La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ARRET CARDIAQUE Recommandations 2005 Quoi de neuf pour la pratique ? Dr S. BARE - P. USSEGLIO – SAMU 73.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ARRET CARDIAQUE Recommandations 2005 Quoi de neuf pour la pratique ? Dr S. BARE - P. USSEGLIO – SAMU 73."— Transcription de la présentation:

1 ARRET CARDIAQUE Recommandations 2005 Quoi de neuf pour la pratique ? Dr S. BARE - P. USSEGLIO – SAMU 73

2 R.C.P de base (Adult Basic Life Support) (Adult Basic Life Support)etDéfibrillation (Electrical Therapies) (Electrical Therapies)

3 LA CHAINE DE SURVIE RECONNAÎTRE larrêt cardiaque (pas de signes de vie) APPELER A LAIDE et DECLENCHER les SECOURS DEBUTER la RCP le plus précocement possible DEFIBRILLER le plus vite possible DEBUTER la réanimation spécialisée au plus tôt.

4 écroulement de la victime: SIGNES de VIE ? 1)Rechercher une réaction auprès du patient SECOUER PARLER FORT Sil répond: faire le point par quelques questions 2) Sil ne répond pas: *APPELER de laide *libérer les VOIES AERIENNES (patient sur le dos) de mâchoire aux témoins (pour raisons dapprentissage et risque de lésions rachidiennes) plus de subluxation de mâchoire pour les témoins non pro

5 3) Rechercher une RESPIRATION NORMALE *REGARDER} *ECOUTER }10 secondes *SENTIR } RESPIRATION NORMALE ou NON (GASP) RESPIRATION NORMALE: *PLS *appeler les secours RESPIRATION ANORMALE: Commencer le massage cardiaque DOUTE: Commencer le massage cardiaque On ne recommande plus (depuis déjà 2000) la recherche du pouls. RESPIRATION NORMALE GASP = 40% ACR: On ne réalise plus les 2 insufflations initiales

6 4) LE MASSAGE CARDIAQUE flux cérébral et myocardique probabilité de défibrillation efficace ( 5 premières minutes après lécroulement) mains au centre du thorax Fréquence = 100/min compression thoracique de 4 à 5 cm décompression totale compression/décompression = 50/50 interrompre au minimum le massage cardiaque *repérage (2/3,1/3) *MINIMUM DARRET pour le MASSAGE CARDIAQUE qui doit sinitialiser au plus tôt.

7 5) La VENTILATION *2 V / 30 C *chaque insufflation = 1 seconde (en vérifiant le soulèvement du thorax) *reprise immédiate du massage cardiaque 30/2 *refus de bouche à bouche, ou de non connaissance de la RCP = MASSAGE CONTINU

8 Cas particuliers n°1 LOBSTRUCTION DES VOIES AERIENNES OBSTRUCTION MODEREEOBSTRUCTION SEVERE ( recommandations pour patient >1 an) ( toux+, parole+, respiration+) (toux-, parole-, respiration-)(inconscient) ENCOURAGER LA TOUX ALTERNANCE (ne rien faire de plus) 5 claques dans le dos 5 compressions abdominales (Heimlich, Moffenson) RCP Lextraction au doigt du CE nest recommandée que si le CE est VISUALISE

9 Cas particuliers n°2 LENFANT 5 insufflations + RCP de 1 minute (comprimer le thorax de 1/3) PREVENIR LES SECOURS 30/2 SEUL 15/2 PLUSIEURS APPELER A LAIDE

10 LA DEFIBRILLATION RAPPELS DEFIBRILLATION = restauration dune activité électrique coordonnée, maxi 5 sec après le CEE 80% AC = FV 1 min sans DEFIBRILLATION = MORTALITE surajoutée de 7 à 10% DSA

11 DSA : généralités Sensibilité et spécificité O2 et défibrillation RASER le thorax RETIRER les dispositifs transdermiques POLARITE peu IMPORTANTE POSITION CRANIO-CAUDALE de électrode apicale

12 DSA AC sans RCP pendant 4 à 5 minutes ou sans témoin = RCP 2 minutes puis DSA (électrodes autocollantes posées pendant la RCP) MAIS pour témoins non pro: CEE dès que possible

13 DSA 1 SEUL CEE toutes les 2 min de RCP Ondes Monophasiques Ondes Biphasiques EFFICACITE 90% dès 1er CEE RCP immédiate pendant 2 minutes

14 LES MESSAGES SIGNES DE NON-VIE (INCONSCIENT + RESPIRATION ANORMALE) MASSAGE CARDIAQUE 30/2 Ou MASSAGE SEUL DSA au PLUS TÔT 1 CEE REPRISE IMMEDIATE DE RCP LE MASSAGE !

