La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

GENERAL SESSION 3 GENERAL SESSION 4 PLENARY LECTURE 3 GENERAL SESSION 5 GENERAL SESSION 6 POSTERS DISCUSSION 7 POSTER SESSION 4 POSTER DISCUSSION 9 &

Présentations similaires


Présentation au sujet: "GENERAL SESSION 3 GENERAL SESSION 4 PLENARY LECTURE 3 GENERAL SESSION 5 GENERAL SESSION 6 POSTERS DISCUSSION 7 POSTER SESSION 4 POSTER DISCUSSION 9 &"— Transcription de la présentation:

1

2 GENERAL SESSION 3 GENERAL SESSION 4 PLENARY LECTURE 3 GENERAL SESSION 5 GENERAL SESSION 6 POSTERS DISCUSSION 7 POSTER SESSION 4 POSTER DISCUSSION 9 & RECEPTION POSTERS

3 GENERAL SESSION 3

4 Ngo Prédiction de ganglion axillaire positif en cas de GS + : Un nouveau nomogramme incluant HER2. Abs S3-1 Galimberti V et al.

5 Ngo Prédiction de ganglion axillaire positif en cas de GS + : Un nouveau nomogramme incluant HER2. Parmi 2769 patientes traitées entre 2006 et 2009 pour un cancer du sein avec un GS. 588 avec un GS+ ont eu un curage complémentaire. The MSKCC-BCN a permis de calculer le risque théorique d’atteinte ganglionnaire supplémentaire La relation RO et HER2 status a été incluse dans le modèlewas included in the model. Curatif CHIR

6 Multivariate analysis predicting aditional nodal metastasis Curatif CHIR VariablesORCIp Positive SLN Macrometastasis pN1 Micrometastasis pN1mi Isolated tumor cells pN0i [0.08;0.28] [0.08;0.32] < Interaction ER-HER2 ER-HER2- ER-HER2+ ER+HER2- ER+HER [2.22;217.76] [0.76; 47.17] [1.48;122.76] N positive SLN > 11.93[1.32; 2.82] N removed SLN > 10.74[1.32; 2.82]

7 Curatif CHIR Ngo Prédiction de ganglion axillaire positif en cas de GS + : Un nouveau nomogramme incluant HER2.

8 Le statut HER2 et la taille de l’atteinte métastatique du GS (pN1, pN1mi, pN0i+) sont déterminants dans la prédiction d’envahissement ganglionnaire additionnel. Ce nouveau nomogramme peut aider dans la décision de reprise axillaire. Le modèle doit encore être validé de façon prospective sur une série indépendante pour confirmer sa pertinence. Conclusions Curatif CHIR

9 Cette étude confirme l’étude ACOSOG Z0011 qui comportait 856 patientes avec un recul de 6,3 ans (IBCSG: 931 patientes à 57 mois) Les deux études n’ont pas pu inclure le nombre de patientes initialement prévues Un changement de pratique doit être envisagé dans les atteintes minimes du GS Curatif CHIR Conclusions

10 GENERAL SESSION 4

11 A quantitive multigene RT-PCR assay for predicting reccurence risk after surgicalexcision alone without irradiation for ductal carcinoma in situ (DCIS) : a prospective validation studyof the DCIS score from ECOG E5194 Abs S4-6 SolinLi et al.

12 Carcinome canalaire in situ Solin LJ S4-6 Score de récurrence pour les CCIS DCIS CCIS Score : bas <39 Intermédiaire Élevé >= 55 Evaluation dans l’essai ECOG E5194 (Parent study) Traitement chirurgie +/ hormonothérapie PAS de radiothérapie Proliferation Group Ki67 STK15 Survivin CCNB1 (cyclin B1) MYBL2 Hormone Receptor Group PR GSTM1 Reference Group ACTB (  -actin) GAPDH RPLPO GUS TFRC

13 Carcinome canalaire in situ Solin LJ S4-6 Rechute ipsilatérale Rechute ipsilatérale invasive CCIS DCIS Le score CCIS permet de prédire les rechute ipsilatérales invasives ou non Le score CCIS permet de quantifie rle risque à 10 ans Le score CCIS donne des informations indépendantes en particulier sur la biologie tumorale A noter qu’il n’intègre pas HER Years Kaplan-Meier Risk (%) Log rank P= 0,02 High Intermediate Low DCIS Score Group N10 Year Risk (95% Cl) 3627,3 % (15,2%, 45,9%) 4524,5% (13,8%, 41,1%) 24612,0% (8,1%, 17,6%) Kaplan-Meier Risk (%) Log rank P= 0,01 High Intermediate Low DCIS Score Group N10 Year Risk (95% Cl) 3619,1 % (9,0%, 37,7%) 458,9% (2,9%, 25,8%) 2465,1% (2,0%, 9,5%)

