La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prescriptions soumises à conditions en médecine générale

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prescriptions soumises à conditions en médecine générale"— Transcription de la présentation:

1 Prescriptions soumises à conditions en médecine générale
Dr Hélène Schils. DMG ULB

2 Plan 1. Prescriptions avec contrôle à priori Généralités + cas cliniques 2. Prescriptions avec contrôle  à posteriori 3. Prescriptions oxygénothérapie

3 Plan 4. Prescriptions DCI 5. Cas particulier antibiotiques et antimycotiques 6. Prescriptions en kinésithérapie Généralités + cas cliniques

4 Remboursement des médicaments
Procédure administrative Le médicament est enregistré à l’AFMPS Le prix maximum est fixé au SPF La firme introduit une demande d’admission à la CRM(Commission des Remboursements des Médicaments de l’INAMI)

5 Remboursement des médicaments
La Commission du Remboursement des médicaments de l’INAMI envoie une proposition motivée ministre des affaires sociales décision dans les 180 jours Médicament inséré dans la liste des spécialités remboursables indications précises et officielles Liste subdivisée en plusieurs chapitres et en catégories de remboursement

6 Nature du remboursement et Chapitres
Chapitre I : pas de restriction supplémentaire de remboursement Chapitre II : contrôle à posteriori recommandations de bonne pratique ( moteur de recherche ) Chapitre III : liquides de perfusion Chapitre IV : contrôle à priori demande préalable au médecin – conseil (moteur de recherche ) Chapitre VI : radio-isotopes

7 Type de remboursement et Catégories
5 catégories : A B C Cs Cx Catégorie A = spécialités d’importance vitale (remboursement en totalité ) 100 % Catégorie B = spécialités importantes sur le plan thérapeutique (remboursement en grande partie ) 75% Catégorie C = spécialités destinées au traitement symptomatique (remboursement partiel de manière décroissante de C 50% à Cs 40% à Cx 20% Catégorie D = pas de remboursement

8 Symboles de remboursement et CBIP
Lettre de la catégorie suivie du signe ! remboursement chapitre IV à priori !remboursement chapitre II à posteriori Suivie de la lettre j intervention contraception ♀≤ 21 ans Lettre h remboursé en milieu hospitalier Lettre Chr intervention INAMI douleur chronique

9 Chapitre IV Contrôle à Priori
Conditions de remboursement particulières autorisation préalable du médecin conseil Médicaments coûteux = bonne gestion des moyens financiers Contrôles des demandes de remboursements en  Respecter les indications médicales et les conditions administratives !

10 Remboursement à Priori
3 demandes de remboursement possibles ! 1/ Formulaire de demande de remboursement spécifique Médicaments et autres >Médicaments >Accès direct>Formulaires de demande réglementaires 2/ Formulaire de demande non spécifique Médicaments et autres >Médicaments >Accès direct>Banques de données :Spécialités pharmaceutiques moteur de recherche 3/Autres demandes

11 Formulaire de demande spécifique
Formulaire reproduit intégralement comme publié au Moniteur belge Aucune mention modifiée radiée ajoutée ! Toutes les cases sont cochées ou remplies ! Demande signée datée n° INAMI nom du médecin ! Résultats et documents exigés dans le dossier du patient Remis au patient  envoi au médecin –conseil

12 Patiente 49 ans Antécédents :
HTA, obésité, hypercholestérolémie, asthme sévère Médicaments prescrits : Moduretic hyperkaliémie  Amlodipine stop oedèmes des membres inférieurs Coversyl objectif thérapeutique pas atteint Sartans Comment procéder ?

13 Formulaire de demande spécifique
Pour les Sartans : conditions : 1/HTA traitement précédent …. Motif du changement  soit traitement actuel n’atteint pas l’objectif  soit effets secondaires inacceptables 2/ demande de prolongation du remboursement maximum 60 mois

14 Patient et Formulaire Soumettre la demande au médecin-conseil
1ère Autorisation pour 12 mois Présenter et conserver à chaque passage à la pharmacie pour obtenir le remboursement Remettre le formulaire à la mutuelle en fin de période d’autorisation

15 Formulaire de demande non spécifique
Correspond au modèle publié au Moniteur belge Pas de modification du formulaire Engagement du médecin à conserver dans le dossier la justification de la demande Moteur de recherche INAMI Choisir la spécialité conditionnement code INAMIlien bleu lien vers le formulaire

