La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le redoublement à lécole primaire : un mal nécessaire ? CDDP EVRY mercredi 1 er avril 2009 Thierry TRONCIN Conseiller pédagogique spécialisé en Côte dOr.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le redoublement à lécole primaire : un mal nécessaire ? CDDP EVRY mercredi 1 er avril 2009 Thierry TRONCIN Conseiller pédagogique spécialisé en Côte dOr."— Transcription de la présentation:

1 Le redoublement à lécole primaire : un mal nécessaire ? CDDP EVRY mercredi 1 er avril 2009 Thierry TRONCIN Conseiller pédagogique spécialisé en Côte dOr Formateur IUFM de Bourgogne Docteur en Sciences de lÉducation

2 Plan de lintervention Quelques précautions oratoires Dix points de repères Pour ne pas conclure Éléments bibliographiques

3 Quelques précautions oratoires 1. Une question complexe qui appelle de la nuance. « Une pensée réductrice conduit à des actions mutilantes. » Edgar MORIN 2. Une question complexe qui appelle de la distance. « Tout point de vue est une vue à partir dun point. » Pierre BOURDIEU 3. Une question complexe qui appelle du discernement. « Lorsque le sage montre la lune… limbécile regarde le doigt. » Philippe PERRENOUD

4 1. Le mot « redoublement » est singulier… mais le pluriel est approprié Des situations individuelles dans un contexte denseignement donné. Lécole, le collège et le lycée. Le redoublement subi, le redoublement désiré ou stratégique. Le cas particulier du redoublement de la classe de terminale. Le cas particulier des élèves handicapés.

5 2. Des chercheurs à lunisson… mais peu entendus Une réponse uniforme, disproportionnée et peu efficace à des difficultés dapprentissage. Cest une réponse inadaptée à un réel problème. Les principaux acteurs considèrent que : redoubler accroît les chances de mieux réussir ensuite ; plus le redoublement est précoce, plus il est efficace ; la perspective de devoir redoubler est une menace efficace pour (ré-)enclencher ou entretenir la volonté dapprendre.

6 3.1 Les taux de redoublement dans notre pays École élémentaire CP5,0 CE16,2 CE22,4 CM11,5 CM22,2 Collège 6e6,4 5e3,1 4e5,2 3e5,8 École maternelle MS GS 2,4 Source : Repères et Références Statistiques 2008

7 3.1 Les taux de redoublement dans notre pays Second cycle général et technologique Seconde13,3 Première7,4 Terminale9,1 Second cycle professionnel CAP 2 ans 1ère année3,7 CAP 2 ans 2e année5,6 Seconde professionnelle4,5 Terminale BEP8,3 Première professionnelle1,6 Terminale professionnelle5,0

8 3.2. Les retards scolaires dans notre pays En avanceÀ lheureEn retard Un an2 ans ou +Total CP1,391,37,00,47,4 CM22,578,018,31,219,5 3 ème « ordinaire »3,363,528,74,533,2 Terminale3,754,728,812,841,6 en (%)

9 4. Les principaux résultats des recherches Les effets du redoublement au niveau sociétal Le niveau moyen de connaissances Les différences de compétences entre les élèves Les dépenses déducation La notion de justice Les effets du redoublement au niveau des élèves Les progressions absolues et relatives Le cursus scolaire Le retentissement psychosocial Les dépenses déducation La notion de justice

10 5. Limpact du redoublement en France dans les comparaisons internationales Le redoublement et lefficacité Le redoublement napporte pas de valeur ajoutée quant au niveau moyen de la population délèves. Les pays favorisant la promotion automatique sont dans le peloton de tête.

11 Les performances en lecture et les taux de redoublement par pays La moyenne internationale et lécart-type de lépreuve sont fixés respectivement à 500 et 100. La moyenne des pays de lOCDE est égale à 529.

12 Niveau le plus faible (moins de 335 points) Niveau le plus fort (plus de 625 points) Allemagne9,98,8 Corée du Sud0,95,7 Danemark5,98,1 Espagne4,14,2 États-Unis6,412,2 Finlande1,718,5 France4,28,5 Grèce8,75,0 Hongrie6,95,1 Irlande3,114,2 Islande4,09,1 Italie5,45,3 Japon2,79,9 Norvège6,311,2 Portugal9,64,2 Royaume-Uni3,615,6 Suède3,311,2 Moyenne de lOCDE6,09,5

13 5. Limpact du redoublement en France dans les comparaisons internationales Le redoublement et léquité Le redoublement napporte pas de valeur ajoutée quant aux écarts entre les élèves aux performances les plus contrastées. Les pays favorisant la promotion automatique sont parmi les plus équitables.

