La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 1 RISQUES BIOLOGIQUES.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 1 RISQUES BIOLOGIQUES."— Transcription de la présentation:

1 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 1 RISQUES BIOLOGIQUES

2 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 2 Plan : chapitre 1 : les agents biologiques chapitre 2 : la manipulation en sécurité dagents biologiques chapitre 3 : la lutte contre les agents biologiques

3 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 3 INTRODUCTION La manipulation de produits biologiques présente ou peut présenter un danger particulier : qui se traduira par un risque : –pour le manipulateur ou celui qui utilise le produit manipulé (le consommateur de l aliment, le cuisinier, le personnel soignant…) –le gestionnaire des déchets, –les agents de nettoyage, –… qui se traduira par un risque : –pour le manipulateur ou celui qui utilise le produit manipulé (le consommateur de l aliment, le cuisinier, le personnel soignant…) –le gestionnaire des déchets, –les agents de nettoyage, –… le danger biologique Le danger biologique c est d abord la maladie infectieuse liée aux bactéries, virus, champignons… DES AGENTS BIOLOGIQUES

4 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 4 INTRODUCTION Et pourtant, on pensait que les maladies infectieuses étaient aujourd hui contrôlées et que les antibiotiques résolvaient les problèmes … On sait toutefois depuis longtemps que les antiviraux sont très rares et qu il existe de nombreuses résistances aux antibiotiques, y compris des bactéries résistantes à tous les antibiotiques connus ! Dès les débuts de la pénicilline, des résistances ont été constatées. De plus, des maladies anciennes très graves reviennent (tuberculose, diphtérie, peste … ) (= réémergence) De « nouvelles » maladies infectieuses apparaissent (légionelloses, sida, hépatite C … ) Des maladies exotiques très graves sévissent comme les fièvres hémorragiques virales ( Ébola… ) Et pourtant, on pensait que les maladies infectieuses étaient aujourd hui contrôlées et que les antibiotiques résolvaient les problèmes … On sait toutefois depuis longtemps que les antiviraux sont très rares et qu il existe de nombreuses résistances aux antibiotiques, y compris des bactéries résistantes à tous les antibiotiques connus ! Dès les débuts de la pénicilline, des résistances ont été constatées. De plus, des maladies anciennes très graves reviennent (tuberculose, diphtérie, peste … ) (= réémergence) De « nouvelles » maladies infectieuses apparaissent (légionelloses, sida, hépatite C … ) Des maladies exotiques très graves sévissent comme les fièvres hémorragiques virales ( Ébola… ) On doit donc contrôler au mieux le danger biologique, comme le danger chimique ou électrique … pour limiter le risque.

5 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 5 Chapitre 1 : les agents biologiques

6 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 6 1. Qu appelle-t-on agent biologique ?

7 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 7 1. Qu appelle-t-on agent biologique ? Article R Au sens de la présente section, on entend par: a)« Agents biologiques »: les microorganismes, y compris les microorganismes génétiquement modifiés, les cultures cellulaires et les endoparasites humains susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication; b)« Microorganisme »: une entité microbiologique, cellulaire ou non, capable de se reproduire ou de transférer du matériel génétique; c)« Culture cellulaire »: le résultat de la croissance in vitro de cellules isolées d'organismes multicellulaires. Article R Au sens de la présente section, on entend par: a)« Agents biologiques »: les microorganismes, y compris les microorganismes génétiquement modifiés, les cultures cellulaires et les endoparasites humains susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication; b)« Microorganisme »: une entité microbiologique, cellulaire ou non, capable de se reproduire ou de transférer du matériel génétique; c)« Culture cellulaire »: le résultat de la croissance in vitro de cellules isolées d'organismes multicellulaires. Une directive européenne de 1990 (90/679/CEE du 26 novembre 1990) transposée en droit français par le décret n° du 4 mai 1994, définit un certain nombre de termes :