14 Carcinome canalaire in situ P : HER2 comme facteur de rechutes locales P Les CCIS triple négatifs => rechercher des mutations germinales de BRCA1 ??? P intérêt de la biopsie du ganglion sentinelles dans les CCIS traités par mastectomie P changement du statut hormonal entre CCIS et invasifs dans les CCIS micro-invasifs (en particulier pour la progestérone DCIS CCIS

15 PLENARY LECTURE 3

16 ETAT DU CURAGE AXILLAIRE EN 2011 Barbara SMITH Boston

17 Comparaison ACOSOG-Z0011 vs IBCSG ACOSOG-Z0011IBCSG N891 (446 GS+/ 445 GS+ avec CA)934 (464 GS+/ 467 GS+ avec CA) Recul médian (an) 6,34,8 Critères inclusions < 2 GS + (HES), BCT, Tt systémiques, N0 T<3cm et 1 GSmic (2006) T 1 GSmic, N0 RTX100%91% Tt adj.97%95% (dont 30% CT) RA0,5% vs 0,9%0,9% vs 0,2% SSR83,9% vs 82,2%88,4 vs 87,3% (p=0,48) SG92,5% vs 91,8%98% vs 97,6% (p=0,35)

18 Critères de sélection des patientes ne justifiant pas de CA complémentaire selon ACOSOG Z0011 Le curage axillaire peut être évité dans les situations suivantes : T1-2N0 En cas de traitement conservateur avec irradiation Si l’ atteinte du GS est « limitée » (≤ 2 GS en HES) Avec un traitement systémique adjuvant, chimio+/- hormono Le Curage axillaire est maintenu en cas de mastectomie D’irradiation partielle du sein ou d’atteinte supérieure à > 2 GS + De cancer inflammatoire ou de T3 Si une irradiation et/ou un tt systémique n’est pas prévu

19 GENERAL SESSION 5

20 Neoadjuvant Pertuzumab (P) and Trastuzumab (H) : biomarker analyses of a 4-arm randomized phase II study (NeoSphere) in patients (pts) with HER2- positive breast cancer Abs S5-1 Giani Let al.

21 NeoSphere: biomarker study : un seul marqueur robuste : le niveau de positivité de HER2 !!! Study dosing: q3w x 4 Gianni L, et al. Lancet Oncol 2011 DOI: /S (11) Phase II design Primary endpoint: Comparison of pCR rates TH vs THP TH vs HP THP vs TP Secondary endpoints: Clinical response DFS Breast conservation rate Biomarker evaluation -Patients with operable or locally advanced /inflammatory* HER2-positive BC - Chemo-naïve & primary tumors >2cm (N=417) TH (n=107) docetaxel (75→100 mg/m 2 ) trastuzumab (8 → 6 mg/kg) THP (n=107) docetaxel (75→100 mg/m 2 ) trastuzumab (8→6 mg/kg) pertuzumab (840→420 mg) HP (n=107) trastuzumab (8→6 mg/kg) pertuzumab (840→420 mg) TP (n=96) docetaxel (75 → 100 mg/m 2 ) pertuzumab (840 → 420 mg) Surgery

22 H, trastuzumab; P, pertuzumab; T, docetaxel p values from Cochran-Mantel-Haenszel test and adjusted for multiplicity p= THTHPHP TP p= pCR, %  95% CI p= Gianni L, et al. Lancet Oncol 2011 DOI: /S (11) L’association du pertuzumab au docetaxel donne des résultats équivalents au docetaxel traztuzumab Le bras sans chimiothérapie avec les deux anticorps montre une activité biologique nette La combinaison du pertuzumab au trastuzumab avec le docetaxel augmente de façon considérable le taux de pCR

23 Biomarqueurs évalués ER Nucleus c-myc Raf MEK 1/2 MAPK Akt GSK3BAD Cell-cycle progression PTEN mTOR p27 Cyclin D1, E FKHR Grb2 Sos Cell survival Ras Shc Sos Grb2 PI3K Cell proliferation HER ligands NK cell FcGR Y ER p95 HER2 HER2 HER1HER2HER3IGF1R

24 Un niveau élevé d’expression de la protéine membranaire HER2 est associé à la PCR en particulier dans les bras avec pertuzumab H, trastuzumab; P, pertuzumab; T, docetaxel (study dosing: q3w x 4 cycles) HER2 Mem H-score THTHPHPTP non pCR pCR  Cependant, la variation se situant dans un créneau de valeur très réduit son utilisation en routine n’est pas recommandée

25 Statut mutationnel de PIK3CA et pCR Analyse poolée Mutationnon-pCRpCRpCR/non-pCR Exon 7400/4 Exon /28 (7.1%) Exon /66 (28.7%) Patients (%) All patients ER-positiveER-negative N:N: Moins de pCR en cas de Mutations dans exon 9 PIK3CA wild-type: pCR PIK3CA wild-type: nonpCR PIK3CA mutant: pCR PIK3CA mutant: nonpCR 32% de mutations de PIK3CA / pas de différences par rapport au statut hormonal