16

17 Autres demandes Demandes sans formulaire imposé  tous les éléments nécessaires aux conditions de remboursement prévues résultats et documents exigés dans le dossier Infobox :www.inami.be>rubrique Dispensateurs de soins >Informations générales >Infobox INAMI

18 Décision du médecin conseil
Demande de preuves complémentaires Autorisation ou refus : le médecin –conseil pas de compétence pour déroger aux conditions de remboursement Si autorisation : formulaire de remboursement envoyé au patient pour achat en pharmacie Service d’évaluation et de contrôle médicaux de l’INAMI médecins et médecins –conseil

19 Patient 75 ans Antécédents :
HTA diabète IR gonarthrose bilatérale sévère Douleurs chroniques invalidantes +++ Contre-indication aux AINS Prescription chronique paracétamol = contrôle à priori

20 Paracétamol et douleurs chroniques Folia 2012 octobre
Réduction charge financière pour le patient souffrant de douleurs chroniques 3 modalités différentes de remboursement 1/ Préparations magistrales 2/ Spécialités « Chr »site web du CBIP ou site INAMI 3/Spécialités « b »site web du CBIP ou INAMI

21 1/ Préparations magistrales
Paracétamol en préparation mono composée ou en association (codéine ,acide acétylsalicylique caféine ) Conditions: rapport motivé qui confirme la maladie à l’origine des douleurs chroniques Envoyer au Médecin conseil de la mutuelle Autorisation pour 12 mois maximum à prolonger par 12 mois

22 Prescriptions magistrales
Remboursements des préparations magistrales Site INAMI : /fgov.be/drugs /fr/drugs/magiesterial-preparation/indes.htm

23 2/ Spécialités « Chr » 2007 Site  »Chr » Formulaire de Notification intervention de 20% du prix public Conditions : 1/douleur depuis > 3 mois malgré un traitement curatif optimal 2/ Maladies chroniques : cancer, arthrose/ arthrite ,douleur neurogène ou neuropathique d’origine centrale ou périphérique , douleur vasculaire périphérique ,fibromyalgie

24

25 Spécialités « Chr » Demande d’intervention (notification) au médecin- conseil Rapport médical dans le dossier attestant la douleur chronique Autorisation 12 mois maximum Prolongation par 12 mois

26 3 / Spécialités catégorie Bf 2012 chapitre IV
Site  »b! »formulaire de demande Conditions :Douleurs qui persistent après un traitement curatif > 6 mois et maladies chroniques cf supra Envoi du formulaire au médecin conseil Rapport médical attestant de la douleur chronique dans le dossier

27

28 Catégorie Bf chapitre IV
Dose quotidienne remboursable 3gr maximum Autorisation pour 12 mois Prolongation par périodes de 60 mois ! Système le plus avantageux pour le patient

29 Remboursement du paracétamol :
conditions spécifiques des différentes modalités Conditions Formulaire de demande Durée maximale lors de la 1ère demande Durée maximale par prolongement Magistral Douleurs chroniques (codéine, caféine) Diagnostic de la maladie 12 mois Maladies chroniques Douleurs chroniques > 3 mois (codéine) Notification de douleurs chroniques Bf chapitre IV Douleurs chroniques > 6 mois Max 3 gr par jour Formulaire de demande spécifique ( § ) 60 mois

30 Remboursement du paracétamol :
ticket modérateur selon les différentes modalités Exemple Ticket modérateur classique Ticket modérateur omnio Ticket modérateur classique par unité Ticket modérateur omnio par unité Magistral 1 g, 60 gel. € 6,90 € 1,86 € 0,115 € 0,031 Maladies chroniques Paracétamol Teva 1 g, 60 compr. € 8,52 € 0,142 Bf chapitre IV 1 g, 120 compr. € 3,05 € 1,83 € 0,0254 € 0,0152

31 Patient 17 ans Visite pour certificat club sportif : contrôle vaccination pas de rappel 15 ans Recrudescence coqueluche Vaccin acellulaire immunité  en 5 à 10 ans Proposition vaccin Boostrix remboursement à priori Formulaire de demande spécifique

32 Vaccin Boostrix Conditions :
Adolescent > 16 ans pas de vaccination de rappel à 15 ans Famille avec projet parental et à l’occasion d’une grossesse Parents ou futurs parents non à jour vaccination Membre de la fratrie > 16 ans et < 18 ans non à jour

