La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Réponse durgence en sécurité alimentaire avec lapproche Cash and Voucher Projets parallèles de AVSI et NRC financé par ECHO.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Réponse durgence en sécurité alimentaire avec lapproche Cash and Voucher Projets parallèles de AVSI et NRC financé par ECHO."— Transcription de la présentation:

1 Réponse durgence en sécurité alimentaire avec lapproche Cash and Voucher Projets parallèles de AVSI et NRC financé par ECHO

2 Sommaire Lhistorique: lorigine et le pourquoi dune réponse durgence en sécurité alimentaire La première phase du projet: un début encourageant La deuxième phase: innovations et nouveaux défis Etude de cas AVSI et NRC Vers la troisième phase: analyse des changements et chantiers à venir

3 Lhistorique, lorigine et le pourquoi dune réponse durgence en sécurité alimentaire 2011: gap en assistance alimentaire. Les besoins sont importants et les DGV (distributions générales de vivres) ne suivent pas le rythme du RRMP dans lassistance durgence. Le manque de complémentarité AME/Vivres réduit limpact de lassistance : en 2010/2011, la revente des AME pouvait parfois atteindre les 70%, le motif principale de la revente était lachat des vivres (40%), suivi par les dépenses pour santé et éducation (entre 12 et 30%). En novembre 2011, ECHO finance parallèlement les projets de AVSI et NRC pour une assistance alimentaire rapide complémentaire au RRMP en utilisant lapproche C&V.

4 IndicateurNRCAVSI Nombre des BNF individus (5479 ménages) (5100 ménages) Typologie des bénéficiaires59.8% retournés, 39.9% déplacés, 0.3% famille accueil vulnérables 89% déplacés, 11% autochtones vulnérables Type dassistance3 cycle + cash pour autres besoins 2 cycle Moyenne de jours entre AME et Vivres 12 jours20 jours % MNG qui na pas revendu les NFI95,3 %85% % MNG avec SCA >4269,4%71% % des BNF ayant augmenté nombre de repas 76 %80% PHASE 1: un début encourageant

5 PHASE 1: Bref rappel sur les leçons apprises Une bonne analyse des risques avant toute intervention permet de comprendre la faisabilité et lopportunité dune intervention C&V La typologie et la durée de lassistance dépend de la nature du déplacement Une bonne étude du marché permet de comprendre la faisabilité dune intervention C&V, de définir la méthodologie dintervention et prévoir limpacte sur léconomie locale La méthodologie C&V a un impacte positif sur léconomie local dont en bénéficie toute la communauté locale (bénéficiaires indirectes) Lanalyse des vulnérabilités socioéconomiques et alimentaires permet un ciblage plus accepté par la communauté La méthode scooping nécessite une longue phase de préparation et de vérification et un système de vérification de la taille de ménage fiable, et peut savérer être peu pertinente à la rapidité de lintervention

6 Plus de flexibilité: nombre de cycle à déterminer selon la nature du déplacement et les besoins Intégration de lalternative: vouchers en marché ouvert Expériences de foire conjointes AME/vivres faite par les équipes RRMP et ECHO (améliorer la rapidité des interventions) PHASE 2: Innovations et nouveaux défis

7 Enquête ménage SecAlim et Vulnérabilité, ciblage Analyse du Marché et Options de réponse Préparation de réponse Vivres Intervention Vivres Alerte humanitaire MSA Enquête ménage AME Vulnérabilité, ciblage Analyse du Marché et Options de réponse Intervention AME Préparation de réponse AME PHASE 2: Simultanéité et Foires conjointes Activités AME (RRMP) Activités FS Simultanées Analyse du Marché et Options de réponse Préparation de réponse Vivres Intervention Vivres Enquête ménage SecAlim et Vulnérabilité, ciblage Activités FS Décalées

8 Information générales LieuBunyatenge, Sud Lubero, GNK Datesdu 1er au 3 mars 2013 Type d'intervetionFoire conjointe AME/Vivres/Education Nombre des bénéficaires8282 individus Type de bénéficiaires88% retournés et 12% déplacés Métodologiescooping (taille réelle du ménage) Valeur du voucher16$ par individus Etude de cas NRC: Foire Conjointe de Bunyatenge

9 Zone très enclavée, majorité des produits amené par moto Deuxième expérience de foire conjointe avec RRMP 61% des BNF trouvent que la formule foire conjointe donne plus des avantages, seulement 12% pense le contraire (raison principales: vole, transport) 49,6% des BNF est très satisfait et 41% est satisfait (seulement le 7% est insatisfait) Le 77% des vivres achetés sont consommé, le 22% est encore en stock, le 4% partagé avec les familles daccueil. Seulement un 0,4% est revendu.

