La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les drogues de la fête. Monsieur M. 25 ans Admission en Réa médicale le 20.11.05 Inconscient, Glasgow 6 Alcool ? ecstasy Prise decstasy ? Clinique : -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les drogues de la fête. Monsieur M. 25 ans Admission en Réa médicale le 20.11.05 Inconscient, Glasgow 6 Alcool ? ecstasy Prise decstasy ? Clinique : -"— Transcription de la présentation:

1 Les drogues de la fête

2 Monsieur M. 25 ans Admission en Réa médicale le Inconscient, Glasgow 6 Alcool ? ecstasy Prise decstasy ? Clinique : - - hypothermie 34.4° - - myosis, aréflexie - - bradycardie sinusale (40/min) - - hyper sialorrhée, sudation - - vomissements - - diarrhée - - perte durine ECSTASY clinique

3 Les principaux syndromes toxiques

4 Syndrome cholinergique Effets muscariniques Effets muscariniques : - - nausées, vomissements, douleurs abdominales, diarrhées - - hyper salivation, hypersudation - - incontinence urinaire et fécale - - myosis - - bradycardie, hypotension, bronchospasme Effets nicotiniques Effets nicotiniques : - - fasciculations musculaires, crampes puis paralysie - - tachycardie, hypertension Effets centraux Effets centraux : - - délire, anxiété, confusion - - agitation, tremblements, convulsions, coma - - paralysie des centres respiratoires champignons, insecticides, carbamates… Traitement

5 Syndrome sérotoninergique Effets cognitifs Effets cognitifs : - - agitation, comportement agressif - - confusion Effets moteurs Effets moteurs : - - tremblements, myoclonies, hypertonie - - hyper réfléxie, rigidité (trismus, rhabdomyolyse possible) Effets végétatifs Effets végétatifs : - - nausées, diarrhées, hypersudation - - Mydriase, fièvre, frissons - - hypertension, tachycardie antidépresseurs, ecstasy, IMAO, lithium… Traitement

6 Syndrome sympathomimétique Syndrome sympathomimétique Effets stimulants centraux : Effets stimulants centraux : - - agitation, tremblements, convulsions - - hyper réfléxie - - hyperthermie modérée - - délire paranoïde Effets périphériques : Effets périphériques : - - choc tachycardie, arythmies - - mydriase - - piloérection, hypersudation cocaïne, amphétamines, caféine… Traitement

7 Syndrome dopaminergique Effets psychomoteurs Effets psychomoteurs : - - agitation psychomotrice (psychose paranoïde) - - troubles cardiovasculaires - - tachypnée - - spasme coronarien Cocaïne, opiacés, cannabis, alcool, amphétamines Traitement

8 Implication de la voie dopaminergique mésolimbique dans lapparition dune dépendance aux substances psychoactives

9 Autres syndromes Syndrome opiacé Syndrome opiacé héroïne, méthadone, antalgiques opiacés, codéine… Syndrome anti-cholinergique Syndrome anti-cholinergique atropine, champignons, antidépresseurs, antihistaminiques… Syndrome sédatif Syndrome sédatif benzodiazépines, barbituriques, alcool…

10 Drogues et Substances psychoactives

11 Classification de L.Lewin (1924) Euphorica : Euphorica : les opiacés - - héroïne - - les codéinés - - les morphiniques - - les morphinomimétiques dont les médicaments de substitution Phantastica : Phantastica : les psychodysleptiques - - les hallucinogènes dorigine végétale - - le psilocybe, lamanite tue-mouche - - le LSD le cannabis - - le PCP, lartane Inebriantica : Inebriantica : - - lalcool - - le tabac - - les solvants organiques Hypnotica : Hypnotica : - - les barbituriques - - les tranquillisants Excitantia : Excitantia : - - la cocaïne - - le crack - - les amphétamines dont lecstasy - - le GHB

