La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Droit des affaires THÈME : DROIT OBJECTIF – BRANCHES DU DROIT – SOURCES DU DROIT BIEN Fabrice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Droit des affaires THÈME : DROIT OBJECTIF – BRANCHES DU DROIT – SOURCES DU DROIT BIEN Fabrice."— Transcription de la présentation:

1 Droit des affaires THÈME : DROIT OBJECTIF – BRANCHES DU DROIT – SOURCES DU DROIT BIEN Fabrice

2 INTRODUCTION - Pourquoi le droit existe-t-il ? - Quest-ce que le droit ?

3 PLAN DE LA SEANCE I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit B. La science du droit II. LES BRANCHES DU DROIT ou LE SYSTÈME DE DROIT A. Droit privé et droit public B. Droit interne et droit international C. Règles de fonds et règle de forme III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives B. les sources formelles C. Les sources non formelles

4 I.LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 1. La spécificité de la règle de droit a. Distinction droit-morale b. Distinction droit-équité c. Distinction droit-religion d. Distinction droit- autres règles de conduites Conclusion : caractéristiques de la règle de droit 2. Les finalités de la règle de droit a. Finalités à dominante individuelle b. Finalités à dominante collective B. La science du droit

5 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 1. La spécificité de la règle de droit a. Distinction droit-morale Trois critères de distinction : - Les sources du droit et de la morale ne sont pas les mêmes. - Les contenus de la morale et du droit sont différents. - Les sanctions de la morale et du droit sont différentes.

6 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 1. La spécificité de la règle de droit b. Distinction droit-équité Principe : le droit et léquité sont deux notions différentes. Exceptions : le droit, dans certaines hypothèses, va prendre en compte léquité : 1) La loi autorise à statuer en équité. 2) Le plaideur peut solliciter léquité. 3) Le juge peut être à linitiative de léquité.

7 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 1. La spécificité de la règle de droit c. Distinction droit-religion En France le droit sest entièrement laïcisé. Pour autant les forces religieuses ne sont pas ignorées du droit : - le refus de contracter ou de licencier quelquun à raison de son appartenance ou de sa non-appartenance à une religion ; - Cf. les affaires La dernière tentation du christ, laffaire Amen…

8 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 1. La spécificité de la règle de droit d. Distinction droit - autres règles de conduites - La règle de droit est différente dun usage professionnel ; - Elle se différencie également des règles associatives.

9 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 1. La spécificité de la règle de droit Conclusion : caractéristiques de la règle de droit 1) Cest une règle de conduite sociale qui à pour but de permettre la vie en société. 2) La règle de droit est générale et abstraite. 3) La règle de droit est obligatoire. 4) La règle de droit est sanctionnée par la contrainte.

10 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 2. Les finalités de la règle de droit a. Finalités à dominante individuelle 1) La sécurité des personnes et des biens 2) La stabilité des situations juridiques

11 I. LE DROIT OBJECTIF A. La notion de règle de droit 2. Les finalités de la règle de droit b. Finalités à dominante collective 1) Le domaine économique 2) Le domaine politique

12 I. LE DROIT OBJECTIF B. La science du droit Le droit est une science qui possède son vocabulaire, ses principes et ses méthodes.

13 II. LES BRANCHES DU DROIT A. Droit privé et droit public 1. Le contenu de la distinction a. Le droit privé b. Le droit public c. les classifications mixtes 2. Critique de la distinction a. Critiques traditionnelles b. Critique dorigine récente B. Droit interne et droit international 1. Droit interne 2. Droit international a. Droit international public b. Droit international privé c. Le droit européen C. Règles de fonds et règle de forme

14 II. LES BRANCHES DU DROIT A. Droit privé et droit public 1. Le contenu de la distinction a. Le droit privé 1)Les Droits de lhomme 2) Droit civil 3) Droit commercial 4) Droit rural 5) Droit du travail 6) Droit de la consommation

15 II. LES BRANCHES DU DROIT A. Droit privé et droit public 1. Le contenu de la distinction b. Le droit public 1) Droit constitutionnel 2) Droit administratif 3) Droit financier

16 II. LES BRANCHES DU DROIT A. Droit privé et droit public 1. Le contenu de la distinction c. les classifications mixtes 1) Mixité en droit privé 2) Mixité en droit public

17 II. LES BRANCHES DU DROIT A. Droit privé et droit public 2. Critique de la distinction a. Critiques traditionnelles - Cette classification est imprécise. - Cette classification est fausse.

18 II. LES BRANCHES DU DROIT A. Droit privé et droit public 2. Critique de la distinction b. Critiques dorigine récente 1) Le droit privé se publicise. 2) Le droit public se privatise. 3) Le droit interne sinternationalise, se communautarise.

19 II. LES BRANCHES DU DROIT B. Droit interne et droit international 1. Droit interne Cest le droit en vigueur dans un Etat déterminé.

20 II. LES BRANCHES DU DROIT B. Droit interne et droit international 2. Droit international a. Droit international public - Il réglemente les rapports des Etats entre eux. - Il est doté dinstitutions.

21 II. LES BRANCHES DU DROIT B. Droit interne et droit international 2. Droit international b. Droit international privé - Il régit ceux des rapports entre les particuliers qui comportent un élément étranger. - Il vise à déterminer si cest la loi nationale ou la loi étrangère qui est applicable.

