La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FAO/FAR – Rome, 4-5 juin 2009 Etude sur les dispositifs de formation professionnelle pour les déscolarisés Sémou SOW, Pierre DJIBAO, Barbara MURTIN.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FAO/FAR – Rome, 4-5 juin 2009 Etude sur les dispositifs de formation professionnelle pour les déscolarisés Sémou SOW, Pierre DJIBAO, Barbara MURTIN."— Transcription de la présentation:

1 FAO/FAR – Rome, 4-5 juin 2009 Etude sur les dispositifs de formation professionnelle pour les déscolarisés Sémou SOW, Pierre DJIBAO, Barbara MURTIN

2 Analyse de 17 dispositifs de FPT dans 4 pays: Présentation APC – Tunis, 16 au 18 novembre 2009 FP jeunes Réinsertion sociale Formation continue Fonds dappui à la FPT TOTAL Madagascar50005 Guinée31206 Mauritanie30126 Bénin60006 TOTAL

3 Grille de lecture des expériences de FPT pour les Déscolarisés: en quoi les expériences sont-elles des réussites ou des échecs ? Conformité : Les dispositifs de FPT étudiés sont-ils adaptés aux politiques et stratégies nationales ? Constat: 1) en général, non insertion des dispositifs dans les stratégies nationales; 2) Les pays nont pas de stratégie globale pour les déscolarisés 3) Dans le cas dune stratégie nationale pour la FPT du secteur informel, le secteur agricole est mal pris en compte

4 Résultats Pertinence : Loffre de formation des 17 dispositifs est-elle adaptée : - aux perspectives demploi et de développement des entreprises ? Constat: linsertion des entreprises et de leurs besoins en compétences est mal pris en compte - aux attentes des apprenants et des familles ? (identification métiers; durée; programmation ?); Constat: pour les familles et les apprenants, le taux dinsertion est important et conditionne ladhésion à la durée, au contenu, au coût, et au mode de FP - Les méthodes de formation prennent-elles en compte les spécificités du public de déscolarisés ? Constat: les modes de FP diffèrent selon le public: Amélioration de lapprentissage traditionnel: centre + entreprises (Mali) Jeunes non apprentis: centre + atelier pilote (Sénégal)

5 Efficacité /efficience : Dans quelle mesure les dispositifs atteignent-ils leurs objectifs de formation (recrutement, taux abandon, redoublement, formés…); Constat: la 1 ère cause dabandon, les coûts de transport Quelle est leur efficacité externe (insertion professionnelle des formés…) Constat: entre 10% et 70% selon les dispositifs. Plus le lien avec les entreprises est fort, plus le Taux est élevé. A quel coût ? (coût par élève formé, coût par élève inséré…) Constat: plus la gestion est rigoureuse, moins les coûts sont élevés Disparités des coûts du simple au triple

6 Durabilité : Quelle est la durabilité institutionnelle ? Quelle est la durabilité des ressources financières ? Quelle est la durabilité du recrutement/de la demande ?

7 Recommandations: Une volonté politique pour une stratégie de FP pour les déscolarisés en milieu urbain et rural qui comprend: 1)Une co-gestion (financière + contenu) de la FP avec les branches professionnelles (issues de métiers de léconomie formelle, informelle, urbaine, rurale) 2)Une co-gestion avec les parents not. pour prendre en compte leurs limites (ex. coût du transport) Formation des enseignants au public des déscolarisés et au mode de formation comme lalternance Une pédagogie en fonction des niveau dentrée Une évaluation interne et externe des dispositifs de FPT Une répartition de la FP entre les centres privés et publics (capitaliser lexpérience du privé)


Télécharger ppt "FAO/FAR – Rome, 4-5 juin 2009 Etude sur les dispositifs de formation professionnelle pour les déscolarisés Sémou SOW, Pierre DJIBAO, Barbara MURTIN."

Présentations similaires


Annonces Google