflation est de 1 sec. Le volume insufflé doit être suffisant pour soulever le thorax. 11. La RCP de ladulte commence par 30 compressions thoraciques. 12.Lalternance compression-ventilation est de 30:2 13. Lorsque les sauveteurs ne veulent pas ou ne savent pas réaliser le bouche à bouche, il est recommandé quils entreprennent le MCE seul. 14. Si plus d'un sauveteur est présent, un relais de la RCP doit être effectué toutes les 2 min afin de limiter la fatigue, cause dinefficacité

15 RCP MEDICALISEE Contrôle des VA par intubation endotrachéale. Pas plus de 10 sec dinterruption de MCE Alternatives: Masque facial avec une canule de Guédel, masque laryngé ou le Fastrach Branchement au respirateur après vérification de la position de la sonde (Paramètres: FR:10 C/min; FiO2:1; VC 6 à 7 ml/Kg; titrer FiO2 pour SaO2 de %)

16 DEA La DAE est sure et améliore le pronostic des AC. La défibrillation doit être réalisée le plus rapidement possible. (durée 5 sec) la RCP doit être systématiquement débutée dans lattente de disponibilité du DAE RCP, 2 min de RCP doivent être effectuées, avant lanalyse du rythme cardiaque et la défibrillation sauf en cas de découverte tardive. L'utilisation des DEA à ondes biphasiques est recommandée. Le niveau dénergie optimale ne peut être précisé actuellement ( 150 à 200 J). Il est recommandé de réaliser CEE unique suivi immédiatement de 2 min de RCP. Le rythme cardiaque et la présence dun pouls ne sont vérifiés quaprès ces 2 min de RCP.

17 RCP MEDICALISEE Drogues Ladrénaline (Epinéphrine) est le vasopresseur standard préconisé dans le traitement de l'AC, quelle qu'en soit l'étiologie. Dilution :1 mg/CC. Administration 1 mg toutes les 3 à 5 min dès le constat. En cas de FV/TV la première injection dadrénaline sera faite après le 3éme choc électrique inefficace en association avec 300 mg damiodarone Voie veineuse périphérique de bon calibre dans territoire cave supérieur (alternative voie Intra osseuse) Si asystolie réfractaire, augmentation des doses jusqu'à 5 mg par injection Voie intra trachéale Atropine systématique ( SFAR 2011)

18 RCP MEDICALISEE Solutés de perfusion Le SSI: volume limité et son débit est accéléré pour purger la voie veineuse après chaque injection Une expansion volémique nest indiquée quen cas dhypovolémie Une trousse dédiée à la RCP en dehors du chariot durgence fait gagner du temps

19 Analyse du rythme cardiaque Analyse du rythme cardiaque Pendant la RCP -Contrôler les VA et ventiler en O2 pur -Prendre abord vasculaire - Vérifier la position et le contact des électrodes - T3 éventuel dune cause réversible - Réaliser les compressions thoraciques en continu dès que les VA sont contrôlées - Injecter : adré 1 mg toutes les 3-5 min - Envisager un anti-arythmique (amiodarone : 300 mg) et déventuels t3 spécifiques -Monitorer et adapter : o CO2 expiré,O2 o température, glycémie, électrolytes Pendant la RCP -Contrôler les VA et ventiler en O2 pur -Prendre abord vasculaire - Vérifier la position et le contact des électrodes - T3 éventuel dune cause réversible - Réaliser les compressions thoraciques en continu dès que les VA sont contrôlées - Injecter : adré 1 mg toutes les 3-5 min - Envisager un anti-arythmique (amiodarone : 300 mg) et déventuels t3 spécifiques -Monitorer et adapter : o CO2 expiré,O2 o température, glycémie, électrolytes Causes réversibles Thrombose (coronaire ou pulmonaire) Hypovolémie Tamponnade Pneumothorax suffocant Intoxications Hypoxie Thrombose (coronaire ou pulmonaire) Hypovolémie Tamponnade Pneumothorax suffocant Intoxications Hypothermie Hypo/hyperkaliémie - Métaboliques Causes réversibles Thrombose (coronaire ou pulmonaire) Hypovolémie Tamponnade Pneumothorax suffocant Intoxications Hypoxie Thrombose (coronaire ou pulmonaire) Hypovolémie Tamponnade Pneumothorax suffocant Intoxications Hypothermie Hypo/hyperkaliémie - Métaboliques Rythme chocable TV;FV sans pouls Rythme chocable TV;FV sans pouls Reprendre immédiatement RCP 30:2 pendant 2 min Réaliser 1choc de j (biphasique) Reprendre immédiatement RCP 30:2 pendant 2 min Rythme non chocable RSP, asystolie Rythme non chocable RSP, asystolie RCP 30:2 Mettre le scope du defibrillateur