33 Cas « a priori » particuliers
1ère demande et 1ère prolongation = médecin généraliste suivies d’un rapport spécialiste 1ère demande médecin spécialiste suivie prolongation médecin généraliste

34 Patiente 25 ans Crises de migraine non soulagées par traitement classique Décision prescriptions sumatriptan Remboursement à priori Formulaire de demande spécifique :Conditions

35 Remboursement Sumatriptan
Crises de migraines sévères invalidantes non soulagées prise en charge classique 1/ instauration du traitement 6 mois =12 co + rapport! 2/ prolongation du traitement 12mois =24 co +rapport! 3/ prolongation du traitement 12 mois = 24 co avis neuro médecin spécialiste

36 Patiente 45 ans Douleurs vulvaires +++ prurit
Éruptions vésiculaire en bouquet Récidive herpès génital poussées invalidantes multiples Frottis + pour HSV2 Décision traitement chronique préventifAciclovir 800 mgr en 2 prises 6 à 12 mois

37 Remboursement Aciclovir catégorie B
6 récidives ( frottis positif HSV2) sur une période de 12 mois Formulaire de demande non spécifique 1erè demande Prolongation Garder dans le dossier les preuves des indications du traitement

38 Zona ophtalmique Remboursement sans demande au Médecin – conseil
Mettre 1/3 payant applicable sur la prescription ! Garder dans le dossier les preuves de la situation clinique Doses 4 g par jour en 5 prises

39 Remboursement en catégorie A
Formulaire de demande non spécifique: Conditions Infection herpès simplex patients immunodéprimés affections hématologiques chimiothérapies transplantations Prophylaxie des infections à herpès simplex des patients immunodéprimés Herpès zoster chez patients immunodéprimés 12 mois prolongation par 12 mois

40 Inhibiteurs des cholinestérases
1/Formulaire de 1ère demande § annexe A Diagnostic de maladie d’Alzheimer confirmé  psychiatre neuropsychiatre gériatre neurologue MMSE ≥ 10 si ≥ 24 confirmation du diagnostic Imagerie cérébrale RMN CT absence autre pathologie cérébrale

41 Maladie d’Alzheimer Evaluation fonctionnelle du patient ( ADL KATZ …)
Prise en charge pluridisciplinaire avec implication du Médecin traitant ! Identification 2/Annexe B =Formulaire de description clinique cf supra  6 mois de remboursement donézépil 10 mg rivastigmine 12 mg galantamine 24 mg

42 Prolongation Médecin traitant
3/Annexe C : Formulaire de prolongation Conditions : Score MMSE ≥ 10 Utilité de la poursuite du traitement évaluation globale Stop si MMSE < 10 12 mois dosage type et nombre de conditionnements

43 Patient 59 ans Antécédents : tabagisme actif BPCO Gold III HTA
Traitement : Symbicort 2x jour Dégradation de la fonction respiratoire dyspnée VEMS de 45 % à 35 % saturation 96 %  Spiriva et programme de réhabilitation pulmonaire

44 Remboursement Spiriva avril 2013
Formulaire de demande § spécifique Conditions : BPCO grade II dyspnée expectoration ou toux Tabagisme ou exposition documentée particules ou gaz toxiques VEMS/CV < 0,7 Tiffeneau post bronchodilatation

45 Remboursement Spiriva conditions suite
Programme de réhabilitation pulmonaire 1ère demande : protocole de spirométrie joint au dossier!13 conditionnement de 30 capsules pour 365 jours Prolongation : traitement efficace avec amélioration de l’état clinique !prolongation 13 mois Preuves dans le dossier de la nécessité du traitement

46 Chapitre II Contrôle à Posteriori
Objectifs du contrôle à posteriori Simplification administrative Promotion d’une prescription adéquate Recommandations de la CRM basées sur RBP Application EBM évolution scientifique de la pratique médicale

47 Contrôle à posteriori Résultat escompté
Avantages pour le prescripteur: Moins de tracasserie Promotion de la qualité des actes médicaux Renforcement de la responsabilité individuelle

48 Contrôle à posteriori Avantages pour le patient
Accès plus rapide à la médication prescrite Garantie d’un traitement conforme aux recommandations générales de bonne pratique Renforcement de la relation de confiance médecin –patient et de la compliance thérapeutique

