La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

M.M ARCHIAPATI 10/04. INTRODUCTION L ANTISEPSIE trouve son origine dans la nuit des temps Des textes comme « lOdyssée » de HOMÈRE font état de la désinfection.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "M.M ARCHIAPATI 10/04. INTRODUCTION L ANTISEPSIE trouve son origine dans la nuit des temps Des textes comme « lOdyssée » de HOMÈRE font état de la désinfection."— Transcription de la présentation:

1 M.M ARCHIAPATI 10/04

2 INTRODUCTION L ANTISEPSIE trouve son origine dans la nuit des temps Des textes comme « lOdyssée » de HOMÈRE font état de la désinfection dune maison avec du dioxyde de soufre. Les grecs, un peu plus tard, pour limiter la prolifération des germes utilisent divers produits. Exemple: les clous de girofle Dans lantiquité, le principal moyen de lutte contre les maladies est: la propreté. les lessives sont faites : de cendres et de graisse de saponaire

3 HYGIÈNE = PRÉOCCUPATION MÉDICALE MAJEURE EN FRANCE VERS 1980 MESURES Maîtrise de laugmentation des infections nosocomiales Limiter la Résistance aux antibiotiques

4 LHISTOIRE EST EN MARCHE Pour les personnes commençant une carrière médicale Les antiseptiques daujourdhui ne seront pas toujours ceux de demain.

5 DANS UN HÔPITAL, ON TROUVE BLÉSSÉSBLÉSSÉS PATIENTS MALADES & OPÉRÉS BRÛLÉS

6 MAIS AUSSI DES………

7 PEAU SAINE DÉSINFECTION PEAU LÉSÉE ANTISEPSIE RÉFÉRENCES: COMITÉ EUROPÉEN DE NORMALISATION

8 TOUTE LÉSION CUTANÉE ( coupure, brûlure) MÊME MINIME, ENTRAÎNE UNE BRÈCHE DANS LES DÉFENSES ANTIMICROBIENNES DE LA PEAU

9 MAUVAIS NETTOYAGE = COLONISATION + INFECTION MICROBIENNE BON NETTOYAGE DE LA PEAU Antisepsie réussie Rougeurs Douleurs Fièvre

10 TOUT TISSU VIVANT DOIT ÊTRE PROPRE AVANT D ÊTRE ASEPTISÉ

11 LANTISEPSIE EST UNE OPÉRATION AU RÉSULTAT MOMENTANÉ PERMETTANT D ÉLIMINER OU DE TUER DES MICRO-ORGANISMES ET / OU DINACTIVER LES VIRUS

12 UN ANTISEPTIQUE QUEST CE QUE CEST ? CEST UN MÉDICAMENT DUSAGE EXTERNE DE CONTACT BÉNÉFICIANT DUNE A.M.M.

13 CONDITIONS DUTILISATION RESPECT DE LA DATE DE PÉREMPTION RESPECT DU MODE DEMPLOI RESPECT DE LA CONCENTRATION RESPECT DES CONTRE-INDICATIONS ET PRÉCAUTIONS DEMPLOI

14 LES ANTISEPTIQUES INHIBENT LA CROISSANCE DES MICRO-ORGANISMES - Bactériostase - Fongistase - Virustase - DONC CAPABLES DE RALENTIR OU EMPÊCHER LA CROISSANCE DE CERTAINS GERMES LES ANTISEPTIQUES LES PLUS EFFICACES ONT UNE ACTION LÉTALE Bactéricidie – Fongicidie – Virucidie – Sporicidie DONC CAPABLES DENTRAÎNER LA MORT DES BACTÉRIES – CHAMPIGNONS – VIRUS - SPORES

15 ANTISEPTIQUE IDÉAL EFFET LÉTAL DANS UN TEMPS TRÈS COURT ACTION PROLONGÉE ( Rémanence ) BIEN TOLÉRÉ ACTION LOCALE PEU INHIBÉ PAR LES MATIÈRES ORGANIQUES AVOIR UN CONDITIONNEMENT ADAPTÉ À LA PRATIQUE

16 CHOIX DU PRODUIT Erreur dantiseptique ERREUR DE DILUTION Eau de Javel Eau oxygénée ERREUR DOMESTIQUE Bouteilles alimentaires remplies à tort deau de Javel Ingestion accidentelle ou suicidaire Projection cutanée ou oculaire Antisepsie inefficace Dermites Irritations Allergies de contact Inefficacité Céphalées Diarrhée, etc…… Les ANTISEPTIQUES sont des produits peu dangereux à condition de LES UTILISER AVEC PRÉCAUTION et de RESPECTER LEUR MODE DUTILISATION Ex : Bactéricidie non atteinte

17 CONSERVATION Les antiseptiques doivent être emballés : Sous verre ou propylène à haute densité Flacons opaques pour protéger de la lumière Conservation à labri de la chaleur Bouchons étanches: caoutchouc liège aluminium Petit conditionnement peu de manipulation, unidoses

