La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Sylvie Blain, Université de Moncton Lizanne Lafontaine, Université du Québec en Outaouais www.lizannelafontaine.com Cette recherche a été rendue possible.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Sylvie Blain, Université de Moncton Lizanne Lafontaine, Université du Québec en Outaouais www.lizannelafontaine.com Cette recherche a été rendue possible."— Transcription de la présentation:

1 Sylvie Blain, Université de Moncton Lizanne Lafontaine, Université du Québec en Outaouais Cette recherche a été rendue possible grâce au soutien financier du Conseil de recherche et de sciences humaines du Canada Colloque du REEFMM, 27 mai 2006, Toronto La rétroaction verbale des pairs et le transfert des connaissances en écriture chez les élèves francophones du Nouveau-Brunswick

2 PLAN DE LA PRÉSENTATION Problématique Questions de recherche Méthodologie Résultats Limites de la recherche Conclusion

3 PROBLÉMATIQUE Résultats décevants des élèves francophones du NB au sujet de la production écrite

4

5

6 PROBLÉMATIQUE (suite) Effets de la rétroaction verbale des pairs en langue première et seconde Intégration des commentaires des pairs dans les versions subséquentes (proportion variable selon les recherches) Amélioration de la qualité de lécriture après les interventions des pairs Pas de transfert apparent ou trace de transfert Peu détudes en ce qui a trait à la construction de la prise de parole entre les élèves dans un but dentraide et de construction des connaissances en écriture

7 PROBLÉMATIQUE (suite et fin) : Quelle pédagogie favoriser en milieu linguistique minoritaire? Développement dun rapport positif à la langue et optimalisation de la production et de la réception langagières en français Rapport positif avec la langue Ne pas dénigrer langlais Mettre laccent sur la valorisation du français Accepter la langue vernaculaire et construire sur ce fondement Progresser des situations informelles aux situations formelles Laisser les élèves parler pour apprendre: avoir des discussions authentiques favorise le développement des compétences orales, celles-ci étant associées à une identité franco dominante Ne pas simplifier

8 QUESTIONS DE RECHERCHE : Quels types de commentaires se retrouvent sous forme de révisions dans les versions subséquentes du texte ? Est-ce que la façon dont la prise de parole est effectuée entre les élèves pendant le GRÉRÉ motive les enfants à tenir compte ou non des commentaires de leurs pairs ? La rétroaction verbale lors de GRÉRÉ permet-elle deffectuer un transfert des connaissances lors des rédactions effectuées de façon autonome ?

9 MÉTHODOLOGIE : intervention pédagogique GRERE : rencontre entre un scripteur et ses pairs au cours de laquelle le scripteur lit à haute voix son texte et reçoit des commentaires des membres du groupe tant sur le fond que sur la forme première rencontre : fond chaque scripteur lit son texte à haute voix chaque scripteur reçoit des commentaires verbaux: commentaires positifs questions suggestions spécifiques deuxième rencontre : forme les pairs lisent le texte dun scripteur oralement, ils signalent les erreurs qu'ils ont relevées en expliquant l'origine de la faute au scripteur

10 MÉTHODOLOGIE (suite) Participants : Deux classes de 4 e année à Moncton (un groupe témoin et un groupe expérimental) pour un total de 34 participants Collecte des données : Un TEXTE par mois pendant 6 mois : 1 er brouillon et copie finale pour un total de 426 textes Trois séries de GRERE (groupe expérimental seulement) enregistrés sur cassette audio pour 8 enfants (2 groupes) pour un total de 12 GRERE Trois ENTREVUES semi-dirigées pour 4 enfants ayant participé aux GRERE pour un total de 12 entrevues

11 MÉTHODOLOGIE: analyse des données (question 1) rétroactionrétroaction/révision Fond Évaluation positive Évaluation négative Questions / Suggestions Communication Cohérence Organisation Ajout Retrait Déplacement Substitution FormeSyntaxe Ponctuation Lexique Orthographe grammaticale Orthographe dusage