49 Contrôle à posteriori Avantages pour le pharmacien
Moins de charge administrative Renforcement de la relation pharmacien –patient –médecin Avantages pour les organismes assureurs Garantie d’actes médicaux EBM

50 Spécialités avec contrôle à posteriori
Remboursement sans autorisation préalable du médecin –conseil avec un contrôle à posteriori Statines Inhibiteurs de la pompes à protons Fibrates Médicaments Asthme et BPCO

51 Statines Simvastatine : 20 à 40 à 80 mg en 1 prise
Pravastatine :10 à 20 à 40 mg en 1 prise (pravasine prareduct) Atorvastatine:10 à 80 mg en 1 prise (lipitor ) Rosuvastatine :5 à 10 à 20 mg en 1 prise ( crestor)

52 Prévention primaire Patient pas d’événement cardiovasculaire : conditions Hypercholestérolémie primaire Cholestérol sérique ≥ à 190mg /dl ou cholestérol LDL≥ à 115mg/dl mesurés à jeun à 2 reprises avec 1 à 8 semaines d’intervalle sous régime Et présence d’un risque cardiovasculaire ≥ à 5% à 10 ans Calcul = Modèle Score âge sexe cholestérol TA tabac

53 Statines et prévention primaire
Débuter le traitement par simvastatine ou pravastatine Dose optimale Si 3 mois pas objectif thérapeutique  Autre statine ou association médicamenteuse

54 Prévention secondaire
Maladie cardiovasculaire avérée Hypercholestérolémie primaire Cholestérol sérique total ≥175mg/dl ou LDL≥100mg/dl à jeun ,à 2 reprises avec 1 à 8 semaines d’intervalle sous régime approprié Et une atteinte artérielle :coronaire cérébrale périphérique

55 Statines et prévention secondaire
Atteinte coronaire :infarctus ,angor,syndrome coronaire aigu ,pontage aorto-coronaire,angioplastie coronaire Atteinte cérébrale :accident vasculaire cérébral thrombotique ,accident ischémique transitoire Atteinte périphérique :claudication intermittente Débuter simvastatine ou pravastatine

56 Statines et prévention secondaire
Dose optimale 3 mois si pas objectif thérapeutique  patients cholestérol total ≥290mg/dl ou LDL≥165mg/dl débuter par atorvastatine ou rosuvastatine

57 Diabète prévention primaire
diabète type 2 >de 40 ans ou diabète de type micro-albuminurie et Cholestérol ≥175mg/dl ou LDL≥ 100mg/dl à jeun à 2 reprises avec 1 à 8 semaines sous régime approprié R/ simvastatine ou pravastatine 3 mois non atteinte objectif 

58 Statines et diabète Autre statine ou association médicamenteuse
Si cholestérol ≥290mg/dl ou LDL≥165mg/dl Débuter le traitement atorvastatine ou rosuvastatine

59 Eléments à conserver dans le dossier
Protocoles datés des 2 biologies émanant de laboratoires de biologie clinique Mention du résultat du calcul et des différents éléments pris en compte et la date ,la période du calcul SCORE Mesure de la pression artérielle date et du traitement HTA Tabac fumeur/ non fumeur Protocoles des atteintes artérielles description date séquelles Diabète type ancienneté biologie microalbuminurie (type 1)

60 Eléments à conserver dans le dossier
Si prolongation de la prescription (d’un autre médecin) Mise à disposition des éléments du dossier qui ont permis d’entamer le traitement !!!

61 Fibrates : Prévention primaire monothérapie
Hypercholestérolémie primaire Cholestérol ≥190 mg/dl ou LDL ≥ 115 mg /dl à jeun à 2 reprises avec 1 à 8 semaines d’intervalle Calcul score > à 5% à 10 ans âge sexe TA cholestérol tabac Si intolérance ou contre indication aux statines Si TG > 190 mg/dl Si HDL < 40 mg /dl

62 Fibrates :Prévention secondaire monothérapie
Hypercholestérolémie primaire Cholestérol ≥ 175 mg/dl ou LDL ≥100 mg/dl à jeun ,à 2 reprises 1 à 8 semaines d’intervalle sous régime Si antécédents atteinte artérielle: coronaire infar angor pontage angioplastie Si antécédents atteinte cérébrale : AVC AIT Si antécédents atteinte périphérique : claudication intermittente

