La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

PLAN MAROC VERT : OPPORTUNITÉS OFFERTES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRO-INDUSTRIE : CAS DE LA REGION DE TAZA AL HOCEIMA TAOUNATE Royaume du Maroc 26 /06/2014.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "PLAN MAROC VERT : OPPORTUNITÉS OFFERTES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRO-INDUSTRIE : CAS DE LA REGION DE TAZA AL HOCEIMA TAOUNATE Royaume du Maroc 26 /06/2014."— Transcription de la présentation:

1 PLAN MAROC VERT : OPPORTUNITÉS OFFERTES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRO-INDUSTRIE : CAS DE LA REGION DE TAZA AL HOCEIMA TAOUNATE Royaume du Maroc 26 /06/2014

2 A Plan Maroc vert : concepts de base B Offres du PMV pour le développement de l’agro-industrie Plan de la présentation  Projets pilier II  Contribution du Fonds de Développement Agricole (FDA) à la réalisation des projets pilier I  Contribution de l’agrégation à la réalisation des projets pilier I  Facilitation de l'accès des produits agricoles au marché international  La mise en place d'un système d'assurance agricole  La mise en place des agropoles

3 Concepts de base du PMV

4 modernisation accélérée et un développement équitable et durable du secteur Agricole. Les projets Pilier I qui reposent sur l'investissement privé et ciblant les zones à fort potentiel agricole, visent le développement d'une agriculture moderne à haute productivité ou à forte valeur ajoutée. Les projets Pilier II qui reposent sur une intervention directe de l'Etat, visent la relance de l'agriculture traditionnelle ou solidaire dans les régions défavorisées. Objectifs chiffrés à l'horizon 2020 ont été définis dans le temps et dans l'espace à travers des objectifs macroéconomiques, des objectifs par région déclinés dans le cadre des 16 Plans Agricoles Régionaux et des objectifs par filière concrétisés à travers la signature de 18 contrats-programmes avec les interprofessions Actions transverses ciblées relatives à la mobilisation du foncier dans le cadre du Partenariat Public Privé, le Programme d'économie d'eau d'irrigation sur ha, le programme de l’extension de l’irrigation et la formation. Plan Maroc vert : principes de base Investissement

5 offre d'importantes opportunités d'investissement aux opérateurs économiques à tous les niveaux de la chaîne de valeur :, la production, la valorisation, la commercialisation et l'export en passant par la logistique et le traitement et la valorisation des sous-produits de l'agro-industrie. opportunités sont appuyées par la mise en place d'un environnement favorable à l'investissement dans le secteur agricole à travers : Les incitations financières accordées dans le cadre du Fonds de Développement Agricole (FDA); La mise en place d'un système d'assurance agricole; L'instauration d'un cadre juridique de l'agrégation agricole; La mise en place des agropoles; La facilitation de l'accès des produits agricoles au marché international; Plan Maroc vert : principes de base

6 offres du PMV pour le développement de l’agro-industrie Cas des Projets pilier II

7 7  La construction et l’équipement des UV sont réalisées par les services de l’Etat pour les Organisations professionnelles porteuse des projets à condition que ces dernières contribuent aux projets par la mobilisation de l’assiette foncière et prennent en charge la gestion desdites UV après leur édification et équipement.  Ces UV constituent des opportunités pour les opérateurs agro-industriels moyennant la prise en charge de leur gestion dans un cadre partenarial avec les groupements bénéficiaires: Projets pilier II : Unités agro-industrielles  Sécuriser une base plus large d'approvisionnement pour les unités agroindustrielles avec des volumes plus réguliers et de meilleure qualité;  Développer les capacités commerciales pour conquérir de nouveaux marchés.  Unités de stockage des céréales : Il est prévu la mise en place de près de 332 unités modernes de stockage des céréales pour une capacité allant de à tonnes et pour un montant d'investissement dépassant 10 millions de dirhams par unité.

