La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE."— Transcription de la présentation:

1

2 ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE

3 A. Objectif général A. Objectif général Sensibiliser les participants sur les problèmes psychologiques et sociaux auxquels une personne séropositive ou atteinte de SIDA peut être confrontée à lannonce du résultat à lentourage Sensibiliser les participants sur les problèmes psychologiques et sociaux auxquels une personne séropositive ou atteinte de SIDA peut être confrontée à lannonce du résultat à lentourage

4 B. Objectifs spécifiques B. Objectifs spécifiques A la fin de la séance, chaque participant sera capable de : Identifier les divers problèmes psychologiques auxquels une personne séropositive ou malade du SIDA et ses proches sont confrontés. Identifier les divers problèmes psychologiques auxquels une personne séropositive ou malade du SIDA et ses proches sont confrontés. Reconnaître la légitimité des réactions psychosociales des personnes séropositives et ou atteintes du SIDA. Reconnaître la légitimité des réactions psychosociales des personnes séropositives et ou atteintes du SIDA. Démontrer que le soutien psychosocial est aussi important que les soins physiques dans la qualité de vie dune personne infectée par le VIH. Démontrer que le soutien psychosocial est aussi important que les soins physiques dans la qualité de vie dune personne infectée par le VIH.

5 C. Éléments dapprentissage Les problèmes psychologiques des PVVIH Les problèmes psychologiques des PVVIH Le vécu psychosocial de la personne séropositive ou atteinte de SIDA et de sa famille (bouleversements émotifs, perte de statut social, problèmes de communication, isolement). Le vécu psychosocial de la personne séropositive ou atteinte de SIDA et de sa famille (bouleversements émotifs, perte de statut social, problèmes de communication, isolement).

6 D. La démarche pédagogique Exposé Exposé Travaux de groupe Travaux de groupe Échange entre participants et formateur Échange entre participants et formateur Témoignages des participants Témoignages des participants

7 PISTES DE REFLEXION QUI ANNONCE LE RESULTAT A LENTOURAGE ? QUI ANNONCE LE RESULTAT A LENTOURAGE ? QUI EST LENTOURAGE ? QUI EST LENTOURAGE ? QUELLE EST LIMPORTANCE DE LA PERSONNE DE CONFIANCE ? QUELLE EST LIMPORTANCE DE LA PERSONNE DE CONFIANCE ? COMMENT ANNONCER LE RESULTAT ? COMMENT ANNONCER LE RESULTAT ?

8 LES PROBLEMES PSYCHOLOGIQUES DES PVVIH Le Sida est une maladie chronique à pronostic fatal

9 1.LA SITUATION DU MALADE DU SIDA Comme pour la plupart dautres malades, être malade du SIDA signifie : Etre en situation de faiblesse Etre en situation de faiblesse Etre en situation de dépendance Etre en situation de dépendance

10 A. Etre en situation de faiblesse Le SIDA implique toujours souffrance, atteinte corporelle, limitation des possibilités physiques ou même une invalidité. La personne atteinte du SIDA est attaquée dans toute son intégrité ; les activités quotidiennes deviennent perturbées. Le SIDA implique toujours souffrance, atteinte corporelle, limitation des possibilités physiques ou même une invalidité. La personne atteinte du SIDA est attaquée dans toute son intégrité ; les activités quotidiennes deviennent perturbées. Ainsi le sujet ressent un manque, un défaut et même une diminution. Ainsi le sujet ressent un manque, un défaut et même une diminution.

11 B. Etre en situation de dépendance Le malade atteint du SIDA est dépendant à légard du soignant, de lentourage physiquement et moralement. Le malade atteint du SIDA est dépendant à légard du soignant, de lentourage physiquement et moralement. En effet, la douleur que le malade ressent, reflète cette situation de faiblesse et de dépendance En effet, la douleur que le malade ressent, reflète cette situation de faiblesse et de dépendance

12 2.LES CONSEQUENCES PSYCHIQUES POUR LE MALADE Nous retenons deux grandes conséquences : la régression et la dépression

13 A. La régression Cest une réaction dun organisme qui se replie sur lui-même en cas dagression et de souffrance. Cest une réaction dun organisme qui se replie sur lui-même en cas dagression et de souffrance. Les soignants et lentourage devraient être au courant de ce mécanisme et comprendre ses diverses implications. Les soignants et lentourage devraient être au courant de ce mécanisme et comprendre ses diverses implications. La régression se caractérise surtout par le replie sur soi et ou lémergence dun comportement infantile. La régression se caractérise surtout par le replie sur soi et ou lémergence dun comportement infantile.