22 II. LES BRANCHES DU DROIT B. Droit interne et droit international 2. Droit international c. Le droit européen ou communautaire - Il comporte des aspects publics. - Il comporte des aspects privés.

23 II. LES BRANCHES DU DROIT C. Règles de fonds et règle de forme - Les règles de fonds sont les règles juridiques applicables à une situation juridique. - Les règles de forme concernent la mise en œuvre de la sanction des règles de fond devant les tribunaux.

24 III. LES SOURCES DU DROIT A.Les sources supra-législatives 1. La Constitution 2. Les traités et accords internationaux 3. Le droit communautaire B. les sources formelles 1. La loi 2. Les règlements 3. La jurisprudence C. Les sources non formelles 1. La doctrine 2. La coutume et les usages 3. Les sciences auxiliaires

25 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 1. La Constitution - Il sagit dun ensemble de règle destinées à assurer dans un pays la dévolution et lexercice du pouvoir. - Elle proclame lattachement du peuple français aux « Droits de lHomme » et aux principes fondamentaux reconnus par les lois de la République. - Le Conseil constitutionnel a crée un bloc de constitutionnalité.

26 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 2. Les traités et accords internationaux - Ils occupent une place intermédiaire entre la Constitution à laquelle ils doivent être conformes et les lois internes qui doivent leur être conformes. - Les traités internationaux ne prennent effet quaprès avoir été ratifiés et, éventuellement approuvés par une loi.

27 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 3. Le droit communautaire a. Les traités originaires - Ils bénéficient de leffet direct selon la CJCE.

28 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 3. Le droit communautaire b. Le droit communautaire dérivé LES REGLEMENTS COMMUNAUTAIRES : - Ils ont une portée générale ; - Ils sont directement applicables dans tous les États membres.

29 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 3. Le droit communautaire b. Le droit communautaire dérivé Les directives communautaires : - Elles lient le ou les états membres destinataires quant au résultat à atteindre, mais elles laissent aux autorités nationales la compétence quant à la forme et aux moyens à employer pour y parvenir. - Elles ne sadressent pas aux particuliers.

30 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 3. Le droit communautaire b. Le droit communautaire dérivé La décision communautaire : - Cest un acte obligatoire, non seulement quant au résultat à atteindre, mais aussi quant aux moyens utilisés pour latteindre. - Elle vise soit un État membre, soit une entreprise, soit un individu.

31 III. LES SOURCES DU DROIT A. Les sources supra-législatives 3. Le droit communautaire b. Le droit communautaire dérivé Les recommandations et avis: - Ils ne lient pas leurs destinataires qui ne sont pas obligés de sy conformer.

32 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 1. La loi a. Domaine de la loi Cest larticle 34 de la Constitution qui trace les limites dans lesquelles le Parlement peut voter la loi.

33 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 1. La loi b. Les différentes catégories de lois -Lois ordinaires – lois organiques – lois constitutionnelles – lois référendaires -Lois impératives – lois supplétives

34 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 1. La loi c. Procédures Élaboration : - Linitiative appartient au Gouvernement (projet de loi) ou aux députés ou aux sénateurs (proposition de loi). - Le texte est discuté par lassemblée nationale et le sénat : navette parlementaire. - Le texte doit être adopté en termes identiques par les deux chambres.

35 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 1. La loi c. Procédures Entrée en vigueur : - Promulgation de la loi ; - Publication de la loi au Journal Officiel.

36 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 2. Les règlements a. Les différentes catégories de règlement - Classification en fonction de leur origine ; - Classification en fonction de leur domaine.

37 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 2. Les règlements b. Procédures Élaboration : - Le pouvoir dinitiative est partagé entre le Premier ministre et le Président de la République. - Discussion dans des comités interministériels ou restreints.

38 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 2. Les règlements b. Procédures Entrée en vigueur : - Les actes du président de la République sont contresignés par le Premier ministre et, le cas échéant, par les différents ministres responsables. - Publication au Journal Officiel.

39 III. LES SOURCES DU DROIT B. les sources formelles 3. La jurisprudence - Cest lensemble des décisions rendues par les cours et tribunaux. - Elle joue un triple rôle : * Appliquer la loi ; * Interpréter la loi ; * Suppléer la loi.

40 III. LES SOURCES DU DROIT C. Les sources non formelles 1. La doctrine - Elle est constituée par lensemble des travaux des juristes. - Elle joue un triple rôle : * Elle influence la jurisprudence ; * Elle influence le législateur ; * Elle interprète la loi.

41 III. LES SOURCES DU DROIT C. Les sources non formelles 2. La coutume et les usages - Cest une pratique généralisée, de longue durée confortée par la croyance à son caractère obligatoire.

42 III. LES SOURCES DU DROIT C. Les sources non formelles 3. Les sciences auxiliaires Léconomie, la biologie, par exemple, peuvent jouer un rôle en droit.


Télécharger ppt "Droit des affaires THÈME : DROIT OBJECTIF – BRANCHES DU DROIT – SOURCES DU DROIT BIEN Fabrice."

Présentations similaires


Annonces Google