La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Prise en charge actuelle du cancer du canal anal M.A. Mahé 1, D. Peiffert 2, E. Rio 1 1. Centre René Gauducheau, Nantes ; 2. Centre Alexis Vautrin - Nancy.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Prise en charge actuelle du cancer du canal anal M.A. Mahé 1, D. Peiffert 2, E. Rio 1 1. Centre René Gauducheau, Nantes ; 2. Centre Alexis Vautrin - Nancy."— Transcription de la présentation:

1 Prise en charge actuelle du cancer du canal anal M.A. Mahé 1, D. Peiffert 2, E. Rio 1 1. Centre René Gauducheau, Nantes ; 2. Centre Alexis Vautrin - Nancy Journées DESC – SCVO de Nantes, janvier 2009

2 CANAL ANAL : 3 à 4 cm de hauteur de la jonction anorectale à la peau péri-anale la ligne pectinée est à mi-canal MARGE ANALE : de la jonction canal –marge à la peau (rayon de 5 cm) visible en totalité en déplissant les plis radiés Définition Cummings Papillon UICC WHO

3 C.épidermoïdes = 95 % - kératinisants - non kératinisants (transitionnels) (cloacogéniques) - basaloïdes Histologie Sarcomes Lymphomes Mélanomes Adénocarcinomes

4 Rare ~ 600/an 6 % des cancers anorectaux 1, 2 % des cancers digestifs incidence 1 / % femmes - après 60 ans 5 % métastatiques au diagnostic Homosexualité, HIV, HPV,tabac Epidémiologie

5 Historique 1950 :AAP 1970 : RT forte dose (Europe) RT faible dose-chimio (USA) 1990 : RT-CT : essais randomisés 2000 : intensification CT-RT 2010 : thérapies ciblées – techniques de RT

6 1950 Amputation 50 % Auteurs Nb pts Récidives Survie à 5 ans Brennen 16 – 37 % Golden 487 – 47 % Stearns 80 – 60 % Paradis 28 – 50 % Loygue 33 – 53 % Frost % 62 % Boman (Mayo Clinic) 118 – 71 % Doughery % 43 % Greenall % 35 % Clark % – Jansen 50 –

7 Radiothérapie exclusive = Papillon Radiosensibilité et régression tumorale lente 30 Gy / 10 fractions ( # 45 Gy / 25 fractions) repos 2 mois complément 15 à 20 Gy par curiethérapie Papillon : Diseases Colon Rect 1987;30: Résultats : 207 patients 80 % sont guéris dont 90 % conservent un sphincter fonctionnel

8 * curiethérapie Radiothérapie exclusive ( > 60 Gy) ( )

9 Radiochimiothérapie concomitante (FUMIR) 30 Gy en 15 fractions 5 FU =1g/m 2 /j J1-J4 et J28-J31 puis AAP programmée MITO = 15 mg/m 2 bolus J1 5/6 premières pièces stérilisés : exérèse de la cicatrice si réponse complète 97 / 104 réponses complètes 24 AAP stérilisées 61 / 62 exérèses cic. stérilisées 9 / 11 refus chir guéris 81 sans évolution à 5 ans Nigro ND : World J Surg 1987 ;11:446–451

10 Facteurs pronostiques Taille T > 4 cm : contrôle local et survie Envahissement ganglionnaire : survie Réf : Bedenne, Touboul, Salmon, Papillon, Eschwege, Peiffert

11 Essais randomisés EORTC T > 4 cm ou adénopathies 108 patients UKCCCR tous T tous N 585 patients 45 Gy / 5 sem. Complément (20 Gy) ou AAP ® 45 Gy / 5 sem. Cycle # 1 Cycle # 2 5 FU = 750 mg /m 2 J1-4 et J MITO = 15 mg/m 2 J1

12 Essais randomisés Conclusion : chimiothérapie concomitante utile Réf. : Bartelink : J Clin Oncol 1997;5:2040–2049 : UKCCCR : Lancet 1996;348:1049–1054

13 FFCD Coordonnateur : D.PEIFFERT Coordonnateur FFCD : O. BOUCHÉ R A N D M I S A T I O N RTE pelvienne Essai FFCD 9804 RTE pelvienne FUP O RTE pelvienne FUP RTE pelvienne Cpt forte dose Cpt Sdt FUP Cpt Sdt310patients inclus inclus 1 2 FUP Cpt forte doseA B C D

14 Intensification thérapeutique Peiffert et al, SFRO 2008 n : 307 Suivi median : 43 mois Objectif principal : survie sans colostomie ABCD RC Échec Local 78 % 28 % 86 % 21 % 74 % 30 % 74 % 30 % S sans colostomie83 %85 %86 %80 %

15 Intensification chimiothérapie Ajani et al, JAMA 2008; 299, 16: – T2-T4 ; N0-3 objectif : survie sans récidive Mito :10 mg/m² J1 5 FU : 1000 mg/m² J1-J4 J29 J29-32 J85 J85-88 J57 J57-60 J29 J29-32 CDDP 75 mg/m² J1 5 FU 1000 mg/m² J1-4

16 Ajani et al Suivi median : 2,5 ans 5 FU-Mito5 FU-CDDPp Rechute locale Métastases SSR 5 ans SG 5 ans Colostomie Tox. Hemato Grade % 15 % 60 % 75 % 10 % 61 % 33 % 19 % 54 % 70 % 19 % 42 % ns 0,02 < 0,001

17 VOLUMES CIBLES - Anus - rectum - ganglions périrectaux - Ganglions pelviens - Ganglions inguinaux Radiothérapie externe

18 45 Gy en 25 fractions et 5 semaines Radiothérapie externe Anus Rectum Gg périrectaux Gg pelviens

19 20 Gy 10 Gy Curiethérapie Iridium: 15 à 20 Gy T < 5 cm T < 1/2 circonférence

20 RCMI

21 T1 :89 %(11 % récidives) T2 :77 %(13 % récidives + 10 % complic.) T3 :63 %(25 % récidives + 12 % complic.) T4 : 80 %(20 % récidives) Conservation anale après radiothérapie Ref: Peiffert

22 Conservatrice T < 1 cm de découverte fortuite T in situ Chirurgie ? Amputation : rattrapage complication Inguinale : curage limité associé à irradiation

23 Classification TNM clinique UICC Classification TNM clinique UICC N1 : adénopathies périrectales N2 : adénopathies hypogastriques ou inguinales unilatérales N3 : adénopathies périrectales et inguinales hypogastriques et inguinales bilatérales T1 : 2 cm T2 : cm T3 : > 5 cm T4 : organes adjacents envahis Vagin NB: lenvahissement du muscle sphincter isolé nest pas classé T4

24 Classification « pratique » Tumeurs localisées: T1-T2 de moins de 4 cm N0 Tumeurs localement avancées (Tumeurs métastatiques)

25 Conclusion (1) Traitement standard Radiothérapie EXCLUSIVE = T < 4 cm N0 Radiochimiothérapie CONCOMITANTE = tumeurs de 4 cm ou plus ou avec envahissement ganglionnaire

26 Conclusion (2) Questions Chimiothérapie : CDDP ou Mitomycine ? Essai EORTC Thérapies ciblées : Cétuximab ? Accord 16 RCMI ? Étude Tomothérapie


Télécharger ppt "Prise en charge actuelle du cancer du canal anal M.A. Mahé 1, D. Peiffert 2, E. Rio 1 1. Centre René Gauducheau, Nantes ; 2. Centre Alexis Vautrin - Nancy."

Présentations similaires


Annonces Google