La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Grippe, syndrome grippal Dr Simonet-Lamm 28/09/11.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Grippe, syndrome grippal Dr Simonet-Lamm 28/09/11."— Transcription de la présentation:

1 Grippe, syndrome grippal Dr Simonet-Lamm 28/09/11

2 épidémiologie  Dans le monde : 20% de enfants et 5% des adultes ont une grippe symptomatique chaque année  Morbi-mortalité importante difficile à quantifier en France mortalité estimée 7600/an chez >75ans

3 épidémiologie  Sujet régulièrement d’actualité…  Pandémie (grippe espagnole, grippe mexicaine,…)  Grippe aviaire  ….

4 épidémiologie  GROG (groupes régionaux d’observation de la grippe) depuis 1984 en France (réseau de médecin généraliste, pédiatre,…)

5 épidémiologie

6 Pics entre novembre-février dans l’hémisphère nord

7 généralités  Pathologie virale (virus influenzae A ++, B, C)  Évolution sous forme épidémique saisonnière  Tractus respiratoire  Transmission interhumaine directe (gouttelettes, aérosols)  Très contagieux (1j avt et 6j ap début symptômes)

8 Le virus: myxovirus influenzae 16 HA différentes (virus A) 9 NA différentes (Virus A)

9 physiopathologie  Incubation 1 à 4 jours  Durée des symptômes 4 à 7 jours

10 physiopathologie

11  Les symptômes ressentis par les patients sont liés à :  présence du virus dans les voies respiratoires  toux, congestion ou écoulement nasal, maux de gorge  réponse immunitaire : productions de cytokines pro inflammatoires (TNF, interféron, IL2, IL6, IL12, …)  fièvre, maux de tête, frissons, courbatures et fatigue

12 Syndrome grippal  Symptômes d’apparition brusque  Fièvre>38°C  Signes respiratoires : toux, catarrhe  Asthénie  Myalgies diffuses  céphalées

13

14 clinique  Disparition des signes cliniques en 3 à 5 jours  Asthénie peut persister plusieurs semaines  Se méfier d’une surinfection si réascension de la fièvre (V grippal)

15 Syndrome pseudo-grippal  Il s’agit de signes similaires au syndrome grippal mais avec un élément manquant (signes respiratoires, syndrome algique)  De nombreuses pathologies, infectieuses (ou non), se manifestent par un syndrome pseudo grippal  des signes similaires à ceux présentés au cours de la grippe mais dont l’étiologie n’est pas myxovirus Influenzae

16 Syndrome pseudo-grippal  Étiologie:  Infectieuses  Virales: VRS,…  Bactériennes: chlamydia,…  …  Non infectieuses  Immunologiques  Néoplasique (hémato,…)

17 Diagnostic: à évoquer+++  Clinique compatible en période d’épidémie++++  Fièvre + signes respiratoires  Novembre-février  Notion de contage  Patient non vacciné Mettre un masque + lavage des mains+++

18 Évaluation clinique (constantes)  TA, FC  FR+++  SaO2, cyanose, dyspnée  Signes de choc

19 Examens complémentaires  Si signes de gravité, comorbidités  NFS, CRP  GDS si désaturation, dyspnée,…  Rx pulmonaire si dyspnée ou signes auscultatoires (crépitants,…)  Pas de façon systématique

20 Diagnostic Le diagnostic est le plus svt clinique et ne nécessite pas d’examen complémentaire

21 Diagnostic: certitude  Prélèvement avec écouvillon nasal +++ ou pharyngé non systématique  Analyse en virologie:  ELISA, IF+++  PCR  culture virale (effet cytopathogène)

22 Diagnostic

23 Hospitalisation? Sujet à risque de complications?

24 Hospitalisation? Critères cliniques et biologiques?  Pneumonie  Complication cardiaque (hypotension, tachycardie,…)  Signes neurologique (trouble vigilance, obnubilation,…)  Déshydratation  Décompensation maladie chronique  Âges extrêmes, grossesse, immunodépression,…  …….

25 Complications  Lésions épithéliales du tractus trachéo-bronchique liées au virus de la grippe lui-même et à l’inflammation qu’il entraîne  Des agents pathogènes peuvent profiter de la brèche ouverte pour pénétrer notre organisme et s'y développer à leur tour.

26 Complications respiratoire  Pneumonie virale  rare  dans les 2-3 j ap début  pouvant se compliquer détresse respiratoire (SDRA)  Surinfection bactérienne avec pneumopathie  fréquent  survenant au 5 ème jour  expectorations sales  fièvre en plateau ou V grippal  Staphylocoque, haemophilus, pneumocoque

27 SDRA

28 Complications extra-respiratoires  ORL:  otite  Sinusite  Cardiaque  Myocardite  péricardite  Neurologique  Méningo-encéphalite  Syndrome de Guillain-Barré  ….

29 Complication extra-respiratoires  Syndrome de Reye  Encéphalopathie aigue  Atteinte hépatique  Svt lié à la prise d’aspirine ou AINS  Décompensation d’une pathologie chronique  BPCO  Asthme  Diabète  ….

30 Traitement ambulatoire  Ttt symptomatique  Arrêt de travail 7 jours avec isolement à domicile  Si terrain à risque ttt antiviral peut-être recommandé  Pas d’ATB sauf si complication bactérienne suspectée

31 PEC hospitalière : précautions particulières  Isolement du patient en chambre seul  Précaution standard + air (goutelettes)  (=lavage des mains + masque chirurgical)  But : éviter grippe nosocomiale (acquise à l’hôpital)  Limiter les visites

32 Traitement symptomatique+++  Repos  Hydratation  Antalgique, antipyrétique (PARACETAMOL)

33 Traitement antiviral  Amantidine  Inhibiteurs neuraminidase:  Oseltamivir  zanamivir  peu d’indication, surtout pas en systématique (risque émergence mutants résistants,…)

34 Amantidine  Inhibiteur de la protéine M2  Réduction de la durée de la fièvre d’1 jour  Activité sur influenza A uniquement  Effets secondaires neuro et gastro- intestinaux  Quasi pas utilisé

35 Inhibiteurs neuraminidase  À priviligier car moins d’effets secondaires  Spectre plus large (influenza A et B)  Moins de sélection de mutant résistant  Oseltamivir plus facile d’utilisation  Zanamivir chez femme enceinte

36 Indication traitement anti-viral  >1an  suspicion de grippe en période de circulation virale  Dans les 48 heures ap le début des symptômes  Personne à risque de grippe compliquée  Quelque soit le statut vaccinal

37 Personnes à risque de complications

38 Posologie traitement anti-viral

39 Vaccination  Vaccin inactivé  Annuel (souche différente tous les ans)  En octobre-novembre (hémisphère nord)  Tolérance excellente  CI:  allergie aux protéines de l’œuf  allergie à un des excipients du vaccin

40 Vaccination  Intérêts:  Personnel: protéger les personnes à risque de complication  Collectif: vaccination des personnels de soins pour diminuer transmission du virus aux résidants et personnes hospitalisées  Recommandé:  groupe à risque  si risque de grippe aviaire (diminuer risque recombinaison virale)  Personnel de soins +++

41 conclusion  Y penser en période d’épidémie si fièvre + toux  Précaution: isolement air (masque chirurgical) + contact (port de gants, lavage des mains)  vaccination annuelle (professionnels de santé+++)

42

43 sources  PILLY  InVS  Reco SPILF 2005  GROG


Télécharger ppt "Grippe, syndrome grippal Dr Simonet-Lamm 28/09/11."

Présentations similaires


Annonces Google