La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Une pratique en devenir Comprendre pour mieux collaborer Par Wilmina Détournel-Prochette Infirmière Praticienne spécialisée en Néphrologie 28 juillet 2010.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Une pratique en devenir Comprendre pour mieux collaborer Par Wilmina Détournel-Prochette Infirmière Praticienne spécialisée en Néphrologie 28 juillet 2010."— Transcription de la présentation:

1 Une pratique en devenir Comprendre pour mieux collaborer Par Wilmina Détournel-Prochette Infirmière Praticienne spécialisée en Néphrologie 28 juillet 2010 AMHE

2 Objectifs de la présentation Distinguer le rôle dInfirmière Clinicienne Spécialisée (ICS) et le rôle dInfirmière Praticienne Spécialisée (IPS) Connaître les caractéristiques, les compétences de linfirmière en pratique avancée Comprendre le rôle de collaboration infirmière/médecin

3 La Pratique Avancée, de quoi parlons-nous? Nouvelles compétences, nouvelles fonctions infirmières Combiner les connaissances et les analyser Comprendre, interpréter et appliquer les théories des soins infirmiers et les résultats de recherche Façonner et faire progresser le savoir infirmier et la profession dans son ensemble (AIIC, 2008 )

4 La Pratique Avancée, de quoi parlons-nous? Expansion Acquisition de nouvelles connaissances ou pratiques au-delà des frontières traditionnelles des sciences infirmières Savoirs empruntés Spécialisation Se concentrer sur une partie du domaine infirmiers, approfondir ses compétences en regard dune spécialité Savoirs approfondis Avancement À partir de lexpansion et la spécialisation, favoriser lavancement des savoirs et des pratiques infirmières Savoirs « nouveaux » (Dudley-Brown, 2004) (Tiré du PPT Mélanie Connan (M. Sc. Inf (c) ) 3 concepts-clé distinguent la pratique avancée de la pratique courante dune infirmière

5 Pertinence /émergence de nouvelles fonctions infirmières Vieillissement, multi-pathologies de la population Augmentation des maladies chroniques Complexité des problèmes sociaux et économiques Évolution constante des besoins en soins de santé Pénurie de professionnels, volonté de réduire les coûts Progrès techniques et hyperspécialisation, problèmes liés à laccès aux soins (AIIC, 2008)

6 Le rôle de linfirmière soignante cest: Soigner Éduquer Collaborer Superviser Coordonner Les soins et la perception infirmière sont davantage centrés sur les conditions liée à la maladie proprement dite soriente sur lassistance qui permettra la maîtrise au quotidien des déficiences, résultantes des perturbations de la santé.

7 Deux rôles reconnus en pratique infirmière avancée/AIIC LInfirmière Clinicienne Spécialisée ICS (au Québec: Conseillère ou Clinicienne en Soins spécialisés ou CSS) LInfirmière Praticienne Spécialisée IPS (au Québec: en cardiologie, néphrologie, néonatalogie et première ligne)

8 PIA CLINIQUELEADERSHIP EDUCATION COACHING RECHERCHEÉTHIQUE CONSULTATION COLLABORATION

9 LInfirmière Clinicienne Spécialisée (ICS ou CSS) Définition LICS est une infirmière autorisée qui détient une maîtrise ou un doctorat en sciences infirmières et qui a de lexpertise dans une spécialité des soins infirmiers cliniques (AIIC, 2009).

10 Infirmière clinicienne spécialisée (ICS) Exerce cinq activités dans cinq domaines interdépendants (compétences): 1. Expert clinique dans une spécialisation---- la pratique 2. Conseillère la consultation 3. Enseignante la formation 4. Collaboratrice aux recherches la recherche 5. Gestionnaire de projets cliniques la gestion Advanced Practice Nursing, Lucille A. Joel, Davis Company. Philadelphia,2004

11 Infirmière praticienne spécialisée (IPS ) Définition: Une infirmière diplômée ayant acquis dans un domaine de pratique des connaissances théoriques un jugement clinique une expertise clinique Permettant, en association avec ses compétences infirmières en collaboration avec le corps médical De dispenser des soins complexes et, en fonction de la législation, certains actes médicaux

12 Contexte historique Développement initial aux USA,(1960) Puis au Royaume-Uni et en Australie Au Canada en 1990, le rôle a été implanté dans certaines provinces et territoires Au Québec depuis janvier 2003 Un nouveau cadre législatif: Loi modifiant le code des professions dans le domaine de la santé et favorisant la création du rôle de linfirmière praticienne

13 Projet de Loi 90 En vigueur le 30 janvier 2003 Buts: Modernisation de lorganisation professionnelle et nouveau partage des champs dexercice des professionnels exerçant dans le domaine de la santé Modernise le champ dexercice des infirmières (article 36 de la loi modifiant le code des professions et dautres dispositions législatives dans le domaine de la santé, dont la loi sur les infirmiers et infirmières ) (L.I.I.) Précise un nouvel article 36.1 L.I.I. le cadre normatif relatif de la santé à la création du rôle de linfirmière praticienne spécialisée

