La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

LE GROUPE ACTIONS ARDEM: LE RÉSEAU AU CŒUR DE LA RURALITÉ Dr Christian Gilles Centre Hospitalier de lArdenne au nom du groupe ARDEM.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "LE GROUPE ACTIONS ARDEM: LE RÉSEAU AU CŒUR DE LA RURALITÉ Dr Christian Gilles Centre Hospitalier de lArdenne au nom du groupe ARDEM."— Transcription de la présentation:

1 LE GROUPE ACTIONS ARDEM: LE RÉSEAU AU CŒUR DE LA RURALITÉ Dr Christian Gilles Centre Hospitalier de lArdenne au nom du groupe ARDEM

2 Hôpitaux: 994 lits (gériatriques: 122) MR: n = 49; 2261 lits MRS: n = 26; 903 beds

3 ARDEUR CONTRE LA DÉMENCE = ARDEM

4

5 Médecins (2) Travailleurs sociaux Gérants de MR / MRS Sociétés de soins à domicile Infirmières enseignantes Politiciens (2) Bénévoles Infirmières à domicile

6 QUE FAIRE ? COMMENT FAIRE ? INVENTAIRE DES BESOINS: Individuels Equipes Institutions Patients Aidants Familles

7 INFORMATION GRAND PUBLIC Buts: identification précoce meilleure confiance dans les structures de soin consultation et diagnostic précoces allègement du fardeau: lutte contre lisolement accès aux ressources connaissance – anticipation – moindre stress

8 AIDANT: UN « MÉTIER » À RISQUE Devenir aidant = nouveau rôle révision des priorités abandon dautres rôles sociaux Le stress concerne la délivrance de soins les autres secteurs de la vie sociale « Carrière » non planifiée Pas de formation / préparation: sur le tas si on a le temps « Evolution » subie, dépend de lévolution de létat du soigné Désengagement: décès ou placement rarement vécu ou assumé comme une délivrance

9 LA SANTÉ DES AIDANTS Stress physique ou mental chez 50 % des aidants Stress ressenti: effet négatif sur le niveau de santé global. Schulz et al. Ann Behav Med 1997;19: Ralentissement de la cicatrisation Kiecolt-Glaser et al. Lancet 1995;346: Les aidants ne saccordent pas les soins dont ils auraient besoin Shaw et al. Ann Behav Med 1997;19: SUIVI SUR 13 MOIS: 69 AIDANTS DE PATIENTS MA + 69 CONTRÔLES Kiecolt-Glaser et al Psychosom med 1991;53: Plus de Syndrome dépressifs Maladies infectieuses (respiratoires supérieures) Diminution de 3 marqueurs dimmunité cellulaire > Chez aidant Avec faible soutien social Les plus désemparés par le troubles comportementaux Chez aidants

10 MALTRAITANCE : FACTEURS DE RISQUE Lachs and Pillemer Lancet 2004;364: Vie en commun (plus de contact, risque de tension) Exception: abus financier (les victimes vivent seules) Démence: relation avec le comportement agressif? Isolement social: pas de support, pas de regard, pas de frein Pathologie psychiatrique chez labuseur: dépression, abus dalcool Dépendance matérielle de labuseur à labusé Violence dans la tentative dobtenir de largent. Dépendance: perpétue relations hostile, non désirée.

11 MÉTHODE: CONFÉRENCES CENTRALISÉES

12 Atelier itinérant Formation des aidants: manutention des patients gestion des comportements gênants … INFORMATION GRAND PUBLIC Buts: identification précoce meilleure confiance dans les structures de soin diagnostic précoce allègement du fardeau: lutte contre l isolement accès aux ressources connaissance – anticipation – moindre stress Méthode: conférences centralisées

13 PROFESSIONNELS Enseignement de base Formation: ex snoezelen 1. information / sensibilisation (répétée) h de formation

14 6 MRS > 90 lits, 298 patients, 134 soignants -> 96 Groupe « intervention »: 13 h de formation sur 13 semaines Groupe « relaxation »: 13 h de relaxation Groupe contrôle Ligne de base Post formation 6 mois post formation Training in dementia care: a cluster-randomized controlled trial of a training program for nursing home staff in Germany (Kuske et al. Int Psychogeriatr 2009;21:295-.)

15 Teaching and maintaining behavior management skills in the nursing home Burgio at al., Gerontologist 2002;42: MRS79 résidents 10 unités 85 soignants Formation: 4 semaines S1: enseignement (5h en 3j) S2-S4: observation et feed-back Formal Staff Management poursuite observation + feed-back = Conventional Staff Management

16 FSM CSM Instructions uniquesRetard à lassistance physique Instructions multiplesAgitation pendant les soins LBPost form 3 mois 6 mois LBPost form 3 mois 6 mois COMMUNICATION (changement par rapport à la ligne de base)

17 Les formations « one-shot » sont inefficaces La formation dune fraction de léquipe a-t-elle un sens ? PROFESSIONNELS Enseignement de base Formation: ex snoezelen 1. information / sensibilisation (répétée) h de formation continue par extension 3. formation sur site

18 Neurologues / psychiatres & gériatres: Diagnostic Harmonisation Traitement Suivi Médecins généralistes: Information / sensibilisation Inclusion dansARDEM programmes

19 DES SOINS INTÉGRÉS, MULTIDISCIPLINAIRES Détection performante Diagnostic Traitement Suivi : domicile centres de jour MRS standardisés

20 Le bonheur nest pas au bout du chemin Il est le chemin lui même (proverbe tibétain)


Télécharger ppt "LE GROUPE ACTIONS ARDEM: LE RÉSEAU AU CŒUR DE LA RURALITÉ Dr Christian Gilles Centre Hospitalier de lArdenne au nom du groupe ARDEM."

Présentations similaires


Annonces Google