La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rencontre avec la Revue Prescrire « Assistance pharmaceutique d’EMS et d’autres institutions de soins : Le point de la situation » 23 septembre 2004 PD.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rencontre avec la Revue Prescrire « Assistance pharmaceutique d’EMS et d’autres institutions de soins : Le point de la situation » 23 septembre 2004 PD."— Transcription de la présentation:

1 Rencontre avec la Revue Prescrire « Assistance pharmaceutique d’EMS et d’autres institutions de soins : Le point de la situation » 23 septembre 2004 PD Dr Olivier Bugnon Pharmacien chef et responsable qualité, PMU Lausanne La Pharmacie Formation, recherche et services de la Schweizerischer Apothekerverband Société Suisse des Pharmaciens Società Svizzera dei Farmacisti

2 Qu‘attendez-vous du pharmacien dans un EMS ? « On n’en sait rien! Il s’agit en fait d’une condition imposée par la loi pour avoir un dépôt de pharmacie. Mais... nous voulons surtout de bonnes conditions d’achat des médicaments dont nous avons besoin! » M. Buchmann, A-M Bollier, M. Ruggli, O. Bugnon / 2001Copyright SSPh

3 Financement des médicaments dans les EMS-FR Niveau et structure des forfaits Cas ACas BCas CCas D

4 Analyse des coût globaux de EMS (données AFIPA) Projection et évolution des coûts médicaments

5 Analyse des coût globaux de EMS (données AFIPA) Evolution des coûts LIMA

6 Analyse des coût globaux de EMS (données AFIPA) Evolution de l‘excédent net total

7 Evolution du cadre légal fédéral et cantonal

8 Que préférez-vous ? Le médicament au meilleur prix ? Le médicament au meilleur coût ? M. Buchmann, A-M Bollier, M. Ruggli, O. Bugnon / 2001

9 Rationaliser le coût des médicaments: Coûts = (Prix x Volume) + Coûts annexes Optimisation de: Choix des thérapies (alternatives, génériques) Négociation des achats Optimisation de: La prescription médicale La prévention Diminution des erreurs et des gaspillages Optimisation de: Des ressources en personnel et en matériel (p.ex: informatique) Optimisation des commandes et du stock Diminution des erreurs et des gaspillages Outsourcing et simplification de procédures M. Buchmann, A-M Bollier, M. Ruggli, O. Bugnon / 2001

10 P2Prestations générales - prestations légales - gestion de stock - Contrôle de la sécurité des thérapies Prestations pharmaceutiques pour l‘EMS (Référence: concept Société suisse des Pharmaciens, 2001) P1Approvisionnement en médicaments P3Rationalisation de l‘usage des thérapies, pharmaco- économie Degré de prestations Assistance pharmaceutique/ Buchmann, Bugnon (SSPh) 2001

11 1. Statistiques de prescription en benchmarking, par classe thérapeutique 2. Bases cliniques et thérapeutiques en fonction des guidelines et consensus 3. Profils coût/avantages des thérapies. Evaluation des glissements thérapeu- tiques et des substitutions génériques possibles 4. Consensus établi par le cercle de qualité lui-même 5. Application du consensus 6. Mesure de l‘évolution de la prescription (étude d‘impact en benchmarking) 7. Optimisation de la prescription; update des consensus Procédure de travail des cercles de qualité Développement continu de la qualité de la prescription Schweizerischer Apothekerverband Société Suisse des Pharmaciens Società Svizzera dei Farmacisti

12 Annexe sur les médicaments de la convention 2002 (1/2) 1. Augmenter le forfait produit (médicaments et petit matériel de soins), en abandonnant le forfait lié au type de patient: Fr. 9.- par patient et par jour au lieu de Fr (situation en 2000), soit un total (calculé pour 1753 lits et un taux d‘occupation de 98%) de: 9 x 1753 x = 5,64 Mios 2. Financement de l‘assistance pharmaceutique (conditions: cahier des charges reconnu par le DSP et les assureurs; attestation SSPh de formation spécialisée): Fr. 1,00 par patient et par jour, soit un total (calculé pour 1753 lits et un taux d‘occupation de 98%) de: 1 x 1753 x =0,63 Mios TOTAL (1+2)6,27 Mios NB. L‘assistance pharmaceutique est financée si elle permet d‘obtenir une rationalisation d‘environ 15% du forfait médicament ! Assistance pharmaceutique/ Buchmann, Bugnon (SSPh) 2002

13 Annexe sur les médicaments de la convention 2002 (2/2) 3. Chaque EMS déclare annuellement son résultat, documenté par un rapport d‘assistance pharmaceutique 4. Création d‘un pot commun des EMS fribourgeois En cas d‘excédent : 60% sont placés dans le pot commun et 40% restent dans l‘EMS comme incitation à la qualité 5. Si déficit systématique et répété: analyse par la commission paritaire avec un expert indépendant désigné par la Société des Pharmaciens du canton de Fribourg 6. Utilisation du pot commun (sur la base d‘un règlement d‘utilisation à définir) pour compenser les déficits Assistance pharmaceutique/ Buchmann, Bugnon (SSPh) 2002

14 Monitoring du système Le niveau du pot commun, documenté par les rapports d‘assistance pharmaceutique, est un indicateur de l‘adéquation du système aux besoins des EMS: Si le contenu est trop haut:baisse du forfait Si le contenu est trop bas:hausse du forfait Assistance pharmaceutique/ Buchmann, Bugnon (SSPh) 2001

