La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Paris, le 23 septembre 2009 PRENDRE EN COMPTE LA QUESTION DE LILLETTRISME AU CNFPT REUNION DES RESPONSABLES REGIONAUX FORMATION Direction de la Formation.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Paris, le 23 septembre 2009 PRENDRE EN COMPTE LA QUESTION DE LILLETTRISME AU CNFPT REUNION DES RESPONSABLES REGIONAUX FORMATION Direction de la Formation."— Transcription de la présentation:

1 Paris, le 23 septembre 2009 PRENDRE EN COMPTE LA QUESTION DE LILLETTRISME AU CNFPT REUNION DES RESPONSABLES REGIONAUX FORMATION Direction de la Formation – Karine Tirel

2 2 2 Lillettrisme : sentendre sur les mots Illettrisme Situation des personnes de plus de 16 ans, scolarisées en France et qui nont pas acquis une maîtrise suffisante de la lecture, de lécriture et des compétences de base pour être autonome dans des situations simples de la vie courante Il sagit de réapprendre, de sappuyer sur les autres compétences développées Analphabétisme Situation des personnes confrontées aux mêmes difficultés mais qui nont jamais été scolarisées Ces personnes doivent entrer dans un premier apprentissage de lécrit FLE – Français langue étrangère Situation des nouveaux arrivants dans un pays dont ils ne parlent pas la langue Pour ces nouveaux arrivants, il sagit dapprendre une langue nouvelle

3 Direction de la Formation – Karine Tirel 3 3 Des chiffres et des idées reçues (1/2) Données ANLCI – Enquête IVQ – information et vie quotidienne conduite en par lINSEE « Aujourdhui en France, tout le monde sait lire et écrire! » 1 personne sur 10 en France narrive pas à communiquer par écrit 9% des la population adulte est en situation dillettrisme soit personnes « Lillettrisme touche les populations sans emploi » 57% des personnes en situation dillettrisme exercent une activité professionnelle « Avec les concours, il ne peut pas y avoir de problème dillettrisme dans la fonction publique » 47% des agents de catégorie C sont recrutés sans concours Globalement 14% des agents occupant des emplois dexécution de la fonction publique sont en grave difficulté dans la maîtrise de lécrit

4 Direction de la Formation – Karine Tirel 4 4 Des chiffres et des idées reçues (2/2) « Ces difficultés ne relèvent pas de la mission du CNFPT » Elles concernent pourtant directement la professionnalisation des agents: leur adaptation aux changements, leur mobilité professionnelle, leur évolution de carrière, leur reclassement, leur formation… Les enjeux et conséquences pour les collectivités et les agents sont majeurs : Coûts économiques et sociaux Qualité du service aux usagers Accidents du travail Non respect des consignes « hygiène et sécurité » Manque dautonomie et de prise dinitiatives Absence de communication externe et interne Dégradation des relations sociales Freins dans ladaptation aux changements et dans la gestion des imprévus

5 Direction de la Formation – Karine Tirel 5 5 Les textes de référence (1/3) Délibération n°62 du CNO du 6 mars 1996 relative aux Premiers Niveaux Professionnels - PNP « Nouvelle réflexion sur les dispositifs de « préformation » Prévenir le « risque » décarter de la formation les agents qui en ont le plus besoin : agents sans qualification – ancienne catégorie D et les agents de catégorie C non recrutés par concours Développer des dispositifs adaptés à ces publics et des formations de tuteurs adaptées aux contextes locaux Développer les démarches de partenariat avec les collectivités pour sensibiliser les décideurs locaux, les dirigeants, les cadres mais aussi les responsables de formation et les cadres pédagogiques » Un Accord-cadre avec lANLCI signé en 2004 Pour rapprocher les délégations des conseillers régionaux de lANLCI Développer des actions conjointes de sensibilisation et daccompagnement des collectivités Apporter un appui méthodologique dans lélaboration des dispositifs et des outils pédagogiques en direction des agents de PNP

6 Direction de la Formation – Karine Tirel 6 6 Les textes de référence (2/3) Des orientations nationales 2006 « Dans le cadre de la convention signée avec lANLCI, il sagit de contribuer au développement des actions en matières de lutte contre lexclusion dans les collectivités territoriales » Un groupe de travail mis en place au CNO Une enquête auprès de 900 collectivités Une inscription dans la Loi du 19 février 2007 Les actions de lutte contre lillettrisme et pour lapprentissage de la langue française figurent dans les nouvelles dispositions de la Loi relative à la formation tout au long de la vie (Chapitre I – art. 1) Une délibération du CA en novembre orientations stratégiques : la sensibilisation des employeurs, lassistance à la maîtrise douvrage pour les collectivités, le développement de loffre de formation de base, la mutualisation des expériences Un nouvel Accord-Cadre avec lANLCI Une possible prise en charge de ces formations au titre de la professionnalisation après délibération de chaque CRO