14 6. La notion de justice Des élèves maintenus dans une classe auraient pu connaître un destin différent (directives ministérielles, politiques académique et détablissement, caractéristiques de la classe…). A compétences scolaires faibles comparables, la probabilité de redoubler varie en fonction de critères sur lesquels les élèves nont pas de prise (le sexe, la « maturité », le mois de naissance, le milieu social).

15 7. Le redoublement du cours préparatoire Les acteurs et le redoublement au CP (1) Les enseignants Un large consensus pour considérer que les effets positifs du redoublement surpassent ses éventuels effets négatifs. Le redoublement est envisagé dans une optique préventive : le redoublant aura davantage de chances de réussir plus tard. Trois raisons principales : Le redoublement est efficace sur le plan des apprentissages. Il ny pas de réelles voies alternatives. Les répercussions négatives (psychologiques, pour le cursus scolaire) sont limitées.

16 7. Le redoublement du cours préparatoire Les acteurs et le redoublement au CP (2) Les familles Le redoublement est positif sur le plan des apprentissages. Le redoublement permet de reprendre confiance en soi. Plus le redoublement est précoce, plus il est efficace. Une décision qui devrait leur incomber prioritairement. Les enfants Les enfants considèrent cette décision comme utile, parfois nécessaire, mais la redoutent (stigmatisation sociale). Dès le CP, les enfants connaissent les risques quils encourent et les rouages de cette décision.

17 7. Le redoublement du cours préparatoire Les progressions absolues En moyenne, les redoublants progressent lors de leur année supplémentaire. Cela conforte la perception des enseignants. Cest une progression différenciée : selon les élèves (certains stagnent, voire régressent) ; selon les domaines évalués (les redoublants restent fragiles dans les domaines initialement lacunaires).

18

19

20 Les progressions comparées des redoublants de cours préparatoire et des promus faibles au CE1

21 8. Le terreau du redoublement Le redoublement creuse son sillon dans un triptyque immuable et sclérosant : les programmes denseignement la classe dâge lannée scolaire

22 9. Au-delà du redoublement Le redoublement masque la question centrale des apprentissages et des pratiques pédagogiques Une conception des apprentissages magistrale répétitive linéaire Des pratiques pédagogiques peu variées peu différenciées

23 10. Le redoublement, resitué en contexte, révèle souvent moins un problème quune solution. Il satisfait à plusieurs fonctions latentes : la gestion de lhétérogénéité au sein des classes et des établissements scolaires ; le positionnement stratégique et symbolique des établissements scolaires ; la régulation de lordre scolaire au sein de la classe ; le maintien de lautonomie professionnelle des enseignants. Pour envisager son abolition, il est nécessaire de construire : une légitimité cognitive et morale ; mais aussi et surtout une légitimité pragmatique ;

24

25 Pour ne pas conclure (1) La question du redoublement invite à un changement de paradigme : Comment passer dune prise en charge des élèves en difficulté vers une prise en charge des difficultés des élèves ?

26 Pour ne pas conclure (2) Pour apprendre, deux conditions essentielles : le vouloir pouvoir le faire Les manifestations observables chez les élèves de ces deux conditions : lengagement la persévérance Comment individuellement et collectivement augmenter le « vouloir » et le « pouvoir » apprendre chez les écoliers ?

27 Éléments de bibliographie CRAHAY, Marcel. Peut-on lutter contre léchec scolaire ? 2e éd., Bruxelles : De Boeck Université, 2003, 378 p. CRDP de lacadémie de Versailles. La question du redoublement. Comment faire avec la difficulté scolaire ? Collection « Des enseignants et des chercheurs », 2008, 134 p. DRAELANTS, Hugues. Le redoublement est moins un problème quune solution. Comprendre lattachement social au redoublement en Belgique francophone. Les Cahiers de Recherche en Éducation et Formation, 2006, n° 52. PAUL, Jean-Jacques, TRONCIN, Thierry. Les apports de la recherche sur limpact des stratégies de traitement des difficultés scolaires au cours de la scolarité obligatoire. Dijon : IREDU, 2004, 43 p., Rapport réalisé pour le Haut Conseil de lévaluation de lécole. PERRENOUD Philippe. Quand le sage montre la lune, l'imbécile regarde le doigt. De la critique du redoublement à la lutte contre l'échec scolaire. Éduquer et Former, Théories et Pratiques, 1996, n° 5-6, p


Télécharger ppt "Le redoublement à lécole primaire : un mal nécessaire ? CDDP EVRY mercredi 1 er avril 2009 Thierry TRONCIN Conseiller pédagogique spécialisé en Côte dOr."

Présentations similaires


Annonces Google