La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Dion, Mathieu Lamarche, Maude Renders, Émilie Tupper, Shayne Groupe 402 – Équipe # 2 Jacques Cartier, prise de possession du Canada bnc.ca/explorers/ki.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Dion, Mathieu Lamarche, Maude Renders, Émilie Tupper, Shayne Groupe 402 – Équipe # 2 Jacques Cartier, prise de possession du Canada bnc.ca/explorers/ki."— Transcription de la présentation:

1 Dion, Mathieu Lamarche, Maude Renders, Émilie Tupper, Shayne Groupe 402 – Équipe # 2 Jacques Cartier, prise de possession du Canada bnc.ca/explorers/ki ds/h e.html Introduction Il y a de cela quelques centaines d’années, les Français prirent en charge le territoire de l’Amérique du Nord. Peu à peu, ils ont établi un régime dans le nouveau territoire, la Nouvelle- France, appelé le Régime français en Nouvelle- France. Par contre, ce régime aurait ralenti le développement de la Nouvelle-France, mais de quelle manière? La réponse à cette question aurait son origine dans l’instauration du système économique du mercantilisme. Ainsi, le Régime français a pris un jour possession de la Nouvelle-France, développé un commerce des fourrures, eu certains conflits avec la civilisation amérindienne, mais en a tiré certains emprunts, engendré une nouvelle colonie vers 1663 et enfin, instauré un gouvernement royal.

2 La prise de possession de l’Amérique fut le point tournant de l’histoire de notre pays. En effet, elle a permis plusieurs explorations qui aboutirent à la création d’une colonie mercantiliste. Trois voyages de Jacques Cartier François 1er, Roi de France confia a Cartier le devoir de trouver une route vers l’Asie, soit vers le Nord-ouest. Suite à ce premier voyage de 1534, qui dura 137 jours, Cartier installa une croix de possession à Gaspé, lui procurant la certitude d’avoir la mainmise sur cette colonie d’outre-mer. Suivit le voyage de 1535 où Jacques Cartier affirma au Roi de France qu’il y avait une possibilité de coloniser le Canada et où il ramena dix Amérindiens d’Hochelaga. Finalement, lors de son troisième voyage, en 1541, il découvre du quartz et de la pyrite. Croyant que c’est de l’or, il revient en France avec cette roche de pacotille et devient la risée du pays. Impact de la géographie sur l’installation des colonies L’exploration de l’Amérique sera facilitée en grande majorité par le réseau hydrographique. Par contre, le but reste le même ; découvrir une nouvelle route vers l’Asie. Le fleuve St-Laurent offre cet espoir. De plus, du côté des terres, les Basses-Terres du St-Laurent, qui est traversé par le fleuve St-Laurent et où il y a les plus grandes plaines et forêts des environs, offre des terres cultivables. Cette région convient donc à l’installation d’une colonie. Territoires explorés et colonisés en Amérique du Nord Les voies d’entrées de l’Amérique du Nord, comme le fleuve St- Laurent, la Baie d’Hudson, le fleuve Hudson et le fleuve Mississippi ont permis à l’exploration des régions telles que l’Acadie, la vallée du St-Laurent, la Baie d’Hudson, la vallée de l’Ohio et la Louisiane. Plusieurs autres régions ont aussi été colonisées par diverses métropoles, tel est le cas des 13 colonies de l’Angleterre. Croix de Jacques Cartier symbolisant la prise de possession…

3 Deux types de colonie - Colonie-comptoir (pour exploiter une ressource) - Colonie de peuplement (pour peupler et développer) Mercantilisme Le castor est le meilleur produit commercial pour accumuler de l ’or. Système des compagnies à monopole à qui la France confie sa colonie Pour les compagnies, priorité au commerce / négligence du peuplement

