La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

© 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Dr Florence TRAVERT Hôpital BICHAT-CLAUDE BERNARD Paris Résultats Etudes de phase III.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "© 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Dr Florence TRAVERT Hôpital BICHAT-CLAUDE BERNARD Paris Résultats Etudes de phase III."— Transcription de la présentation:

1 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Dr Florence TRAVERT Hôpital BICHAT-CLAUDE BERNARD Paris Résultats Etudes de phase III

2 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Taspoglutide, un analogue du GLP1 humain en une injection sous cutanée hebdomadaire Le GLP-1 natif (7–36) est rapidement inactivé par les inhibiteurs des DDP IV et autres protéases C terminal position 35 – site de clivage des protéases N terminal position 8 site de clivage DPPIV

3 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge La substitution en 8,35 par lacide Aminoisobutyrique bloque le clivage par les DPPIV en N-terminal et le clivage par les autres protéases en C-terminal. Taspoglutide, un analogue du GLP1 humain en une injection sous cutanée hebdomadaire

4 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge La substitution en 8,35 par lacide Aminoisobutyrique bloque le clivage par les DPPIV en N-terminal et le clivage par les autres protéases en C-terminal. Le Taspoglutide présente 93 % dhomologie (28/30 AA) avec le GLP-1 –Métaboliquement stable ( ½ vie 140 à 150 h après une injection SC ) –Dose hebdomadaire possible via une formulation à base de zinc Taspoglutide, un analogue du GLP1 humain en une injection sous cutanée hebdomadaire

5 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Taspoglutide, un analogue du GLP 1 humain en une prise hebdomadaire Programme de phase 3 : plus de 6000 patients BID : deux fois par jour / BMI = IMC = Indice de Masse Corporelle / QW = hebdomadaire * 10 mg de taspoglutide hebdomadaire pendant 4 semaines suivi par 20 mg hebdomadaire

6 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Schéma de létude T-emerge 1 Essai randomisé en double aveugle versus placebo QW = hebdomadaire / SC = sous cutané. * Patients randomisés pour le bras Taspoglutide 20 mg reçoivent 10 mg de taspoglutide hebdomadaire pendant 4 semaines suivi par 20 mg hebdomadaire. Population de létude Patients adultes diabétiques de type 2 naïfs de tout traitement HbA1c 6.5% et 10% IMC 25 (> 23 pour la population asiatique) et 45kg/m² Poids stable à ± 5% pendant au moins 12 semaine Formulation du Taspoglutide Une injection SC par semaine Aiguille de 29 gauges Seringue pré-remplie

7 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge * QW = hebdomadaire * p< 0,001 vs placebo, Population en intention de traiter, Analyse LOCF Critère principal HbA1c après 24 semaines de traitement

8 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Schéma de létude T-emerge 5 Essai randomisé, en ouvert, en groupe parallèle versus comparateur actif *schéma de titration forcé pour atteindre une glycémie à jeun 110 mg/dL( 6.1 mmol/l) Les patients recevront 10 mg de taspoglutide hebdomadaire pendant 4 semaines suivi par 20 mg hebdomadaire

9 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Critère principal HbA1c après 24 semaines de traitement * Dose moyenne finale dinsuline glargine = 36 UI

10 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Variation de la glycémie à jeun par rapport au taux initial à 24 semaines et glycémie post prandiale corrigée par rapport à la glycémie post prandiale au début de létude * P<0,001 vs insuline glargine, population en intention de traiter, analyse LOCF Dose moyenne finale dinsuline glargine = 36 UI

11 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Les patients recevront 10 mg de taspoglutide hebdomadaire pendant 4 semaines suivi par 20 mg hebdomadaire Schéma de létude T-emerge 4 Essai randomisé, en ouvert, en groupe parallèle versus comparateur actif Formulation du Taspoglutide Une injection SC par semaine Aiguille de 29 gauges Seringue pré-remplie Population de létude Dose stable de metformine 1500mg depuis au moins 12 semaines HbA1c 7% et 10% IMC 25 (> 23 pour la population asiatique) et 45kg/m² Poids stable à ± 5% pendant au moins 12 semaine

