La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Les créoles sur Internet : nouveaux scripteurs, nouveaux usages ?

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Les créoles sur Internet : nouveaux scripteurs, nouveaux usages ?"— Transcription de la présentation:

1 Les créoles sur Internet : nouveaux scripteurs, nouveaux usages ?

2 Plan  Introduction  Les créoles français dans le monde  Bases d’un classement des sites Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Les sites d’information Les sites d’information Les œuvres littéraires Les œuvres littéraires La culture La culture Les forums (thèmes et usage des langues) Les forums (thèmes et usage des langues)  Quelques traits caractéristiques des créoles du web  Conclusion

3 Introduction Toute petite place des créoles sur Internet, plutôt croissante toutefois. Des forums aux blogs, sites de description des langues, informations concernant l’histoire des populations ou la culture, journaux et actualités (partiellement en créole), sites d’auteurs qui peuvent publier leurs œuvres lorsqu’elles n’intéressent pas les éditeurs… Forums attirent des créolophones divers ; les sites sont en revanche plus spécifiques d’une langue, ou du moins les séparent explicitement.

4 Toutes les langues créoles ne sont pas également représentées : nombreux sites haïtiens (souvent émanant d’Haïtiens de la diaspora : aux USA ou au Canada). Une recension et un classement de ces sites était à tenter. Les locuteurs de « petites langues » voient dans le web un moyen d’expression privilégié alors qu’elles n’intéressent guère les éditeurs !

5 Quant à la place des langues sur Internet, se rappeler :

6

7

8 Plan  Introduction  Les créoles français dans le monde  Bases d’un classement des sites Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Les sites d’information Les sites d’information Les œuvres littéraires Les œuvres littéraires La culture La culture Les forums (thèmes et usage des langues) Les forums (thèmes et usage des langues)  Quelques traits caractéristiques des créoles du web  Conclusion

9 Les créoles français dans le monde Deux grandes zones : Américano- caraïbe (Louisiane, Haïti, Guadeloupe, Martinique, La Dominique, Ste-Lucie, Guyane) Océan Indien (La Réunion, Maurice, les Seychelles)

10 Antilles Océan Indien

11

12

13 Situation de diglossie, et donc concurrence d’une langue haute

14 Problèmes divers d’accès au créole écrit : on a partout des locuteurs, très peu de scripteurs. Nécessité symbolique d’écrire en créole sur Internet plutôt que nécessité pratique ! La place des créoles est infime, mais il est intéressant de voir ce qui se fait en créole sur le web, quels sont les créoles représentés, et quelles variétés de créole.

15 Visites aux sites déjà connus, pour systématiser liens et étendre les sites répertoriés On ne peut prétendre ainsi à l’exhaustivité, mais on ne trouve alors que des sites créoles (mauriciens, antillais, haïtiens…), et on peut étudier la langue, de ces sites… Le temps gagné est considérable par rapport à la recherche par mots clefs (langue créole, créoles, etc.) Une étude statistique du nombre de sites créolophones est impossible et sans intérêt (vouée à l’échec) : souvent les sites sont bilingues ou trilingues, il peut y avoir une phrase de créole pour un site presque exclusivement dans une autre langue. Méthodes d’investigation diverses : Interrogation sur google (divers mots clefs), mais le plus fructueux est d’interroger à partir d’une séquence en créole : mo manzé / mwen manzé / map manzé…, clairement identifiable comme telle ; tout simplement : kréyol, seselwa, morisyen, ayisien, etc.

16 Plan  Introduction  Les créoles français dans le monde  Bases d’un classement des sites Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Les sites d’information Les sites d’information Les œuvres littéraires Les œuvres littéraires La culture La culture Les forums (thèmes et usage des langues) Les forums (thèmes et usage des langues)  Quelques traits caractéristiques des créoles du web  Conclusion

17 Les bases d’un classement  Descriptions des langues : phonétique, grammaires, lexiques… (généralement en français, ou en anglais, avec exemples en créole…)  Sites d’information, presse (peu de créole, sauf en Haïti)  Les œuvres littéraires en ligne : contes, littérature orale réécrite, mais certains écrivains trouvent ainsi un « débouché » pour leurs œuvres en créole.  Sites culturels : très peu de créole.  Les forums : place très mitigée, mais on peut y trouver plusieurs créoles et pas seulement un seul (ex. : volcreole, forum des DOM-TOM, avec sa rubrique « langues locales » : surtout demandes de traduction.