14 A. La régression(suite) Le malade vit dans le présent et dans lavenir proche. Le malade vit dans le présent et dans lavenir proche. Il ne supporte pas lattente devant un danger qui menace sa vie. Il ne supporte pas lattente devant un danger qui menace sa vie. Le malade vit pour lui-même et interprète tout par rapport à lui. Le malade vit pour lui-même et interprète tout par rapport à lui. Il ne supporte pas la frustration et pense que les autres ne peuvent pas être malades ou fatigués comme lui. Le malade dépend de son entourage pour la nourriture, la boisson et les soins corporels. Il est très sensible aux réactions de cette entourage. Il se comporte comme un enfant qui cherche « une bonne mère ». TEMOIGNAGE Il ne supporte pas la frustration et pense que les autres ne peuvent pas être malades ou fatigués comme lui. Le malade dépend de son entourage pour la nourriture, la boisson et les soins corporels. Il est très sensible aux réactions de cette entourage. Il se comporte comme un enfant qui cherche « une bonne mère ». TEMOIGNAGE

15 A. La régression(fin) Dun côté, la régression est très utile et même indispensable, car elle protège le malade et laide à lutter contre la maladie. Ainsi il accepte aide et soutien de la part de lentourage. Dun côté, la régression est très utile et même indispensable, car elle protège le malade et laide à lutter contre la maladie. Ainsi il accepte aide et soutien de la part de lentourage. De lautre côté, la régression peut avoir des effets négatifs quand elle dépasse son but et quelle enferme le malade sur lui-même. De lautre côté, la régression peut avoir des effets négatifs quand elle dépasse son but et quelle enferme le malade sur lui-même.

16 B. La dépression Le malade devient triste et très abattu. Il est découragé. Il constate sa faillibilité et les soignants la constatent dans sa chair. Il se voit perdre sa puissance, il développe un sentiment dune vie dévalorisée, incomplète et abandonne tout projet et tout souhait. Le malade devient triste et très abattu. Il est découragé. Il constate sa faillibilité et les soignants la constatent dans sa chair. Il se voit perdre sa puissance, il développe un sentiment dune vie dévalorisée, incomplète et abandonne tout projet et tout souhait. La dépression peut se cacher derrière des plaintes exagérées ou peut être masquée par des attitudes réactionnelles du malade. La dépression peut se cacher derrière des plaintes exagérées ou peut être masquée par des attitudes réactionnelles du malade.

17 3. LES ATTITUDES DU MALADE Face aux traumatismes de la maladie nous retenons les attitudes réactionnelles suivantes : ladaptation ou lacceptation de la maladie, le déni ou le refus, la réaction persécutive et lisolation.

18 A. Ladaptation ou lacceptation de la maladie Cest une réaction que les soignants et lentourage attendent et souhaitent du patient. Cest une attitude souple et équilibrée du malade qui lui permet de changer son mode de fonctionnement habituel sans pour autant se désorganiser. Cest une réaction que les soignants et lentourage attendent et souhaitent du patient. Cest une attitude souple et équilibrée du malade qui lui permet de changer son mode de fonctionnement habituel sans pour autant se désorganiser.

19 B. Le déni ou le refus de la maladie Certains malades refusent la maladie, rarement de façon ouverte mais le plus souvent par un déni inconscient. Ils refusent par exemple de se plier aux exigences du traitement, de la prévention par la persistance des habitudes nocives ou dune activité excessive. Certains malades refusent la maladie, rarement de façon ouverte mais le plus souvent par un déni inconscient. Ils refusent par exemple de se plier aux exigences du traitement, de la prévention par la persistance des habitudes nocives ou dune activité excessive. Le déni peut avoir de graves conséquences par le refus de soins quil entraîne. Il témoigne souvent dune grande fragilité psychique. Le déni peut avoir de graves conséquences par le refus de soins quil entraîne. Il témoigne souvent dune grande fragilité psychique. Le soignant ou lentourage doit gagner la confiance du patient, car derrière le déni, il y a la peur : et cest en rassurant le patient par la qualité de leur relation quil aura la chance de vaincre le déni. Le soignant ou lentourage doit gagner la confiance du patient, car derrière le déni, il y a la peur : et cest en rassurant le patient par la qualité de leur relation quil aura la chance de vaincre le déni.

20 C. La réaction persécutive Elle est souvent la conséquence du déni. Pour éviter la dépression, le malade rejette sur lextérieur la cause de ses malheurs. Il dira « on lui veut du mal, cest lextérieur qui est la cause de ses malheurs ». Ces gens peuvent être dangereux. Elle est souvent la conséquence du déni. Pour éviter la dépression, le malade rejette sur lextérieur la cause de ses malheurs. Il dira « on lui veut du mal, cest lextérieur qui est la cause de ses malheurs ». Ces gens peuvent être dangereux.

