La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

CONTRACEPTION HORMONALE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie Suivant.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "CONTRACEPTION HORMONALE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie Suivant."— Transcription de la présentation:

1

2 CONTRACEPTION HORMONALE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie Suivant

3 OBJECTIFS EDUCATIONNELS 1) Décrire les différentes méthodes utilisées dans la contraception hormonale 2) Citer les contre-indications de la pilule oestroprogestative 3) Enumérer les effets indésirables de la pilule oestroprogestative Suivant Précédent

4 SOMMAIRE INTRODUCTION MECANISME DACTION PRINCIPALES SUBSTANCES UTILISEES DIFFERENTES METHODES UTILISEES RECOMMANDATIONS CONTRE-INDICATION EFFETS INDESIRABLES INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES CONCLUSION EVALUATION Suivant Précédent

5 INTRODUCTION Contraception oestro-progestative (OP) = moyen anticonceptionnel pharmacologique Soit :-une association OP -ou des P isolément Suivant Précédent Sommaire

6 MECANISME DACTION A doses suffisantes : les O > 30 µg/j P de synthèse(norsteroides)(10mg/j) ( - ) de sécrétion de LH et FSH : cest-à-dire (–) de lovulation => cest le 1 er moyen dempêcher la grossesse Dautres mécanismes : accessoires - P. modifient la qualité et la quantité du mucus cervical => visqueux, défavorable à la pénétration des spz - P. => atrophie de muqueuse utérine qui devient impropre à la nidation - P. modifient motilité tubaire =>empêcher la migration Suivant Précédent Sommaire Schéma

7 MECANISME DACTION

8 PRINCIPALES SUBSTANCES UTILISEES Oestrogènes (O) Ethinyl-Destradiol EE Progestatifs( P) de synthèse Norstéroides (prog. naturelle non utilisée) Les dosages utilisés permettent une 1 ère classification Les OP se présentent s/s pls formes : -séquentielle - associées(mono, bi ou triphasique) Selon les doses dO : - OP normodosés = 50 µg dEE - minidosés (minipilule) : < 40 = 25 à 30 µg dEE/cp - µ-dosés (µ-pilule) : EE = 0 uniquement P-de synthèse(faiblement dosé) Suivant Précédent Sommaire

9 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 1- M. associée la plus répandue administration pendant 3S (21 jours) des cp association OP(du 5 ème j du cycle au 25 ème jours inclus) puis pause de 7jours et ainsi de suite 3 niveaux daction - inhibition de sécrétion de LH et FSH => inhibition de lovulation -effet accessoire par atrophie de lendomètre -modification et tarissement de la glaire cervicale méthode efficace à 100% si pas doubli > 24h cycles un peu raccourcis A larrêt brusque => hémorragie de privation Suivant Précédent Sommaire

10 DIFFERENTES METHODES UTILISEES variantes dans ces méthodes : les comprimés peuvent être identiques du 1 er au 21 ème ou différents: monophasique : O/p est stable biphasique : O/p diminue à la 2 ème phase triphasique Remarque : tendance à utiliser des mini pilules car O => EI++ mais en diminuant les O=>hyperoestrogénie relative car pas deffet anti-gonadotrope complet et lovaire continue à secréter des oestrogènes. Suivant Précédent Sommaire

11 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 2. M. Séquentielle : O. seuls à forte dose pendant 7 à 15j suivie dassociations OP jusquau 21 ème j puis arrêt pendant une semaine Mécanisme unique : -action anti-gonadotrope et blocage dovulation -endomètre stimulé++ par les O => hyperplasique Larrêt => - Desquamation de la muqueuse - Hémorragie de privation Efficacité bonne mais < méthode associée : - muqueuse utérine reste propre à la nidation - glaire cervicale reste favorable aux spz Non fiable à 100%: un oubli => échec Suivant Précédent Sommaire

12 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 3. M. progestative micro dosée en continu : P. de synthèse à faible dose régulièrement sans interruption début au 1 er jour du cycle même si saignement Mécanisme anti-conceptionnel périphériques : · glaire cervicale peu favorable aux spz · diminution du péristaltisme tubaire · atrophie relative de lendomètre Efficacité : 98 à 99,5 % Tout oubli augmente léchec Efficacité ne se manifeste pas aux 30 premiers jours =>associer autre méthode mécanique Suivant Précédent Sommaire