26 Expression élevée de HER2 (H-score) est associée à la sensibilité élevée au pertuzumab (si on compare les bras TH vs THP) Les mutations dans l’exon 9 de PIK3CA sont associées à une moindre sensibilité aux anticorps monoclonaux anti-HER2 Seul le statut des récepteurs hormonaux, permet de mettre en évidence des groupes de sensibilités différentes (plus de réponses dans les RH négatives). Cependant, rien d’autre ne différencie ces deux groupes dans cette étude (en particulier pas de différence dans le statut mutationnel de PIK3CA) 2 Conclusions de l’analyse des biomarqueurs dans NeoSphere

27 Absence de valeur prédictive de la forme tronquée p95HER2 AUCUN DES AUTRES MARQUEURS : HER3, PTEN, CMYC, les ligands (EGF, Amphireguline et TGF-ALPHA) n’a montré de valeur prédictive. A ce jour AUCUN marqueur testé n’apparait utile en dehors du statut HER2 testé de façon classique par IHC +/- ISH, pour sélectionner les patientes pour un traitement anti-HER2

28 pCR as a surrogate in HER2-positive patients treated with trastuzumab Abs S5-4 Loibl S et al.

29 Méta-analyse du GBG 6377 patientes incluses dans 7 études randomisées Gepardo / Geparduo / Gepartrio pilot / Gepartrio / Geparquattro / AGO1 / PREPARE / TECHNO Répartition des patientes en 3 groupes Patientes HER2+ avec trastuzumab Patientes HER2+ sans trastuzumab Patientes HER2- Evaluation de la survie sans rechute à distance (DDFS) et de la survie globale (OS) selon La réponse complète histologique (pCR) Le status RH

30 Méta-analyse du GBG

31 DDFS et OS dans les 3 populations

32 DDFS et OS selon la pCR Tumeurs HER2+ traitées par trastuzumab

33 DDFS et OS Tumeurs RH+

34 DDFS et OS Tumeurs RH-

35 Méta-analyse du GBG Conclusion La réponse complète histologique est un facteur pronostique de survie pour la population HER2+. La survie sans maladie à distance et la survie globale sont supérieures pour la population RH- HER2+ traitée par trastuzumab par rapport à la population RH- HER2-.

36 A Phase III, Randomized, Double-Blind, Placebo- Controlled Registration Trial to Evaluate the Efficacy and Safety of Placebo + Trastuzumab + Docetaxel vs. Pertuzumab + Trastuzumab + Docetaxel in Patients with Previously Untreated HER2-Positive Metastatic Breast Cancer (CLEOPATRA) Abs S5-5 Baselga J et al.

37 Design de l’étude CLEOPATRA Pertuzumab : 840 mg dose de charge, 420 mg dose de maintenance Trastuzumab : 8 mg/kg dose de charge, 6 mg/kg dose de maintenance Docetaxel : 75 mg/m 2 avec escalade à 100 mg/m 2 selon la tolérance Avec un nombre minimal recommandé de 6 cures Patientes avec maladie métastatique HER2+ N = 808 Pertuzumab + trastuzumab + docetaxel (n = 402) Placebo + trastuzumab + docetaxel (n = 406) 1:1 Objectif principal : Survie sans maladie Objectifs secondaires : Survie globale, Taux de réponse, Tolérance

38 Etude CLEOPATRA traitements préalables avant inclusion

39 Etude CLEOPATRA Survie sans maladie D, docetaxel; T, trastuzumab n be à risque Pertuzumab + T + D Placebo + T + D Time (months) Pertuzumab + T + D Placebo + T + D HR = % CI 0.51‒0.75 p< ∆ = 6.1 mois

40 Etude CLEOPATRA Survie sans progression selon le traitement préalable par trastuzumab Placebo + trastuzumab + docetaxel SSP médiane, mois Pertuzumab + trastuzumab + docetaxel SSP médiane, mois Hazard ratio (CI) Traitement préalable par trastuzumab en phase (néo)adjuvant (n = 88) (0.35‒1.07) Absence de traitement préalable par trastuzumab (n = 288) (0.43‒0.83) PFS, progression-free survival

41 Etude CLEOPATRA Taux de réponse Pertuzumab + trastuzumab + docetaxel (n = 343) Placebo + trastuzumab + docetaxel (n = 336) Réponse objective, n (%) Réponse complète, n (%) Réponse partielle, n (%) 275 (80.2) 19 (5.5) 256 (74.6) 233 (69.3) 14 (4.2) 219 (65.2) Maladie stable, n (%)50 (14.6)70 (20.8) Maladie progressive, n (%)13 (3.8)28 (8.3) Absence d’évaluation, n (%)5 (1.5)