12 Résultats: types dinteractions Évaluation positive Évaluation négative Questions Communi- cation Cohérence 20 Organisa- tion 53 Processus 15

13 Résultats: types de suggestions pour le fond FONDAjoutsRetraitsDéplace- ments Substitutions Inter.Rév.Inter.Rév.Inter.Rév.Inter.Rév. Communi- cation Cohérence Organisa- tion 2116

14 Résultats: types dinteractions et de révisions pour la forme FORMEInteractionsRévisions Syntaxe30 (5)23 (18) Ponctuation26 (5)51 (49) Lexique79 Orthographe grammaticale 55 (17)55 (29) Orthographe dusage78 (13)73 (47)

15 Résultats: proportion des interactions ne menant à aucun changement, intégrées au texte et ignorées FondForme Aucun changement45%3% Intégrées au texte28%57% Ignorées27%40%

16 Résultats: proportion des révisions contraires au commentaires des pairs, inspirées par les pairs et autonomes FondForme Contraires au commentaires des pairs 1% Inspirées par les pairs 44%37% Autonomes55%62%

17 EN RÉSUMÉ pour la question 1 Les scripteurs sont plus enclins à intégrer les commentaires touchant la forme que le fond Spécialement pour lorthographe dusage et lorthographe grammaticale Les scripteurs font quand même un nombre important de révisions inspirées par les pairs Les révisions autonomes sont un indice de du sens de authorship des apprentis- scripteurs

18 MÉTHODOLOGIE: analyse des données (question 2) Catégories danalyse de la prise de parole (Le Cunff et Jourdain, 1999): GRERE : Composantes de la prise de parole: pragmatique, discursive, linguistique, métalinguistique, travail sur soi, savoirs métalangagiers (Le Cunff et Jourdain, 1999) Conduites discursives: expliquer, justifier, reformuler, discuter, convaincre, couper la parole, réfuter, suggérer, etc. Étayage des conduites discursives de ladulte et des pairs (intervention langagière dans laquelle le locuteur aide lautre à surmonter une difficulté) ENTREVUES : Intégration ou non intégration des commentaires Influence de la prise de parole (positive ou négative)

19 RÉSULTATS : influence de la prise de parole Dans les GRERE et les entrevues : Les commentaires des pairs qui sont intégrés au texte le sont parce que la prise de parole est faite de façon polie, gentille, pertinente ou justifiée (vérification à lappui faite dans les GRERE) Ces commentaires sont également intégrés parce que le scripteur (selon lanalyse des verbatim dentrevues): A aimé les suggestions des pairs Est daccord avec la correction proposée A vérifié la correction dans les outils de référence A lui-même intégré ses propres corrections faites de façon individuelle A accepté la suggestion de ladulte

20 RÉSULTATS : (SUITE) Dans les GRERE, la prise de parole est axée sur les composantes : Savoirs métalangagiers: repérage et explications derreurs, propositions de corrections Pragmatique : échanges sur lenjeu de la situation (idées véhiculées dans le texte, acceptation ou non-acceptation des commentaires qui ne sont pas dits correctement) Discursive : échanges sur la conduite discursive (procédures du GRERE) Conduites demander, suggérer et expliquer/justifier tel quexigé par les procédures du GRERE Linguistique: échanges sur la cohérence textuelle (élèves forts)

21 RÉSULTATS : (SUITE ET FIN) Létayage des pairs (intervention langagière dans laquelle le locuteur aide lautre à surmonter une difficulté) contribue au développement des compétences de lécriture par: Le questionnement (Comment sappelle le personnage?) Lincitation (Tu devrais mettre un « s » parce quil y a plusieurs fantômes) La reformulation (Il manque des adjectifs dans ton texte […] Il manque des expressions pour mieux décrire le personnage, tu sais, des adjectifs.)