8 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Qu appelle-t-on agent biologique ? Agent biologique : Microorganisme « Microorganismes »: une entité microbiologique, cellulaire ou non, capable de se reproduire ou de transférer du matériel génétique ;. Capable de se reproduire : Les êtres vivants cellulaires par mitose (eucaryotes) ou par simple division (procaryotes). Les êtres vivants pluricellulaires se reproduisent de façon plus complexe, le plus souvent par reproduction sexuée. Les virus par un mode de multiplication particulier impliquant le parasitisme de cellules. Les ATNC (prions) sont un cas très particulier car le prion (protéine) pathogène autocatalyse la transformation en prion (protéine) pathogène du prion (protéine) non pathogène… Il existe aussi des RNA ou des DNA isolés capables de reproduction. Dans tous ces cas, les limites du vivant sont atteintes. Ou de Transférer du matériel génétique On entend par matériel génétique du RNA ou du DNA (acides nucléiques). Une cellule qui libèrerait un fragment transférable dune telle molécule peut donc être considérée, au sens de la directive, comme un microorganisme. Un virus peut transférer son matériel génétique. Il ne semble pas quune toxine (incapable de se reproduire et non constituée dacides nucléiques) puisse être considérée comme un microorganisme. La bactérie ou le microorganisme producteur est lui concerné bien évidemment. Agent biologique : Microorganisme « Microorganismes »: une entité microbiologique, cellulaire ou non, capable de se reproduire ou de transférer du matériel génétique ;. Capable de se reproduire : Les êtres vivants cellulaires par mitose (eucaryotes) ou par simple division (procaryotes). Les êtres vivants pluricellulaires se reproduisent de façon plus complexe, le plus souvent par reproduction sexuée. Les virus par un mode de multiplication particulier impliquant le parasitisme de cellules. Les ATNC (prions) sont un cas très particulier car le prion (protéine) pathogène autocatalyse la transformation en prion (protéine) pathogène du prion (protéine) non pathogène… Il existe aussi des RNA ou des DNA isolés capables de reproduction. Dans tous ces cas, les limites du vivant sont atteintes. Ou de Transférer du matériel génétique On entend par matériel génétique du RNA ou du DNA (acides nucléiques). Une cellule qui libèrerait un fragment transférable dune telle molécule peut donc être considérée, au sens de la directive, comme un microorganisme. Un virus peut transférer son matériel génétique. Il ne semble pas quune toxine (incapable de se reproduire et non constituée dacides nucléiques) puisse être considérée comme un microorganisme. La bactérie ou le microorganisme producteur est lui concerné bien évidemment.

9 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Qu appelle-t-on agent biologique ? Agent biologique : Culture cellulaire « Culture cellulaire »: le résultat de la croissance in vitro de cellules isolées d'organismes multicellulaires. Les cultures cellulaires sont réalisées pour : Létude fondamentale des cellules, La réalisation des caryotypes, La culture des virus, Les études toxicologiques La production danticorps monoclonaux … Les cellules utilisées peuvent être animales, végétales,… (eucaryotes de toutes façons) Les cellules animales peuvent être humaines ou dorigine humaine. Elles sont en général immortalisées : en effet, la culture des cellules eucaryotes animales nest pas possible au delà de 60 mitoses, sauf en cas de transformation. Cest notamment le cas des cellules cancéreuses ou de cellules infectées par certains virus comme EpteinBarr, agent de la MNI ou mononucléose infectieuse (HHV5). Le risque est lié à la transformation qui risque de transmettre le virus transformant ou des gènes dangereux. à la transmission de virus qui seraient « cachés » dans le génome des cellules manipulées. Agent biologique : Culture cellulaire « Culture cellulaire »: le résultat de la croissance in vitro de cellules isolées d'organismes multicellulaires. Les cultures cellulaires sont réalisées pour : Létude fondamentale des cellules, La réalisation des caryotypes, La culture des virus, Les études toxicologiques La production danticorps monoclonaux … Les cellules utilisées peuvent être animales, végétales,… (eucaryotes de toutes façons) Les cellules animales peuvent être humaines ou dorigine humaine. Elles sont en général immortalisées : en effet, la culture des cellules eucaryotes animales nest pas possible au delà de 60 mitoses, sauf en cas de transformation. Cest notamment le cas des cellules cancéreuses ou de cellules infectées par certains virus comme EpteinBarr, agent de la MNI ou mononucléose infectieuse (HHV5). Le risque est lié à la transformation qui risque de transmettre le virus transformant ou des gènes dangereux. à la transmission de virus qui seraient « cachés » dans le génome des cellules manipulées.