42 Etude CLEOPATRA Survie globale Dans cette analyse intermédiaire avec un recul de 19,3 mois, le seuil de significativité pré-défini (HR ≤0.603; p ≤0.0012) n’a pas été atteind Pertuzumab + T + D Placebo + T + D Time (months) Pertuzumab + T + D: 69 events Placebo + T + D: 96 events HR = % CI 0.47‒0.88 p = * n be à risque

43 Etude CLEOPATRA Conclusion - 1 L’addition de pertuzumab à la combinaison docetaxel + trastuzumab permet une augmentation significative de la survie sans maladie chez les patientes avec une tumeur HER2+ traitées en première ligne métastatique (HR = 0.62 [0.51‒0.75] p<0.0001). La survie sans maladie médiane augmente de 6.1 mois en passant de 12.4 à 18.5 mois.

44 Etude CLEOPATRA Conclusion - 2 Avec un recul médian de 19,3 mois et des données de survie immatures, l’analyse intermédaire montre une amélioration non significative de la survie globale dans le bras avec pertuzumab (HR = 0.64 [0.47‒0.88] p = ). Le bénéfice apporté par le pertuzumab est mis en évidence aussi bien dans les tumeurs RH+ que dans les tumeurs RH-. Il n’y avait pas d’augmentation de la toxicité cardiaque avec l’adjonction du pertuzumab.

45 Neoadjuvant Pertuzumab and Trastuzumab Concurrent or Sequential with an Anthracycline-Containing or Concurrent with an Anthracycline-Free Standard Regimen: A Randomized Phase II Study (TRYPHAENA) Abs S5-6 Schneeweiss A et al.

46 Neoadjuvant Pertuzumab and Trastuzumab Concurrent or Sequential with an Anthracycline-Containing or Concurrent with an Anthracycline-Free Standard Regimen: A Randomized Phase II Study (TRYPHAENA) A Schneeweiss et al. S5-7 Study design HER2-positive EBC centrally confirmed (n = 225) FEC SurgerySurgery Docetaxel Cycles 1‒34‒6 Pertuzumab + trastuzumab FEC Docetaxel Carboplatin Docetaxel Pertuzumab + trastuzumab C B A All 3 arms were experimental Study dosing q3w: FEC:500 mg/m2, 100 mg/m2, 600 mg/m2 Carboplatin:AUC 6 Trastuzumab:8 mg/kg loading dose, 6 mg/kg maintenance Pertuzumab:840 mg loading dose, 420 mg maintenance Docetaxel:75 mg/m2 (escalating to 100 mg/m2 if tolerated, in Arms A and B only) AUC, area under the plasma concentration-time curve; EBC, early breast cancer; FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide Trastuzumab to complete 1 year

47 Objectifs de l’étude LVEF, left ventricular ejection fraction; LVSD, left ventricular systolic dysfunction; pCR, pathologic complete response Objectif principal : Toxicité cardiaque Dysfonction cardiaque symptomatique (grade ≥3) Diminution de la FEVG (≥10 % et sous 50%) Objectifs secondaires : Toxicité pCR (pas de comparaison possible entre les bras) Réponse clinique Taux de conservation mammaire SSP et SG Biomarqueurs

48 Caractéristiques de la population ECOG PS, Eastern Cooperative Oncology Group performance status; ER, estrogen receptor; FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; FISH, fluorescence in situ hybridization; H, trastuzumab; IHC, immunohistochemistry; P, pertuzumab; PR, progesterone receptor; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab FEC+H+P x3  T+H+P x3 n = 72 FEC x3  T+H+P x3 n = 75 TCH+P x6 n = 76 Age médian, années (range)49.0 (27‒77)49.0 (24‒75)50.0 (30‒81) ECOG PS 0, n (%) 1, n (%) 65 (91.5) 6 (8.5) 66 (88.0) 9 (12.0) 67 (88.2) 9 (11.8) RE et/ou RP positifs, n (%) RE et RP negatifs, n (%) 39 (53.4) 34 (46.6) 35 (46.7) 40 (53.3) 40 (51.9) 37 (48.1) Présentation initiale, n (%) Opérables Localement avancés Inflammatoire 53 (72.6) 15 (20.5) 5 (6.8) 54 (72.0) 17 (22.7) 4 (5.3) 49 (63.6) 24 (31.2) 4 (5.2) HER2 IHC 0 et 1+, n (%) 2+, n (%) 3+, n (%) 1 (1.4) 5 (6.8) 67 (91.8) 0 (0.0) 1 (1.3) 74 (98.7) 0 (0.0) 2 (2.6) 75 (97.4) HER2 FISH-positifs, n (%) FISH-negatifs n (%) Inconnu, n (%) 69 (94.5) 0 (0.0) 4 (5.5) 69 (92.0) 1 (1.3) 5 (6.7) 73 (94.8) 2 (2.6) 2 (2.6)