10 Etude de cas NRC: résultats Bunyatenge

11 Etude de cas NRC: Foire Conjointe de Bunyatenge Items le plus souvent revendus: tôles, matelas

12 Information générales LieuKamituga, Mwenga, Sud Kivu Dates Juillet 2013 Type d'interventionFoire conjointe AME/Vivres Nombre des bénéficaires2944 ménages Type de bénéficiaires Déplacés (en majorité) et familles daccueils/autochtones vulnérables Valeur du voucher Vivres: 65$ par ménages AME: 75$ par ménages Etude de cas AVSI: Foire Conjointe de Kamituga

13 Première intervention multi-acteurs au Sud Kivu -Ciblage conjoints (tous les agents formés sur la méthodologie de ciblage conjointe) -Définition claire des responsabilités des différentes activités par organisation au préalable (3 réunions avec la coordination + 2 rencontres des équipes de terrain) -Engagement des capacités des partenaires séparés par vendeurs -2 Acteurs différents pour la Sécurité Alimentaire (IRC et AVSI à travers le projet ECHO) Paiement à travers institution financière locale Inclusion des producteurs locaux comme vendeurs Première tentative de site conjoint Intervention multisectoriel AVSI-IRC

14 -Optimisation des ressources -Connaissances du contexte partagée parmi les acteurs -Approche multisectoriel -Partage de bonnes pratiques entre acteurs -Difficulté dorganisation entre différents acteurs -Applications des approches de ciblages inter-secteur (premier intervention) Intervention multisectoriel AVSI-IRC

15 Difficultés et leçons apprises Pour NRC: majorité des interventions dans des zones reculées, pas des IMF, pas de possibilité de cash pour autres besoins (taux de revente AME reste plus élevée que en précédence) Ciblage reste capitale mais plus difficile à cause de « lhabitude » à lassistance et au fait de faire un ciblage « multisectoriel » (et multi-acteur) Intervention sur les déplacés présentent plus de difficultés liés à la lecture du contexte et à lutilisation de lassistance à cause de lincertitude des BNF Seulement un cycle par endroit? Quid des indicateurs? Intensification des problématiques de sécurité avec les groupes armés locaux. La valorisation de lapproche participative permet datténuer ces problèmes et daméliorer la redevabilité.

16 Vers une phase 3, défis à relever: Amélioration de la coordination multi-acteur Harmonisation des pratiques et procédures entres acteurs durgence et stakeholders Possibilités dutilisation doutils et dune base de données uniques entre différents acteurs travaillant sur les urgences La formation déquipes compétentes et multidisciplinaires pour donner une assistance rapide holistique (AME, Vivres, Education et aussi autres besoins) Lintroduction déjà dans la phase des MSA dune analyse rapide et multisectorielle du marché, pour augmenter la rapidité de décision du type dintervention possible Une réflexion plus approfondie sur les capacités de réponse et de déploiement (comment garder le même rythme surtout quand la FS doit répondre en plusieurs cycles ?) Réflexion sur comment inclure davantage la production locale et mesurer les effets des interventions sur léconomie locale Quels possibilité à part le foire? Comment mieux analyser le contexte pour choisir des approches différents? Collaboration avec institutions de transferts monétaire (compagnie téléphonique et IMF) Vers une phase 3

17 Chantier à venir Sur la méthodologie: Comment calculer plus efficacement le valeur de lassistance et éviter des distorsions? Etude sur le panier de la ménagère dune famille en sécurité alimentaire dans le NK et SK Comment améliorer le ciblage vulnérabilité en gardant la rapidité, surtout dans les interventions conjointes avec RRMP? Comment mieux définir les vulnérabilités? Améliorer lacceptation de lintervention à travers une meilleure analyse du contexte (ex mesures locales, recours au francs congolais, implication des producteurs locaux)?

18 Au niveau stratégique: Impact économique: - Comment mieux évaluer limpacte de lintervention sur la production locale/zonale? (Evaluation externe) Capacités: – Comment prioriser entre zones, quand les besoins sont multiples et aucun acteur se positionne? Quels capacités pour couvrir tous les gaps prioritaire? – Comment résoudre le dilemme intervention rapide vs impacte à moyen terme? – Quel lien entre lassistance durgence et le relèvement précoce? Coordination: – Faut-il intégrer la Sécurité Alimentaire dans le système multisectoriel de réponse aux urgences (sur le modèle RRMP)? Si oui, comment (afin de préserver la rapidité et la qualité des interventions)? – Quel cadre daction, de décision rapide et de coordination pour les assistances durgence (type Comité de Pilotage RRMP)? – Possibilités dharmonisation sur la vision des approches liées aux interventions de sécurité alimentaire durgence Chantier à venir

19 Capacités futures de réponse Nouveaux acteurs dans les interventions de sécurité alimentaire durgence (IRC au Sud Kivu) Ouverture dautres bailleurs vers lapproche cash and voucher (PAM au Nord et au Sud Kivu) Actuellement les acteurs présents narrivent pas à assurer 3 cycles dinterventions sur toutes les zones couvertes par le RRMP Quelles Solutions? Plusieurs acteurs pour couvrir les 3 cycles partout Séparation entre acteurs « premier cycle » et «suivi de lurgence » +Standardisation de lapproche durgence - Nécessité de trouver de nouveaux acteurs +Intégration des concepts de premier développement - Nouvelles approches à construire

20 Questions? Merci! Asante Sana!


Télécharger ppt "Réponse durgence en sécurité alimentaire avec lapproche Cash and Voucher Projets parallèles de AVSI et NRC financé par ECHO."

Présentations similaires


Annonces Google