La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PROTOCOLE DE COOPERATION PROFESSIONNELLE EN ECHOGRAPHIE ENTRE RADIOLOGUE ET MANIPULATEUR AU SERVICE D’IMAGERIE MEDICALE DU CENTRE HOSPITALIER DE DECIZE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PROTOCOLE DE COOPERATION PROFESSIONNELLE EN ECHOGRAPHIE ENTRE RADIOLOGUE ET MANIPULATEUR AU SERVICE D’IMAGERIE MEDICALE DU CENTRE HOSPITALIER DE DECIZE."— Transcription de la présentation:

1 PROTOCOLE DE COOPERATION PROFESSIONNELLE EN ECHOGRAPHIE ENTRE RADIOLOGUE ET MANIPULATEUR AU SERVICE D’IMAGERIE MEDICALE DU CENTRE HOSPITALIER DE DECIZE

2 PRESENTATION

3

4 Decize ville du sud nivernais de 5777 hab Son centre hospitalier est un établissement public de santé

5 L'établissement est composé de -153 lits -3 places UHCD médecine, chirurgie, obstétrique, -27 lits de moyen séjour -200 lits d'EHPAD -6 places d'accueil de jour

6 Etat des lieus du service de radiologie Contexte général Le service d’Imagerie Médicale se situe dans le plateau technique du Centre Hospitalier de Decize, au niveau 1, dans l’aile droite. Il est entouré du Service des Urgences, il est proche du service du service d’hospitalisation à courte durée, de l’USIC et du Bloc Opératoire.

7 Les moyens mis en œuvre •· Personnel médical : radiologues •- 1 PH temps plein •- 1 praticien associé mi temps •· Personnel para médical : •- 7 manipulateurs en électro radiologie médicale ETP •- 0.5 cadre de santé •· Personnel administratif : •- 1 agent d’accueil ETP •- 1 secrétaire médicale ETP •· 1 Agent des services hospitaliers

8 Les matériels et équipement •Une salle scanner comprenant: • Un scanner GEMS BRIGHT SPEED ELITE 16. •Permettant de réaliser des examens standards, des examens vasculaires •Ponctions guidées

9 Un mammographe: •GE PERFORMA permettant de réaliser des mammographies •standards, des mammographies dans le cadre de la campagne de dépistage du cancer •du sein, des stéréotaxies.

10 un échographe •HITACHI ALPHA ELITE permettant de réaliser tous les actes •échographiques standards, endo- cavitaires ainsi que des ponctions sous écho.

11 Deux salles de radiologie conventionnelle comprenant : • Une table de radiologie PHILIPS OPTIMUS 50 • pour l’imagerie ostéo- articulaire •des petits os équipée d’un capteur plan direct mobil •un appareil pour panoramiques dentaires ORTHOCEP d’Instrumentarium •une table de radiologie télécommandée SIEMENS ICONOS •Pour la radiologie conventionnelle •imagerie ostéo-articulaire, digestive, uro-génitale

12 L’activité 2011 •En radiologie conventionnelle: • patients externes, actes externes dont 1194 •Mammographies: • En radiologie conventionnelle, 3504 patients, 4205 actes en hospitalisés • Au scanner: • 4414 patients total (1687 externes publics, 1428 patients hospitalisés, 1232 •patients externes privés secteur libéral cabinet radiologie Moulins), total actes 5340 • En échographie: • 2193 patients externes et 716 patients hospitalisés (total actes 2971)

13 général du protocole Contexte et besoins de santé L’évolution démographique de certains professionnels de santé pour la décennie à venir et notamment celle des radiologues hospitaliers est de plus en plus défavorable. L’échographie est un acte courant dont la demande est en constante augmentation. L’organisation doit permettre de répondre aux besoins de santé de la population de Decize et de ses environs. Même si ces actes sont courants, leur caractère non irradiant et non invasif les rend essentiels dans la prise en charge diagnostique et le suivi des patients. L’offre de soins en échographie au sein de notre établissement nécessite une optimisation des délais de rendez-vous et du temps médical justifiant la collaboration des manipulateurs en électroradiologie médicale aux actes d’échographie

14 Justification de la demande et objectifs de la coopération •Garantir une offre de soins quantitative et qualitative : •Il n’existe aucun autre centre de radiologie à moins de 30 km aux alentours de Decize et le pourcentage de •patients externes est élevé exemple en 2011 : • 68% de patients externes en radiologie conventionnelle • 50% de patients externes au scanner • 69% de patients externes en échographie •Le nombre de demandes d'échographie reste élevé du fait du caractère non invasif, non irradiant de cette •exploration. Les organisations mises en place doivent veiller à l'accès aux soins pour les patients externes ou •hospitalisés dans les meilleurs délais •Le départ d’un radiologue a augmenté considérablement le délai d’obtention de rendez-vous

15 Afin de maintenir une offre de soins de qualité en échographique au CH Decize, en adéquation avec les besoins de santé et l’optimisation du temps médical, il nous est paru essentiel de mettre en œuvre une coopération entre un MER et les médecins pour la réalisation de certains d'échographie

16 Grâce à un gain de productivité sans perte de qualité, la diminution des délais de rendez-vous peut être estimé en moyenne à: Situation actuelle au * Situation après mise en oeuvre du protocole de coopération gain /délai de rendezvous (en jours) Echographie abdominale, pelvienne ou abdonimo pelvienne 4 jours* pour patient hospitalisé** 29 jours* pour patient externe** 1 jour* pour patient hospitalisé** 7 jours* pour patient externe** 3 jour* pour patient hospitalisé** 22 jours* pour patient externe **

17 Le gain de temps médical peut également être réinvesti pour d’autres techniques d’imagerie en: -Scanner -Mammographie dont la participation au dépistage organisé du cancer du sein en coopération avec l’ADECA Dijon Ces deux techniques sont consommatrices de temps médical et la demande est en constante augmentation. Dans un contexte de tension démographique, l’optimisation du temps médical est essentielle pour garantir une offre de soins en échographie et réduire les délais de rendez vous.

