La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Vivre après un cancer du sein Juliette Barthélémy --- Psycho-oncologue Karine Barboutie --- Infirmière dannonce.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Vivre après un cancer du sein Juliette Barthélémy --- Psycho-oncologue Karine Barboutie --- Infirmière dannonce."— Transcription de la présentation:

1 Vivre après un cancer du sein Juliette Barthélémy --- Psycho-oncologue Karine Barboutie --- Infirmière dannonce

2 Vivre après un cancer du sein 1) La gestion des émotions - La personne doit trouver de nouveaux repères car sa vie pendant le traitement était organisée autour du monde médical. - La personne se demande souvent si elle est bien guérie ou en rémission (surtout celles qui conservent le pac quelques mois après le traitement) Se sentir guéri prend du temps. - Angoisse de finir le traitement, de ne plus être aussi suivi, sentiment dabandon parfois, moins de cocooning, moins de contrôle sur son corps. - Sil y a eu opération, la personne devra l'intégrer et accepter son nouveau corps. Un travail de deuil est nécessaire avant une éventuelle chirurgie réparatrice

3 Vivre après un cancer du sein - Remises en question importantes : Décision de prendre davantage soin de soi, de sécouter, de prendre le temps Apprendre à dire non Remise en question de la situation professionnelle ou familiale (renforcement du couple, séparation, prendre davantage de temps avec les enfants etc..) Réévaluation des valeurs et des priorités Affirmation de soi Souvent retour sur des événements traumatiques passés, réveillés par la maladie, et qui permet à la personne de les résoudre et de sen libérer

4 Vivre après un cancer du sein « Croyez le ou non jai tiré quelque chose de positif de cette expérience. Le cancer ma appris à ne pas me laisser faire. Je suis devenue plus forte et je mexprime davantage » - Certaines personnes vivent ce moment comme une nouvelle naissance. - La personne doit réapprendre à vivre en dehors de lhôpital, car pour certaines cétait un lieu rassurant. Il faut plus ou moins de temps pour intégrer lépreuve du cancer. Mais sen laisser du temps est nécessaire. « Il ma fallu pas mal de temps pour me recréer un petit cocon avec mon rythme à moi, mais jy suis arrivée »

5 Vivre après un cancer du sein 2) La peur de la récidive - Pensées de récidive à chaque douleur, et à chaque examen - Conscience de la fragilité du corps Prise de conscience plus grande de la mort ; angoisses de mort souvent présentes - La personne a alors besoin dêtre rassurée par des examens réguliers (qui souvent ne leur semble pas assez nombreux.) Mais des examens trop rapprochés ne sont pas forcément utiles, au contraire, souvent ils renforcent langoisse. Petit à petit ce besoin sestompera.

6 Vivre après un cancer du sein 3) La sexualité - Les modifications physiques liées au traitement (fatigue, perte des cheveux) et plus particulièrement à la chirurgie modifient les relations au sein du couple. - Laltération de cette image corporelle, le choc psychologique, la crainte de lavenir expliquent que beaucoup de patientes et/ou leur partenaire ne sintéressent pas aux problèmes sexuels liés à la maladie ou ne veulent pas les envisager. Cela est suffisant pour altérer le désir. - La crainte de ne pas pouvoir satisfaire son partenaire peut favoriser un sentiment de culpabilité et peut interférer avec lexpression de son désir. Doù limportance, en tant que médecin, soignant ou psychologue de communiquer avec le patient sur la sexualité.

7 Vivre après un cancer du sein 4) La réinsertion professionnelle - Retourner au travail peut être vécu comme angoissant. Peur de ne plus être aussi performant, dêtre mis à lécart, de ne pas gérer sa fatigue... - Lenjeu du travail est fondamental car avoir une place dans le monde professionnel cest être « quelquun ». Cela fait partie de lidentité. - Il est important de garder un contact avec ses collègues et deffectuer une visite de pré-reprise auprès du médecin du travail (à la demande du salarié) qui pourra évaluer létat desprit et la capacité de la personne à reprendre le travail et de proposer des aménagements qui conviennent à la patiente. - Souvent 2 types de réactions face au retour au travail :

8 Vivre après un cancer du sein Certaines veulent reprendre leur vie où elle sétait interrompue et souhaitent que lentourage professionnel ait la même attitude quavant et ne leur renvoie pas limage de quelquun qui a été malade. Dautres attendent une reconnaissance dautrui de leur souffrance et du changement qui est survenu en eux. - 2 types de réactions de lentourage professionnel : Certains refusent de voir que la personne a changé en continuant de demander le même rendement quavant, sans prendre en compte ses coups de fatigue. Dautres ont peur de ce « survivant » qui a approché les frontières de la mort et qui les renvoie à leur propre peur (évitement surtout dans la communication)

9 Vivre après un cancer du sein 5) Limpression dêtre différent - Il arrive que les patients se sentent profondément différents à lissue de la maladie, physiquement et psychologiquement. - Souvent cette différence se ressent dans la manière dappréhender la vie. Avant la personne avait peut-être tendance à maîtriser les choses, après la maladie les patients parviennent à lâcher prise. - Vision plus globale de la vie, sattardent moins à certains détails Certaines se sentent différentes non pas parce quelles ont eu un cancer mais parce quelles ont réfléchi sur leur vie. « La maladie ma aidé à me désencombrer de certaines contraintes »

10 Vivre après un cancer du sein 6) Que peut-on proposer aux patientes ? - Possibilité de continuer le suivi psychologique après le traitement et de se faire aider par lassistante sociale. Garder ces liens permet à certaines personnes de ne pas se sentir abandonnées et de mieux gérer toutes les émotions et la vie quotidienne après le traitement. - Possibilité de partager son expérience grâce au milieu associatif (bénévolat, groupes de paroles) ASPC Vienne - Cures thermales, à voir avec le médecin traitant ou loncologue (peut aussi se faire pendant le traitement). - Relaxation, sophrologie, acupuncture pour aider à gérer langoisse.


Télécharger ppt "Vivre après un cancer du sein Juliette Barthélémy --- Psycho-oncologue Karine Barboutie --- Infirmière dannonce."

Présentations similaires


Annonces Google