La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Point sur les détecteurs fixes et portatifs de CO Emmanuelle Vaissière (Cire Auvergne) Journée régionale intoxications au CO - 18 juin 2012 -

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Point sur les détecteurs fixes et portatifs de CO Emmanuelle Vaissière (Cire Auvergne) Journée régionale intoxications au CO - 18 juin 2012 -"— Transcription de la présentation:

1 Point sur les détecteurs fixes et portatifs de CO Emmanuelle Vaissière (Cire Auvergne) Journée régionale intoxications au CO - 18 juin

2 1/ Caractéristiques des détecteurs de CO - Deux types : fixe ou portatif - Principe de fonctionnement : réaction chimique au contact du CO -> passage dun courant électrique -> déclenchement de lalarme - Conditions dinstallation : dans les pièces où est présent un appareil de combustion/ chambre à coucher/ pièces les + fréquentées - Eviter : froid/ humidité/ poussières/ proximité immédiate avec appareil de chauffage ou de cuisson / conduit daération ou dévacuation -> fausses alarmes Détecteur fixe Détecteur portatif

3 1/ Caractéristiques des détecteurs de CO - Objectif : - prévenir les intoxications de type aigüe : rapides, elles peuvent entraîner les symptômes suivants : vertige, perte de connaissance, fatigue musculaire, troubles du comportement, coma, décès. - prévenir les intoxications de type chronique : maux de tête, nausées, confusion mentale, fatigue. Risques à long terme : pour les personnes présentant une cardiopathie coronarienne et les femmes enceintes. => Les plus difficiles à détecter

4 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Etude menée par le Laboratoire national de métrologie et dessais (LNE) Tests Que Choisir, octobre 2008 Etude de la DRASS Bretagne / Cire Ouest, publication janvier 2010

5 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Etude menée par le Laboratoire national de métrologie et dessais (LNE) - phase 1 (2007) : - état des lieux épidémiologique, réglementaire et normatif au niveau international en matière dintoxications au CO - recensement des appareils actuellement commercialisés - rédaction dun cahier des charges pour lévaluation de ces appareils - phase 2 (2008 – 2009) : - réalisation des tests sur les détecteurs fixes et portables se déclarant conformes à la norme

6 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Résultats de la phase 1 : Steven S. Yoon, Steven C. Macdonald, R. Gibson Parrish (1998) Deaths From Unintentional Carbon Monoxide Poisoning and Potential for Prevention With Carbon Monoxide Detectors – Journal of the American Medical Association => installation dun détecteur = réduction denviron 50% des décès liés aux intoxications au CO accidentelles (57% avec alarme / 37% sans alarme) - 25 états des USA : installation obligatoire - Niveau européen : existence de 2 normes dapplication volontaire - Norme NF EN : caractéristiques de lappareil - Norme NF EN : règles dinstallation de lappareil

7 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Résultats de la phase 2 : Tests sur les détecteurs fixes de CO -aucun appareil nest en tout point conforme à la norme NF EN /8 modèles potentiellement dangereux -4/8 modèles avec problèmes de conformité mineurs : pb de notice, de détrompeur dinversion de piles… - 1 seul modèle respecte les prescriptions dendurance définis par la norme lors des phases de test Saisie de la DGCCRF par la DGS pour mettre en œuvre des actions de fiabilisation de ces appareils / retirer du marché les + dangereux / tests supplémentaires sur dautres appareils

8 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Résultats de la phase 2 : Tests sur les détecteurs portatifs de CO -5 modèles testés : résultats satisfaisants -faible dispersion des résultats -bonne résistance aux simulations de transport et de chute, essais de réactivité satisfaisants

9 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Etude menée par le Laboratoire national de métrologie et dessais (LNE) Tests Que Choisir, octobre 2008 Etude de la DRASS Bretagne / Cire Ouest, publication janvier 2010