22 MÉTHODOLOGIE: analyse des données (question 3) Interactions dans les GRERE avec Atlas.ti : fréquence des interactions portant sur la forme Types de révisions dans les textes Évaluation des TEXTES des groupes témoins et expérimentaux pour la forme: pourcentage derreurs pour les catégories choisies

23 RÉSULTATS : TRANSFERT DES CONNAISSANCES

24 ÉVOLUTION DU POURCENTAGE DERREURS GRAMMATICALES POUR LES GROUPES TÉMOINS ET EXPÉRIMENTAUX (N=35)

25 ÉVOLUTION DU POURCENTAGE DERREURS DORTHOGRAPHE DUSAGE POUR LES GROUPES TÉMOINS ET EXPÉRIMENTAUX (N=35)

26 TRANSFERT DES CONNAISSANCES EN ORTHOGRAPHES DUSAGE ET GRAMMATICALE grand nombre dinteractions et de révisions pour lorthographe grammaticale et lorthographe dusage Orthographe dusage: groupe expérimental diminue son % derreurs au dernier texte (sans laide des pairs) tandis que le groupe témoin laugmente Orthographe grammaticale: groupe témoin fait sensiblement un plus grand % derreurs que le groupe contrôle pour les deux derniers textes

27 LIMITES DE LA RECHERCHE Petits groupes rencontrés hors de la classe : portrait biaisé de la situation authentique GRERE enregistrés et non filmés: absence de certaines informations Pas de « didactisation » des GRERE en tant quobjet denseignement en classe (lenseignante nenseigne pas loral dans les GRERE). Les GRERE sont vus seulement comme un processus damélioration de lécriture et non comme un moyen de travailler loral et de lenseigner. Limite dans le temps imposée par les enseignantes Difficulté davoir des conditions semblables dans les groupes expérimentaux et témoins

28 CONCLUSION : Quels types de commentaires se retrouvent sous forme de révisions dans les versions subséquentes du texte ? surtout les commentaires sur la forme (grammaire et usage) Est-ce que la façon dont la prise de parole est effectuée entre les élèves pendant le GRÉRÉ motive les enfants à tenir compte ou non des commentaires de leurs pairs ? prise de parole efficace et qui motive les élèves La rétroaction verbale lors de GRÉRÉ permet-elle deffectuer un transfert des connaissances lors des rédactions effectuées de façon autonome ? apparence de transfert surtout pour lorthographe

29 BIBLIOGRAPHIE SOMMAIRE Blain, S. (2001). Study of Verbal Peer Feedback on the Improvement of the Quality of Writing and the Transfer of Knowledge in Francophone Student in Grade 4 Living in a Minority Situation in Canada. Language, Culture and Curriculum. 14 (2), Cazabon, B. (2005). Pour un enseignement réussis du français langue maternelle: fondements et pratiques en didactique du français. Ottawa: Prise de parole, 204 p. Conseil des ministres de l'éducation (2002), Programme d'indicateurs du rendement scolaire. Écriture III. Toronto, Conseil des ministres de l'éducation (Canada). Cormier, M. (2005). La pédagogie en milieu minoritaire francophone: une recension des écrits. Ottawa: Fédération canadienne des enseignants et enseignantes, 39 p. Dolz, J. et Schneuwly, B. (1998). Pour un enseignement de loral. Paris : ESF éditeur. Dreyfus, M. et Cellier, M. (2000). L'oral et la construction des savoirs dans des activités de français. Recherches, 33, Lafontaine, L. (2001). Élaboration dun modèle didactique de la production orale en classe de français langue maternelle au secondaire. Thèse de doctorat inédite. Montréal : Université du Québec à Montréal. Mendonça, C.O. and Johnson, K.E. (1994). Peer Review Negotiations: Revision Activities in ESL Writing Instruction. TESOL Quarterly, 28(4) Tardif, J. (1999). Le transfert des apprentissages. Montréal, QC: Éditions Logiques.


Télécharger ppt "Sylvie Blain, Université de Moncton Lizanne Lafontaine, Université du Québec en Outaouais www.lizannelafontaine.com Cette recherche a été rendue possible."

Présentations similaires


Annonces Google