La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Le système local en Finlande. Présentation générale de la Finlande Adhésion à lUnion Européenne en 1995 Etat unitaire avec 1 province autonome Capitale.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Le système local en Finlande. Présentation générale de la Finlande Adhésion à lUnion Européenne en 1995 Etat unitaire avec 1 province autonome Capitale."— Transcription de la présentation:

1 Le système local en Finlande

2 Présentation générale de la Finlande Adhésion à lUnion Européenne en 1995 Etat unitaire avec 1 province autonome Capitale Helsinki Pays bilingue (finnois et suédois) Président de la République élu pour 6 ans au suffrage universel direct Parlement monocaméral comprenant 200 députés élus pour 4 ans au suffrage universel direct au scrutin proportionnel

3 I. Les différents niveaux de la décentralisation Dépositaire du pouvoir législatif Conserve les pouvoirs administratifs généraux : - justice - affaires étrangères - défense nationale - finances Relations entre les ministères et les municipalités (ministères de lintérieur, de la justice…) Simple pouvoir dorientation des autorités nationales sur les provinces et districts. 1) LEtat : les pouvoirs de lEtat central

4 I. Les différents niveaux de la décentralisation Administration déconcentrée depuis 1997 : - 6 provinces (läänit) - 90 districts (kihlakunta) Autorité exécutive : le gouverneur (maaherra) nommé à la tête du Bureau provincial dÉtat par le Président sur recommandation du Conseil des ministres pour huit ans maximum Autorité territoriale regroupant les compétences de sept ministères différents au niveau local : - Action sociale et Santé - Education et Culture - Justice - Police et Sécurité - Equipement - Les affaires de concurrence et de consommation 1) LEtat : lEtat déconcentré

5 I. Les différents niveaux de la décentralisation Les municipalités sont le cœur du pouvoir autonome local Elles sont regroupées en 19 régions selon un mouvement ascendant de distribution du pouvoir : ce sont les régions qui sont des émanations des communes et non les communes qui seraient des subdivisions des régions Il faut y ajouter une 20 e région : la province des îles Åland dont le statut, beaucoup plus autonome que celui des municipalités du reste de la Finlande, est particulier. 2) Présentation des collectivités locales

6 I. Les différents niveaux de la décentralisation 2) Le cas particulier de la province autonome des Iles Åland Large autonomie de ce territoire de langue suédoise depuis la Loi de 1920 et garantie depuis 1993 par la Constitution (art. 120) et par des engagements internationaux qui en font un territoire démilitarisé Assemblée législative locale directement élue (lagtinget) et gouvernement régional (landskapsregeringen) Habilitée à légiférer sur les domaines concernant directement la région Ratification des traités internationaux affectant la région.

7 I. Les différents niveaux de la décentralisation Environ 416 communes en Finlande habitants par commune en moyenne Les 350 plus petites communes représentent 25% des dépenses municipales globales Commune la moins peuplée : la commune insulaire de Velkua avec 259 habitants Commune la plus peuplée: Helsinki avec habitants 3) Les autorités municipales : présentation Helsinki

8 I. Les différents niveaux de la décentralisation Principe de libre administration - Art 121 al.1 de la Constitution de 1999: « La Finlande est divisée en communes ; l'administration de celles-ci doit être fondée sur lautonomie de leurs habitants. « Les principes généraux de l'administration communale et les fonctions attribuées aux communes sont fixés dans une loi. « Les communes ont le droit de percevoir des impôts. Les principes relatifs à l'assujettissement à l'impôt et à l'assiette de l'impôt ainsi que la sécurité juridique des contribuables sont fixés dans une loi. « L'autonomie des subdivisions administratives plus grandes que les communes est réglée par une loi. Il est accordé aux Sami une autonomie relative à leur propre langue et à leur propre culture sur leur territoire, conformément à des dispositions fixées dans une loi. » Loi de 1995 relative aux municipalités Charte Européenne de lautonomie locale 3) Les autorités municipales : le cadre juridique

9 Le conseil municipal - élu pour 4 ans - de 17 à 85 membres - minimum 13 membres pour les communes de moins de habitants Le comité exécutif Le directeur municipal (fonctionnaire nommé par le conseil, dirigeant ladministration sous lautorité du comité) ou le maire (élu présidant le comité exécutif) I. Les différents niveaux de la décentralisation 3) Les autorités municipales : organisation des communes Mairie dHelsinki

10 I. Les différents niveaux de la décentralisation Enseignement (dont la rémunération des enseignants): secondaire, écoles professionnelles, formations pour adultes Services culturels et de loisirs Action sociale : enfance, soins aux personnes âgées et handicapées, logements sociaux … Santé : soins de santé primaire, secondaire et soins dentaires Autres services publics : entretien des infrastructures, distribution de leau et de lénergie, collecte des ordures ménagères 3) Les autorités municipales : les compétences Päämaja School (Päämajakoulu )

