La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le blaireau A flanc de coteau, face au sud, Dans locre brulé de soleil, Il avait laissé sa trace, En transportant sans doute Lherbe sèche pour sa litière.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le blaireau A flanc de coteau, face au sud, Dans locre brulé de soleil, Il avait laissé sa trace, En transportant sans doute Lherbe sèche pour sa litière."— Transcription de la présentation:

1

2 Le blaireau

3

4 A flanc de coteau, face au sud, Dans locre brulé de soleil, Il avait laissé sa trace, En transportant sans doute Lherbe sèche pour sa litière

5 Il avait tracé son chemin De brindilles en épillets Accrochés aux ronciers Chargés de mures débène.

6 Il vivait là, prudent et discret. Ayant réaménagé le terrier profond…

7 De quelque rusé et vieux renard Que le temps avait fini par oublier.

8 Il se nourrissait des bienfaits de la forêt, Ou de maraudes et daubaines bénies.

9 Aux griffures quil avait infligées Aux jeunes arbres des vergers…

10 Nous le savions tout près, nous épiant sans doute Aux petits matins, à son retour vers son terrier Dans sa robe brunie de locre de lAgenais, Toute parfumée de feuilles sèches et de genièvre.

11 Parfois, il arrivait quil se gave Des baies dun sureau ombrageant Le chemin de terre menant à la rivière.

12 Il vivait là, tranquille et sans doute heureux Avant que ses escapades gourmandes, Dans les vignes si tentantes alentour…. Ne décident pour lui dun sort peu envieux…

13 Par un matin brumeux doctobre, On entendit les chiens partis à sa recherche, Suivi par des chasseurs forts en cris et en rires.

14 La battue dura dans la colline tout le matin,

15 Puis on vit redescendre hommes et chiens Sans oser demander ce quil advint Du blaireau au masque rayé de noir et de blanc, Tout imprégné de locre quil aimait tant …..….. Nola août 2008

16

17

18 Clic> Le blaireau. A flanc de coteau, face au sud, Dans locre brulé de soleil, Il avait laissé sa trace, En transportant sans doute Lherbe sèche pour sa litière Il avait tracé son chemin De brindilles en épillets Accrochés aux ronciers Chargés de mures débène. Il vivait là, prudent et discret. Ayant réaménagé le terrier profond De quelque rusé et vieux renard Que le temps avait fini par oublier. Il se nourrissait des bienfaits de la forêt, Ou de maraudes et daubaines bénies. Aux griffures quil avait infligées Aux jeunes arbres des vergers Nous le savions tout près, nous épiant sans doute Aux petits matins, à son retour vers son terrier Dans sa robe brunie de locre de lAgenais, Toute parfumée de feuilles sèches et de genièvre Parfois, il arrivait quil se gave Des baies dun sureau ombrageant Le chemin de terre menant à la rivière. Il vivait là, tranquille et sans doute heureux Avant que ses escapades gourmandes, Dans les vignes si tentantes alentour…. Ne décident pour lui dun sort peu envieux… Par un matin brumeux doctobre, On entendit les chiens partis à sa recherche, Suivi par des chasseurs fort en cris et en rires. La battue dura dans la colline tout le matin, Puis on vit redescendre hommes et chiens Sans oser demander ce quil advint Du blaireau au masque rayé de noir et de blanc, Tout imprégné de locre quil aimait tant …..….. Nola août 2008

19 Le blaireau est la plus grosse espèce de mustélidé d'Europe. Il est trapu et peut atteindre 70 cm de long (90 cm avec la queue) pour une vingtaine de kilogrammes. Il est reconnaissable aux bandes longitudinales noires qu'il porte sur le museau. Le blaireau d'Eurasie se trouve dans presque toute l'Europe au sud du cercle polaire. La femelle, généralement de même taille que le mâle, s'appelle la blairelle. Les petits s'appellent les blaireautins. Il est plantigrade Où l'observer Le terrier des blaireaux se trouve souvent au pied d'une butte, d'une falaise, ou d'un talus. Il n'est pas rare de trouver près de leur habitation des mares ou des ruisseaux, mais aussi des arbres abattus, source de jeux et réserve de nourriture. Ils apprécient aussi la proximité des arbres et buissons à baies, tels que le sureau dont ils se régalent l'époque venue (la prolifération de ces arbres doit beaucoup aux animaux, ils en rejettent les graines dans leurs crottes (ce qui n'empêche pas la germination, bien au contraire). Le blaireau est un grand terrassier, pour creuser les galeries de son terrier il peut remuer jusqu'à 40 tonnes de terre. (Source: univers nature) Clic >

20 PPS et poème de Nola Images prises sur le web Septembre 2008

21 Vu sur Diaporamapps.com Voir aussi Voyagepps.com


Télécharger ppt "Le blaireau A flanc de coteau, face au sud, Dans locre brulé de soleil, Il avait laissé sa trace, En transportant sans doute Lherbe sèche pour sa litière."

Présentations similaires


Annonces Google