49 Evènements cardiaques FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; H, trastuzumab; LVEF, left ventricular ejection fraction; LVSD, left ventricular systolic dysfunction; P, pertuzumab; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab FEC+H+P x3  T+H+P x3 n = 72 FEC x3  T+H+P x3 n = 75 TCH+P x6 n = 76 Dysfonction ventriculaire gauche symptomatique (grade ≥3), n (%) 0 (0.0)2 (2.7)0 (0.0) Dysfonction ventriculaire gauche (tous grades), n (%) 4 (5.6)3 (4.0)2 (2.6) Décroissance FEVG ≥10% points et sous 50%, n (%) 3 (4.2)4 (5.3)3 (3.9)

50 Médianes de changement de FEVG FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; H, trastuzumab; LVEF, left ventricular ejection fraction; P, pertuzumab; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab End of treatment FEC+H+P x3  T+H+P x3 (n = 72) Patients with assessment, n Mean absolute change in LVEF (%) FEC x3  T+H+P x3 (n = 75) TCH+P x6 (n = 76) Cycle Neoadjuvant FEC+H+P x3  T+H+P x3 FEC x3  T+H+P x3 TCH+P x6 Adjuvant

51 Réponse complète histologique Pathologic complete response (%) Pathologic complete response (%) FEC+H+P x3  T+H+P x3 (n = 73) FEC x3  T+H+P x3 (n = 75) TCH+P x6 (n = 77) ypT0/isypT0 ypN FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; H, trastuzumab; P, pertuzumab; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab

52 pCR en fonction des RE/RP Pathologic complete response (%) RH- RH ypT0/is FEC+H+P x3  T+H+P x3 (n = 73) FEC x3  T+H+P x3 (n = 75) TCH+P x6 (n = 77) ER, estrogen receptor; FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; H, trastuzumab; P, pertuzumab; PR, progesterone receptor; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab

53 Réponse clinique pendant le traitement FEC+H+P x3  T+H+P x3 n = 73 FEC x3  T+H+P x3 n = 75 TCH+P x6 n = 77 Taux de réponse clinique, n (%) complète Partielle 67 (91.8) 37 (50.7) 30 (41.1) 71 (94.7) 21 (28.0) 50 (66.7) 69 (89.6) 31 (40.3) 38 (49.4) Maladie stable, n (%)3 (4.1)1 (1.3)5 (6.5) Maladie progressive, n (%)0 (0.0)1 (1.3)0 (0.0) Pas d’évaluation, n (%)3 (4.1)2 (2.7)3 (3.9) FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; H, trastuzumab; P, pertuzumab; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab

54 Taux de conservation mammaire chez les patientes ayant initialement une indication de mastectomie (T2-T3) FEC+H+P x3  T+H+P x3 n = 46 FEC x3  T+H+P x3 n = 36 TCH+P x6 n = 37 Conservation, n (%) [95% CI] 10 (21.7) [10.9‒36.4] 6 (16.7) [6.4‒32.8] 10 (27.0) [13.8‒44.1] Mastectomie, n (%)36 (78.3)30 (83.3)27 (73.0) CI, confidence interval; FEC, 5-fluorouracil, epirubicin, cyclophosphamide; H, trastuzumab; P, pertuzumab; T, docetaxel; TCH, docetaxel/carboplatin/trastuzumab

55 Conclusion Pas de toxicité cardiaque accrue lors de l’administration de pertuzumab, trastuzumab et épirubicine Reste des toxicités comparable aux données préalables publiées avec les schémas de chimiothérapie n’incluant pas le pertuzumab Le taux de pCR est très élevé (57‒66%) et ne semble pas différent entre les schémas (en l’absence de comparaison possible) Ces résultats renforcent l’importance de l’étude APHINITY

56 GENERAL SESSION 6

57 Menopause-specific and health-related qualities of life among post-menopausal women taking Exemestane for prevention of breast cancer: Results from the NCIC CTG MAP.3 placebo-controlled randomized controlled trial S6-1 Maunsell E

58 Exemestane en prévention du cancer du sein Observance et toxicités L’exemestane a été utilisé en prévention du cancer du sein dans l’essai MAP.3 publié en 2011 La tolérance globale reste satisfaisante Les symptômes vasomoteurs liés à l’exemestane sont plus prononcés à 6 mois A 6 mois, il y a un excès d’interruption précoce de l’exemestane Les autres dimensions de la qualité de vie sont modestement affectées dans le bras exemestane HT

59 Patient-reported predictors of early treatment discontinuation: NCIC JMA.27/E1Z03 quality of life study of postmenopausal women with primary breast cancer randomized to Exemestane or Anastrozole S6-2 Wagner LI