11 I. Les différents niveaux de la décentralisation 19 régions (+ la région autonome des îles Åland) 19 conseils régionaux (organes constitutifs) 72 sous-régions Autonomie régionale basée sur les municipalités : du bas vers le haut Les régions sont des organismes de coopération inter-municipale Régions essentiellement financées par les municipalités, lEtat et lUnion européenne 4) Le cadre régional : présentation

12 I. Les différents niveaux de la décentralisation Loi de 1997 : subdivision de la Finlande en 20 régions (dont la province autonome des îles Åland Pas de loi spécifique sur lorganisation des régions mais une loi de développement régional en 1993 et larticle 121 al. 4 de la Constitution Statut adopté par les communes qui les constituent Personnalité juridique indépendante Possibilité de créer des sociétés de droit privé et de coopérer entre elles 4) Le cadre régional : cadre juridique

13 I. Les différents niveaux de la décentralisation Compétences des régions conférées par lEtat ou les communes Pas de compétence législative mais participation à lélaboration de la loi nationale ; les directives communautaires influant sur leur statut ou leur fonctionnement Compétence statutaire en matière de développement régional et de planification Défense des intérêts de leur territoire Grandes variétés de fonctions : - Promotion du tourisme et de lhistoire locale - Organisation dactivités culturelles et éducatives 4) Le cadre régional : les compétences

14 5) Le contrôle de ladministration décentralisée Aucune administration dEtat ne peut démettre des élus ou dissoudre un organe local Contrôle de légalité : seules les juridictions (Cour dappel provinciale et Cour suprême administrative) peuvent accorder en cas de recours linvalidation des actes attaqués. Contrôle budgétaire et financier: par une commission daudit interne et par des auditeurs externes. Rôle du ministère de lintérieur : Article 8 de la loi municipale - Contrôler le fonctionnement et la situation financière des municipalités - Sassurer que les conditions de lautonomie municipale sont prises en considération dans la rédaction de la législation concernant les communes Rôle du bureau provincial dEtat : - Sassurer que les communes agissent en conformité avec la législation applicable - Pas de pouvoir de surveillance générale - Possibilité dadresser une injonction à la municipalité Contrôle des régions limité I. Les différents niveaux de la décentralisation

15 II. Les moyens de la décentralisation 1)Le personnel politique Pour être candidat aux élections municipales : être résident de la commune et avoir le droit de vote. Règles plus strictes pour les fonctionnaires et salariés de la municipalité occupant des postes à responsabilité. Possibilité dexercer un mandat dans plusieurs organes municipaux différents Conseils municipaux et commissions : mandat de 4 ans Comités exécutifs : mandat de 2 ans Représentation des femmes dans les organismes locaux Financement des campagnes électorales : rien des communes, vient du budget alloué à lorganisation nationale Rémunération des présidents et vice-présidents du conseil municipal, du comité exécutif et des commissions : fixée par le conseil, en plus de la rémunération des séances et de lindemnité compensant perte de revenus et frais de déplacement Formation et information des élus par les partis, les collectivités et l'Association des collectivités locales finlandaises

16 II. Les moyens de la décentralisation 2) Le personnel administratif en 2000: 20% de la main dœuvre du pays salariés de la fonction publique territoriale en % de femmes âge moyen du personnel : 42 ans plus gros effectifs dans la santé et les services sociaux puis dans la culture et lenseignement les communes sont libres de nommer leur personnel et de le doter du statut de leur choix (mais souvent sur la base dun statut type) les cadres et le directeur municipal sont nommés par le Conseil municipal Catégorie professionnelle Chiffres% Administration générale ,92 Ordre public et sécurité ,68 Santé et Services sociaux ,17 Enseignement et culture ,26 Planification et travaux publics ,07 Gestion du patrimoine et Entreprises municipales ,87 Totaux

17 II. Les moyens de la décentralisation 3) Les moyens financiers autonomie locale résulte aussi des droits dimposition autonomes : les villes peuvent financer la moitié de leurs activités sur leurs recettes fiscales. Elles décident des taux dimposition et de lutilisation des impôts Les différentes recettes des communes: fiscalité municipale propre (47% des recettes totales en 2005 : impôt sur le revenu - 41% - et impôt immobilier) et fiscalité partagée (impôt sur le bénéfice des entreprises : 4%) redevances provenant des entreprises publiques dont elles sont propriétaires (25%) compensation de services rendus dans les domaines de leau, de lénergie… dotations de lEtat (27%) : - dépenses dinvestissement et de fonctionnement - mécanisme de péréquation emprunt : les communes peuvent y recourir sans condition ou autorisation dinstances supérieurs mais lEtat ne garantit par leur dette. Pour lessentiel il finance les investissements Les régions: financées par les communes. Pas dimpôt régional. Dotation de lEtat pour projet de développement régional ou relevant des fonds structurels européens


Télécharger ppt "Le système local en Finlande. Présentation générale de la Finlande Adhésion à lUnion Européenne en 1995 Etat unitaire avec 1 province autonome Capitale."

Présentations similaires


Annonces Google