La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Rémi Rabasa-Lhoret Adapté de : DPP Research Group. N Engl J Med 2002. Vol 346 p:393-403 J-L Chiasson & al. Lancet Juin 2002 Programmes de Prévention du.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Rémi Rabasa-Lhoret Adapté de : DPP Research Group. N Engl J Med 2002. Vol 346 p:393-403 J-L Chiasson & al. Lancet Juin 2002 Programmes de Prévention du."— Transcription de la présentation:

1 Rémi Rabasa-Lhoret Adapté de : DPP Research Group. N Engl J Med Vol 346 p: J-L Chiasson & al. Lancet Juin 2002 Programmes de Prévention du Diabète de type 2 Études récentes : 1. Diabetes Prevention Program 2. Étude STOP-NIDDM

2 Rémi Rabasa-Lhoret RATIONNEL Le diabète de type 2 est une maladie fréquente (8% des adultes aux USA) dont la prévalence devrait doubler au cours des 25 prochaines années. Le diagnostic est tardif. Le diabète est associé à une importante morbi-mortalité. Le traitement permet de réduire les complications mais, à long terme une dégradation de léquilibre glycémique est fréquente malgré une escalade thérapeutique Le diabète est précédé dune phase dintolérance au glucose au cours de laquelle il serait possible de réduire le taux de conversion vers le diabète de type 2. La prévention chez les sujets à risque est justifié Deux études suggèrent que cette prévention est faisable et efficace –Pan XR & al Da Qing Study Diabetes Care 1997; 20: –Tuomelhito J N & al DPS study Engl J Med 2001; 344:

3 Rémi Rabasa-Lhoret POSSIBILITÉES MODIFICATIONS DU MODE DE VIE –Diététique Perte de poids Réduction des graisses saturées Augmentation de la consommation de fibres –Exercice physique INTERVENTION PHARMACOLOGIQUE –Biguanides –Inhibiteurs des alpha-glucosidases –Thiazolidinediones DPP STOP

4 Rémi Rabasa-Lhoret OBJECTIFS-DPP Objectif primaire –« Une intervention sur le mode de vie ou la prescription dun biguanide (metformine) permettent-ils de prévenir ou retarder lapparition du diabète de type 2 ? » Objectifs secondaires –Y a til une différence defficacité entre ces deux interventions? –Y a til une différence defficacité lâge, le sexe ou le groupe ethnique ?

5 Rémi Rabasa-Lhoret >25 ans et, >24 kg/m2, 22 si origine asiatique et, Glycémie à jeun: 0,95 à 1,25g/l (5,3 à 6,7mmol/l) et, Glycémie 2h HGPO: 1,4 à 1,99g/l (7,8 à 11mmol/l) Recommandations / Mode de vie + Placebo 30 conseils personnalisés Recommandations / Mode de vie Metformine + Metformine (850 mg x2/j) 30 conseils personnalisés Modifications intensives / Mode de vie 7% du poids Activité physique (150 min/semaine; modéré) 16 cours en 6 mois Puis mensuel : 67% Âge : 51±11 ans IMC: 34 ±7 Glyc à J: 1,06 g/l Glyc 2h: 1,65 g/l N = 3234 N = 1082N = 1073N = 1079 Conversion diabète de type 2 ? Glyc à Jeun/6 mois (>1,26g/l); HGPO/an (2h>2g/l) Suivit 2,8 ans (1,8 à 4,6) DPP

6 Rémi Rabasa-Lhoret RÉSULTATS DPP-1 Standard + Placebo Standard + Metformine Intensif Poids (kg) moyen-0,1-2,1-5,6* kcal/j à 1 an * apports lipidiques (basal = 34,1%) -0,8 -6,6* Activité physique (MET-h/semaine) +1,5 +6* * p< 0,01 vs autres groupes

7 Rémi Rabasa-Lhoret RÉSULTATS DPP-2 METFORMINEMODIFICATION INTENSIVE DU MODE DE VIE Réduction de lincidence -- 31% -(17 à 43) - 58% (48 à 66) Nombre de sujets à traiter pendant 3 ans pour éviter un cas de diabète de type 2 13,9 (8,7 à 33,9) 6,9 (5,4 à 9,5)

8 Rémi Rabasa-Lhoret RÉSULTATS DPP-3 Le sexe ou lorigine ethnique ninfluencent pas lefficacité Lintervention intensive sur le mode de vie (IIMV) à une efficacité maximale si : –Glycémie initiale à 2h plus faible / glycémie 2h élevée La Metformine est moins efficace si : –IMC plus faible / IMC élevé –Glycémie à jeun plus faible / Glycémie à jeun élevé La différence de résultats entre lIIMV et la Metformine est accentuée pour : –Les sujets les plus âgés –Les sujets les moins gros LIIMV et la Metformine ont une efficacité comparable sur lévolution de la glycémie à jeun. LIMMV est plus efficace que la Metformine sur la glycémie à 2h de lHGPO

9 Rémi Rabasa-Lhoret OBJECTIFS-STOP Objectif primaire –« Évaluer lefficacité de lacarbose pour prévenir ou retarder lapparition du diabète de type 2 dans un cohorte de patients intolérants au glucose » Objectifs secondaires –Effets sur : La sensibilité à linsuline Le profil lipidique Les évènements cardiovasculaires La pression artérielle

10 Rémi Rabasa-Lhoret Recommandations / Mode de vie + Placebo Recommandations / Mode de vie + Acarbose (194 mg /j) 50% Âge : 54±8 ans IMC: 31 ±74 Glyc à J: 1,22 g/l Glyc 2h: 1,67 g/l N = 1429 N = 714N = 715 Conversion diabète de type 2 ? HGPO/an (2h>2g/l) Suivit 3,3 ans STOP 40 à 70 ans et, 25 à 40 kg/m2 Glycémie à jeun > 1g/l (5,6mmol/l) et, Glycémie 2h HGPO: 1,4 à 1,99g/l (7,8 à 11mmol/l)

11 Rémi Rabasa-Lhoret RÉSULTATS STOP Réduction de lincidence du diabète : – 25% basé sur une HGPO – 36% basé sur deux HGPO successives comme dans létude DPP – 33% basé sur 2 glycémies à jeun successives Nombres da patients à traiter sur 3 ans pour prévenir un cas de diabète de type 2 : 11 Significatif après ajustement pour : IMC, âge, sexe, … Significatif dès la première année Lacarbose accroît de 30% le retour à la normoglycémie

12 Rémi Rabasa-Lhoret Conclusion La survenue du diabète de type 2 peut être retardée voir prévenue grâce à deux types dinterventions 1.Une modification intensive du mode de vie (diététique + exercice physique) confirmant deux études antérieures. 2.Une intervention pharmacologique avec : 1.La prescription de Metformine ou, 2.La prescription dAcarbose


Télécharger ppt "Rémi Rabasa-Lhoret Adapté de : DPP Research Group. N Engl J Med 2002. Vol 346 p:393-403 J-L Chiasson & al. Lancet Juin 2002 Programmes de Prévention du."

Présentations similaires


Annonces Google