18 Patients concernés -Ce protocole concerne tous les patients adressés aux médecins du service d’imagerie médicale en dehors d’état clinique d’urgence. - La pertinence de réalisation et l’interprétation de l’acte restent médicalement validées.

19 Le patient sera systématiquement informé de la mise en œuvre du protocole de coopération concernant les actes d’échographie Une information claire sur le rôle respectif des professionnels lui sera délivrée. Son consentement sera recueilli avant la réalisation de l’examen

20 Dans le cadre de la mise en œuvre du protocole de coopération. les différentes étapes du processus de soin des patients peuvent être représentées de la façon suivante :

21

22

23 Déroulement d’ un examen Le radiologue devra:  valider l’indication conformément aux guides du bon usage des examens d’imagerie  déterminer le protocole.

24 le manipulateur doit procéder : à l’information du patient :en lui proposant une fiche qui indique notamment que  le service d'imagerie participe à un protocole de coopération entre le médecin et le manipulateur en échographie  Le manipulateur a suivi une formation complémentaire spécifique à l’échographie.  Il participe directement à la réalisation des examens échographiques que le médecin devra ensuite valider afin de faire le compte rendu.  Le service s’engage à ce que la qualité et la sécurité de l’examen réalisé soient assurées.  Le patient est libre d’accepter ou de refuser cette modalité de prise en charge.

25 au recueil du consentement éclairé: En cas de refus, il remplira « la fiche de traçabilité de refus» Le médecin dans ce cas réalisera directement l’intégralité de l’examen.  Processus d'analyse médicale peut être représenté sous la forme du logigramme suivant

26 oui non Le médecin réalise le compte rendu de l'acte et transmet les éléments utiles au patient Le médecin effectue un contrôle échographique centré sur les éléments pathologiques

27 La proximité géographique du médecin par rapport au lieu de réalisation des actes délégués permet aussi de garantir la sécurité de prise en charge des patients (rapidité d’intervention auprès du patient en cas de nécessité).

28 Gains attendus par à la mise en œuvre du protocole de coopération •Pour le patient, le gain principal concerne l’amélioration de l’accès aux soins avec une diminution des délais de rendez-vous, avec une offre de soin optimale •Pour les médecins, la diminution du temps passé à la réalisation d’ examens, leur permettant un réinvestissement sur d’autres modalité

29 Pour le MER, la diversification de ses activités lui permet d’accroître son champ de compétence et de contribuer activement à l’offre de soins en échographie Les modalités de mise en œuvre de ce protocole de coopération laissent donc envisager un gain collectif appréciable par les différentes parties prenantes

30 Indicateurs de satisfaction •Dans le cadre de la mise en œuvre d’un protocole de coopération, nous sommes tenus d’élaborer, des indicateurs qui rendent compte de la satisfaction des acteurs et des usagers  Pour mesurer les résultats médicaux attendus -Nombre d’examens réalisés par le délégué complétés par le délégant / nombre total d'échographies réalisées dans le cadre du protocole de coopération -Taux d’événements indésirables imputables au délégué par rapport à la totalité des événements indésirables liés à l’activité déléguée.

31  Pour mesurer la satisfaction des acteurs en lien avec le protocole de coopération : -Questionnaires de satisfaction délégué - Questionnaires de satisfaction délégants -Taux de satisfaction délégué -Taux de satisfaction délégant

32  Pour mesurer la satisfaction des usagers pris en charge dans le cadre du protocole de coopération -Mesure de satisfaction des patients évaluée grâce à une enquête réalisée : Questionnaires de satisfaction patients -Nombre de refus de consentement patients par rapport au nombre total de patients pris en charge dans le cadre du protocole de coopération  Pour mesurer l’impact organisationnel lié à la mise en oeuvre du protocole de coopération - Nombre de patients pris en charge pour les actes délégués ayant pu bénéficier de délai de rendez-vous en conformité avec la cible fixée -Nombre de patients pris en charge dans le cadre de l’application du protocole de coopération par rapport au nombre total de patients ayant eu une échographie (hors urgence)

33  Pour mesurer l’impact économique lié à la mise en œuvre du protocole de coopération -Mesure du temps réellement gagné par les délégants -Mesure de l’évolution de l’activité du service par catégorie d’examens

34 Conclusion La maturité de l’organisation du travail mise en place dans l’établissement permet une conception claire des contours des activités de chacun et ainsi pouvoir envisager sereinement l’application d’un tel protocole. La logique de collaboration entre le MER et le médecin dans les différents domaines d’activités facilite également l’acceptation de ce type de coopération, tant par ceux qui y participent directement que par les autres membres de notre service d’imagerie. Les modalités de mise en œuvre du protocole de coopération permettent de garantir la sécurité de la prise en charge des patients tout en optimisant le temps médical et garantissant une offre de soins. L'implication des professionnels dans la mise en œuvre de ce protocole montre l'importance à accorder à ce projet de réorganisation et de nouvelle répartition des rôles de chacun dans l'activité échographie..


Télécharger ppt "PROTOCOLE DE COOPERATION PROFESSIONNELLE EN ECHOGRAPHIE ENTRE RADIOLOGUE ET MANIPULATEUR AU SERVICE D’IMAGERIE MEDICALE DU CENTRE HOSPITALIER DE DECIZE."

Présentations similaires


Annonces Google