60 Essai randomisé NCIC MA.27 exemestane vs anastrzole Facteurs de risque d’interruption précoce de l’hormonothérapie Adjuvant Les femmes qui se plaignent d’un symptome faisant partie des effets secondaires habituels dès IA avant le début de l’hormonothérapie sont à risque d’arrêt précoce du traitement S6-2 Profil de tolérance % Pts rating sx “quite a bit” or “very much” Joint pain Anastrozole Exemestane P=0,02 Individual FACT-ES items Arm A = Arm E, p=n.s. Except fatigue Hot flashes Decreased libido Fatigue Night sweats Breast sensitivity Anxiety

61 POSTERS

62 Quel est le nombre optimal de ganglions qu’il faut retirer pour ne pas avoir à faire de curage en cas de GS+ P Salmon R et al.

63 Quel est le nombre optimal de ganglions qu’il faut retirer pour ne pas avoir à faire de curage en cas de GS+ La réalisation d’un curage complementaire se discute en cas de GS + (Guiliano, Galimberti SABCS 2011) Les Nomogrammes permettent aux cliniciens et aux patientes de décider de la reprise chirurgicale éventuelle Dans les paramètres des nomogrammes, le nombre de ganglions retirés/ nombre de GS+ possède un coefficient élevé Nous avons étudié le nombre optimal de ganglions « sentinelles » au dela du quel la probabiité d’avoir des ganglions envahis résiduels dans l’aisselle est en dessous du risque statistique

64 De 2000 à 2009, 1165 patientes ont eu un GS positif suivi d’un curage ganglionnaire Le curage axillaire complémentaire était positif chez 308 patientes

65 Total number of sentinel lymph Total number of sentinel lymph 1: (5.1) 1: (3.0) 2: (3.0) 8: (2.0) 3: (3.1) Sur les 1165 patientes de la sélection 1: (2.0)

66 Conclusion I De façon non surprenante, le nombre de patientes qui avaient un curage complémentaire positif diminuait en fonction du nombre de GS retirés, indépendamment du nombre de GS positifs Chez les 1165 patientes, lorsque 5 ganglions avaient été retirés lors du GS, le risque d’avoir un ganglion envahi dans le curage complémentaire était< 1% (n=11). Ces patientes auraient pu éviter un curage complémentaire et elles représentaient 3.6% du nombre total de curages positifs.

67 POSTER SESSION 4

68 Prise en charge de l’après-cancer: agir dans les 12 premiers mois ! L’activité physique diminue significativement au cours des 12 premiers mois suivant le traitement P La fonction cognitive commence à s’altérer des la première année chez certaines patientes sous anastrozole, affectant l’observance P La prise de poids est plus importante au cours de la première année (les femmes avec un IMC>25 ont un risque accru) P Les interventions basées notamment sur l’éducation du patient et la pratique de l’activité physique ont un effet positif sur la prise de poids et la qualité de vie P P Adjuvant CTHT

69 Multicentric phase II PACS 09/Beverly 1 trial: First efficacy and safety results of neoadjuvant chemotherapy combined with bevacizumab in HER2-negative patients with non-metastatic inflammatory breast cancer abs P

70 Etude de phase II Beverly 1 Tumeurs inflammatoires CT Néoadjuvant 101 patientes Critère d’inclusion T4dPEV2 ou PEV3 HER2- Schéma thérapeutique séquentiel néo-adjuvant 4x FEC100 + bevacizumab suivi par 4x docétaxel Bevacizumab Objectif principal Taux de réponse complète histologique (RCh) selon la classification de Sataloff.

71 Etude de phase II Beverly 1 Taux de réponse complète histologique CT Néoadjuvant

72 Etude de phase II Beverly 1 Toxicités CT Néoadjuvant 85 patientes ont reçu le traitement complet 3 arrêts de traitement pendant la séquence FEC arrêts de traitement pendant la séquence docétaxel Absence de toxicité cardiaque de grade 3 et 4 Absence de décès toxique Délai médian entre la dernière dose de bevacizumab et la chirurgie = 35 jours

73 POSTERS DISCUSSION 7 What’s new in chemotherapy trials ?

74 Sequential treatment with Epirubicin/Cyclophosphamide, followed by Docetaxel vs. FEC120 in the adjuvant treatment of breat cancer patients with extensive lymph node involvment : final survival analysis of the german ADEBAR phase II study PD07-01 Janni WJ et al.