15 AU TOTAL ECROULEMENT SIGNES de NON-VIE + RCP 30/2 : 2 min (débuter par compressions) DSA CEE recommandé CEE délivré Reprise immédiate RCP 30/2 2 min CEE non recommandé Reprise immédiate RCP 30/2 2min DSA

16 R.C.P. Médicalisée Adult Advanced Life Support

17 Contrôle des Voies Aériennes Supérieures Aucune donnée pour privilégier utilisation dune technique au cours de lAC Aucune donnée pour privilégier utilisation dune technique au cours de lAC Dépend des circonstances, de lexpertise de lopérateur Intubation trachéale +++ à privilégier Ventilation : FiO2 = 1 ; F = 10/min ; Vt = 6 à 7 ml/kg Pas dhyperventilation ++

18 Intubation endotrachéale Technique de référence qui permet : - protection des VAS - ventilation artificielle avec Fi O2 = 100% - administration de médicaments (dilution dans eau stérile) - RCP sans interruption du MCE pendant les insufflations+++ Mise en œuvre idéale sans interrompre le MCE sauf pour passage des cordes vocales Ne doit pas faire interrompre le MCE plus de 30 s !

19 Diagnostic ECG : rythme choquable Fibrillation ventriculaire 80 % des cas au moment du malaise 40% des tracés au moment de la 1ere analyse du rythme Pronostic = précocité de défibrillation Tachycardie ventriculaire sans pouls

20 Diagnostic ECG : rythme non choquable Asystole Fibrillation ventriculaire à petites mailles Si doute asystole / FV petites mailles : poursuivre RCP pas de choc Activité électrique sans pouls (AESP) rechercher une cause accessible à traitement (4 H / 4T) rechercher une cause accessible à traitement (4 H / 4T)

21 RCP avant défibrillation ? Une période de 1,5 à 3 min de RCP réalisée par des secouristes professionnels avant le 1er CEE améliore RACS, survie et mortalité à 1 an des FV : si ACR > 4 à 5 min sans RCP si ACR sans témoin Ne pas retarder la défibrillation si nécessaire : des ACR intra-hospitaliers des ACR extrahospitaliers lorsque les secouristes professionnels en sont témoins Une période de 1,5 à 3 min de RCP réalisée par des secouristes professionnels avant le 1er CEE améliore RACS, survie et mortalité à 1 an des FV : si ACR > 4 à 5 min sans RCP si ACR sans témoin Ne pas retarder la défibrillation si nécessaire : des ACR intra-hospitaliers des ACR extrahospitaliers lorsque les secouristes professionnels en sont témoins

22 Défibrillation : séquence daction ? Réaliser des CEE uniques Après chaque CEE unique et sans réévaluer le rythme cardiaque ni prendre le pouls, reprendre immédiatement la RCP en commençant par 30 compressions thoraciques Après 2 min de RCP vérifier le rythme cardiaque et nouveau choc si indiqué Réaliser des CEE uniques Après chaque CEE unique et sans réévaluer le rythme cardiaque ni prendre le pouls, reprendre immédiatement la RCP en commençant par 30 compressions thoraciques Après 2 min de RCP vérifier le rythme cardiaque et nouveau choc si indiqué Ne plus faire des salves de 3 chocs

23 Défibrillation : quelle énergie ? si onde biphasique : choc initial : 150 à 200 J chocs ultérieurs : 150 à 360 J si onde monophasique : choc initial et ultérieurs : 360 J Avec quoi ? Electrodes autocollantes préférables aux palettes Si utilisation des palettes pour évaluer le rythme, risque de polarisation du gel conducteur si onde biphasique : choc initial : 150 à 200 J chocs ultérieurs : 150 à 360 J si onde monophasique : choc initial et ultérieurs : 360 J Avec quoi ? Electrodes autocollantes préférables aux palettes Si utilisation des palettes pour évaluer le rythme, risque de polarisation du gel conducteur Chez lenfant 4 J / kg

24 Médicaments de la réanimation cardiaque (1) Médicaments vasoactifs adrénaline ++ reste la référence posologie recommandée : 1 mg I.V.D. / 3 à 5 min surélévation Mb sup. x 20 s + accélération perfusion Quand ? Dès VVP obtenue si asystole ou rythme sans pouls En cas de FV ou TV sans pouls persistant après 2 chocs

25 Médicaments de la réanimation cardiaque (2) Antiarythmiques Amiodarone = Cordarone® 1ere intention si FV/TV réfractaire Après 3 premiers chocs 300 mg dilué dans 20 à 30 ml de SG5% IV Si FV persistante : mg IV puis 900 mg/24 h PSE Lidocaïne = Xylocaïne® Alternative à Cordarone Pas de lidocaïne si amiodarone déjà injectée

26 Autres Traitements Atropine susceptible de lever une hypertonie vagale si asystolie ou AESP 3 mg I.V. maxi Calcium Hyperkaliémie, Hypocalcémie Intoxication aux calcibloquants CaCl2 10% : 10 ml IVL (dose totale < 30 ml) Alcalinisation hyperkaliémie menaçante, acidose métabolique sévère préalable intoxication aux tricycliques +/- AC prolongé > 15 min une fois effectués tous les gestes defficacité prouvée.