8 8 Projets pilier II : Unités agro-industrielles  Unités de trituration des olives : opter pour un modèle contractuel spécifique pour l’agrégation des producteurs oléicoles autour de groupements d’intérêt économique: La mise en place de 48 unités modernes de trituration des olives (système continu à deux phases d’une capacité moyenne) dont 20 unités sont déjà réalisées. La capacité de ces unités varie de 60 à 100 tonnes par jour pour un montant d'investissement de près de 15 millions de dirhams par unité.  Unités de valorisation des dattes : La mise en place de 23 unités frigorifiques et de conditionnement modernes des dattes, dont 7 sont déjà réalisées. Ces unités sont d'une capacité de 400 tonnes/unité pour les frigos et 800 tonnes /an pour les unités de conditionnement pour un montant d'investissement de près de 10 millions de dirhams par unité.  Plateformes de services logistiques et commerciales : la mise en place de 3 plateformes logistiques et commerciales dédiées aux produits de terroirs au niveau de Meknès, Al Hoceima et Agadir. L'objectif étant de minimiser les coûts logistiques et le coût du transport et favoriser ainsi un meilleur accès aux marchés de ce type de produits.  Les petites UV du figuier (séchage) et d’amandier (concassage) seront gérées directement par les OPA.

9 9 Etat d’avancement des projets pilier II au niveau de la Région de THT

10 A- Plan Agricole Régional de Taza-Al Hoceima-Taounate  DONNÉES GÉNÉRALES 2-PLAN MAROC VERT : Plan Agricole Régional  Céréales : ha (46% de la SAU) ;  Plantations fruitières : ha (30% de la SAU);  Légumineuses : ha (12% de la SAU) ;  Cultures fourragères : ha (2% de la SAU) ;  Cultures maraîchères : ha (1% de la SAU).  PRINCIPALES CULTURES PRATIQUEES  RESSOURCES EN EAU  6 barrages : Al Wahda, Idriss 1er, Asfalou, Sahla, Bouhouda, Abdelkrim El Khattabi  Capacité de retenue totale : 5370 Mm3  Superficie irriguée : ha  Superficie équipée : ha

11 11 Filières 11 Filières - Olivier - Amandier - Figuier -Céréales -Agrumes - Câprier - Cactus - Plantes aromatiques et médicinales - Lait - Viandes Rouges - Apiculture 11 Filières 11 Filières - Olivier - Amandier - Figuier -Céréales -Agrumes - Câprier - Cactus - Plantes aromatiques et médicinales - Lait - Viandes Rouges - Apiculture  Importance de la filière  Contribution à la production nationale  Existence d’Agrégateurs  Atouts de la filière - Agronomiques - Économiques - Partenariat  Contraintes de la filière - Production -Commercialisation -Transformation et valorisation  Importance de la filière  Contribution à la production nationale  Existence d’Agrégateurs  Atouts de la filière - Agronomiques - Économiques - Partenariat  Contraintes de la filière - Production -Commercialisation -Transformation et valorisation Éléments du Diagnostic Filières analysées A- Plan Agricole Régional de Taza-Al Hoceima-Taounate : analyse des filières 2-PLAN MAROC VERT : Plan Agricole Régional

12 12 PLAN MAROC VERT : Plan Agricole Régional Données sur les Projets du Plan Maroc Vert

13 13  Projets pilier II : filière végétale Projets pilier II : Région Taza Al Hoceima Taounate  Projets lancés depuis 2010

14 14 Projets pilier II : Région Taza Al Hoceima Taounate  Unités de valorisation (trituration, usine laitière, CCL, Concassage, séchage, miellerie, distillation,…etc)  Les OPA n’arrivent pas à mobiliser l’assiette foncière pour la réalisation des unités de valorisation dans le cadre des projets pilier II;  Difficultés de financement par les OPA des composantes prévues par les projets dans le cadre de la convention de partenariat