20 Analyse du rythme cardiaque Analyse du rythme cardiaque Pendant la RCP -Contrôler les VA et ventiler en O2 pur -Prendre abord vasculaire - Vérifier la position et le contact des électrodes - T3 éventuel dune cause réversible - Réaliser les compressions thoraciques en continu dès que les VA sont contrôlées - Injecter : adré 0,01 mg/Kg toutes les 3-5 min - Envisager (amiodarone 5 mg/Kg IVL puis 15 mg/Kg sur 24 H et déventuels t3 spécifiques) -Monitorer et adapter : o CO2 expiré,O2 o température, glycémie, électrolytes Pendant la RCP -Contrôler les VA et ventiler en O2 pur -Prendre abord vasculaire - Vérifier la position et le contact des électrodes - T3 éventuel dune cause réversible - Réaliser les compressions thoraciques en continu dès que les VA sont contrôlées - Injecter : adré 0,01 mg/Kg toutes les 3-5 min - Envisager (amiodarone 5 mg/Kg IVL puis 15 mg/Kg sur 24 H et déventuels t3 spécifiques) -Monitorer et adapter : o CO2 expiré,O2 o température, glycémie, électrolytes Spécificité de RCP chez lenfant Vérifier la perméabilité VA=> 5 insufflations=>1 minute de RCP, =>Vérifier conscience, ventilation, signes de vie => Alerte RCP 30:2 si on est seul; 15:2 si on est secondé Spécificité de RCP chez lenfant Vérifier la perméabilité VA=> 5 insufflations=>1 minute de RCP, =>Vérifier conscience, ventilation, signes de vie => Alerte RCP 30:2 si on est seul; 15:2 si on est secondé Rythme chocable TV; FV sans pouls Rythme chocable TV; FV sans pouls Reprendre immédiatement RCP 15:2 pendant 2 min Réaliser 1CE bi ou monophasique (enf de + d1 an: 4 j/Kg Reprendre immédiatement RCP 15:2 pendant 2 min Rythme non chocable RSP, asystolie Rythme non chocable RSP, asystolie Enfant: RCP 15:2 Mettre le scope du defibrillateur

21 Réanimation post AC Ventilation => normoxie et une normocapnie. Chez lenfant, lhyperventilation ne doit être utilisée que brièvement et comme thérapeutique de sauvetage. Stabilité hémodynamique (normo volémie, amines) Combattre lhyperthermie Hypothermie induite Corriger les troubles métaboliques en particulier glucidique Arrêt des manœuvres de réanimation après une durée de RCP de plus de 20 minutes, sans retour à un rythme cardiaque sauf contexte particulier=>assistance circulatoire; prélèvement dorgane chez patient DCD

22 Conclusion LACR = problème de santé publique important Une RCP précoce et lutilisation d1 DEA par les témoins permettent daméliorer le pronostic La bonne coordination des gestes au sein de léquipe est le gage dune RCP efficace=> Leadership qui est le MAR de garde

23 REFERENCES BIBLIOGRAPHIQUES 1.International Liaison Committee On Resuscitation International Consensus on Cardiopulmonary Resuscitation and Emergency Cardiovascular Care Science with Treatment Recommendations. Circulation 2010;122:S European Resuscitation Council. European Resuscitation Council Guidelines for Resuscitation Resuscitation 2010;81: Smith GB. In-hospital cardiac arrest: is it time for an in-hospital "chain of prevention"? Resuscitation 2010;81: Muller D, Agrawal R, Arnstz HR. How sudden is sudden cardiac death? Circulation 2006; 114: Wilk L, Kramer-Johansen J, Myklebust H, et al. Quality of cardiopulmonary resuscitation during out-of-hospital cardiac arrest. JAMA 2005;293: Cabrini L, Beccaria P, Landoni G, et al. Impact of impedance threshold devices on cardiopulmonary resuscitation: a systematic review and meta-analysis of randomized controlled studies. Crit Care Med 2008;36: Hallstrom A, Rea TD, Sayre MR, et al. Manual chest compression vs use of an automated chest Compre

24 MERCI DE VOTRE AIMABLE ATTENTION


Télécharger ppt "REANIMATION CARDIO-RESPIRATOIRE Séance dIEC du 27/12/2011 Sophiano A. RADJI."

Présentations similaires


Annonces Google