75 Etude de phase III ADEBAR Schéma séquentiel vs schéma dose-intense 1502 ptes incluses avec pN+ > 3 Randomisation avec 2 bras 4x E 90 C x docetaxel 100 6x FEC 120 dose intense (E 60 J1+J8/F 500 J1+J8/C 75 J1+J14) Survie sans maladie identique dans les 2 bras Pas de différence selon le status RH et HER2. Toxicité hématologique supérieure dans le bras dose-intense Adjuvant CT

76 Docetaxel is superior to Paclitaxel given every three weeks in post operative patients with node-positive breats cancer :results of the final analyses of the NSAS-BC (National surgical adjuvant study of breast cancer) 02 trial from japan PD07-02 Watanabe T et al.

77 Etude de phase III N-SAS BC 02 Schéma séquentiel vs Taxanes exclusifs 1039 ptes incluses avec tumeur stade I à IIIA Objectif principal = survie sans maladie Randomisation avec 4 bras 4x A 60 C x docetaxel 75 4x A 60 C x paclitaxel 175 8x docetaxel 75 8x paclitaxel 175 Adjuvant CT

78 Etude de phase III N-SAS BC 02 Schéma séquentiel vs Taxanes exclusifs Pas de différence en survie sans maladie entre les bras séquentiels et les bras avec taxanes exclusifs. La survie sans maladie (HR=0,74 [0,60-0,91]) et la survie globale (HR=0,73 [0,54-0,98]) sont significativement supérieures avec le docétaxel 75 comparativement au paclitaxel 175 Une CT adjuvante avec docetaxel sans anthracyclines et cyclophosphamide est une option. Adjuvant CT

79 Phase II trial of adjuvant TC plus trastuzumab in HER2 positive in Early Breast Cancer Patients PD7-03 Jones S et al.

80 Phase II trial of adjuvant TC plus trastuzumab in HER2 positive in Early Breast Cancer Patients 486 patientes dans une étude de phase II non randomisée Suivi médian de 3 ans SSR: 96,3 % et SG: 98,5 % Résultats similaires à ceux des données des essais adjuvant trastuzumab en comparaison indirecte Toxicités grade 3-4: neutropénie 47,1 %, neutropénie fébrile: 6,2 %, diarrhée: 3,3 %, dysfonctions cardiaques: 0,4 % Adjuvant CT

81 Adjuvant CT Figure 1. Overall survival curves of young breast cancer patients Phase II trial of adjuvant TC plus trastuzumab in HER2 positive in Early Breast Cancer Patients

82 Lapatinib vs Trastuzumab in combination with standard EC-D chemotherapy in the Neoadjuvant treatment of HER2+ patients. Results from the GEICAM phase II randomized trial PD07-04 Alba E et al.

83 Etude de phase II GEICAM/ Lapatinib + CT vs Trastuzumab + CT 102 patientes, tumeur HER2+ stade I à IIIB. Objectif principal = Réponse complète histologique Randomisation avec 2 bras: 4x E 90 C x docetaxel trastuzumab 4x E 90 C x docetaxel lapatinib 1250 Arrêt de traitement pour toxicité 2% avec le trastuzumab 11,5% avec le lapatinib Neo Adjuvant CT

84 Etude de phase II GEICAM/ Lapatinib + CT vs Trastuzumab + CT Réponse complète histologique = absence de tumeur infiltrante résiduelle dans le sein et les ganglions: 47,9% avec le trastuzumab 23,5% avec le lapatinib Différence significative en faveur du trastuzumab (p=0,0112) Neo Adjuvant CT

85 Combination of Paclitaxel and Bevacizumab without or with Capecitabine as first-line treatment of HER2-Negative locally recurrent or metastatic breast cancer (LR/MBC) : first results from a randomized, multicentern open-label, phase II study of the dutch breats cancer trialist’s group (BOOG) PD7-07 LAM SW et al.

86 Randomized Phase II trial: Combination of Paclitaxel and bevacizumab without or with capecitabine as first-line treatment of HER2-negative locally recurrent or metastatic breast cancer 312 patientes randomisées entre bevacizumab et paclitaxel hebdomadaire vs bevacizumab, paclitaxel et capecitabine Différence en PFS 9,8 mois vs 8,3 mois HR: 0,59 (95%CI: 0,46-0,76); p<0,0001 Pas de différence en survie, ni taux de réponse Principale toxicité dans le bras avec capécitabine : syndrome-main pied Adjuvant CT

87 The effect on surgical complications of Bevacizumab added to Neoadjuvant chemotherapy : NSABP protocol B-40 PD7-08 Bear HD et al.