18 EXEMPLES DE CONDITIONNEMENT BÉTADINE ÉOSINE - EAU OXYGÉNÉE SÉRUM PHYSIOLOGIQUE BAINS DE BOUCHE SOLUTION HYDROALCOOLIQUE ALCOOL MODIFIÉ CHLORHEXIDINEBISEPTINE®

19 ANTISEPTIQUES MAJEURS BACTÉRICIDES ET À LARGE SPECTRE ANTISEPTIQUES INTERMEDIAIRES BACTÉRICIDES ET À SPECTRE ÉTROIT ANTISEPTIQUES MINEURS BACTÉRIOSTATIQUES ET À SPECTRE ÉTROIT ANTISEPTIQUES À DÉCONSEILLER PRODUITS CONSIDÉRÉS À TORT COMME ANTISEPTIQUES

20 HALOGÉNÉS BIGUANIDES Chlorhexidine Hibitane® Association dantiseptiques Biseptine® ALCOOLS Alcool éthylique dénaturé à 70° Alcool éthylique à 90° Dérivés iodés Bétadine® PVPI ( polyvinylpyrrolidone iodée ) Dérivés chlorés Dakin®

21 HALOGÉNÉS DÉRIVÉS IODÉS Bétadine® UTILISATION PRECAUTIONS DEMPLOI INCOMPATIBILITÉS DÉLAI DUTILISATION - Lavage antiseptique et chirurgical des mains - Douche pré-opératoire - Nettoyage des muqueuses et des plaies souillées - Phase de détersion de la peau saine Interdiction Bébé de 0 à 1mois Prudence Conservation À labri de: Pure: Antisepsie de la peau saine: - Ponction - Injection - Champ opératoire Diluée: 10% = Lavage des plaies 2% = Irrigation des plaies - Bébé de 1 à 30 mois - Chez la femme enceinte( 2éme & 3ème trimestre) - Pas de pansement occlusif Chlorhexidine Dérivés mercuriels Lumière Chaleur Air Pure: - Toilette vulvaire et périnéale Diluée: 2 c.à.s / Litre deau - Irrigation vaginale Administration prolongée Phénols Péremption après ouverture: 1 mois avec bouchon réducteur mo - Bains de bouche Diluée: 1à 2 c à c / Verre - Risque de passage placentaire et dans le lait - Risque de surcharge iodée - 15 jours sans bouchon réducteur

22 HALOGÉNÉS DÉRIVÉS CHLORÉS UTILISATIONPRÉCAUTIONS DEMPLOIINCOMPATIBILITÉS DÉLAI DUTILISATION Dakin® Antisepsie : - de la peau - des muqueuses - des plaies Ne pas utiliser sur une plaie souillée de sang et de pus Diminution de lefficacité Matières organiques Conservation à labri de : - Lumière - Chaleur - Air Péremption après ouverture: - 15 jours

23 BIGUANIDES UTILISATIONPRÉCAUTIONS EMPLOIINCOMPATIBILITÉS DÉLAI DUTILISATION Chlorhexidine Aqueuse Chlorhexidine Alcoolique -Antisepsie de faible niveau - Antisepsie des plaies - Désinfection de la peau Ne pas mettre en contact - Avec les muqueuses - Le cerveau - Les méninges - Lœil Éviter tout contact avec le conduit auditif si lésions de lappareil auditif -Dérivés mercuriels -Liège - Savon -Argent - Zinc - Halogénés chlorés - Halogénés iodés Neutralisation Péremption après ouverture: 1 mois pour : - solutions alcooliques 10 jours pour: - Hibitane champ diluée avec Azorubine Biseptine® Association dantiseptiques - Antisepsie des plaies - Désinfection de la peau - Risque dallergieNe pas utiliser pour désinfection du matériel Médico-chirurgical 28 jours

24 ALCOOLS UTILISATIONPRÉCAUTIONS DEMPLOI INCOMPATIBILITÉS DÉLAI DUTILISATION Alcool éthylique Dénaturé à 70° ( dénaturé avec du camphre ) Alcool éthylique à 90° - Antisepsie peau saine avant prélèvement ou injection ( 30s ) - Effet bactéricide - Désinfection des bouchons - Irritant - Éviter sur la peau des nourrissons - Ne pas utiliser sur les muqueuses et les plaies Ne pas utiliser sur les prélèvements dalcoolémie Conservation à labri de : - Air Péremption après ouverture: 1 mois flacon ouvert

25 AMMONIUMS QUATERNAIRES Sterlane® Cetavlon®

26 AMMONIUMS QUATERNAIRES UTILISATIONPRÉCAUTIONS DEMPLOI INCOMPATIBILITÉS DÉLAI DUTILISATION Cetavlon® - Traitement dappoint des affections primitivement bactériennes ou susceptibles de se surinfecter - Ne pas utiliser sur les muqueuses - Ne pas utiliser avec les halogénés chlorés et iodés - Dérivés mercuriels - Argent - Acides - Colorants - Phénols - Matières organiques - Protéines - Savon Péremption après ouverture: - 8 jours