63 Fibrates : Prévention secondaire monothérapie
Ou diabète de type 2 patient >40 ans Ou diabète type 1 microalbuminurie Si intolérance ou contre-indications au statines Si TG > 190 mg/dl Si HDL< 40 mg/dl

64 Fibrates en bi-thérapie
Avis préalable d’un médecin spécialiste en médecine interne ,cardio qui confirme la nécessité de cette bithérapie Réalisation d’un profil lipidique annuel Vérification de l’impact du traitement Ajout d’un fibrate après statine à dose maximale tolérée et TG> 190 mg/dl ( fibrate le matin statine le soir )

65 Evaluation de la prescription : Indicateurs
Mesurer l’efficacité du comportement prescriptif scientifique et rationnel Valeur des indicateurs calculée à partir des données disponibles sur Pharmanet (délivrance en officines publiques) Indicateur 1 statines prescrites = patients haut risque Indicateur 2 types de statines en début de traitement

66 PAUSE

67 Inhibiteurs de la pompe à protons
Oméprazole (losec ) Ésoméprazole (nexiam) Lansoprazole (dakar) Pantoprazole (pantomed)

68 Indications des IPP Le reflux gastro-oesophagien Oesophagite
Les ulcères et ulcérations gastroduodénales dus aux AINS Prévention des lésions gastro-duodénales chez un patient à risque qui prend un AINS Les ulcères gastro-duodénaux et HP Le syndrome de Zollinger –Ellison

69 Remarques La dyspepsie fonctionnelle sans symptôme de reflux typique ou sans douleur de type ulcère est une mauvaise indication des IPP L’utilisation des IPP chez des patients sous AINS qui ne présentent pas un risque élevé d’ulcères/ulcérations est également déconseillée

70 Traitement du RGO symptomatique
Plaintes typiques de reflux :pyrosis régurgitation acide brûlure épigastrique ≥ 1fois semaine  Traitement 2 à 4 semaines omeprazole 20 lansoprazole 15 pantoprazole 20 Pas d’endoscopie Alternatives si plaintes atypiques ou peu fréquentes antiacides antagonistes H2 !si IPP pas indiqué rebound hyperacidité à l’arrêt !

71 Indications Endoscopie
Patient âgé >50 ans 1er épisode de plaintes de reflux Pas amélioration après 4 semaines de traitement Symptômes d’alarme :perte de poids dysphagie odynophagie anémie ferriprive vomissement masse épigastrique saignemenent gastro-intestinal Suivi endoscopique de Barret recommandation du gastro

72 Traitement de l’oesophagite de reflux
Endoscopie positive Esoméprazole 40 Lansoprazole 30 Omeprazole 20 40 Pantoprazole 4 à 8 semaines éviter un traitement continu dose efficace 

73 Traitement symptomatique du RGO post oesophagite
Plaintes typiques de reflux fréquentes Traitement temporaire et court lors des plaintes contrôle des symptômes dose efficace minimale Esoméprazole 20 lansoprazole oméprazole pantoprazole 20 40 Un traitement continu IPP à éviter !

74 Ulcères et ulcérations gastro-duodénales dus aux AINS
Traitement aigu 4 à 8 semaines Prévention chez un patient à risque pendant la prise de AINS Esoméprazole 20 lansoprazole 30 oméprazole 20 pantoprazole 20

75 Patients à risques lors de la prise AINS
> 65 ans Co-morbidité importante Antécédents ulcères peptiques Antécédents ulcérations post AINS AINS +corticoides /aspirine /antiaggrégant/anticoagulant

76 Ulcère gastroduodénal et HP
Ulcère gastrique  4 à 8 semaines Lansoprazole 30 oméprazole 20 pantoprazole 40 Ulcère duodénal 4 semaines Éradication HP 1semaine 2x20 oméprazole 2x30 lanzoprazole 2x40 pantoprazole + amoxi =clarithromycine

77 Eléments à conserver dans le dossier
Les décisions diagnostic et thérapeutiques doivent être mentionnées dans le dossier médical du patient !