18 Plan  Introduction  Les créoles français dans le monde  Bases d’un classement des sites Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Les sites d’information Les sites d’information Les œuvres littéraires Les œuvres littéraires La culture La culture Les forums (thèmes et usage des langues) Les forums (thèmes et usage des langues)  Quelques traits caractéristiques des créoles du web  Conclusion

19 Traits caractéristiques des créoles sur le web  Distinguer pour le style les sites qui sont au moins partiellement en créole  Et les forums, avec des intervenants très variés Deux types d’usage et des variétés distinctes : Dans le premier cas, il y a un rédacteur ou un groupe de rédacteurs qui s’efforce de marquer la spécificité du créole utilisé et de respecter certains principes de notation (parfois fantasmés) Dans le deuxième cas, on a de multiples usagers, non spécialistes, qui s’efforcent parfois d’écrire en créole, mais n’ont pas appris à le faire. Ils s’excusent toujours de ne pas bien pratiquer le créole. Le résultat est une sorte de « pidgin » (« charabia » un peu particulier où l’on retrouve beaucoup de français, et peu de créole, parfois pris à divers créoles. Sur les forums on a de nombreuses demandes de traduction en créole !

20 Y a-t-il un « créole moderne » comme on le dit parfois ? Réponse au moins ici pour le créole des Petites Antilles. Trois caractéristiques majeures de ce créole que l’on trouve sur le web :  Mots longs, emprunts directs au français, adverbes ou même morceaux de phrases – juste translittérés selon prononciation créole ou faussement « dérivés » pour marquer la différence.Mots longs, emprunts directs au français  Présence de formes grammaticales issues du français : « ke » « di »…formes grammaticales issues du français : « ke » « di »… Comment caractériser le(s) créole(s) du web ?

21   « Emprunts » à un autre créole : pour le lexique, voire la grammaire. En Martinique même : exemple très significatif de « nan » en martiniquais contemporain.« nan » en martiniquais contemporain

22 Plan  Introduction  Les créoles français dans le monde  Bases d’un classement des sites Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Descriptions des langues créoles sur Internet (enseignement et dictionnaires) Les sites d’information Les sites d’information Les œuvres littéraires Les œuvres littéraires La culture La culture Les forums (thèmes et usage des langues) Les forums (thèmes et usage des langues)  Quelques traits caractéristiques des créoles du web  Conclusion

23 Conclusions provisoires  Les domaines représentés sont significatifs.  Les forums permettent à la fois de toucher une certaine réalité linguistique et d’avoir également un « état des lieux » concernant les attitudes à l’égard des créoles.  … mais ce n’est pas le web qui peut « sauver » les créoles, menacés comme toutes les petites langues !  Il est intéressant de travailler sur les créoles à partir d’Internet : ce n’est pas une source d’information négligeable.

24 Références bibliographiques  Rapport Vox Internet 2005 : notamment article de Richard Delmas sur « Langues et cultures de l’Internet » (30 juin 2005) (http://www.voxinternet.org/article.php3?id_article=7  Etude sur la place du français dans l’Internet (réalisée pour l’INTIF en déc. 2002)  Article de Wikipedia sur les « Langues de l’Internet » :  Vous pouvez retrouver ce diaporama et les documents qui vont avec sur le site : et

25 Annexes

26 Sites concernant la description des langues créoles  Les deux plus riches indéniablement : (qui comporte de très nombreux textes et jusqu’à des éléments de cours en créole, cf. cours de Confiant )  Les deux plus riches indéniablement : (qui comporte de très nombreux textes et jusqu’à des éléments de cours en créole, cf. cours de Confiant « Pawòl maké é pawòl palé », De même quelques liens sur  Lexilogos (qui s’intéresse en principe à toutes les langues) est un portail utile pour divers liens : dictionnaires, grammaires, mais sans discernement, et qui date très vite… (des sites créoles disparaissent très vite, ou n’évoluent pas) : De même quelques liens sur De même sur Ile en Ile : (le cours lui-même est en français mais on y trouve des textes anciens et contemporains dans divers créoles, des documents divers et toute une grammaire de l’antillais)