4 Les premiers amérindiens seraient venus à pied d’Asie par le détroit de Béring il y a environ ans. Au Canada, les Algonquiens et les Iroquoiens étaient les deux familles linguistiques amérindiennes. Les Algonquiens Cette nation était nomade et était alliée avec les Français. Ils vivaient principalement de chasse et de pêche et utilisaient la raquette et le canot dans leur déplacement. Leur société patriarcale avait pour base de l’organisation sociale, la famille. Les individus importants étaient les hommes et les shamans et les chefs étaient déterminés par les meilleurs chasseurs. Ils avaient comme armes les arcs et les flèches et ils prenaient les os comme matériel d’artisanat. Leur religion animisme croyait en Manitou et qu’après la mort la vie était la même que sur Terre. Les Iroquoiens C’était une confédération semi-sédentaire qui vivait d’agriculture et qui avait pour allié les Anglais. Elle avait une société matriarcale qui valorisaient les vieilles femmes et les shamans. C’était les familles élargies qui avaient un noyau social important et les femmes âgées influençaient la nomination de chefs. Le casse-tête et les arcs et flèches constituaient leurs armes, ils utilisaient les os et la terre cuite et prenaient le canot pour se déplacer. C’était une religion animisme qui vénérait Orenda. Ils pensaient qu’après la mort leur âme était immortelle et que c’était pareil a la Terre. Emprunts Quand les Européens sont arrivés, ils ont dû emprunter des choses aux occupants de la Nouvelle-France. Ils ont pris certains aliments comme le maïs et les haricots, des moyens de transport comme le canot et la raquette et un mode de vie sauvage en plus de quelques mots de vocabulaires. Le contraire aussi s’est fait. Les Européens étaient plus développés que les Amérindiens donc, les denrées comme l’alcool et le sel, les objets comme les ustensiles et les fusils ont été vites adoptés par eux. Pour obtenir ce que l’un et l’autre voulaient, ils ont fait du troc. Les Amérindiens ont été plus désavantagés que l’autre peuple, car celui-ci avait ramené des maladies contagieuses et ils étaient exploités. Territoire Les Algonquiens vivaient dans le Bouclier canadien et les Appalaches tandis que les Iroquoiens vivaient dans les Basses-Terres du Saint-Laurent et des Grands-Lacs.

5 Vers les années 1663, les compagnies à « monopole »ont été remplacées par l’intendant Jean Talon, ce qui a causé des répercussions sur le peuplement de la colonie, son économie et l’aménagement de ses terres en plus de créer de nouveaux établissements. Peuplement Les compagnies à « monopole » n’avaient pas remplies leur devoir de peupler la colonie, car le commerce de la fourrure était plus payant et peupler aurait gruger tout leur budget. Pour encourager l’immigration, l’intendant Jean Talon cède des terres et fournit des outils aux immigrants pour qu’ils s’installent et cultivent les terres. Il impose aussi des amendes aux célibataires ainsi que des récompenses pour les mariages afin d’augmenter la natalité. Les immigrants sont en majeure partie des filles du roy, des militaires et des religieux.

6 Le commerce triangulaire Diversification de l’économie Jean Talon a de plus essayé de diversifier l’économie, notamment en instaurant le commerce triangulaire (représenté ci-dessous). Il a aussi tenté de nouvelles techniques pour le lin, le chanvre, le tabac, le houblon, les légumes et le blé en agriculture. Pour ce qui est de l’industrie, il a implanté les manufactures de lainages, de textiles, d’objets domestiques, le chantier naval, les brasseries, la fabrique de chaussures, les scieries, les tanneries et le commerce de bois de charpente. Par contre, l’absence de débouchés commerciaux est un problème pour l’agriculture. La construction navale ainsi que les Forges de Saint-Maurice sont les seules industries à connaître un certain succès, mais le commerce des fourrures continue à dominer l’économie. Bref, le mercantilisme empêche l’exportation vers des marchés étrangers et n’offre aucune subvention aux industries, ce qui ralentit l’expansion économique.