78 Patiente 57 ans Antécédents :SP
Douleur épigastrique depuis 10 jours ,asthénie ,dyspnée à l’effort,un épisode de selles noires Examen clinique Douleur épigastrique franche tachycardie pâleur des téguments TA 110 /70 Prise de sang et gastroscopie en urgence

79 Résultats Anémie ferriprive
Gastroscopie : 3 ulcères gastriques de l’antre biopsie négatives HP négatif Traitement :pantoprazole 40 mg / 2 mois ferricure /1mois Contrôle sanguin 1mois après le traitement Protocole gastro dans le dossier et décision thérapeutique

80 Indicateurs pour les IPP
Rappel : IPP pour ulcère gastroduodénal prévention ulcères reflux gastro-oesophagien avec symptômes oesophagite Pas si dyspepsie sans symptômes de reflux Vérifier la dose et la posologie d’IPP 1er indicateur prévalence des patients traités par IPP 2ème indicateur durée moyenne du traitement aux IPP

81 ASTHME et BPCO Système de remboursement uniforme (sauf Xolair spiriva ) Contrôle à posteriori modalités idem supra Asthme = spirométrie ou débimétrie de pointe BPCO = spirométrie Les prescriptions seront évaluées globalement pas par conditionnement prescrit

82 Asthme : Recommandations
poser le diagnostic Évaluer le niveau de contrôle des symptômes Traiter selon le niveau de contrôle Asthme contrôlé = maintenir et trouver étape minimale Asthme non contrôlé = intensifier Exacerbation à traiter

83 Diagnostic de l’Asthme
Symptômes : dyspnée respiration sifflante oppression ou toux Et Mesure de l’obstruction des voies respiratoires débimètre spiromètre : DEP  de 15 % après inhalation de β2 agoniste à courte durée d’action (2 puffs ) Ou Variation spontanée du DEP ≥ 20% entre 2 valeurs max et min à 2 semaines d’intervalle Ou VEMS  de 10 % de la valeur attendue après inhalation d’un β2 –agoniste à courte durée d’action Test de provocation positif (ex : test à l’effort )

84 Évaluation du contrôle de l’asthme
Symptômes Asthme contrôlé Asthme partiellement contrôlé Asthme non contrôlé Symptômes diurnes Aucun (max 2 x/semaine) Plus de 2x /semaine Limitation des activités Aucun Certaines limitations Symptômes nocturnes/au réveil Certains symptômes nocturnes Besoin d’un bronchodilatateur Aucun (max 2 x/sem) Plus de 2 x/semaine Fonction pulmonaire Normale <80% de la valeur prédite ou de la meilleure valeur personnelle 3 ou plus de symptômes de l’asthme partiellement contrôlé

85 Etapes du traitement Asthme contrôlé : maintenir le traitement le +bas possible Asthme partiellement contrôlé : améliorer le contrôle étape supérieure Asthme non contrôlé : progresser dans les étapes supérieures contrôle

86 Adultes et enfants d’au moins 12 ans
Asthme intermittant Asthme persistant Etape 1 Etape 2 Etape 3 Etape 4 Etape 5 Etape 6 SABA ICS dose faible ICS dose faible +LABA ICS dose moyenne +LABA ICS dose forte + LABA ICS dose forte + LABA + Corticostéroïde oral +anticholinergique courte durée action Alternatives : cromoglicate LTRA-théophylline Alternatives : ICS dose moyenne ICS dose faible + LTRA ICS dose failbe + théophylline Alternatives : ICS dose moyenne +LTRA ICS dose moyenne + théophylline ET envasiger omalizumab ET Envisager omalizumab

87 Mentionner dans le dossier médical
Critères diagnostics Date des examens menés Stade de l’asthme avant le début /changement du traitement Droit à des formes de pulvérisation si handicap moteur ou psy

88 BPCO : Recommandations
Poser le diagnostic Évaluer la sévérité et déterminer le stade Choisissez un traitement chronique

89 Diagnostic de BPCO Symptômes de dyspnée ,production d’expectorations ou toux Antécédents de tabagisme (10 paquets –année ) Exposition documentée à des particules ou gaz toxiques VEMS/CV < 0,7 ou VEMS/CVF< 0,7

90 Niveau de sévérité BPCO
STADE I léger STADE II modéré STADE III sévère STADE IV très sévère VEMS/CVF <0,70 VEMS ≥ 80% VEMS/CVF<0,70 50% ≤ VEMS<80% 30%≤ VEMS<50% VEMS<30% VEMS<50% ET insuffisance respiratoire chronique

91 Traitement BPCO en fonction du stade
STADE I léger STADE II modéré STADE III sévère STADE IV très sévère Réduction active de facteur(s) de risque, vaccination contre influenza Ajouter bronchodilatateur à courte durée d’action Ajout d’un traitement régulier bronchodilatateur longue durée d’action et rééducation fonctionnelle Ajout de corticostéroïdes à inhaler si exacerbations répétées Ajout oxygène si insuffisance respiratoire chronique