10 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Qu appelle-t-on agent biologique ? Agent biologique : Endoparasites humains Il sagit de parasites pouvant infecter les cellules humaines. Les parasites, au sens de la parasitologie sont des eucaryotes, vers (helminthes) ou protozoaires. Les principaux protozoaires parasites sont par ex. : toxoplasme, plasmodium du paludisme. Les vers sont probablement inclus dans cette catégorie mais ne sont pas des microorganismes… Agent biologique : Endoparasites humains Il sagit de parasites pouvant infecter les cellules humaines. Les parasites, au sens de la parasitologie sont des eucaryotes, vers (helminthes) ou protozoaires. Les principaux protozoaires parasites sont par ex. : toxoplasme, plasmodium du paludisme. Les vers sont probablement inclus dans cette catégorie mais ne sont pas des microorganismes…

11 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Qu appelle-t-on agent biologique ? Que provoquent les Agents biologiques ? « Agents biologiques »: les microorganismes, y compris les microorganismes génétiquement modifiés, les cultures cellulaires et les endoparasites humains susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Infection Envahissement de lindividu par un microorganisme provoquant des troubles spécifiques liés soit à des produits ou actions toxiques du microorganisme, soit à des réactions inappropriées de lindividu. Allergie Réaction anormale (exagérée) du système immunitaire contre une molécule ou un microorganisme. Elle peut être aussi alimentaire ou médicamenteuse. Intoxication Une intoxication est liée à une molécule toxique. Cette molécule peut être un agent chimique artificiel, ou un agent produit par un être vivant (toxines…). Que provoquent les Agents biologiques ? « Agents biologiques »: les microorganismes, y compris les microorganismes génétiquement modifiés, les cultures cellulaires et les endoparasites humains susceptibles de provoquer une infection, une allergie ou une intoxication. Infection Envahissement de lindividu par un microorganisme provoquant des troubles spécifiques liés soit à des produits ou actions toxiques du microorganisme, soit à des réactions inappropriées de lindividu. Allergie Réaction anormale (exagérée) du système immunitaire contre une molécule ou un microorganisme. Elle peut être aussi alimentaire ou médicamenteuse. Intoxication Une intoxication est liée à une molécule toxique. Cette molécule peut être un agent chimique artificiel, ou un agent produit par un être vivant (toxines…).

12 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Classification des microorganismes

13 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 13 Tous les microorganismes ne présentent pas le même danger. Certains peuvent être avalés sans aucun problème ! Les levures ou les bactéries des produits alimentaires sains par exemple. Le décret de 1994 reprend la classification de la directive européenne qui tient compte : –De la pathogénicité de microorganisme, cest à dire de sa capacité de provoquer une maladie. On tient compte aussi de la gravité de la maladie. –De la capacité de diffusion du microorganisme dans lenvironnement, donc de la contagiosité possible en cas de dissémination. –De dexistence de possibilités de soin (traitement), de prophylaxie. Comme toute classification, elle ne peut être parfaite en raison de connaissances scientifiques parfois limitées ou dune la volonté de généraliser ne pouvant pas toujours sappliquer aux cas particuliers. Tous les microorganismes ne présentent pas le même danger. Certains peuvent être avalés sans aucun problème ! Les levures ou les bactéries des produits alimentaires sains par exemple. Le décret de 1994 reprend la classification de la directive européenne qui tient compte : –De la pathogénicité de microorganisme, cest à dire de sa capacité de provoquer une maladie. On tient compte aussi de la gravité de la maladie. –De la capacité de diffusion du microorganisme dans lenvironnement, donc de la contagiosité possible en cas de dissémination. –De dexistence de possibilités de soin (traitement), de prophylaxie. Comme toute classification, elle ne peut être parfaite en raison de connaissances scientifiques parfois limitées ou dune la volonté de généraliser ne pouvant pas toujours sappliquer aux cas particuliers. 2. Classification des microorganismes