13 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 4- M. Prog macro-dosée en discontinue : Prog. à une bonne dose de façon discontinue du 5 ème au 25 ème jours avec arrêt de 10j Efficacité : 100%: -pas dovulation - atrophie de lendomètre -diminution de motilité tubaire -glaire cervicale modifiée Méthode indiquée dans certaines situations (fibrome endométriose Cest plutôt une méthode thérapeutique que de contraception tolérance pas très bonne Suivant Précédent Sommaire

14 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 5- Pilule du lendemain :(Tetragynon) Si rapport fécondant=>prescrire le lendemain une pilule à O. fortement dosé ou pilule normodosée essentiellement avec forte quantité dO pour inhiber la nidation Méthode post-coïtale Situation dexception: ne convient pas à la contraception régulière Suivant Précédent Sommaire

15 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 6-Progestatif injectable (Depo-Provera 150) Acétate de médroxyprogestérone: dérivés de la progestérone naturelle, dépourvu deffets oestrogéniques Inhibe la sécrétion de FSH-LH (antiovulatoire) Glaire cervicale modifiée Indiqué si contre-idication aux oestroprogestatifs Avantages: -une injection tous les trois mois -pas daugmentation du risque cardio-Vx EI: hémorragie et aménorrhée +++ Temps moyen entre arrêt et grossesse: 10 mois Suivant Précédent Sommaire

16 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 6-Progestatif injectable (Depo-Provera 150) Après injection IM: lentement libéré hors des tissus => taux stable dans la circulation (pendant 2 à 3 mois) Posologie : une injection IM de 150mg tous les trois mois (seringue auto-injectable) Être sûr que la patiente nest pas enceinte lors de la 1ère injection Suivant Précédent Sommaire

17 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 7-IMPLANON: Contraceptif par voie sous-cutanée Non biodégradable: étonogestrel Métabolite actif du désogestrel: dérive de la 19- nortestostérone Agit: -essentiellement en inhibant lovulation sans bloquer totalement lactivité ovarienne -mais aussi en diminuant lépaisseur de lendomètre et augmentation de la viscosité de la glaire Grande fiabilité : ne dépend pas de la prise régulière de comprimés Suivant Précédent Sommaire

18 DIFFERENTES METHODES UTILISEES 7-IMPLANON: Effet contraceptif réversible : normalisation rapide du cycle menstruel après retrait de limplant Libération du principe à partir de limplant diminue au fil du temps jusquà la fin de la 3ème année Il faut retirer limplant au plus tard au bout de trois ans (effet contraceptif non prouvé si utilisation plus longue) Limplantation et le retrait de limplant toujours effectués par un médecin : asepsie rigoureuse Suivant Précédent Sommaire

19 RECOMMANDATIONS Pour avoir une bonne contraception sans danger : Éviter CI Adapter à chaque femme la pilule qui lui convient Surveillance régulière et adaptée: bon examen clinique et bio pouvant définir les caractéristiques hormonales de chaque femme= profil oestrogène + prg Suivant Précédent Sommaire

20 CONTRE-INDICATIONS Dépistage de toutes les situations CI lutilisation dOP ( interrog. ex. clinique et biologique : FCV + bilan lipidique) 1- Absolues : Tumeur maligne en cours ou dans les ATCDs Adénome Haire (examen gynéco au (-) 1x/an) ATCDs de maladies thrombo-embolique ou acci Vx => tenir compte de certains facteurs prédisposant: - intervention CHR => arrêter, varices - pb de fibrillation auriculaire, problème valvulaire - microangiopathie diabétique, tabagisme > 40 ans - hyperlipidémie diagnostiquée ou not dHL familiale Grossesse Suivant Précédent Sommaire

21 CONTRE-INDICATIONS 2-Mineures = relatives - HTA - fibrome (=> méthode progestative possible) - Diabète (=> à équilibrer) - lithiase biliaire - affection psychiatrique surtout en post-partum Suivant Précédent Sommaire