27 CARBANILIDES DIAMIDINES ACIDES DÉRIVÉS MÉTALLIQUES Triclocarban Solubacter®, Septivon®, Nobacter® Hexamidine Hexomédine ® Acide borique (PRÉPARATION) Acide salicylique ( PRÉPARATION & DERMACIDE®) Nitrate dargentSulfate de cuivreSulfate de zinc DIAMIDINES

28 DÉRIVÉS MERCURIELS PEROXYDE DHYDROGÈNE COLORANTS Mercuresceine Aqueuse Gifrer® 2% Chromaplaie 2%Pharmadose mercuresceine® compresses MERBROMINE Eau oxygénée à 3% ( 10 Volumes) Gilbert®-Gifrer® Eosine aqueuse à 2% Gilbert® - Gifrer ® - Cooper ® MillianSolution Vert de méthyl-Cristal violet Solution aqueuse 0,25% Violet de gentiane Solution aqueuse 1%

29 PEROXYDE DHYDROGÈNE UTILISATIONPRÉCAUTIONS DEMPLOIDÉLAI DUTILISATION Eau oxygénée - Nettoyage des plaies - Action hémostatique précédant lutilisation dun antiseptique - Éviter contact avec les yeux Péremption après ouverture: 8 jours

30 COLORANTS UTILISATIONPRÉCAUTIONS DEMPLOI DÉLAI DUTILISATION Eosine aqueuse- Action desséchante - Traitement dappoint des affections de la peau primitivement bactérienne ou susceptible de se surinfecter ( Erythème fessier du bébé ) - pas de propriétés antiseptiques -Hypersensibilité - Privilégier les monodoses Péremption après ouverture Un flacon ouvert se contamine très rapidement 24h Solution de Millian Vert de méthyl- cristal violet - Action desséchante - Traitement de lérythème fessier du bébé - Dermatoses suintantes, bulbeuses, vésiculeuses - Intertrigo candidosique - Coloration en violet: brun de la peau linge Violet de gentiane- Action desséchante

31

32

33

34

35 PRÉSENTATION SYSTÈMEAVANTAGESINCONVÉNIENTS PISSETTE Jet direct du produit vers le site dutilisation Économie de produit Limitation des risques de contamination Écoulement sur les bords Contamination par entrée dair Déconseillée DISTRIBUTEUR Distribution du bon volume du produit Utilisation aseptique ( au coude ou au pied ) Mise en place dune pompe doseuse Contamination bactériologique importante si utilisation multiple sans nettoyage et désinfection

36 LE TEMPS DE LANTISEPSIE POUR UN SOIN DÉTERSION = NETTOYAGE Utilisation dun savon doux ou antiseptique Élimination dune fraction de la flore cutanée par action mécanique RINÇAGE A leau stérile SÉCHAGE É tape importante : pour ne pas diluer lantiseptique à appliquer Tamponnement avec des compresses stériles en fonction de lindication APPLICATION DE LANTISEPTIQUE Utiliser lantiseptique compatible avec le savon utilisé lors de la détersion sans repasser deux fois au même endroit avec une compresse stérile SÉCHAGE A LAIR LIBRE É tape importante : pour ne pas éliminer lantiseptique à appliquer et favoriser la rémanence Le temps de séchage est indispensable au temps daction de lantiseptique

37 À RETENIR Les antiseptiques ne sont pas stérilisants. Il réduisent temporairement sur la peau et les muqueuses le nombre de micro-organismes ( Libellé A.M.M. des antiseptiques ) EN PRATIQUE, IL FAUT TOUJOURS: Vérifier la date de péremption Indiquer la date douverture sur le flacon Fermer le flacon après chaque manipulation Respecter la durée dutilisation du produit après son ouverture Manipuler avec précaution ( Ne pas toucher louverture du flacon afin déviter toute contamination) Conserver à labri de la lumière et de la chaleur ( consignes particulières pour les produits inflammables) Limiter le stockage en grande quantité dans les postes de soins Utiliser de préférence des doses unitaires ou petits conditionnements

38 RECOMMANDATIONS POUR LE BON USAGE DES ANTISEPTIQUES: Respect de la prescription ou du protocole. Utilisation à limiter chez les nouveaux-nés: Précautions demploi de 1 à 30 mois. Lapplication se fait sur des tissus vivants: Peau et Muqueuses. EXCEPTION : LES BOUCHONS Lapplication dantiseptique doit être précédée dune phase de détersion et dune phase de rinçage La détersion et lantisepsie doivent être faites avec des produits de la même gamme Exemples: Bétadine® scrub + Bétadine® dermique Hibiscrub® + Hibitane® Ne pas transvaser


Télécharger ppt "M.M ARCHIAPATI 10/04. INTRODUCTION L ANTISEPSIE trouve son origine dans la nuit des temps Des textes comme « lOdyssée » de HOMÈRE font état de la désinfection."

Présentations similaires


Annonces Google