La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

a systematic exploration of the relationship between technological innovation and enterprise boundaries is needed David J. Teece, 1996.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "a systematic exploration of the relationship between technological innovation and enterprise boundaries is needed David J. Teece, 1996."— Transcription de la présentation:

1

2 a systematic exploration of the relationship between technological innovation and enterprise boundaries is needed David J. Teece, 1996

3 coopération technologique et fusions d’entreprises quand les partenariats technologiques mènent aux regroupements David Messier Université Laval Mars 2000

4 introduction I

5 « catch the (merger) wave… » Times Warner se fusionne avec AOL Air Canada absorbe Canadien Rogers achète Vidéotron Hollinger acquiert les journaux de Southam Abitibi Consolidated avale Donohue (7 B$) BCE met la main sur Téléglobe (15 février) et tente d’acquérir CTV Alcatel s’approprie Newbridge Networks (15 B$; 22 février) Smurfith Stone se fiance avec Cartons St- Laurent (2 B$; 23 février)

6 les entreprises de télécommunication les compagnies pharmaceutiques les alumineries les fabricants automobiles les chemins de fer les banques voudraient bien mais… etc. $$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$$ (dépêchez-vous, y’en aura pas pour tout l’monde…)

7 …rien de nouveau sous le soleil cinq vagues de fusions et acquisitions (F&A) depuis le tournant du siècle multiples causes et multiples théories

8 une constante: importance des facteurs technologiques

9 la question: le lien entre F&A et facteurs technologiques s’explique-t-il par le fait que le regroupement d’entreprises peut être une structure organisationnelle relativement plus efficace que les structures alternatives en ce qui touche à la conduite et à la gouvernance de deux types de relations de coopération technologique, soit les partenariats de R&D et les transferts de technologie?

10 les alternatives: R&D à l’interne investissement direct à l’externe contrat (impartition de R&D) research joint venture et autres formes de partenariat partenariat informel participation minoritaire au capital d’une firme innovatrice regroupement

11 les alternatives: transfert de technologie à l’interne: imitation par rétro-ingénierie (reverse engineering) achat d’actif avec technologie incorporée à l’externe: contrats de tranfert: license, franchise, … regroupement

12 pourquoi cette question? compétitivité des entreprises « paysage » industriel compétitivité d’une économie, rythme d’innovation et tendance monopolistique importance théorique

13 plan II. problématique III. présentation du modèle théorique IV. conclusion

14 problématique II

15 problématique du regroupement comme problématique du choix d’une structure organisationnelle particulière théorie de la firme: existence des firmes frontières d’une firme frontières d’une firme intégration

16 les théories de la firme et le problème de l’intégration théorie classique modèles d’agence théorie des coûts de transaction

17 théorie des coûts de transaction (TCT) Ronald Coase The nature of the firm (1937) Oliver E. Williamson Markets and Hierarchies (1975) The Economics Institutions of Capitalism (1985)

18 paradigme transactionnel caractéristiques de la transaction problèmes et coûts de transaction structure organisationnelle

19 caractéristiques d’une transaction quant au produit et aux objectifs visés quant aux agents et actifs impliqués quant à l’environnement de la transaction trois sources de CT rationalité limitée, incertitude et information divergences d’intérêts et opportunisme spécificité d’une relation

20 coûts de transaction (transactional hazards) conclure et écrire contrats problèmes d’agence risque moral antisélection recherche de rente coûts de renégociation

21 ex post ex ante risque d’expropriation problème du hold-up

22 structure organisationnelle rôle mécanismes et éléments structurants rétribution des parties information et surveillance autorité et pouvoir de décision pouvoir de renégociation confiance et respect du contrat

23 structure organisationnelle composante contractuelle (explicite) composante extra-contractuelle (implicite) ou structure de gouvernance

24 le spectre M-H MH - structuration organisationnelle + + incitatifs de marché -

25 TCT et intégration réponse aux deux questions critiques de Hart

26 approche des droits de propriété (ADP) ou des contrats incomplets Grossman et Hart The costs and benefits of ownership (1986) Hart Firms, Contracts, and Financial Structure (1995)

27 explication de l’intégration incomplétude des contrats risque d’expropriation désincitatif à investissement autorité et structure de propriété

28 quand contrats sont incomplets intégration type d’intégration selon nature de spécificité entre actifs

29 dans mon projet de mémoire …

30 méthodologie: présentation du modèle théorique Hart (1995) d’après Grossman et Hart (1986) III

31 structure et hypothèses

32 description des agents et de leur relation a2a1 M2M1 A = {a1}, B = {a2}

33 spécificité de l’intrant est spécifique à relation entre M1 et M2 se vend à prix existe un intrant substitut non- spécifique vendu à

34 séquence modèle à deux périodes: à : 1. anticipation de la division du surplus ex post 2. échange de la propriété des actifs 3. investissements spécifiques

35 séquence (suite) à : 1. incertitude quant au type requis de est levée 2. renégociation possible du contrat quant à 3. production et fourniture de

36 structure informationnelle information complète et symétrique type requis de est indescriptible autres variables observables mais non- vérifiables anticipations rationnelles incomplétude du contrat

37 fonctions de revenu ex post échange M1 M2 oui non

38

39 investissements spécifiques

40 surplus ex post si l’échange a lieu si l’échange n’a pas lieu

41 gains à l’échange ex post

42 division ex post du surplus est toujours optimale règle de négociation

43 choix coopératifs des investissements (solution de premier rang)

44 choix non-coopératifs des investissements (solution de second rang)

45 conditions de premier ordre

46 types d’intégration type 0: type 1: type 2:

47 1 i 2 i 0 i 1 i*

48 surplus ex ante qui est distribué ex ante par transfert

49 propositions

50 proposition #1 où j est le type d’intégration

51 proposition #2 si la décision d’investissement de M2 est inélastique, alors l’intégration de type 1 est optimale (et inversement)

52 proposition #3 si l’investissement de M2 devient relativement improductif par rapport à celui de M1 et que a2 est complémentaire à a1, alors l’intégration de type 1 est optimale

53 proposition #4 si a1 et a2 sont indépendants, alors la non-intégration (type 0) est optimale

54 proposition #5 si a1 et a2 sont strictement complémentaires, alors une forme d’intégration est optimale

55 proposition #6 si le capital humain de M1 est d’une importance cruciale, alors l’intégration de type 1 est optimale

56 proposition #7 si à la fois les actifs humains de M1 et M2 sont d’une importance cruciale, alors tous les types d’intégration se valent

57 résumé et discussion

58 hold-up, propriété, incitations et intégration deux piliers du modèles incomplétude du contrat complémentarité spécifique aux agents

59 conclusion IV

60 questions: pertinence du modèle applicabilité améliorations

61 types de relation spécificité dans relations de coopération technologique type et degré d’intégration

62 commentaires et questions


Télécharger ppt "a systematic exploration of the relationship between technological innovation and enterprise boundaries is needed David J. Teece, 1996."

Présentations similaires


Annonces Google