15 PLAN MAROC VERT : Plate forme logistique et commerciale d’Al Hoceima Showroom commercial et vitrine agrotouristique pour la vente directe et la valorisation du savoir-faire des producteurs du terroir (100m2) : Réalisations :70%; Entreposage et logistique avec des zones de stockage (sec [500 m2] et froid [300 m2]) et de chargement pour une distribution plus large notamment, auprès des GMS et à l’export; Des unités de valorisation peuvent être gérées par des groupements de producteurs (unités de concassage et de séchage (200m2 chacune; Des services support et des services commerciaux et marketing partagés.  un contrat de gestion dans le cadre de partenariat.  Composante du projet et état d’avancement 20 %

16 offres du PMV pour le développement de l’agro-industrie Contribution du Fonds de Développement Agricole (FDA) à la réalisation des projets pilier I

17 Fonds de Développement Agricole (FDA) :  instauration en 1986, le Fonds de Développement Agricole (FDA) s’est donné l’objectif de promouvoir l’investissement privé dans le secteur agricole et de l’orienter, à travers des subventions et primes ciblées, vers des activités permettant une meilleure exploitation du potentiel agricole national  L’ambitieuse stratégie dont s’est doté le secteur agricole a imposé une révision de fond du système incitatif agricole afin de lui permettre d’améliorer son rôle primordial dans l’expansion des investissements agricoles, et de contribuer efficacement à l’atteinte des objectifs du Plan Maroc Vert dans l’ensemble des filières de production concernées.  Le nouveau système de subventions agricoles mis en place propose :  l’instauration de nouvelles aides en conformité avec les engagements pris dans le cadre des contrats ‑ programmes signés entre l’État et les interprofessions des principales filières de production;  le renforcement des aides allouées à certaines rubriques,  L’encouragement et une forte incitation à l’agrégation.  Sur le plan institutionnel et en vue d'accélérer le traitement et le paiement des aides au profit des agriculteurs, le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche Maritime (MAPM) a mis en place depuis mars 2008, des Guichets Uniques au niveau des DPA et des ORMVAs.

18 Fonds de Développement Agricole (FDA) : subventions accordées pour les unités de valorisation des produits agricoles  mise en place des unités de valorisation des produits agricoles : 10% avec un plafond variant de 1 million DH à 4,75 millions de DH.  Filières végétales : taux et plafonds

19  Filières animales : taux et plafonds Fonds de Développement Agricole (FDA) : subventions accordées pour les unités de valorisation des produits agricoles  Filières animales : taux et plafonds  Centres de collecte de lait: taux et plafonds * Cette subvention concerne les zones suivantes : - Les Wilayas de : Rabat-Salé, du Grand Casablanca, de Fès et de Meknès - Les provinces de : Kénitra, El Jadida, Settat, Benslimane, Khemisset et Sidi Kacem - Les cercles de : Ahfir (Wilaya d’Oujda), Biougra (Wilaya d’Agadir), Marrakech-Banlieue (Wilaya de Marrakech), Ksar El Kebir (Wilaya de Tétouan), Louta (Province de Nador), Taroudant (Province de Taroudant), Lâataouia (Province d’El Kelaa des Sraghna), Beni-Moussa et Fkih Ben Saleh (Province de Béni Mellal) et Afourer (Province d’Azilal). Pour le reste du territoire national, le coût de construction et d’équipement de centres de collecte de lait peut être pris en charge en totalité par l’état.

20 Contribution du FDA à la réalisation des projets pilier I au niveau de la Région de THT

21 Projets pilier I : Région Taza Al Hoceima Taounate  Plan Agricole Régional Les tentatives en 2010 à Taounate pour la réalisation de 2 projets avec deux grandes unités de trituration (olivier) et de conditionnement (agrumes) n’ont pas abouti en raison des difficultés liées à la mobilisation de l’assiette foncière.  Projets à démarrer en 2014

22 Projets pilier I : Région Taza Al Hoceima Taounate  Contribution du FDA pour la réalisation des projets individuels et aux UV  Les interventions du secteur privé au niveau de l’agro-industrie restent très limitées;