14 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Classification des microorganismes Les agents biologiques sont classés en quatre classes en fonction de l'importance du risque d'infection qu'ils présentent: 1. La classe 1 comprend les agents biologiques non susceptibles de provoquer une maladie chez l'homme; 2. La classe 2 comprend les agents biologiques pouvant provoquer une maladie chez l'homme et constituer un danger pour les travailleurs; leur propagation dans la collectivité est peu probable; il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficaces; 3. La classe 3 comprend les agents biologiques pouvant provoquer une maladie grave chez l'homme et constituer un danger sérieux pour les travailleurs; leur propagation dans la collectivité est possible, mais il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficaces; 4. La classe 4 comprend les agents biologiques qui provoquent des maladies graves chez l'homme et constituent un danger sérieux pour les travailleurs; le risque de leur propagation dans la collectivité est élevé; il n'existe généralement ni prophylaxie ni traitement efficace. Un arrêté des ministres chargés du travail, de l'agriculture et de la santé dresse la liste des agents biologiques des groupes 2, 3 et 4 conformément aux définitions ci-dessus. Sont considérés comme agents biologiques pathogènes, au sens de la présente section, les agents biologiques des groupes 2, 3 et 4. Les agents biologiques sont classés en quatre classes en fonction de l'importance du risque d'infection qu'ils présentent: 1. La classe 1 comprend les agents biologiques non susceptibles de provoquer une maladie chez l'homme; 2. La classe 2 comprend les agents biologiques pouvant provoquer une maladie chez l'homme et constituer un danger pour les travailleurs; leur propagation dans la collectivité est peu probable; il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficaces; 3. La classe 3 comprend les agents biologiques pouvant provoquer une maladie grave chez l'homme et constituer un danger sérieux pour les travailleurs; leur propagation dans la collectivité est possible, mais il existe généralement une prophylaxie ou un traitement efficaces; 4. La classe 4 comprend les agents biologiques qui provoquent des maladies graves chez l'homme et constituent un danger sérieux pour les travailleurs; le risque de leur propagation dans la collectivité est élevé; il n'existe généralement ni prophylaxie ni traitement efficace. Un arrêté des ministres chargés du travail, de l'agriculture et de la santé dresse la liste des agents biologiques des groupes 2, 3 et 4 conformément aux définitions ci-dessus. Sont considérés comme agents biologiques pathogènes, au sens de la présente section, les agents biologiques des groupes 2, 3 et 4.

15 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Classification des microorganismes

16 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Classification des microorganismes On peut interpréter cette classification en considérant que certains microorganismes sont extrêmement dangereux car la maladie est grave et qu on ne peut pas guérir facilement les malades, [4] Que d autres sont soit dangereux, mais que la probabilité de guérison est relativement importante, [3] Que d autres sont dangereux pour certaines personnes mais que la guérison est la règle, [2] Et enfin que certains ne présentent aucun danger. [1]

17 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Classification des microorganismes exemples Attention : le texte ne donne aucun exemple de classe 1

18 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Qui est concerné ?

19 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Où trouve-t-on les agents biologiques Les agents biologiques sont présents : –Dans les produits pathologiques manipulés par les médecins, laborantins et autres personnels soignant ou de transport, –Dans les laboratoires concernés par ces produits, mais aussi dans les laboratoires alimentaires cherchant ou dénombrant des pathogènes –Dans les produits biologiques comme le SANG ou les GREFFONS, et dans les produits dérivés. –Dans les animaux malades ou dans leurs déjections et donc éventuellement dans les aliments dérivés –Dans les déchets (en particulier dans les eaux dégouts et donc les stations dépuration, –Dans la nature pour des agents pouvant persister dans des conditions difficiles ou excrétés par les animaux malades ou porteurs asymptomatiques (Leptospira par ex.) Les agents biologiques sont présents : –Dans les produits pathologiques manipulés par les médecins, laborantins et autres personnels soignant ou de transport, –Dans les laboratoires concernés par ces produits, mais aussi dans les laboratoires alimentaires cherchant ou dénombrant des pathogènes –Dans les produits biologiques comme le SANG ou les GREFFONS, et dans les produits dérivés. –Dans les animaux malades ou dans leurs déjections et donc éventuellement dans les aliments dérivés –Dans les déchets (en particulier dans les eaux dégouts et donc les stations dépuration, –Dans la nature pour des agents pouvant persister dans des conditions difficiles ou excrétés par les animaux malades ou porteurs asymptomatiques (Leptospira par ex.)