14 Cinq règlements assurent lencadrement juridique de la pratique des Infirmières praticiennes spécialisées (IPS) 1. Règlements/ les activités à larticle 31 de la loi médicale----CMDP 2. Règlements/ les classes de spécialités de lOIIQ/ les activités visées à larticle OIIQ 3. Règlements/ les comités de la formation de lOIIQ-----Gouv. Qc. 4. Règlements modifiant le règlement sur les conditions et modalités de vente de médicaments OPQ 5. Règlements modifiant le règlement sur les diplômes délivrés, donnant droit aux certificats de spécialistes des ordres Professionnels Gouv.Qc

15 Article 36.1 Actes autorisés Lamendement de la Loi permet désormais aux infirmières praticiennes spécialisées dans leur domaine, dexercer des activités jusquici réservées aux médecins 4 spécialités à ce jour: Cardiologie, Néphrologie, Néonatalogie et Première ligne 5 actes sont autorisés en Cardiologie 3 actes sont autorisés en Néphrologie 5 actes sont autorisés en Néonatalogie 5 actes sont autorisés en Première ligne

16 Cardiologie Actes médicaux autorisés/ article Prescrire des examens diagnostiques 2. Prescrire des médicaments et dautres substances 3. Prescrire des traitements médicaux 4. Utiliser des techniques ou appliquer des traitements médicaux, invasifs ou présentant des risques de préjudice 5. Utiliser des techniques diagnostiques invasives ou présentant des risques de préjudice

17 Néphrologie Actes médicaux autorisés/ article 36.1 Néphrologie Actes médicaux autorisés/ article Prescrire des examens diagnostiques 2. Prescrire des médicaments et dautres substances 3. Prescrire des traitements médicaux Les IPS ne peuvent prescrire que les médicaments de leur spécialité.

18 Première ligne Actes médicaux autorisés: article 36.1 Première ligne Actes médicaux autorisés: article Prescrire des examens diagnostiques 2. Prescrire des médicaments et dautres substances 3. Prescrire des traitements médicaux 4. Utiliser des techniques ou appliquer des traitements médicaux, invasifs ou présentant des risques de préjudice 5. Utiliser des techniques diagnostiques invasives ou présentant des risques de préjudice

19 Néonatalogie Actes médicaux autorisés: article 36.1 Néonatalogie Actes médicaux autorisés: article Prescrire des examens diagnostiques 2. Prescrire des médicaments et dautres substances 3. Prescrire des traitements médicaux 4. Utiliser des techniques ou appliquer des traitements médicaux, invasifs ou présentant des risques de préjudice 5. Utiliser des techniques diagnostiques invasives ou présentant des risques de préjudice

20 Résumé des actes ActivitésCardiologieNéphrologieNéonatalogie 1ère ligne Prescrire et ajuster des médicaments RUMAnticoagulantBêta-bloqueurs IECA, diurétiques… RUM Diurétiques m Chélateurs de phosphore ImmunosuppresseursRUM Certains antibiotiques et convulsivants Surfactant Liste de Rx Prescrire des examens diagnostiques Rx poumons Écho cardiaque ECG..ECGPSA Rx poumons ÉchographiesECGRadiographiesECG Radiographie simple Écho abdo et pelvien Prescrire des analyses de laboratoires La plupart des analyses Prescrire des traitements médicaux Débridement plaie Sondesoluté Modification tx de dialyse SondeSonde Mode de ventilation Photothérapie Irrigation oculaire Lavement Lavage doreilles Effectuer des techniques invasives à risque de préjudice Ponction artérielle Retrait de fil de pace Retrait cathéter HD Ponction lombaire Ponction artérielle Ponction vésicale Examen pelvien Toucher rectal Frottis cervical Surv. plaies Drainage abcès

21 Répartition des divers éléments de la pratique IPS Pratique clinique % Soutien clinique aux infirmières et aux autres professionnels % Formation et enseignement % Recherche %

22 Limites de LIPS En tant quIPS, on ne peut pas: Poser de diagnostic médical, mais contribuer à létablissement de ce diagnostic Faire une demande de consultation médicale en raison du diagnostic impliqué Admettre un patient à ses soins et le congédier Faire des constats de décès

23 Limites de LIPS (suite) La pratique de lIPS de 1ère ligne est balisée par une liste déterminée de médicaments, dexamens, traitements et techniques à risques de préjudice (niveau provincial) Les règles de soins médicaux et les règles dutilisation des médicaments (déterminées par les établissements) balisent la pratique de lIPS en néonatalogie, néphrologie et cardiologie

