La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Abus et dépendance. Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Pour commencer … Etes-vous souvent confrontés à des situations d’abus.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Abus et dépendance. Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Pour commencer … Etes-vous souvent confrontés à des situations d’abus."— Transcription de la présentation:

1 Abus et dépendance

2 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Pour commencer … Etes-vous souvent confrontés à des situations d’abus ou de dépendance ? Comment réagissez-vous lorsque vous soupçonnez une addiction chez un patient ? Comment réagissez-vous lorsque vous soupçonnez que le patient consulte différents médecins (« shopping médicamenteux ») ? Quelle est votre position face au traitement de substitution? Avez-vous déjà rencontré des soucis dans ce domaine ? Abus et dépendance

3 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Quelles sont les obligations déontologiques du pharmacien face à une surconsommation supposée ou avérée? Abus et dépendance En cas d’automédication, il doit : s’opposer à toute surconsommation (supposée ou confirmée); avertir le patient des risques et dangers éventuels et lui conseiller de consulter un médecin généraliste. En cas de médicament prescrits, il doit « prendre toutes les initiatives nécessaires dans l’intérêt du patient et de la santé publique ».

4 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Il doit prévenir toute forme d’addiction Il doit aviser le patient sur l’usage abusif ou incorrect de substances risquant de mener à une assuétude et sur les risques liés à un usage à long terme de ces substances Abus et dépendance Quelles sont les obligations déontologiques du médecin généraliste en matière d’addiction? Quelles difficultés rencontrez-vous vis-à-vis des situations d’abus ou de dépendance ? Comment pouvons-nous (mieux) collaborer pour détecter et aborder l’abus et la dépendance ? Quelles difficultés rencontrez-vous vis-à-vis des situations d’abus ou de dépendance ? Comment pouvons-nous (mieux) collaborer pour détecter et aborder l’abus et la dépendance ?

5 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Dialoguer avec le patient, insister sur les risques d’assuétude et/ou les symptômes de sevrage. Prescrire de petites quantités sur de courtes périodes. Etre attentif au début d’un usage chronique et s’en informer. Autres initiatives… ? Abus et dépendance Quels initiatives possibles pour prévenir d’un usage indésirable de benzodiazépines ? Lorsque vous devez prescrire/délivrer une première fois des benzodiazépines comment procédez-vous et quelles informations donnez-vous ? Comment pouvons-nous collaborer pour prévenir un usage indésirable de benzodiazépines ? Lorsque vous devez prescrire/délivrer une première fois des benzodiazépines comment procédez-vous et quelles informations donnez-vous ? Comment pouvons-nous collaborer pour prévenir un usage indésirable de benzodiazépines ?

6 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Collaboration étroite pour la détection systématique des consommateurs chroniques de benzodiazépines Envoi d’un courrier par le médecin généraliste au consommateur de longue durée : conseil d’arrêt et proposition de consultation Réduction graduelle des doses : un sevrage progressif en dix semaines est conseillé. Recours éventuel aux préparations magistrales ou la Préparation de Médication Individuelle pour faciliter le processus; Si nécessaire établir un schéma de médication. Autres interventions ? Abus et dépendance En cas de constatation d’un usage indésirable de benzodiazépines, comment intervenir? Comment pouvons-nous collaborer pour intervenir lors d’un usage indésirable de benzodiazépines ?

7 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Abus et dépendance

8 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Oui, MAIS s’il le prescrit à plus de 2 patients, il doit: avoir suivi une formation spécifique ou avoir eu une expérience dans ce domaine avant 2006 ; être enregistré auprès d’un centre d’accueil reconnu, d’un réseau de prise en charge des toxicomanes ou d’un centre spécialisé reconnu ; pouvoir fournir la preuve d’une formation continue, de la lecture d’articles scientifiques et de sa participation à des activités organisées par un centre ou un réseau. Le pharmacien ne doit pas et ne sait pas contrôler cet enregistrement. Abus et dépendance Un médecin généraliste peut-il prescrire de la méthadone?

9 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Elle doit être manuscrite Le nombre d’unités à délivrer doit être écrit en toutes lettres Elle doit être datée et signée par le médecin Abus et dépendance Quelles sont les conditions pour qu’une prescription de méthadone soit valide?

10 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Si rien n’est spécifié sur la prescription du MG, la méthadone doit être prise quotidiennement en officine ; délivrée personnellement au patient ; sous forme de doses unitaires. Abus et dépendance Comment la méthadone doit être délivrée?

11 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Expressément sur chaque prescription De plus, il a l’obligation de noter dans le dossier médical : les différentes formes de délivrance, les différentes formes d’administration, les motifs. Abus et dépendance Si les doses ne doivent pas être prises en officine et que plusieurs doses peuvent être délivrées simultanément, comment doit le spécifier le médecin? Quelles difficultés rencontrez-vous vis-à-vis de la prescription de méthadone? Quelles pistes d’amélioration pouvez-vous imaginer ? Quelles difficultés rencontrez-vous vis-à-vis de la prescription de méthadone? Quelles pistes d’amélioration pouvez-vous imaginer ?

12 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … La méthadone doit toujours être divisée en doses journalières. Le sirop de méthadone devra donc être remis dans des flacons séparés (avec bouchon de sûreté). ! Le Formulaire Thérapeutique Magistral (FTM) estime qu’il n’est pas conseillé de la délivrer pour une période de plus d’une semaine Abus et dépendance Et comment le pharmacien doit-il les délivrer?

13 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Oui Le pharmacien doit toujours ajouter un excipient rendant l’injection difficile, tant pour les gélules de méthadone (agent de gonflement à base de gomme ou dérivés de cellulose) que pour les solutions aqueuses (sirop simple, sirop de sorbitol,…). Abus et dépendance Le pharmacien doit-il toujours ajouter l’excipient adéquat même si le médecin ne le mentionne pas?

14 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Non SAUF en cas de doute sur : la sécurité de la thérapie (dosages, interactions,…) ; l’authenticité de la prescription. Abus et dépendance Le pharmacien peut-il refuser d’exécuter des ordonnances de méthadone?

15 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Non Cependant, la Commission Médicale conseille d’établir, sur base volontaire, une convention entre le patient, le médecin généraliste et le pharmacien, fixant les modalités du traitement de substitution. Exemple de convention dans les Directives APB « Traitement de substitution » sur Abus et dépendance Doit-on établir une convention pour chaque traitement de substitution?

16 Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Pour conclure… Que pouvons-nous retenir de cet échange ? Quelles sont les démarches réciproques attendues ? Abus et dépendance


Télécharger ppt "Abus et dépendance. Quand le médecin généraliste et le pharmacien se rencontrent … Pour commencer … Etes-vous souvent confrontés à des situations d’abus."

Présentations similaires


Annonces Google