12 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Critère principal HbA1c après 24 semaines de traitement * p< 0,001 vs placebo et sitagliptine, Population en intention de traiter, Analyse LOCF

13 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge * p< 0,001 vs placebo + P< 0,001 vs placebo ou vs sitagliptine ++P< 0,005 vs sitagliptine Population en intention de traiter, Analyse LOCF Variation du poids sur 24 semaines de traitement

14 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Schéma de létude T-emerge 2 Essai randomisé, en ouvert, versus comparateur actif Les patients randomisés dans le bras taspoglutide 20 mg recevront 10 mg de taspoglutide hebdomadaire pendant 4 semaines suivi par 20 mg hebdomadaire

15 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Critère principal HbA1c après 24 semaines de traitement * p< 0,001 vs exenatide, Population en intention de traiter, Analyse LOCF * *

16 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge * P<0,001 vs exenatide + P<0,001 vs exenatide Population en intention de traiter, Analyse LOCF Variation de la glycémie à jeun après 24 semaines de traitement

17 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Pourcentage de patients atteignant lobjectif dHbA1c après 24 semaines de traitement Population en intention de traiter, Analyse LOCF

18 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Variation du poids après 24 semaines de traitement et tolérance digestive * P<0,001 vs exenatide, population en intention de traiter, Analyse LOCF Arrêts liés aux nausées et vomissements 16 (4,1) 30 (7,6)25 (6,5)

19 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Le Taspoglutide démontre une faible incidence dhypoglycémies Incidence des hypoglycémies dans les études T-emerge (%) après 24 semaines de traitement Il ny a pas eu dhypoglycémies majeures tout au long du programme T-emerge

20 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Comme avec les autres GLP1, les effets secondaires les plus fréquents sont liés à la tolérance digestive

21 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Incidence hebdomadaire de nausées et vomissements sur 24 semaines dans létude T-emerge 2 Respectivement, 86 % et 83 % des vomissements sont survenus lors du 1er jour de linjection de taspoglutide 10 et 20 mg

22 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Le taspoglutide apporte des bénéfices combinés en réduisant de manière significative le taux dHbA1c et le poids corporel, avec un faible risque dhypoglycémie, grâce à une injection hebdomadaire simple avec une seringue pré- remplie prête à lemploi. Conclusion

23 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Le taspoglutide apporte des bénéfices combinés en réduisant de manière significative le taux dHbA1c et le poids corporel, avec un faible risque dhypoglycémie, grâce à une injection hebdomadaire simple avec une seringue pré- remplie prête à lemploi. Le taspoglutide démontre une efficacité consistante et robuste à travers un large spectre de patients, allant du patient naïf au patient à un stade plus avancé de la maladie. Conclusion

24 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Conclusion Une supériorité defficacité sur le contrôle glycémique versus lexenatide en deux injections par jour

25 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Conclusion Une supériorité defficacité sur le contrôle glycémique versus lexenatide en deux injections par jour Des bénéfices combinés supérieurs versus linsuline glargine (36UI) avec significativement plus de patients atteignant lobjectif dHbA1c, associé à moins dhypoglycémies et à une perte de poids plus importante

26 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Conclusion Une supériorité defficacité sur le contrôle glycémique versus lexenatide en deux injections par jour Des bénéfices combinés supérieurs versus linsuline glargine (36UI) avec significativement plus de patients atteignant lobjectif dHbA1c, associé à moins dhypoglycémies et à une perte de poids plus importante Une supériorité defficacité sur le contrôle glycémique et la perte de poids vs sitagliptine

27 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Conclusion Une tolérance digestive comparable aux autres GLP1

28 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Conclusion Une tolérance digestive comparable aux autres GLP1 Près de 75 % des patients atteignent les objectifs dHbA1c < 7%

29 © 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Conclusion Une tolérance digestive comparable aux autres GLP1 Près de 75 % des patients atteignent les objectifs dHbA1c < 7% Administration simple avec une aiguille fine de 29 gauges


Télécharger ppt "© 2010 Santor Edition Les leçons à tirer du programme T-emerge Dr Florence TRAVERT Hôpital BICHAT-CLAUDE BERNARD Paris Résultats Etudes de phase III."

Présentations similaires


Annonces Google