15 Certificat SSPh de formation postgraduée Guidelines (lien avec le projet des cercles de qualité) Coaching (organisée par la Société des pharmaciens de Fribourg) Equipement déjà existant (en général, utilisation de l’infrastructure de l’officine) Partenariat avec l’état, l’AFIPA, les assureurs, les médecins et les infirmières Utilisation de résultats et d’exemples pour soutenir la motivation et la qualité Recherche et développement (coordonnés par l’équipe de recherche de la Pharmacie de la PMU de Lausanne) Convention 2002 pour les EMS fribourgeois Plan d’action pour la mise en place et le suivi du service d’assistance pharmaceutique

16 Certificat de formation complémentaire FPH en assistance pharmaceutique d’EMS et d’autres institutions de soins Mai 2002

17 Analyse des coût globaux de EMS (données AFIPA) Projection et évolution des coûts médicaments

18 Analyse des coût globaux de EMS (données AFIPA) Evolution des coûts LIMA

19 Analyse des coût globaux de EMS (données AFIPA) Evolution de l‘excédent net total

20 Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR EMS (1722 lits) Forfait: CHF 2’555.-

21 Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR EMS (1722 lits) Forfait: CHF 2’555.-

22 Livraison des médicaments en EMS Spécialités médicamenteuses Coûts 100 spécialités => 80% des coûts 400 spécialités => 20% des coûts Avantages de la pharmacie de proximité: souplesse, flexibilité et disponibilité Avantages de la pharmacie de proximité en réseau: commandes directes, conditions de groupe, livraison rapide et continue

23 29 EMS (1722 lits) du canton de Fribourg CLASSES THERAPEUTIQUES (selon IT-LS) représentant 79.5% en 2003 des coûts totaux Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR

24 Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR EMS (1722 lits) Moyenne cantonale

25 Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR EMS (1722 lits)

26 Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR EMS (1722 lits)

27 Locca JF et Bugnon O. / 2004 Source de données brutes : PHARMACIENS CONSEILS FR EMS (1722 lits) Forfait: CHF 2’555.-

28 Analyse 2002 dans 22 EMS (1260 lits) (données pharmaciens) Relation entre coûts médicaments moyens et âge moyen des résidents Forfait médicament moyen

29 Analyse 2002 dans 22 EMS (1260 lits) (données pharmaciens) Relation entre coûts médicaments moyens et nombre de jours d‘hospitalisation Forfait médicament moyen

30 Frein à l’augmentation des coûts (réflexion sur les volumes et le choix des thérapies) en gardant comme priorité la qualité de vie du patient Plus de transparence (benchmarking, rapports d’assistance, analyse des coûts globaux) Collaborations entre professionnels, mais aussi avec les assureurs et l’industrie pharmaceutique Introduction d’une incitation positive à la gestion de la qualité et à l’économicité Ouverture à des projets de type « disease management » en gériatrie Assistance pharmaceutique d’EMS Avantages en santé publique du système forfaitaire fribourgeois

31 Transferts de coûts possibles (hospitalisation, sélection des patients moins chers p.ex.) Risque financier assumé par la direction de l’EMS (pression inexistante dans un système ambulatoire) Pression sur la liberté de prescription des médecins (pression inexistante en ambulatoire) Question pas encore résolue: le financement des patients dits chers en EMS (p.ex. Alzheimer, sclérose en plaque, soins palliatifs) Pas assez de financement pour la recherche indépendante dans ce domaine Assistance pharmaceutique d’EMS Risques du système forfaitaire fribourgeois

32 Une longueur d’avance. Les pharmaciens et les médecins des « cercles de qualité » sont-ils des philanthropes? Leur manière de placer l’éthique professionnelle et la modération spontanée des coûts de la santé au premier rang de leurs priorités peut le faire penser. En réalité, ils ont simplement une longueur d’avance sur leurs collègues. Ils sentent déjà le vent du boulet. Ils ont compris que s’ils ne retroussent pas leurs manches pour sauver un système de santé gravement malade, d’autres le feront à leur place en limitant leur liberté d’action ou en provoquant une médecine à deux vitesses contraire à l’éthique médicale. …..(suite) Willy Boder, Le TEMPS du 7 septembre 2000

33 Une longueur d’avance. (suite)….. Les pharmaciens aspirent à ne plus être considérés comme des épiciers payés à la marge commerciale. Ce soudain désintérêt pour le volume ou le prix des médicaments vendus s’explique en partie par le projet d’inclure, dès 2001, une part d’honoraires fixes dans leur rémunération. Reste que les « cercles de qualité » engendrent un décloisonnement des professions de la santé propice à une transparence indispensable à la réalisation d’économies substantielles. Ils obligent les participants à un partage des connaissances scientifiques accompagné d’une prise de conscience du meilleur rapport qualité prix. C’est, en soi, une petite révolution porteuse d’espoir dans la jungle des chasses gardées du système de santé. Willy Boder, Le TEMPS du 7 septembre 2000


Télécharger ppt "Rencontre avec la Revue Prescrire « Assistance pharmaceutique d’EMS et d’autres institutions de soins : Le point de la situation » 23 septembre 2004 PD."

Présentations similaires


Annonces Google