12 Typologie des substances psychoactives SubstancesDépendancepsychologiqueDépendancephysiqueTolérance Opiacés Hallucinogènes++/-+/- Cannabis++/-+/- Alcool+++++ Solvants++/-+/- Tranquillisants++/-+ Cocaïne++++/-++ Amphétamines+++++

13

14 Substances psychoactives Hallucinogènes

15 Le Cannabis : Présentation : Cannabis sativa, « chanvre indien » Delta 9-tétrahydrocannabicol (THC) Le cannabis est commercialisé sous 3 aspects: - - herbe ou marijuana (1 à 5% de THC) - - résine ou haschich (10% de THC) - - huile (50% de THC) Mode de consommation : Il se fume (joint) ou singère ! Cest sous forme de résine que le cannabis est le plus consommé ! Prix : herbe= 2 à 3 euros le gr résine= 3 à 6 euros le gr huile= 15 euros le gr Pharmacologie : Agit sur de multiples récepteurs de localisations variées; Impliqué dans la neurotransmission: GABAergique Endorphinique Dopaminergique Muscarinique

16 Le Cannabis Effets positifs : Ivresse cannabique, 4 phases : - - phase de bien-être euphorique - - phase d'hyperesthésie sensorielle avec désorientation spatio-temporelles - - phase extatique - - phase de sommeil et réveil Le cannabis est habituellement fumé et les effets sont rapides avec obtention dune sensation maximale en 20mn et cela dure pendant 1 à 2 h Effets négatifs : - Ivresse compliquée avec crise dangoisse, réaction paranoïaque et agressive, hallucinations - Manifestations dues à lusage chronique : perturbation de la mémoire immédiate, détérioration intellectuelle manifestations psychotiques manifestations physiques -Troubles de la vigilance et de léquilibre Accidents de la circulation

17 Hallucinogènes de synthèse LSD 25 Présentation : « ergot de seigle » Diéthylamide de lacide lysergique poudre blanche cristalline dissoute dans un liquide vendu sous forme de : -supports imbibés= buvards -pilules Le plus fort des hallucinogènes connus, seulement 20 microgrammes suffisent! Prix : 10 euros

18 LSD 25 Effets positifs : Le « trip » ou voyage se ressent au bout de 30 à 60 mn après lingestion et dure 8 à 12 h avec : - - troubles perceptifs visuels, auditifs, somesthésiques - - sensation dapesanteur - - désinhibition +++ Pas de dépendance psychologique, ni physique, ni de tolérance !!! Effets négatifs : - Modifications de la conscience imprévisibles selon le sujet et le contexte Euphorie angoisse cataclysmique ( « bad trip ») - Signes type sympathique - Dangerosité psychiatrique : dépersonnalisation syndromes schizophréniformes sujets prédisposés !!! - « Flash Back »

19 Kétamine Kétamine Présentation : Anesthésique daction rapide non barbiturique sous forme de poudre ou sous forme liquide ( « shoot ») Usage : Elle est essentiellement sniffée mais peut-être aussi injectée en IV ou administrée par voie orale Effets positifs : Effets hallucinatoires psychédéliques : - - Expérience aux confins de la mort - - Dissociation du corps et de lesprit +++ Expérimentation de perceptions extrasensorielles Effets négatifs : Délire Amnésie Coma Dépression respiratoire mortelle

20 Substances psychoactives stimulantes

21 LEcstasy ( XTC) LEcstasy ( XTC) : Présentation : Dérivé synthétique de la phenethylamine MDMA= méthylène dioxy 3,4 métamphétamine « pilule du bonheur » Formes : - comprimés ornés de logos - gélules (médicaments vendus pour de lxtc !) - poudre utilisées sniffées ou diluées dans une boisson alcoolisée ou non 1 comprimé sur 2 ne contient pas de MDMA ! Prix : 3 à 15 euros le comprimé Pharmacologie : Augmentation de la neurotransmission sérotoninergique +++ dopaminergique noradrénergique Effets sur lhypothalamus avec augmentation de la sécrétion de cortisol et de prolactine

