La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION DES DIRECTEURS Jeudi 8 novembre 2007 13h30-16h30 JF.BUTEL IEN Orléans Nord-Ouest P.CHIN MEUN IEN Orléans Saran.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION DES DIRECTEURS Jeudi 8 novembre 2007 13h30-16h30 JF.BUTEL IEN Orléans Nord-Ouest P.CHIN MEUN IEN Orléans Saran."— Transcription de la présentation:

1 FORMATION DES DIRECTEURS Jeudi 8 novembre h30-16h30 JF.BUTEL IEN Orléans Nord-Ouest P.CHIN MEUN IEN Orléans Saran

2 REPÈRES THÉORIQUES SUR LÉVALUATION

3 Charles HADJI Lévaluation des actions éducatives (PUF 1992)

4 ÉVALUER SINSCRIT DANS UNE LOGIQUE DE COMPRÉHENSION DE LÉLÈVE par lenseignant et par lui-même, de la façon dont il fonctionne pour APPRENDRE

5 APPRENDRE oÀ lécole, apprendre (conceptualiser), cest être capable de mettre des mots (verbaliser) sur ce que lon sait, sur ce que lon croit savoir et sur ce que lon ne sait pas… oAPPRENDRE, cest FAIRE UN PROJET oà condition de mettre du sens oà condition dêtre certain de réussir oà condition de se représenter le point darrivée oAPPRENDRE, cest CHANGER oAPPRENDRE, cest SE METTRE EN DANGER

6 APPRENDRE Difficulté pour lenseignant : accepter les différences ( difficultés) entre les élèves oceux qui disent savoir et qui en sont certains oceux qui disent savoir et qui nen sont pas certains oceux qui disent ne pas savoir et qui nen sont pas certains oceux qui disent ne pas savoir et qui en sont certains oceux qui ne disent rien… VYGOTSKY BRUNER

7 Évaluation et apprentissage si enseignement = « activité de structuration et dappui à partir de laction dapprentissage de lélève » alors évaluation = mode de compréhension et de communication COMPRÉHENSION avec lélève des procédures qui lont conduit à énoncer telle réponse COMMUNICATION avec lui sur le niveau datteinte de lobjectif, les critères de réussite, les difficultés rencontrées, les remédiations nécessaires

8 Évaluation et apprentissage si enseignement = acte de transmission et dexplication magistrale alors évaluation = mode de contrôle, de vérification, de mesure, de validation donc de sélection…

9 Lévaluation est consubstantielle de lapprentissage…

10 …mais lévaluation nest pas lapprentissage ! Passer son temps à évaluer à lécole revient à soigner les malades à lhôpital avec un thermomètre…

11 Il est des moments pour évaluer DIAGNOSTIQUE FORMATIVE SOMMATIVE

12 Lévaluation « diagnostique » avant de commencer à apprendre : savoir ce que lon sait ou ce que lon croit savoir… Permet à lenseignant et à lélève de repérer les acquisitions et les représentations = aide à lapprentissage évaluation GS-CP Permet de dresser un bilan des compétences dans un domaine donné (forces et faiblesses) à un moment donné (au début dun nouveau cycle dapprentissage) = positionnement évaluation CE2 Permet de cibler les difficultés pour y remédier = outil de différenciation et daide individualisée évaluation CE1 et évaluation CM2

13 Lévaluation « formative » pendant lapprentissage ce que je suis en train dapprendre correspond-il à mon projet ? pour le maître afin de réguler son programme pédagogique et de prendre en temps utile les décisions de différenciation pour lélève afin quil appréhende les étapes de son processus dapprentissage et les difficultés quil rencontre viser lautonomie en ce domaine (lauto-évaluation)

14 Lévaluation « sommative » en fin dapprentissage ce que je viens dapprendre me permet-il de répondre à mes interrogations premières ? pour contrôler le degré dacquisition de la compétence par chaque élève et ainsi rendre compte des résultats de lenseignement

15 Apprendre à lire les évaluations Patrick PICARD - Lutilisation des évaluations institutionnelles Mémoire de DESS Ingéniérie du Conseil Pédagogique – Clermont-Ferrand - décembre 2004 Ce que je regarde des évaluations peut me donner des indications sur afin de... Résultats individuels dun élève, sa réussite globale, ses manques et ses lacune... Le problème spécifique dun élève : résultat globalement faible ou échec dans une compétence particulière. Mettre en place une remédiation spécifique pour un élève en difficultés graves... Résultats dune classe, sa moyenne, sa dispersion. Lécart entre les élèves, la nécessité de prendre en charge une différenciation plus ou moins forte. Mettre en place des conditions denseignement qui permettent de ne pas faire limpasse sur les élèves en difficulté. Écarts entre les classes dune même école, dun même secteur, afin den voir les points communs et les variances éventuelles. Déventuels « effets-maître », une spécificité de certains groupes délèves, leur passé scolaire. Sinterroger sur ce qui est peut- être fait spécifiquement dans une classe et qui nest pas fait ailleurs. Item ou groupes ditems pour voir les plus échoués, les plus réussis... Les champs de compétences qui auraient besoin dêtre retravaillés dans la classe. Mettre en place des programmations nécessaires, vérifier la conformité avec la prescription des programmes.

16 LES ÉVALUATIONS CE1 & CM2 DIAGNOSTIQUES DRESSER DES CONSTATS ALLER AU-DELÀ DES CONSTATS FAIRE DES HYPOTHÈSES VIS-À-VIS DES APPRENTISSAGES ET DE LAPPRENTISSAGE –en termes de remédiation (personnalisation) –en termes de différenciation (individualisation)

17 PPRE programme daide adapté et/ou pédagogie différenciée dispositif de travail pour rendre possible la mise en œuvre des aides

18 TRAVAUX PRATIQUES


Télécharger ppt "FORMATION DES DIRECTEURS Jeudi 8 novembre 2007 13h30-16h30 JF.BUTEL IEN Orléans Nord-Ouest P.CHIN MEUN IEN Orléans Saran."

Présentations similaires


Annonces Google