La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Séjour et course en altitude Les questions que se posent les patients.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Séjour et course en altitude Les questions que se posent les patients."— Transcription de la présentation:

1 Séjour et course en altitude Les questions que se posent les patients

2 Séjour et course en altitude Les CONTRAINTES de l’ALTITUDE sont : L'HYPOXIE (manque d'oxygène) L’ACTIVITE PHYSIQUE LE CHANGEMENT de CLIMAT et la NOURRITURE L’ISOLEMENT © Dr. Richard MONIN

3 Séjour et course en altitude hypoxie essoufflementcéphalées L’hypoxie (manque d’oxygène) entraine une adaptation du poumon, du cerveau et du rein, ce qui entraine un essoufflement et des céphalées (maux de tête). Conséquences de l’HYPOXIE : © Dr. Richard MONIN

4 Performance et altitude haute altitude 3500 m La haute altitude commence à 3500 m. 1/32500 m 80%6000 m Toutefois, les performances sont diminuées d’ 1/3 à 2500 m, et de 80% au dessus de 6000 m. © Dr. Richard MONIN

5 Le mal des montagnes… mauvaise adaptation à l’altitude. …correspond à une mauvaise adaptation à l’altitude. - Bénin (le plus souvent) : céphalées ; œdème localisé. - Grave : mortalité de 50% ; OCHA (Œdème Cérébral de Haute Altitude) ; OPHA (Œdème Pulmonaire de Haute Altitude). défaut d'adaptation Tout malaise OU symptôme en altitude doit à priori être considéré comme un défaut d'adaptation. © Dr. Richard MONIN

6 Mal des montagnes : symptômes Score d’évaluation Céphalées, insomnies, nausées = 1 point Céphalées ne cédant pas à l’aspirine, vomissements = 2 points Dyspnée de repos, fatigue, diminution des urines = 3 points Conduite à tenir ScoreMAM (Mal Aigu des Montagnes) Conduite à tenir 1 à 3LégerAspirine, paracétamol 4 à 6ModéréAspirine, repos, stopper progression 6SévèreRedescente rapide © Dr. Richard MONIN

7 Contre-indications à un séjour en haute altitude (> 3500 m) ABSOLUESRELATIVES EpilepsieHypertension artérielle modérée Antécédents psychiatriquesDiabète, obésité majeure Artériopathie des membres inférieursAsthme d’effort Hypertension artérielle sévèreApnée du sommeil Insuffisance cardiaqueCardiopathie équilibrée Insuffisance respiratoire1 er et 3 ème trimestre de grossesse Hypertension artérielle pulmonaireNourrisson < 18 mois Antécédents d’OPA ou d’OCHAPrise de pilule © Dr. Richard MONIN

8 Mal Aigu des Montagnes : PREVENTION © Dr. Richard MONIN AVANT : RESPECTER les contre-indications. BOIRE abondamment. Prendre DIAMOX 250 mg/jour 24h et jusqu’au point le plus haut. Si le patient a déjà eu des problèmes d’acclimatation, CONSULTER un SPECIALISTE. Après 45 ans et pour une course, il faut S’ENTRAINER avant le départ. PENDANT : 3 règles d’or à respecter ! 1. Ne pas monter trop vite, trop haut (400 m de dénivelé entre chaque nuit au dessus de 3500 m). 2. Monter suffisamment pour s’acclimater. 3. Ne pas rester trop haut, trop longtemps.

9 Mal Aigu des Montagnes : TRAITEMENT © Dr. Richard MONIN -Traiter les premiers signes par NIFEDIPINE 20mg et CORTICOIDES : 4mg de DEXA /8h. REDESCENDRE -REDESCENDRE dans des conditions acceptables de sécurité. REOXYGENER -REOXYGENER le patient par caisson hyperbare portable (caisson gonflable portable = 4kg). Caisson gonflable portable

10 Conduite à tenir devant un cardiaque qui désire se rendre en haute altitude PATIENT CORONARIEN connu STABLE PATIENT CORONARIEN connu STABLE : 6 mois Respect d'un délai de 6 mois après angioplastie et stent. épreuve d’effort négative ASYMPTOMATIQUE (épreuve d’effort négative) : pas de contre-indication. épreuve d’effort positive SYMPTOMATIQUE (épreuve d’effort positive) : altitude plafond de 2500m. Chez PATIENT SUSPECT (Facteurs de Risque élevés) : évaluation par E Effort si course > 2500 m. INSUFFISANT CARDIAQUE : Altitude limite de 1500m. VALVULAIRE < 2500 m à cause d'anti coagulant VALVULAIRE < 2500 m à cause d'anti coagulant. © Dr. Richard MONIN

11 Médicaments cardiovasculaires et haute altitude TRINITRINE TRINITRINE : se méfier des sprays à cause de la pression. A 3000 m, un coup de spray = dose x 3  risque d'hypotension… Anti-arythmiques Anti-arythmiques : contre-indication absolue. Anticoagulants Anticoagulants : Palier limite = 2500 m. Pilule Pilule = risque thromboembolique augmenté (contre-indication si antécédents d’embolie pulmonaire). © Dr. Richard MONIN

12 Foire aux questions… Une femme enceinte peut-elle séjourner en altitude ? A éviter : bonne indication des progestatifs normodosés. Est-il possible de partir en altitude avec nos enfants ? Avant 24 mois, éviter les séjours au dessus de 1600 m. Quels sont les risques encourus pour une course de type Mont Blanc ? Le mal aigu des montagnes touche un sujet sur 2. Prévenir par hydratation et DIAMOX. Surtout (ce n'est pas si facile), prévoir un équipement adapté : vêtements, chaussures, crampons, piolet, etc. © Dr. Richard MONIN


Télécharger ppt "Séjour et course en altitude Les questions que se posent les patients."

Présentations similaires


Annonces Google