22 XTC Effets positifs : Effet psychédélique : - - désinhibition - - confiance en soi - - sensualité exacerbée - - acuité mentale accrue Effet stimulant Apparition des effets moins d1h après absorption et durant 6 à 8h Aucune dépendance physique ! Effets négatifs : Complications psychiatriques Dépendance psychologique Tolérance au MDMA rapide LXTC est neurotoxique Syndrome dhyperthermie (42°) déshydratation et perte ionique +++

23 Le GHB Présentation : GHB = Gamma-hydroxybutyrate Neurotransmetteur inhibiteur voisin du GABA « Drogue du violeur » Sous forme liquide Effets positifs : Propriétés euphorisantes et hallucinogènes Propriétés aphrodisiaques Effets négatifs : « Soumission chimique » Toxicité dose dépendante : - coma inférieur à 3h - convulsions - vomissements - bradycardie - dépression respiratoire

24 La Cocaïne La Cocaïne : Présentation : Alcaloïde de la Coca Poudre blanche floconneuse et cristalline Mode de consommation : se sniffe ou sinjecte Pharmacologie : Stimulation de la médiation sérotoninergique dopaminergique+++ noradrénergique

25 La Cocaïne Effets positifs : 2 phases : - le « rush » pendant plus d1h avec euphorie intense et augmentation de léveil - la « descente ou crash » avec lassitude et asthénie Effets négatifs : Effets psychiques dus à lusage chronique : - dépendance - dépression sévère - troubles de la mémoire Manifestations somatiques : - toxicité cardiaque - toxicité neurologique Manifestations locorégionales Le crack : - forme de cocaïne non alcaloïde - peut être fumé dépendance + intense et effet + brutal

26 Substances psychoactives opioïdes

27 LHéroïne LHéroïne : Présentation : 3,6 diacétylmorphine Alcaloïde de demi synthèse obtenu à partir de la morphine sous forme de poudre fine, couleur claire concentration en héroïne variable 5 à 20% Mode de consommation : - se fume - se renifle - sinjecte 7 fois plus efficace que la morphine ! Pharmacologie : Métabolisme rapide absence dans les urines ½ vie plasmatique = 3 à 10 mn

28 LHéroïne Effets positifs : 3 phases : - le « flash » = sensation de jouissance - la « planète » = sensation de bien-être, euphorie - la « descente » = insatisfaction Effets négatifs : Loverdose : pronostic vital engagé ! - coma - dépression respiratoire - collapsus - myosis bilatéral Manifestations chroniques : - notion de tolérance - manque physique - dépendance psychologique - troubles somatiques directement liés à lhéroïne et au produit de coupage Détournement des médicaments de substitution

29 Solvants organiques « drogues du pauvre » colle, dissolvants, peinture, gaz propulseurs daérosol, éther… ivresse, hallucinations+/- Inhalation avec risque dasphyxie !

30 Le Crystal 2 formes : - la méthamphétamine de base (cristaux), fumée avec une pipe à eau -le chlorhydrate de méthamphétamine (sel), absorbé per os, en comprimé Effets stimulants prolongés (plusieurs jours) L'agressivité accrue une destruction de cellules musculaires dommage irréversibles au niveau des cellules du cerveau

31 Alerte à la cristalline poudre «dangereuse» de cocaïne mélangée à une forte dose datropine Effets : - troubles psychiques type hallucinations ou confusion mentale - décès 60% de cocaïne et 30% datropine ( jusquà 70% ! )

32

33

34 Bibliographie Livres Livres : Lionel Gibier, Prises en charges des usagers de drogues (collection conduites 1999) Collège National des Enseignants de Réanimation Médicale, Réanimation médicale (Masson 2001) Sites Sites :


Télécharger ppt "Les drogues de la fête. Monsieur M. 25 ans Admission en Réa médicale le 20.11.05 Inconscient, Glasgow 6 Alcool ? ecstasy Prise decstasy ? Clinique : -"

Présentations similaires


Annonces Google