92 Eléments dans le dossier
Les critères diagnostic Dates des examens réalisés Stade de la BPCO Suivi des étapes du traitement dossier complété ! Justification aérosol si handicap moteur ou physique

93 Patient 78 ans Antécédents : BPCO Gold 3 VEMS 40 %
Exacerbation BPCO avec désaturation dyspnée  Hypoxémie aiguë prescription O2 de courte durée Nouvelle réglementation juillet 2012

94 Oxygénothérapie de courte durée
Le pharmacien d’officine gère l’oxygénothérapie à court terme délivrance immédiate Demandes du généraliste ou spécialiste Indications : hypoxémie aiguë ,hypoxémie chez patients soins palliatifs ,algies vasculaires de la face (cluster headache ) Oxyconcentrateur ou oxygène gazeux Remboursement pour 1,2 ou 3 périodes de maximum 1mois

95 Remboursement O2 Indications Oxygène Remboursement pendant
1. Hypoxémie aigüe Gazeux ou oxyconcentrateur Maximum 3 mois par an (période consécutive) 2. Hypoxémie chez les patients palliatifs Gazeux oxyconcentrateur Illimité 3. « cluster headache » Uniquement gazeux illimité

96 Oxygénothérapie de courte durée
Autorisation au médecin –conseil : formulaire en préparation Demande documentée = diagnostic de l’affection à l’origine de l’hypoxémie = et plaintes cyanose tachypnée … = et tests de saturation récents

97 Prescription mensuelle O2
Oxygène gazeux en DCI Dosage ( litre par minute et nombre heure par jour ) Humidificateur d’oxygène (le cas échéant ) Ou oxyconcentrateur Conserver dans le dossier les pièces justificatives et amélioration sous traitement

98 Hypoxémie patients palliatifs
Statut soins palliatifs Pas de demande préalable pour O2 = réglementation chapitre IV Prescription mensuelle idem mais tiers payant applicable Dossier éléments justifiants le traitement et le statut soins palliatifs et l’amélioration sous traitement

99 Hypoxémie Cluster headache
Première demande accompagnée d’un rapport circonstancié du neurologue ,neurochirurgien neuropsychiatre Diagnostic de cluster headache Autorisation 12 mois renouvellement par le Médecin traitant pour 60 mois Prescription idem

100 Remboursement de l’O2 Type d’intervention
Intervention maximale de l’assurance TVA comprise versée au pharmacien Supplément maximum (max 20%) que le pharmacien peut attester au patient si le fournisseur facture un montant supérieur pour les accessoires Location pour les bouteilles et détendeur 22,17 4,43 Masque à oxygène et/ou lunettes à oxygène 2,54 0,51 Tuyaux 1,70 0,34 Humidificateur à usage unique 4,41 0,88

101 Antibiotiques et antimycosiques
Depuis mai 2012 : délivrance obligatoire médicaments les moins chers Sous le principe actif  règles prescription DCI Sous le nom de la marque le pharmacien doit délivré le médicament le moins cher Traitement aigu ( pas applicable si traitement chronique ) Pharmacien respecte le dosage le conditionnement la forme d’administration

102 Cas particuliers Substitution pas autorisée
Raison de santé =respect strict de la marque indiquer sur ordonnance l’objection ! Patient allergique ou intolérant à un excipient à effet notoire (lactose huile d’arachide ) EEN sigle sur le site CBIP ! Si patient refuse pas d’intervention de l’assurance soins de santé

103 Prescription médicaments bon marché
2005 obligation gouvernementale de prescrire des médicaments bon marché Spécialités de marque originale dont le prix à baissé au niveau du générique Les médicaments génériques Les prescriptions DCI 27% le pourcentage porte sur les DDD doses journalières internationales

104 Prescriptions kinésithérapie
Nom et prénom du patient Identification du médecin Date et signature pas électronique Le nombre de séances (limité et dépendant de la pathologie ) Le diagnostic et la localisation anatomique des lésions

105 Prescriptions de kiné Numéro de nomenclature et date intervention chirurgicale Nature et fréquence des séances Mention à domicile si raisons sociales ou médicales Début des séances dans les 2 mois de la date de prescription Si désaccord conception ou fréquence contact avec le médecin