27 A signaler encore Le site de Chelaire : (très peu de choses)http://chelaire.free.fr/ Pour le créole réunionnais, on a principalement le dictionnaire de créole de Saint-Omer : Mais aussi une grammaire très mal formulée: reunion.fr/pedagogie/clgLaSaline/Disciplines/Creole/gramcreole.htm Une citation : « Il y a trois articles définis : le, la et les, mais ils sont rarement utilisés devant le nom, "Zotte y rôde guêpe" (ils cherchent des guêpes) "Moin la parti bazar" (je suis allé au marché) C'est surtout l'article le qui est employé aussi bien pour le pluriel que pour le singulier, "Dan soleil le zyé i brile" (le soleil brûle les yeux) » On trouve aussi sur ce site un « Petit lexique créole- français » (fait d’après Albany ou J. Bénard).

28 Un « dictionnaire » guyanais français (surtout français régional, mais intéressant pour realia) : Quelques « phrases utiles », quelques textes en mauricien sur mais tout est en anglais. De fait, la plupart des textes finissent par être regroupés sur le site kapeskréyol (auquel se sont certainement « confiés » la plupart des amateurs qui antérieurement avaient leurs sites). Ainsi on trouve pour le mauricien un ensemble consacré à Emmanuel Richon : : s’y trouvent les textes créoles (importants) du « Musée du Dodo ».

29 (CH) An nou tout pèp kreyòl sou latè bay lamen. (CG) Tout pep kréyol ki asi latè an nou ban nou lanmen. (CMa) Tout pep kréyol ki asou latè annou ba kò-nou lanmen. (CGu) Pèp kréyòl-yab ki asou latè annou rédé nou konpannyen. (CM) Tou dimoune ki koz langaz kreol anou mars ansam. (CRo) Tou kreol lor la ter anou marye pyke. (CR) Anou pèp kréol dan lo Monn antyé anon mèt ansanm. (CS) Tou pep Kreol dan lemonn, annou atrap lanmen. (Fre) Peuples créoles du monde entier donnons-nous la main. (cité sur Des phrases comparées dans les divers créoles :

30 Les sites d’information (presse)  Alterpresse (Haïti) : nombreux articles en créole :  Radio Kiskeya (Haïti)  Le site de Lalit est principalement en anglais (quelques « news » en créole).  Pratiquement pas de créole ailleurs : Maurice, Petites Antilles…

31 Les œuvres littéraires  On pense en priorité à Boukié Banané (le site de Dev Virahsawmy) :  De la poésie sur Capistrel : epoesie.htm epoesie.htm epoesie.htm  Des contes et tim-tim (ou masak) sur Krakémanto (Guyane)  Mais surtout un regroupement de contes sur : ole.php ole.php ole.php  … mais on signalait pour les grammaires, dictionnaires, textes que l’essentiel finissait par être regroupé sur Kapes Kréyol : c’est aussi valable pour bien des œuvres littéraires.

32 La culture  Revue trilingue haïtienne d’études politiques et littéraires :  Prototype du site culturel (littérature, musique, art, histoire, politique, éducation, cuisine…) : alliance-haïti, mais tout est en français ? haiti.com/forum/ haiti.com/forum/http://www.alliance- haiti.com/forum/  La rubrique culture créole, du journal l’Union :  Le site de Reka : rezo intènèt kreyolis ayisyen  Gens de la Caraïbe : un site dédié à l'actualité culturelle caribéenne et à la coopération régionale dans la caraïbe Beaucoup de « blagues » en créole !

33 Les forums  Volcreole :  Forum réunionnais : reunion.com/ reunion.com/http://www.forum- reunion.com/  Forum de kapeskreyol :  Et d’autres… Le créole est présent dans les forums, mais pas dominant ; une des grandes activités des correspondants : demander la traduction en créole de telle ou telle phrase.

34 Fréquentation limitée. Le site du Kapès Kréyol dont le forum date au minimum de juillet 2004, annonce au 5 décembre 2006 : un total de 947 messages et 193 membres enregistrés. C’est sur le forum de Kapès Kréyol qu’il y a le plus de créole, mais tout n’est pas en créole. Toutefois c’est intéressant de faire des relevés de cette langue « spontanée écrite » et de l’analyser.


Télécharger ppt "Les créoles sur Internet : nouveaux scripteurs, nouveaux usages ?"

Présentations similaires


Annonces Google