23 Contribution du PMV au développement de l’agro-industrie Agrégation

24  Il s'agit d'un partenariat gagnant- gagnant entre l'amont productif et l'aval commercial et/ou industriel autour d'un objectif commun, axé sur l'amélioration de la productivité des filières tout en bénéficiant de la marge de l'ensemble des chaînes de valeur et ce, sur la base de contrats définissant clairement les engagements des deux parties dans le cadre de projets d'agrégation bien identifiés;  contourner ces problématiques liées à l'exiguïté des exploitations et au manque d'intégration entre l'amont agricole et l'aval industriel;  acteurs privés ou organisations professionnelles à forte capacité managériale, permet notamment de dépasser les contraintes liées à la fragmentation des structures foncières tout en assurant aux exploitations agrégées la possibilité de bénéficier des techniques modernes de production et du financement et d'accéder au marché intérieur et extérieur. Agrégation : nouveau mode d’organisation

25 Définir les principes de l'agrégation agricole; Sécuriser les transactions commerciales des parties contractantes au moyen de la contractualisation en fixant les clauses obligatoires qui doivent figurer dans les contrats d'agrégation. Définir le cadre de régulation de l'agrégation agricole mis en place par l'Etat en instaurant l'approbation préalable par le Ministère de l'Agriculture de tout projet d'agrégation agricole avant sa mise en œuvre. Mettre en place les outils destinés à favoriser le règlement des différends pouvant naître à l'occasion de l'exécution des contrats d'agrégation agricole en :  rendant obligatoire le recours à la médiation conventionnelle;  instituant un organe de médiation collégial composé comme suit : le président de la Chambre d'Agriculture Régionale ou son représentant. le représentant de l'Interprofession de la filière concernée par le projet d'agrégation agricole. le représentant régional du Département de l'Agriculture qui assure la présidence et le secrétariat dudit organe. Agrégation : nouveau mode d’organisation  Relation équitable entre les agrégateurs et les agrégés, l'Etat a promulgué par dahir n° du 27 Chaabane 1433 (17 juillet 2012) la loi n° relative à l'agrégation agricole. Les principaux objectifs de cette loi consistent en ce qui suit :

26 Agrégation :subventions forfaitaire et bonifications  En plus de la subvention accordée pour les unités de valorisations (mêmes taux et plafonds que pour les projets individuels), l’agrégateur bénéficiera des taux bonifiés pour l'acquisition du matériel agricole (majorée de 10 à 20 points) et pour l'équipement en système d'irrigation localisée (subventionné à 100% au lieu de 80%) et l'équipement en système d'irrigation de complément (subventionné à 70% au lieu de 50%).  Des subventions forfaitaires sont également accordées aux agrégateurs (250 dh/ha à dh /ha selon les filières pour les productions végétales et de 280 dh/tête à 350 dh/tête pour les filières animales):

27 Etat d’avancement des projets d’agrégation au niveau de la Région de THT

28  Projet d’agrégation de l’olivier sur ha autour d’un complexe d’usine de stockage et mise en bouteille de l’huile extra vierge Labellisée, deux unités de trituration et deux unités de préparation et conditionnement de l’olive de table labellisée (Convention d’agrégation signée en Avril 2012).  3 régions (THT, Fes Boulemane et l’oriental;  Provinces de Taza et guercif sur une superficie de ha;  Le projet n’a pas encore démarré en raison de probléme de financement.  La convention d’agrégation de la production du tabac autour des unités de production et de transformation (Société Marocaine des Tabacs) a été signée en Avril 2014:  5 régions (THT, TT, Meknes Tafilalet, Fes Boulemane et Gharb Cherarda Bni Hssen);  Province de Taounate pour une superfice de 75 ha et 55 agrégés (Cercles Karia, CR Ghouazi, Sidi Laabed et Loualja).  Démarrage du projet est prévu pour Projets d’agrégation au niveau de la Région THT

29 Contribution du PMV au développement de l’agro-industrie Facilitation de l'accès des produits agricoles au marché international