24 Règles de soins et dutilisation de Rx Doivent être approuvées par le conseil dadministration de létablissement. Sont obligatoires et sanctionnables par des mesures disciplinaires Peuvent varier dun établissement à lautre et sont établies en collaboration avec léquipe médicale et les pharmaciens

25 Modalité de la pratique Modalité de la pratique Avant lapprobation des règles de soins médicaux et dutilisation des médicaments, les prescriptions doivent être contresignées par le médecin traitement LIPS néphrologie, cardiologie ou néonatalogie doit pratiquer dans un centre hospitalier dispensant des soins tertiaires LIPS première ligne peut pratiquer en collaboration avec un omnipraticien: Clientèle ambulatoire de tout âge CLSC, GMF en établissement public ou privé Dispensaire en région, clinique privé Salle durgence…

26 Lieu de pratique CardiologieNéphrologieNéonatalogie Première ligne CH offrant des soins hospitaliers adultes où il y a 3 cardiologues excluant les cardiologues itinérants Pts hospitalisés ou en ambulatoire ÉtagesÉtages Soins intermédiairesSoins intermédiaires Chirurgie cardiaqueChirurgie cardiaque Cliniques spécialiséesCliniques spécialisées Services spécialisés (hémo- arythmie)Services spécialisés (hémo- arythmie) CH où il y a un département de dialyse ou CH satellite Pré-dialyse HémodialyseHémodialyse TransplantationTransplantation DPACDPAC Centre hospitalier de niveau 3 avec des soins de néonatalogie Nouveau-né prématuré ou à terme avec une pathologie Clientèle ambulatoire tout au long du continuum de vie. CLSCCLSC GMFGMF Région éloignée avec attestation de formation supplémentaireRégion éloignée avec attestation de formation supplémentaire Salle durgence où cette ressource devient la seule accès aux soins pour les pts triés priorité 4 et 5 Salle durgence où cette ressource devient la seule accès aux soins pour les pts triés priorité 4 et 5 Problème de santé courantProblème de santé courant Suivi de maladie chronique stableSuivi de maladie chronique stable Activités de promotion de la santé et de préventionActivités de promotion de la santé et de prévention Suivi de grossesse ad 32 semaine en labsence de facteurs de risqueSuivi de grossesse ad 32 semaine en labsence de facteurs de risque

27 Formation requise Programme de formation de deuxième cycle universitaire: 45 crédits à la faculté des sciences infirmières 25 crédits à la faculté de médecine Deux années dexpérience dans la spécialité choisie Stage dintégration en cardiologie minimum 980 heures Stage dintégration en néphrologie minimum 910 heures Examen de certification théorique et pratique En collaboration avec le Collège des Médecins et lOIIQ

28 Curriculum du diplôme complémentaire Physiopathologie générale et mesures de diagnostiques Pharmacologie clinique générale Physiopathologie avancée, volets cardiologie et néphrologie Pharmacologie spécialisée volets cardiologie et néphrologie

29 Intégration sur le terrain Défis au début dintroduire ce nouveau rôle résistance++ Dexpert à débutant niveau de difficulté élevé Syndrome de limposteur Chevauchement des rôles Difficultés instrumentales Manque de collaboration de certains professionnels

30 Avec les infirmières en pratique avancée nait une nouvelle forme de collaboration qui: Génère un partenariat plus important Permet une meilleure prise en charge des patients Améliore laccessibilité et continuité des soins Libère le médecin pour des tâches plus complexes Favorise un rôle de complémentarité vs rôle de remplacement

31 Conclusion Une pratique remplie de défis professionnels et personnels Une pratique qui évoluera au fur et à mesure où lexpertise des IPA se développera et qui: Favorisera certainement le développement de la pratique avancée et lamélioration des soins et services offerts à la clientèle Permettra limplantation dune bonne pratique interdisciplinaire Permettra aussi une meilleure accessibilité aux soins et services et une qualité de soins optimal pour les patients et leur famille Bref: un rôle à propulser une intégration à accélérer

32

33 Références 1. L infirmière praticienne spécialisée. (2006). OIIQ - CMQ.) 2. Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et Collège des médecins du Québec.(2005). Lignes directrices conjointes OIIQ-CMQ sur les modalités de la pratique de linfirmière praticienne spécialisée, Montréal, OIIQ. 3.Ordre des infirmières et infirmiers du Québec et Collège des médecins du Québec. (2006).Étendue des activités médicales exercées par linfirmière praticienne spécialisée en cardiologie, Cardiologie, Montréal, OIIQ. 4. Loi modifiant le Code des professions et dautres dispositions législatives dans le domaine de la santé, L.Q. 2002, c. 33 (projet de loi nº 90, adopté le 14 juin 2002, en vigueur depuis janvier 2003).


Télécharger ppt "Une pratique en devenir Comprendre pour mieux collaborer Par Wilmina Détournel-Prochette Infirmière Praticienne spécialisée en Néphrologie 28 juillet 2010."

Présentations similaires


Annonces Google