10 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Test Que Choisir, octobre appareils testés (différents de létude LNE) - même protocole que celui qui a été suivi par le LNE (protocole issu de la norme européenne) - 1 seul appareil jugé réellement efficace - UFC Que Choisir demande le retrait de 2 appareils

11 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Etude menée par le Laboratoire national de métrologie et dessais (LNE) Tests Que Choisir, octobre 2008 Etude de la DRASS Bretagne / Cire Ouest, publication janvier 2010

12 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Etude de la DRASS Bretagne / Cire Ouest, janvier Objectif : évaluer lintérêt des détecteurs de CO installés par loffice HLM Bretagne Sud Habitat (installation de détecteurs dans 1316 logements disposant dune chaudière à gaz à tirage naturel entre sept. et déc. 2003) - Méthode : - enquête transversale menée du 24/09 au 19/10/ questionnaire téléphonique standardisé (387 locataires de logements équipés locataires témoins) - essais du LNE sur des échantillons neufs du modèle installé par loffice HLM + 15 appareils installés depuis 4 ans dans les logements

13 Etude de la DRASS Bretagne / Cire Ouest, janvier Résultats : capacité des détecteurs à repérer des expositions à risque dintoxication - 74 / 387 locataires qui rapportent un déclenchement dalarme équipés (pour un total de 140 jours avec déclenchement dalarme) - circonstances de déclenchement cités = facteurs de survenue des intoxications au CO : - conditions météorologiques défavorables (vent, chaleur) - utilisation dappareils de cuisson non raccordés (gazinières) - défaut daération - problèmes variés de chaudière Identification dune situation à haut risque (suppression du tuyau dévacuation des gaz brûlés de la chaudière) 2/ Fiabilité des détecteurs de CO En lien avec la saisonnalité des intox au CO (période hivernale)

14 2/ Fiabilité des détecteurs de CO Etude de la DRASS Bretagne / Cire Ouest, janvier Résultats : … mais manque de fiabilité de ces appareils - dérive des capteurs à lorigine de déclenchements inopinés ou prématurés : 20,8% des sollicitations lors des essais sur appareils neufs / 43,3% pour les appareils en service depuis 4 ans - déclenchements tardifs : 18,3% des sollicitations pour les appareils en service depuis 4 ans => durée de vie de 10 ans ?? - Impact des détecteurs au CO sur la capacité de réagir et linformation du locataire : - notice dutilisation peu lue (39,8%), niveau de connaissance sur le CO identique à celui des locataires témoins, conduite à tenir en cas dalarme mal connue, mais bonne acceptabilité

15 Disponible sur le site de lInstitut de veille sanitaire : -> rubrique Régions & Territoires -> région Bretagne Référent pour la Cire Ouest : Yvonnick Guillois-Bécel BEH de sept 2010, n°33 ERS nov / déc. 2011, vol 6 BISE (Québec) 9/11/2009

16 3/ Conclusion Intérêt des détecteurs (intoxications pendant le sommeil, intoxications chroniques) Manque de fiabilité des détecteurs de CO fixes : déclenchements inopinés, prématurés ou retardés => question de la durée de vie de ces appareils – choix de lemplacement – entretien du détecteur (piles) Bonne acceptabilité des occupants du logement Capacité des occupants à sapproprier le fonctionnement de lappareil -> nécessité dun accompagnement et dune sensibilisation au risque Consensus actuel : axer les efforts en matière de prévention : entretien des appareils de chauffage + aération des logements Chauffage dappoint / groupes électrogènes / brasero / panneaux radiants…

17 Merci de votre attention Remerciements à : Adeline Floch-Barneaud (DGS) et Yvonnick Guillois-Bécel (Cire Ouest) pour leur relecture et contribution


Télécharger ppt "Point sur les détecteurs fixes et portatifs de CO Emmanuelle Vaissière (Cire Auvergne) Journée régionale intoxications au CO - 18 juin 2012 -"

Présentations similaires


Annonces Google