22 EFFETS INDESIRABLES Tendance à diminuer avec les OP faiblement dosés Déséquilibre hormonal : -excés dO : S.dig : N, crises migraineuses, HTA, Céphalées,Tension mammaire douleureuse, œdème,parfois même adénofibromes du sein, fibromes utérins - Deficience en O :Métrorragies = saignement inter- menstruels, aménorrhée - Excés de progestatifs : retard des règles ou aménorrhée - En cas darrêt => suivi de période + longue daménorrhée ou anovulation - une grossesse ultérieure reste toujours possible Suivant Précédent Sommaire

23 EFFETS INDESIRABLES Troubles métaboliques : glt dûs aux O: intolérance aux glucides hyperlipidémie Effet sur la fct hépatique : glt dordre purement biologique : augmentation des transaminases, des P-alcalines, des porphyrines, de la concentration de CT ds bile =>risque de lithiase biliaire Effet sur lhémostase : · lagrégabilité plaquettaire · Hypercoagulabilité sanguine:facteurs synthétisés par le foie => prédisposition aux accidents thromboemboliques Suivant Précédent Sommaire

24 EFFETS INDESIRABLES Prssion arterielle (PA ) - diminution modérée et passagère - lapparition dune véritable HTA =>arrêt du traitement peau et phanères : - surtout photo sensibilisation - parfois alopécie - parfois hyperthricose – acné (Prog de synthèse) - risque de syndrome lupique induit - risque de candidose vaginale · Suivant Précédent Sommaire

25 EFFETS INDESIRABLES plus rarement accidents sérieux : · femmes prédisposées et avec les pilules les plus dosées accidents thromboembolique : (majeurs) surtout si localisation graves : cérébrale Facteurs prédisposants : · Hyperoestrogenie · obésité · Hyperlipidémie · tabagisme · ATCDS personnels et familiaux cardiovasculaire · intervention chirurgicale Suivant Précédent Sommaire

26 EFFETS INDESIRABLES Accident hépatique : surtout hépatite cholestatique pfs mixte glt bio mais peut être évidente si att hépatique préexistante Tumeur hépatique : exceptionnelle richement Vx ==> grand risque hemrragique Risque cancérigène : pas véritablement vérifié mais ne prescrire OP quaprès avoir éliminé K sein, endomètre ou cervicovaginal Risque tératogène : surtout lors de 1 er trimestre de grossesse virilisation de foetus de sexe féminin nexiste aucun effet sur la fertilité ultérieure de la femme Suivant Précédent Sommaire

27 INTERACTIONS MEDICAMENTEUSES Réduction de lefficacité contraceptive des oestro- progestatifs par les inducteurs enzymatiques: Rifampicine, phénobarbital, CBZ Augmentation du risque de toxicité hépatique avec lassociation de certains macrolides Suivant Précédent Sommaire

28 Conclusion Méthodes contraceptives nombreuses+++ Choix dépend du terrain =>intérêt dun examen clinique et paraclinique avant linstauration de la contraception Suivant Précédent Sommaire

29 EVALUATION 1-Les différentes méthodes de contraception orale sont : a-oestrogène microdosée en continu b-progestérone macrodosée en discontinu c-séquentielle biphasique d-associée monophasique e-associée triphasique Suivant Précédent Sommaire REPONSE

30 EVALUATION 2-La méthode progestative microdosée en continu est une méthode contraceptive dont le mécanisme implique : a-une diminution du péristaltisme tubaire b-une atrophie relative de lendomètre c-une action sur la glaire cervicale d-une inhibition de lovulation e-une hypertrophie globale du myomètre 3-La pilule du lendemain : TETRAGYNON* est une méthode contraceptive a-Sequentielle b-associée monophasique c-associée biphasique d-associée triphasique e-normodosée avec forte quantité doestrogènes Précédent Sommaire REPONSE

31 1- b, d, e Précédent Sommaire

32 REPONSE 2- a, b, c Précédent Sommaire

33 REPONSE 3- e Précédent Sommaire


Télécharger ppt "CONTRACEPTION HORMONALE Dr HAMMAMI TURKI Serria FMS Laboratoire de Pharmacologie Suivant."

Présentations similaires


Annonces Google