7 Direction de la Formation – Karine Tirel 7 7 Les textes de référence (3/3) De nouvelles orientations politiques fortes « Priorité n°1 = Réduction des inégalités daccès à la formation Réussir les formations dintégration des agents de catégorie C Renforcer notre intervention sur les métiers techniques Accentuer notre effort dans la lutte contre lillettrisme Favoriser laccès des formations à des personnes isolées » Des orientations nationales 2010 qui reprennent les axes de la délibération (en cours de validation) Chapitre I.4 – « Renforcer les actions de lutte contre lillettrisme » Sensibiliser les employeurs Apporter une assistance à maîtrise douvrage aux collectivités qui le souhaitent Proposer une offre de formation « inter » dacquisition des compétences de base

8 Direction de la Formation – Karine Tirel 8 8 Les actions dans les structures Années Des réflexions et des expérimentations Par le chargé de mission national autour des PNP – Premiers Niveaux Professionnels Des expérimentations : Communauté Urbaine de Strasbourg – Déclic Une offre dans certaines délégations (1 ère couronne) Années Des actions mais encore limitées en nombre Plutôt en intra Plutôt à la demande de grosses collectivités Beaucoup dactions dinformations et de sensibilisation Quelques offres en inter en lien étroit avec la prépa concours Depuis Une prise de conscience des collectivités et une montée en charge des actions Multiplication des actions de sensibilisation Multiplication des intras et des formations-action auprès de RH et responsables formation Lorganisation de « service » spécifique

9 Direction de la Formation – Karine Tirel 9 9 La boîte à outils Informer – Sensibiliser – Expliquer - Convaincre Production de films avec lANLCI en 2005 Production dun guide pratique en 2007 Production dune plaquette à destination des élus en 2008 Production dune mallette : « Lillettrisme dans les collectivités territoriales : En parler et agir » en 2009 Mesurer – Repérer - Positionner Une étude ANLCI – INSEE – IVQ – information et vie quotidienne en Une enquête CNFPT en 2006 : questionnaire auprès de 900 collectivités Des outils de repérage par « faisceaux dindices » Un outil dévaluation à distance : EVADOO (encore en expérimentation) Construire une offre adéquat Un référenciel des compétences clés en situation professionnelle (ANLCI ) Une démarche spécifique pour lapprentissage du français : « Français langue professionnelle » à partir dun outil de positionnement transversal Un groupe de réflexion sur la construction dune offre à partir doctobre…

10 Direction de la Formation – Karine Tirel 10 Et des questions en réflexion… (1/2) La prise en compte des situations dillettrisme réinterroge directement lactivité de létablissement sur différents aspects: Linformation et lorientation des publics Quel rôle du CNFPT dans le repérage et le positionnement des agents ? Ces publics accèdent-ils à linformation sur la formation? Sont-ils tous en capacité dêtre « acteur » de leurs parcours? Au-delà du repérage stricto sensu, quel accompagnement proposer? Loffre de formation Loffre proposée est-elle pertinente ? Adaptée aux besoins des agents ? Des employeurs ? Quelle prise en compte des situations de travail ? Quel équilibre entre savoirs généraux / savoirs techniques / savoirs professionnels? Quelle organisation densemble entre les formations dintégration, les prépa concours, les formations de professionnalisation…?

11 Direction de la Formation – Karine Tirel 11 Et des questions en réflexion… (2/2) Les modalités pédagogiques Les modalités pédagogiques sont-elles adaptées? Quid de la FOAD? Quelle prise en compte des problèmes « connexes » comme la faible mobilité des apprenants, leur remplacement dans les services…? Quelles modalités dévaluation de ces formations ? Quels objectifs pour le CNFPT? Pour les collectivités ? Pour les agents? Quelle organisation au sein des structures? Service spécifique ? Groupe projet transverse? Formations en Intra / Inter ? Régie / marché Quelle prise en charge financière par le CNFPT?


Télécharger ppt "Paris, le 23 septembre 2009 PRENDRE EN COMPTE LA QUESTION DE LILLETTRISME AU CNFPT REUNION DES RESPONSABLES REGIONAUX FORMATION Direction de la Formation."

Présentations similaires


Annonces Google