21 D. LIsolation Le malade parle volontiers de sa maladie en termes scientifiques, se documente abondamment à son sujet et paraît très bien maîtriser la maladie. Le malade parle volontiers de sa maladie en termes scientifiques, se documente abondamment à son sujet et paraît très bien maîtriser la maladie. Cette attitude se traduit par labsence apparente de sentiments, démotion. Ceux-ci sont simplement réprimés, laissés à eux-mêmes et peuvent avoir des effets néfastes sur le comportement du malade. Cette attitude se traduit par labsence apparente de sentiments, démotion. Ceux-ci sont simplement réprimés, laissés à eux-mêmes et peuvent avoir des effets néfastes sur le comportement du malade. Aussi, une « suradaptation » à la réalité prédispose à dautres difficultés dont la genèse dattitudes nouvelles souvent préjudiciables à une bonne prise en charge. Aussi, une « suradaptation » à la réalité prédispose à dautres difficultés dont la genèse dattitudes nouvelles souvent préjudiciables à une bonne prise en charge.

22 LE VÉCU PSYCHOSOCIAL DE LA PERSONNE SÉROPOSITIVE OU ATTEINTE DU SIDA

23 1. Les bouleversements émotifs Peur Peur Anxiété Anxiété Rage Rage Culpabilité auto - dénigrement Culpabilité auto - dénigrement

24 2. La perte de statut social Difficultés fonctionnelles Difficultés fonctionnelles Stigmatisation Stigmatisation Problèmes économiques Problèmes économiques Rejet Rejet Dépendance Dépendance

25 3.Les difficultés de communication Le secret Le secret Les tabous (sexualité, mort…) Les tabous (sexualité, mort…) Réserve à exprimer ses émotions Réserve à exprimer ses émotions Inégalités de pouvoir entre les sexes Inégalités de pouvoir entre les sexes

26 4.La remise en question des projets de vie Se marier ? Se marier ? Avoir des enfants ? Avoir des enfants ? Acheter une maison ? Acheter une maison ? Les personnes ainsi blessées ont tendance à sisoler et à garder le secret. Les personnes ainsi blessées ont tendance à sisoler et à garder le secret. Les membres de la famille dune personne atteinte ainsi que ses amies et ses amis traversent ces mêmes difficultés de bouleversements émotifs, perte de statut social, remise en question des projets et problèmes de communication. Les membres de la famille dune personne atteinte ainsi que ses amies et ses amis traversent ces mêmes difficultés de bouleversements émotifs, perte de statut social, remise en question des projets et problèmes de communication.

27 Echange entre participants et formateur Donner des exemples rencontrés au cours de votre vie professionnelle concernant lannonce du résultat à lentourage Donner des exemples rencontrés au cours de votre vie professionnelle concernant lannonce du résultat à lentourage

28 Conclusion A lannonce dun résultat positif,lentourage peut jouer un rôle positif quand il accepte, soutien et accompagne le malade ou la personne atteinte du SIDA A lannonce dun résultat positif,lentourage peut jouer un rôle positif quand il accepte, soutien et accompagne le malade ou la personne atteinte du SIDA Lentourage peut aussi jouer un rôle négatif sil en profite pour stigmatiser et dévaloriser la personne atteinte ou malade du SIDA. Lentourage peut aussi jouer un rôle négatif sil en profite pour stigmatiser et dévaloriser la personne atteinte ou malade du SIDA.

29 Mise en situation Anecdote dune jeune femme veuve et séropositive qui était pauvre et avait trois enfants. Cette a tout fait pour pouvoir gagner sa vie et nourrir ses enfants. Cest ainsi quelle a exercé une petite activité pouvant générer un peut dargents,celle de la vente de tomate tout près de chez elle. Anecdote dune jeune femme veuve et séropositive qui était pauvre et avait trois enfants. Cette a tout fait pour pouvoir gagner sa vie et nourrir ses enfants. Cest ainsi quelle a exercé une petite activité pouvant générer un peut dargents,celle de la vente de tomate tout près de chez elle.

30 Lactivité a bien marché pendant un temps. Mais quand lentourage a appris sa séropositivité, personne na plus acheté ses tomates, les voisins ont commencé à chahuter ses enfants et les ont empêché de jouer avec les leurs. Lactivité a bien marché pendant un temps. Mais quand lentourage a appris sa séropositivité, personne na plus acheté ses tomates, les voisins ont commencé à chahuter ses enfants et les ont empêché de jouer avec les leurs. La jeune femme est retombé dans une pauvreté sans nom. La jeune femme est retombé dans une pauvreté sans nom.

31 MURAKOZE


Télécharger ppt "ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE ANNONCE DU RESULTAT POSITIF, ROLE DE LENTOURAGE."

Présentations similaires


Annonces Google