7 Le régime seigneurial Le régime seigneurial a été implanté en Nouvelle-France pour augmenter le peuplement de la colonie. Ce régime est en fait un mode de partage des terres qui définit les rapports entre les seigneurs et les censitaires. Pour devenir un seigneur, il faut être un noble, un administrateur, un officier ou une personne fortunées. Le censitaire est celui qui possède une terre dans la seigneurie et il doit payer le cens (attribution de la terre), le droit de pêche, le droit de coupe, les ventes, le droit de mouture, le droit de commune et doit effectuer la corvée. Le « capitaine de milice » doit former un corps armé et le diriger Légende : 1 Domaine 2 Manoir 3 Terre de la fabrique 4 Censive 5 Terre de la commune 6 About Nouveaux établissements depuis 1605 Durant cette période, plusieurs établissements ont été construits. Champlain a fondé, en 1605, Port- Royal, puis en 1608, il fonda Québec. En 1634, Laviolette établi Trois-Rivières. Ville-Marie (Montréal) est une fondation mystique organisée par la Société de Notre-Dame et fondée par Jeanne Mance et Maisonneuve en Detroit est fondé en 1701 par Antoine de la Mothe Cadillac et finalement, la Nouvelle-Orléans est fondée en 1718 par Jean-Baptiste le Moyne. Le régime seigneurial

8 Le gouvernement royal a remplacé le mercantilisme en : Il a des responsabilités militaires(direction de l’armé) et diplomatiques(entretient de relation avec les Amérindien et les Anglais) 2 : Son rôle principal est d’exercer la fonction de tribunal. Son autre nom est le conseil supérieur et l’évêque siège dans ce conseil. 3 : Il a des responsabilités administratives(haute main sur l’administration), économiques(administre le budget et réglemente l’activité économique) et sociales( s’occupe du peuplement, de la voirie, de la sécurité publique) 4 : Personne chargé de faire appliquer les ordres du gouvernement L’église joue différents rôles en Nouvelle-France :  Politique : l’évêque est un juge  Économique : les missionnaires Jésuites créent une compagnie dans le but de réunir des fonds pour la conversion  Social : - les missionnaires Jésuites convertissent les nouveaux peuples et ouvrent la première mission. -les sœurs Augustines soignent les malades démunis - les sœurs Ursulines et les sœurs de la Congrégation Notre-Dame instruisent les filles. Marguerite Bourgeois fonde la première école à Montréal. Il y a de nombreux groupes sociaux dans la colonie. En ville, il y a les grands marchands(armateurs et traiteurs) et les petits marchands(charpentiers, tailleurs, boulangers, etc.). Les censitaires et les seigneurs sont les groupes de la campagne. Les marchands sont les plus riche de la colonie.

9 Pour conclure, il s’avère que le Régime français a bel et bien nuit au développement de la Nouvelle-France par le mercantilisme en empêchant sa colonie de devenir plus autonome en lui faisant chasser le castor pour que elle, la métropole, puisse accumulé des réserves monétaires sous forme d ’or. De plus, s’il a fallu instauré une nouveau système gouvernemental, le Gouvernement royal, a la place du système des compagnies à monopole basé sur le mercantilisme, c’est assurément pour améliorer la situation qui allait très mal en Nouvelle-France. En ce sens, est-ce que le Gouvernement royal a apporté quelque chose de positif ou de négatif à la Nouvelle-France?

10 1. Charpentier, Louise; Duroché, René; Laville, Christian; Linteau, Marc-André (1990). Nouvelle histoire du Québec et du Canada. 2e éd., Montréal: Édition CEC, 463 pages. 2. La page web de Fernand Laberge (mercredi, 26 mars 2003) Site consulté le 26 mars Adresse URL:


Télécharger ppt "Dion, Mathieu Lamarche, Maude Renders, Émilie Tupper, Shayne Groupe 402 – Équipe # 2 Jacques Cartier, prise de possession du Canada bnc.ca/explorers/ki."

Présentations similaires


Annonces Google