La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La sécrétion de type III chez les bactéries à Gram négatif Sophie Bleves.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La sécrétion de type III chez les bactéries à Gram négatif Sophie Bleves."— Transcription de la présentation:

1 La sécrétion de type III chez les bactéries à Gram négatif Sophie Bleves

2 La sécrétion de type III ou contact-dépendant Largement conservée chez les bactéries à Gram négatif –Pathogènes d animaux (Yersinia spp, Salmonella typhimurium, Shigella flexneri, Pseudomonas aeruginosa, EPEC et EHEC, ….) –Phytopathogènes (Erwinia amylovora, Pseudomonas synringae, Ralstonia solanacearum, …) –Symbiotes (Rhizobium, Mesorhizobium loti, Bradyrhizobium japonicum. Pseudomonas fluorescens… ) Permet à des bactéries adhérant à la surface de leur cellule cible d injecter des protéines bactériennes toxiques, les effecteurs, directement dans le cytosol de celles-ci bactéries extracellulaires ou dans des phagosomes Mécanisme de virulence : contrôle de l'hôte par détournement des machineries intracellulaires Symbiose: nodulation, bactéries fixatrices d azote, effecteurs reconnus comme modulateur de la symbiose

3 ME MI MP Bactérie Cellule eucaryote cible Sécrétion Machinerie de sécrétion (20 aine de protéines, homologie flagelle) Injection des effecteurs en UNE étape Translocation

4 S. Typhimurium Spi-1 (Kubori et al., 1998) S. flexneri (Blocker et al., 1999) Y. enterocolitica (Hoiczyk and Blobel, 2001) PrgI YscF MxiH Aucun homologue de YscF chez les phytopathogènes….. Aiguille P. aeruginosa (Pastor et al., 2005; Soscia et al., 2007) PscF C. diphteriae (Swierczynski & Ton-Tat, 06) SpaH EPEC (Sekiya et al., 2001) EspA EscF S. Enterica Spi-2 (Chakravortty et al., 05) SseB & C protéines sécrétées ?

5 Le pilus Hrp des phytopathogènes (Jin and He, 2001) P. syringae pv tomato, R. solanacearum, E. amylovora Coloration du pilus Hrp par un effecteur sécrété Modèle: conduit

6 Å 60-70Å YscF 6kDa, ssu aiguille, structure coiled-coil (polymérisation?) Cochaperonnes (YscE&G) YscW lipoprotéine Localisation correcte YscC ME Sécrétine YscC Ne dérive pas du flagelle Localisées dans MI 1 ou plusieurs segments transmembranaires Les composants de la machinerie de sécrétion de type III YscN ATPase de type F0F1 Double hexamère HrcN Muller et al. (06) YscJ lipoprotéine Anneau de 24 ssu EscJ Yip et al. (05)

7 Assemblage de la machinerie de sécrétion de type III Diepold et al (2010) Diepold et al (2011) Sécrétine --> Anneau de MI --> ATPase + Anneau cytoplasmique ME connecteur Appareil dexport ne nécessite que oligomérisation de YscV --> assemblages indépendants qui convergeraient sur anneau de MI NB ordre différent pour le flagelle

8 Kubori et al. (2000) S.Typhimurium mutant invJ S.flexneri mutant spa32 Tamano et al. (2002) WT YscP - Y. enterocolitica mutant yscP Journet et al (2003) La famille YscP détermine la longueur de l'aiguille

9 Modèle du "Molecular ruler" Journet et al (2003) La longueur de l'aiguille est déterminée par le nombre de résidus de YscP Bifonctionalité de YscP: switch YscF--> Yops Aigrain et al (2005)

10 Hiérarchie dans la sécrétion Trois classes de protéines sécrétées Sorg et al (2007) Wagner et al (2010) Lara-Tejero et al (2011) Sous-unité de laiguille --> translocateurs --> effecteurs Yop Enveloppe bactérienne membrane de lhôte cytosol Signaux de sécrétion discriminants? Plateforme de triage Anneau Cytoplasmique+partenaires ATPase

11 La longueur de l'aiguille a évolué proportionellement à la taille des adhésines, responsables du contact (Mota et al. 2005) Cornelis (06)

12 LcrV forme une structure distincte au bout de laiguille Mueller et al. (2005) LcrV est importante pour la virulence, Ag protecteur de la peste Marquage LcrV WT needles lcrV needles Head-neck-base Plateforme dassemblage du pore? LcrVPcrV AcrV Base + étroite Complexe + large Complémentation hétérologue

13 Cornelis (06) Modèle LcrV tip complex


Télécharger ppt "La sécrétion de type III chez les bactéries à Gram négatif Sophie Bleves."

Présentations similaires


Annonces Google