La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Serge BOCQUET PROJET DE SERVICE Le C.L.I.P. Urbain Ville de CANNES Direction de la Sécurité Service Police Municipale Chef de service de Police Municipale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Serge BOCQUET PROJET DE SERVICE Le C.L.I.P. Urbain Ville de CANNES Direction de la Sécurité Service Police Municipale Chef de service de Police Municipale."— Transcription de la présentation:

1

2 Serge BOCQUET PROJET DE SERVICE Le C.L.I.P. Urbain Ville de CANNES Direction de la Sécurité Service Police Municipale Chef de service de Police Municipale Promotion A. MALRAUX Décembre 2009

3 Le projet de service Le présent projet de service est mis en étude à la demande du Directeur des services de la police municipale de la ville de CANNES, dans le but dune plus grande efficience de deux services, en mutualisant leurs moyens de productivité. Les usagers du projet, qui en tireront tous les bénéfices sont : Les opérateurs radio Les opérateurs vidéo Les agents de police municipale Les collaborateurs des divers services de sécurité: Police dEtat Gendarmerie Sapeurs pompiers. Douanes. Justice Les administrés de la commune au travers dun meilleur service public.

4 Projet de service C.L.I.P URBAIN Centre deProtectionUrbainPostedeCommandementRadio CommissariatCentral De Cannes C.L.I.PURBAIN

5 Analyse du projet Un tissage s'est effectué depuis des années entre le poste de commandement radio, le centre de protection urbain et le commissariat central de la ville de Cannes. Le projet consiste à réunir deux services proches et complémentaires afin de les rendre plus efficaces et performants.. La mutualisation des moyens confortera ces liens incontournables qui finaliseront des résultats performants. C.L.I.PURBAIN

6 Quest que le C.L.I.P. Urbain ? Le C.L.I.P. Urbain, centre de liaison et de protection urbain est lagrégat de deux cellules existantes : le centre de protection urbain (C.P.U.) le poste de commandement radio (P.C.R) Respectivement rebaptisés : cellule de protection urbaine (C.P.U.) cellule de liaison et dinformation radio (C.L.I.R)

7 Mutualiser les personnels et les matériels. Coordonner les services. Centraliser les informations. Réduire le nombre d'interventions secondaires. ( stationnements gênants, alarmes intempestives... ) Réduire les parasites de communication. Verbaliser via la vidéo. Améliorer les relations entre les deux services de sécurité (PM: PN). Objectifs à long terme C.L.I.PURBAIN

8 Etat des lieux. Créé en 2002 le « centre de vidéo protection, » rebaptisé depuis « centre de protection urbain » (C.P.U.) est dans sa conception actuelle, aux limites de son rendement. Créé en 2005 le « poste de commandement radio » (P.C.R.), renforcé par la présence journalière d'un agent au centre d'information et de commandement (C.I.C) du commissariat central, n'a de cesse de travailler en collaboration étroite avec le C.P.U. et le C.I.C. Les fonctionnaires d'État (police et gendarmerie nationales) se rapprochent de plus en plus des services de la police municipale, agents de terrain avec le C.P.U., opérateurs radio avec la C.I.C., sans réelle coordination. Des liens fonctionnels sont nés et se sont amplifiés, interventions en étroite collaboration, recherches et recueils d'informations, complémentarité et demandes de concours mutuelles. C.L.I.PURBAIN

9 L'évolution Mise en place dun commandement unique. Rapprochement des acteurs de ces différents services. Professionnalisation des procédures. Renforcement de la coopération. Amélioration la communication par transversalité. Amélioration des délais d'intervention. Réduction des interventions sans suite. Réduction des incivilités citoyennes. Créer une salle un espace crise en salle de réunion C.L.I.PURBAIN

10 Statistiques trimestrielles SEMESTRE appel CPU intervention sans suitealarmeobservation 2éme er éme er éme 2009 TOTAL C.L.I.PURBAIN APPEL CPU envoie d'image vers PC Radio pour intervention INTERVENTION patrouille envoyée sur place suite image vidéo SANS SUITE aucune patrouille disponible ou intervention annulée ALARME bâtiments communaux ( patrouille envoyée sur place ) OBSERVATION demande au CPU de surveillance ou de ballayage vidéo,

11 Statistiques « mises à disposition » mois années évolution janvier février17225 mars avril mai juin16204 juillet62418 août septembre octobre novembre décembre11 Total

12 FCR : FACTEURS CLES DE LA REUSSITE Connaître son environnement en sappuyant sur lexistant. Posséder un Réseau de relations pertinent, entre le trois entités. Créer un esprit de groupe, avec lensemble des acteurs. Sinvestir dans les structures, améliorer la visibilité interne, avec un seul référent. Se donner des objectifs réalisables et mesurables. Avoir une approche globale et systémique. C.L.I.PURBAIN

13 Préconisations Marquer la restructuration par un rapprochement des agents sur un seul et même site, pour permettre : une mutualisation des personnels. une meilleur cohésion. Implanter la cellule liaison information radio en lieu et place de lactuelle salle de re visionnage au quatrième étage, afin de : éviter les messages entre les deux entités par téléphone ou interphone. réduire les déformations de communications. Avoir une présence policière constante à proximité des écrans. Implanter les bureaux du C.L.I.P. Urbain dans lactuel PC Radio, transformé en salle de re-visionnage au troisième étage, afin détablir : une plus grande confidentialité. une meilleur restriction daccès. un rapprochement des acteurs détat avec la direction. Un véritable secrétariat du service. Garder les bureaux entre les deux entités pour installer les Adjoints (responsables C.L.I.PURBAIN

14 ORGANIGRAMME C.L.I.PURBAIN C.L.I.P URBAIN Cellule Vidéo Verbalisation

15 RESSOURCES Humaines Matérielles Règlements Experts C.L.I.PURBAIN


Télécharger ppt "Serge BOCQUET PROJET DE SERVICE Le C.L.I.P. Urbain Ville de CANNES Direction de la Sécurité Service Police Municipale Chef de service de Police Municipale."

Présentations similaires


Annonces Google