88 Operable Breast Cancer SURGERYSURGERY R T T TT T X T X T X T X T G T G T G T G A C A C A C A C A C A C A C A C A C A C A C A C +/- X 10 B B B B B B B +/- Adjuvant CT The effect on Surgical Complications of Bevacizumab Added to Neoadjuvant Chemotherapy NSABP Protocol B-40

89 Majoration dans le bras bévacizumab des complications chirurgicales Complications de paroi non infectieuses 10,6% vs 4,3% Complications sévères 8,5% vs 4,9% Complications infectieuses en cas de reconstruction 11,9% vs 5,7% Adjuvant CT

90 POSTER DISCUSSION 9 & RECEPTION

91 PD09-03 Phase I/II Study of BKM120 in Combination with Trastuzumab in Patients with HER2 Overexpressing Metastatic Breast Cancer Resistant to Trastuzumab-Containing Therapy. Saura et al

92 Comparaison ACOSOG-Z0011 vs IBCSG TC Métastatique Fréquente activation de la voie PI3K/AKT/Mtor dans les cancers du sein HER2+, résistant au trastuzumab BKM120 Inhibiteur Pan-PI3K (inhibe les 4 isoformes de PI3K classe I : a, b, g d) Administré par voie orale Activité antiproliférative, pro-apoptotique et antitumorale

93 Inhibiteurs de PI3K et trastuzumab TC Métastatique N=17 Cancers du sein métastatiques HER2+ Résistant au trastuzumab OMS< ou=2 Traitement BKM120 en continu (deux niveaux de dose explorés = 50 mg/j; 100 mg/j) + Trastuzumab hebdomadaire 1 toxicité dose-limitante Asthénie grade 3 (100 mg/j) SAE 4 patients Asthénie, dépression et troubles affectifs, diarrhées Activité antitumorale 2 réponses partielles, 8 maladies stables Dose recommandée en phase II BKM120 = 100 mg/j

94 HER2 et les problématiques liées à l'Hybridation in situ (HIS) Valent A S3- : cas 2+ par IHC : que faire en cas de clones amplifiés minoritaires (5 à 50% de cellules amplifiées) dans la tumeur primitive ? Vérification par ISH d'éventuels foyers dans les ganglions Dans 70% des cas ce clone est perdu dans les metas GG=> cas à considérer comme négatif – Dans 30% des cas, ce clone est présent dans les métas GG » Soit toujours comme un clone mineur (15%) => traitement à discuter » Soit comme un clone majeur => cas à considérer comme HER2 positif Ces cas hétérogènes pour l'amplification de HER2 représentes environ 10% des cas 2+ et un suivi à plus long terme de cette population (et l'étude de rechutes éventuelles est souhaitable Curatif TC

95 Pietri E P Comment évaluer un score en ISH en cas de polysomie du 17 ? Attention !!! Si on se base juste sur le ratio HER2/CEP17 => 42% des cas seront coté comme non amplifiés alors que le nombre absolu de copies de HER2 est > à 6 =>toujours prendre en compte le nombre absolu de copies HER2 Tse CH P Attention à ne pas diagnostiquer trop de monosomie ! Utilisation de sondes couvrant autres gènes (RARA et SMS) du CEP17 en cas de « monosomie » => 65% des monosomiques deviennent eusomiques Le statut HER2 passe d' amplifié à non amplifié dans près de 2/3 cas => Se méfier des monosomies ! HER2 et les problématiques liées à l'Hybridation in situ (HIS) Curatif TC

96 Biomarqueurs de réponse aux thérapeutiques anti HER2 : Toujours rien ? Perez A PD05-03 Étude adjuvante NCCTG N9831 avec TZB Par méthode IHC quantitative AQUA : HER1, HER2 (CB11 et SP3) et HER3 Aucun marqueur prédictif de réponse ne ressort par rapport aux tests classiques IHC et FISH Guarneri V PD05-01 Etude néoadjuvante Cher- Lob (TZB+/- lapatinib et CT) PTEN, pAKT, p95 et Ki67 (association avec pCR) Aucun n'est prédictif de pCR Diminution de Ki67 (double blocage>simple blocage) et pAKT (TZB> Lapa) sous traitement Curatif TC

97 Marqueurs pronostiques en adjuvant : deux nouvelles approches Une approche biochimique Schmitt M Sur tissus frais combinaison de C2P (Sysmex) : prolifération cellulaire CDK1SA et CDK2SA UPA/PAI1 (FEMTELLE) invasion cellulaire Bas risque versus haut risque sur DSF C2P seul p=0.099 UPA/PAI1 seul p=0.232 Combinaison C2P UPA/PAI1 p=0,009 Une approche moléculaire Vincent-Salomon A 214 pts T1T2N0 luminaux HER2 neg ( 10ans sans traitement adjuvant (sauf 16 hormonotherapies) Signature CGH SNP6.0 avec une moyenne de plus de 34 breakpoints Identification d'une population à fort risque de rechute à 10 ans p=0.009 en multivariées Curatif TC


Télécharger ppt "GENERAL SESSION 3 GENERAL SESSION 4 PLENARY LECTURE 3 GENERAL SESSION 5 GENERAL SESSION 6 POSTERS DISCUSSION 7 POSTER SESSION 4 POSTER DISCUSSION 9 &"

Présentations similaires


Annonces Google