20 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques Les professions concernées Les professions concernées sont donc : –Les personnels de santé au contact des malades (médecins, laborantins préleveurs, infirmières, agents hospitaliers…), ou au contact des produits issus des malades (personnels de nettoyage, en particulier des draps ou des vêtements des malades) –Les laborantins des laboratoires manipulant des produits pathologiques, mais aussi, avec un risque bien moindre, dans les laborantins des laboratoires alimentaires cherchant ou dénombrant des pathogènes –Des personnes au contact danimaux malades ou de leurs déjections (vétérinaires, éleveurs et paysans, bouchers, consommateurs éventuellement…) –Des personnels de traitement des déchets (en particulier dans les stations dépuration, ou de traitement des déchets infectieux) –Des personnels dusines utilisant des agents biologiques dangereux (production de médicament, utilisation de cultures cellulaires…) Les professions concernées sont donc : –Les personnels de santé au contact des malades (médecins, laborantins préleveurs, infirmières, agents hospitaliers…), ou au contact des produits issus des malades (personnels de nettoyage, en particulier des draps ou des vêtements des malades) –Les laborantins des laboratoires manipulant des produits pathologiques, mais aussi, avec un risque bien moindre, dans les laborantins des laboratoires alimentaires cherchant ou dénombrant des pathogènes –Des personnes au contact danimaux malades ou de leurs déjections (vétérinaires, éleveurs et paysans, bouchers, consommateurs éventuellement…) –Des personnels de traitement des déchets (en particulier dans les stations dépuration, ou de traitement des déchets infectieux) –Des personnels dusines utilisant des agents biologiques dangereux (production de médicament, utilisation de cultures cellulaires…) Dans ces professions, on pourra distinguer deux catégories : –Une utilisation délibérée dagents pathogènes, entraînant un risque élevé, ou –Une rencontre plutôt fortuite mais possible avec des agents pathogènes. Dans ces professions, on pourra distinguer deux catégories : –Une utilisation délibérée dagents pathogènes, entraînant un risque élevé, ou –Une rencontre plutôt fortuite mais possible avec des agents pathogènes.

21 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques La transmission des agents pathogènes Évaluer le risque de transmission dun agent pathogène est nécessaire pour mesurer le risque pris par le manipulateur. On doit donc connaître les voies possibles de passage de lagent pathogène Évaluer le risque de transmission dun agent pathogène est nécessaire pour mesurer le risque pris par le manipulateur. On doit donc connaître les voies possibles de passage de lagent pathogène

22 vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 22 La transmission des agents pathogènes Pour le laborantin : La voie principale est PULMONAIRE via les aérosols, cest-à-dire les agents en suspension dans lair. Lexemple le plus classique est la TUBERCULOSE. Le SIMPLE CONTACT AVEC UN PRODUIT CONTAMINÉ peut être infectant. Certaines bactéries comme BRUCELLA peuvent traverser la peau saine. Il en est de même pour certaines larves de parasites (ANKYLOSTOMIDÉS, ANGUILLULE…) ou des VIRUS (HBV, …) SINJECTER un AGENT PATHOGÈNE est aussi possible avec une pipette Pasteur… AVALER UN AGENT PATHOGÈNE est aussi possible avec un aliment contaminé ou un objet contaminé par lagent pathogène si… Il existe évidemment dautres voies comme la voie sexuelle, la piqûre par un insecte contaminé… Pour le laborantin : La voie principale est PULMONAIRE via les aérosols, cest-à-dire les agents en suspension dans lair. Lexemple le plus classique est la TUBERCULOSE. Le SIMPLE CONTACT AVEC UN PRODUIT CONTAMINÉ peut être infectant. Certaines bactéries comme BRUCELLA peuvent traverser la peau saine. Il en est de même pour certaines larves de parasites (ANKYLOSTOMIDÉS, ANGUILLULE…) ou des VIRUS (HBV, …) SINJECTER un AGENT PATHOGÈNE est aussi possible avec une pipette Pasteur… AVALER UN AGENT PATHOGÈNE est aussi possible avec un aliment contaminé ou un objet contaminé par lagent pathogène si… Il existe évidemment dautres voies comme la voie sexuelle, la piqûre par un insecte contaminé…


Télécharger ppt "Vendredi 10 janvier 2014 risques biologiques 1 RISQUES BIOLOGIQUES."

Présentations similaires


Annonces Google