30 En matière de promotion et de diversification des exportations les subventions suivantes sont accordées: Promotion et diversification des exportations  Exportation des œufs à couver et des poussins d'un jour : 1 dh/kg exporté.  Exportations des agrumes: de 200 dh à 800 dh/tonne exportée selon la destination;  Exportations de la tomate : 750 dh/tonne pour les exportations hors Union Européenne;  Exportations de l'huile d'olives : 2000 dh/tonne exportée;  Exportations, par voie aérienne, de fruits et légumes, fleurs coupées et plantes ornementales : de 1 à 4,5 dh/kg selon la destination des produits exportés;  Produits agricoles d’origine animale : taux et plafonds  Produits agricoles d’origine végétale : taux et plafonds

31 Promotion et diversification des exportations  Produits agricoles d’origine végétale : taux et plafonds

32 Contribution du FDA à la Promotion et diversification des exportations au niveau de la Région de THT

33

34 Contribution du PMV au développement de l’agro-industrie La mise en place d'un système d'assurance agricole

35 Mise en place d'un système d'assurance agricole  sécuriser et de promouvoir l'investissement pour les céréales (blé tendre, blé dur, orge et maïs) et les légumineuses (Fèves, lentilles, pois chiche, petits pois et haricots) dans l'ensemble du pays et contre 6 aléas climatiques à savoir la sécheresse, l'excès d'eau, le gel, la grêle, les vents violents et les vents de sable.  La subvention de l'Etat pour ce système diffère selon les zones concernées et le niveau de garantie comme suit :  Céréales et légumineuses (entrée en vigueur 2011/2012) La finalité de cette nouvelle stratégie de gestion des risques et d’assurance agricole est de :  Réduire la vulnérabilité des petits agriculteurs face aux risques agricoles.  Promouvoir et sécuriser l'investissement agricole.  Orienter le soutien public vers des instruments permettant une meilleure gestion des risques agricoles, et en premier lieu l’assurance.

36 Mise en place d'un système d'assurance agricole  Arboriculture fruitière (entrée en vigueur 2013/2014) Elle concerne le pommier, les agrumes, l’olivier et l’amandier (extension aux autres cultures arboricoles en 2014/2015) contre 6 aléas climatiques : la grêle, le gel, les vents violents, le chergui, l'excès d'eau et les hautes températures.  Capital Garantie  Période de souscription  Subventions de l’Etat aux cotisations

37 Système d’assurance agricole au niveau de la région de THT

38 Système d'assurance agricole au niveau de la Région de THT  Les agriculteurs ont souscrit à ce système à titre individuel en l’absence de projets d’agrégation des céréales et des légumes.  L’évolution des souscriptions se présentent comme suit :

39 Agropoles

40  accompagner la dynamique dans l'amont agricole et d'assurer l'intégration de l'ensemble de la chaîne de valeurs, le Plan Maroc Vert prévoit l'installation de 6 agropoles couvrant les principaux bassins de production à savoir : Agropole de Meknès. Agropole de Berkane (Madagh). Agropole de Souss Massa Draâ. Agropoles du Gharb. Agropole de Tadla. Agropole du Haouz.  Chaque agropole constitue une plateforme intégrant toutes les activités liées à l'agro-industrie à savoir : Une zone d'activités à vocation agro-industrielle abritant les entreprises de production agroalimentaires, les entreprises de l'agrofourniture et de service; Un pôle de R&D et de contrôle qualité abritant des laboratoires relevant d'organismes sous tutelle du MAPM (INRA, ONSSA, EACCE…); Une zone d'activités tertiaires pour accueillir les banques, les assurances…etc; Un centre de formation. Mise en place des agropoles

41 SYNTHESE

42 42 FILIERES VEGETALES

43 43 PLAN MAROC VERT : SUIVI DE LA DYNAMIQUE DU SECTEUR AGRICOLE FILIERES VEGETALES

44 44 PLAN MAROC VERT : SUIVI DE LA DYNAMIQUE DU SECTEUR AGRICOLE FILIERES VEGETALES Unités de valorisation Les Principales unités agro-industrielles installées dans la région concernent principalement les olives et le lait. Si la capacité des unités de trituration des olives est suffisante sur le plan quantitatif, elles restent néanmoins dominées par le système d’extraction traditionnel qui ne donne pas une huile de bonne qualité (huile lampante) et les unités à 3 phases engendrant la pollution de l’environnement.