106 Nomenclature kinésithérapie /situations pathologiques
Groupe 1 : pathologie courante ≠ groupes 2 à Groupe 2 : la pathologie E = pathologie lourde site rubrique Dispensateurs de soins>Kinésithérapeutes >Informations générales >Nomenclature kinésithérapie >Liste des pathologies lourdes- - Liste E 2ème séance le même jour si justification dans le dossier

107 Liste E Paralysie périphérique étendue
Affections neurologiques centrales à caractère évolutif Séquelles motrices d’origine encéphalique ou médullaire Brûlures graves Agénésie amputation traumatisme d’un membre

108 Liste E Dysfonction articulaire grave
Polyarthrites chroniques inflammatoires immunitaires Myopathies Mucoviscidose bronchiectasies … Lymphoèdème Demande accompagnée d’un rapport médecin spécialiste

109 Nomenclature kinésithérapie
Groupe 3 : affections autorisant une 2ème séance le même jour bénéficiaires hospitalisés ou l’ayant été réa ortho ! 2ème prestation journalière maximum 14 x pendant 30 jours Groupe 4 : grossesse préparation à l’accouchement et rééducation post natale Groupe 7 : soins palliatifs à domicile

110 Nomenclature Kinésithérapie
Groupe 5 : pathologies dites aiguës de la liste F Patients non hospitalisés liste F pathologie A Groupe 6 : pathologies dites chroniques de la liste F Patients non hospitalisés liste F pathologie B Dispensateurs de soins > Kinésithérapeutes>formulaires >liste F

111 Liste F pathologies A Affections post traumatiques ou post opératoires
Admission centre néo natal prématurés Infections respiratoires sévères et ou récidivantes < 16 ans Déficit moteur mono neuropathie poly neuropathie Orthopédie post traumatologie

112 Liste F pathologie A Capsulite rétractile Rééducation uro-gynéco-colo-
Syndrome douloureux régional complexe Poly trauma des membres du tronc Stomatologie fracture mandibulaire intervention ATM

113 Liste F pathologie B Rééducation fonctionnelle de la marche >65 ans chute ou risque récidive Trouble du développement psychomoteur <16 ans Insuffisance respiratoire oxygénothérapie Poly neuropathie chronique motrice ou mixte Syndrome de fatigue chronique

114 Liste pathologie B Syndrome fibromyalgie Dystonie cervicale primaire
Lymphoedème chronique

115 Nombres de séances Tarif avantageux
Groupe 1 Groupe 2 Groupe 3 Groupe 4 Autres que groupe 2 à 7 Pathologie E 2e séance le même jour grossesse 18 par année civile Illimité NB l’accord pour les pathologies E est valable 3 ans Max .14 x une 2ème séance le même jour dans les 30 jours >intervention chirurgicale 9 par grossesse * Séances hospitalisation non comprises

116 Nombres de séances Tarif avantageux
Groupe 5 Groupe 6 Groupe 7 Liste F pathologie aiguë Liste F pathologie chronique Patient palliatif à domicile 60 au cours de la période de 1 an à partir de la date de la 1ère séance 120 si polytraumatisme 60 par année civile Illimité

117 Nouvelle situation pathologique
Indépendante de la situation pathologique initiale Postérieure au traitement kiné au cours de la même année civile (groupe 1 et 6) ou au cours de la 1er année après le début du traitement (groupe 5 ) Demande et rapport du kinésithérapeute  autorisation au médecin –conseil

118 Première situation pathologique
Nombre de séances remboursables (longue durée) pour la situation pathologique suivante Groupe 1 Autres que les groupes 2 à 6 Groupe 2 Pathologie E Groupe 5 Liste F : pathologie aigüe Groupe 6 Liste F : pathologie chronique Max. 18 par pathologie nouvelle et max. 2 x par année civile = 18 supplémentaires x 2 Pas applicable (illimité) Soit (pas de cumul) Pathologie groupe 1 : 18 séances Pathologie groupe 5 : 60 séances ou 120 en cas de polytraumatisme (1 an après trt) Pathologie groupe 6 : 60 séances pour la période restante de l’année Pathologie groupe 5 : 60 séances (1an après le début du nouveau traitement)

119 Merci de votre attention …


Télécharger ppt "Prescriptions soumises à conditions en médecine générale"

Présentations similaires


Annonces Google