27 Thrombolyse dans lACR Trop peu de données cliniques pour réalisation devant tout AC non traumatique Indication si AC du à une embolie pulmonaire patente ou suspectée Indication à discuter au cas par cas au cours des AC de ladulte réfractaires à la réanimation standard avec cause thrombotique suspectée Poursuite de la RCP = pas une C/I à la thrombolyse ! Poursuivre la RCP pendant 60 à 90 min après injection dun thrombolytique pendant la réanimation

28 Rythme non choquable RCP de base : 30 / 2 VVP pli du coude + NaCl 0,9% Intubation oro-trachéale (< 30s) dès que possible Adrénaline 1 mg IV toutes les 3 min Envisager ttt dune étiologie spécifique (4 H - 4T) Discuter si indication : Atropine Bicarbonate de sodium

29 Fibrillation Ventriculaire / TV sans pouls Si ACR sans témoin ou prolongé > 5 min Débuter par 2 min RCP 30 / 2 1er Choc 150 J biphasique Suivi immédiatement de 2 min RCP Contrôle du rythme Choc n°2 puis RCP x 2 min Contrôle du rythme Adrénaline 1 mg I.V. Choc n°3 puis RCP x 2 min Contrôle du rythme CORDARONE® 300 mg I.V.L. Choc n°4 puis RCP x 2 min Répéter si besoin : Choc à énergie maxi 2 min RCP entre chaque choc Adrénaline : 1mg IV / 3 min Si indiqué : CORDARONE® 150 mg IV puis 900 mg/ j Bicarbonate Na Reconsidérer technique, électrodes…. VVP + NaCl 0,9 % Intubation orotrachéale dès que possible

30 Algoritme universel : RCP spécialisée adulte Ne réagit pas L.V.A. Rechercher signes de vie RCP 30 : 2 Tant que DSA non installé Evaluer rythme Choquable 1 choc 150 – 360 J biphasique 360 J monophasique Reprendre immédiatement RCP 30 : 2 pendant 2 min Non choquable Reprendre immédiatement RCP 30 : 2 pendant 2 min Pendant RCP : Correction causes réversibles Vérifier contact et position des électrodes Evaluer / vérifier : abord veineux, LVA, O2 MCE ininterrompu quand VAS protégées Adrénaline IV toutes les 3 à 5 min Evaluer indication amiodarone, atropine, Mg

31 Réanimation post-ACR (1) Importante +++ et de nature à influencer le pronostic final de manière significative 2 types de problème : Sd de reperfusion (post resuscitation disease) Pronostic neurologique

32 Hypothermie thérapeutique modérée Limite les réactions chimiques liées à la reperfusion Améliore le pronostic neurologique : Bernard SA et al, NEJM 2002 he Hypothermia after Cardiac Arrest Study Group, NEJM, 2002 The Hypothermia after Cardiac Arrest Study Group, NEJM, 2002 Indications : patients adultes comateux avec circulation spontanée après réanimation dune FV en milieu extra hospitalier. patients adultes comateux avec circulation spontanée après réanimation dune FV en milieu extra hospitalier. Bénéfice après réanimation dAC intra-hospitalier ou dAC Bénéfice après réanimation dAC intra-hospitalier ou dAC lié à un rythme non choquable Objectifs : maintien dune t°C corporelle entre 32 et 34°C durant au moins 12 à 24 H

33 Orientation : ACR par FV ou asystole Délai effondrement – début RCP > 5 minOu Patient non autonome (âge > 80 ans) OUI HOPITAL le plus proche NON ECG normal Etiologie non Coronarienne évidente DECHOCAGE ou REANIMATION de lhôpital le plus proche Modifications ECG : Sus ST ou sous ST QRS larges OU Etat de choc OU Orage rythmique SALLE DE CORONAROGRAPHIE la plus proche RESURCOR - 13/01/06


Télécharger ppt "ARRET CARDIAQUE Recommandations 2005 Quoi de neuf pour la pratique ? Dr S. BARE - P. USSEGLIO – SAMU 73."

Présentations similaires


Annonces Google