45 45 PLAN MAROC VERT : SUIVI DE LA DYNAMIQUE DU SECTEUR AGRICOLE FILIERES VEGETALES Unités de valorisation

46 unité de valorisation à installer Province bassin Oléicole Nombre de Périmètre d'agregation capacité de trituration 1000T/an grigons Bruts produits 1000T/anNb Capacité T/Jlocalisation Taounate Taounate -Tissa Taza Taza-Aknoul Oued amlil et Tainaste Guercif Guercif AL Hoceima  Schéma directeur pour chaque bassin de production: 4 Unités édifiées (3 à Taounate et une à Taza) : gestion dans un cadre partenarial avec les groupements bénéficiaires (GIE)  Pour le reste des unités prévues, le dimensionnement et la localisation des unités de trituration à créer sont récapitulés dans le tableau ci-après. PLAN MAROC VERT : SUIVI DE LA DYNAMIQUE DU SECTEUR AGRICOLE FILIERE OLEICOLE  Ces unités peuvent être réalisées dans le cadre d’un projet d’agrégation ou réalisées par l’Etat au profit des bénéficiaires et fera l’objet d’un contrat de gestion partenariale

47 47 FILIERES ANIMALES

48 48 PLAN MAROC VERT : SUIVI DE LA DYNAMIQUE DU SECTEUR AGRICOLE FILIERES ANIMALES Lait : évolution des unités de valorisations  Projet de développement de la filière lait au niveau d’Al Hoceima bloqué pour des pb de financement de construction.  Projet prévu à Guercif se réalise normalement;  Projet prévu à Taounate se réalise après avoir réglé le pb de l’assiette foncière pour 6 sur les 15 CCL prévues.

49 49 Principales contraintes de développement de l’agro-industrie  Les OPA n’arrivent pas à mobiliser l’assiette foncière pour la réalisation des unités de valorisation dans le cadre des projets pilier II;  Difficultés à mobiliser par les services de l’Etat de l’assiette foncière pour les investisseurs privés (projets pilier I)  Problème de financement des Organisations porteuses des projets pour les projets pilier I et II.  Efforts à déployer pour mobiliser l’assiette foncière nécessaire pour encourager les investissements dans le secteur de l’agro-alimentaire dans le cadre des projets pilier I et d’agrégation et les services du MAPM à réaliser les UV prévues dans le cadre des projets pilier II.

50 50

51 L'agro-industrie est l'ensemble des industries ayant un lien direct avec l'agriculture. Cela comprend donc l'ensemble des systèmes de productions agricoles et s'étend à toutes les entreprises qui fournissent des biens à l'agriculture (engrais, pesticides, machines) ainsi qu'à celles qui transforment les matières premières et les conditionnent en produits commercialisables. En ce sens le secteur agro-industriel ne se limite pas aux seuls produits alimentaires, domaine exclusif au secteur agroalimentaire, mais englobe aussi tous les secteurs parallèles de valorisation des agroressources : papiers, bioénergies, biomatériaux, cuirs, textiles, huiles essentielles, cosmétiques, tabac, etcindustriesagriculturematières premièresproduits alimentairessecteur agroalimentaireagroressourcespapiersbioénergiesbiomatériaux cuirstextileshuiles essentiellescosmétiquestabac


Télécharger ppt "PLAN MAROC VERT : OPPORTUNITÉS OFFERTES POUR LE DÉVELOPPEMENT DE L’AGRO-INDUSTRIE : CAS DE LA REGION DE TAZA AL HOCEIMA TAOUNATE Royaume du Maroc 26 /06/2014."

Présentations similaires


Annonces Google