La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Créer un journal scolaire… Tout un programme ! Document réalisé par le documentaliste-contractuel Gérald A. en poste au collège de Sancergues, lannée scolaire.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Créer un journal scolaire… Tout un programme ! Document réalisé par le documentaliste-contractuel Gérald A. en poste au collège de Sancergues, lannée scolaire."— Transcription de la présentation:

1 Créer un journal scolaire… Tout un programme ! Document réalisé par le documentaliste-contractuel Gérald A. en poste au collège de Sancergues, lannée scolaire Travail réalisé à partir de louvrage de laurence Klejman intitulé « Je réalise mon journal » paru chez Vuibert.

2 Vue sur le travail réalisé lan passé… Le journal réalisé l an passé (le welcome) est un premier moment déterminant. Il faut continuer, ne pas laisser tomber cela serait vraiment dommage … Cette année il nous faut donc nous organiser…

3 La ligne éditoriale… Avant de commencer notre journal, il nous faut réfléchir à ce que nous voulons faire. Quels seront nos lecteurs ? Qui va nous lire ? (lectorat) Définir un cadre : le collège et ses évènements, cest déjà beaucoup… Il nous faut choisir les thèmes de nos futurs articles, savoir combien darticles nous voulons écrire, qui va les écrire, et comment sy prendre pour écrire un article …

4 organisation Quoi ? Qui ?Cible, lectorat Où ? Quel cadre ? Qui fait quoi... Léquipe…journalistes Directeur de rédaction relecture, journalistes… Les évènements du collège = beaucoup Où nous réunissons-nous ? Notre créneau… Tribune libre ? Quand ? Périodicité ? Combien de fois nous voyons-nous ? Réunion du comité de rédaction Se renseigner sur les évènements à couvrir Des articles, des photos, des outils, une équipe… COMMENT ECRIRE UN ARTICLE ? Une gestion = un coût du journal ? Diagnostique, bilan… Pourquoi ? Notre objectif et devise après lecture des DROITS Que mettons-nous dans notre journal, quelles rubriques ?

5 Propositions suite… Les évènements dun établissement sont en fait nombreux et peuvent faire lobjet darticles : Avancée des travaux du self. Voyage en Allemagne. Prix marguerite Audoux au CDI. Les petites dégradations du lycée, et pourquoi ? Le rendez-vous UNSS, Le sport… Un avis sur laspect culturel : cinéma, chanson, sorties, etc… Informations sur le foyer. La vie des clubs

6 Le vocabulaire de la presse La une : Cest la première page, qui donne envie de lire ou pas, elle est importante Le scoop : Cest une information inédite et exclusive dont personne na parlé avant. La chute : conclusion dun article, interrogation ou note dhumour. Encadré : Cest un petit article dans larticle qui sert à préciser une information sans surcharger la lecture. Intertitres : Ils servent à préciser une information et à attirer lœil du lecteur Rubrique :Différent articles dun même sujet. Attaque : introduction, courte, concise qui répond souvent aux questions : qui, quoi, où, quand… Accroche : ensemble des éléments qui permettent de retenir lattention du lecteur. Brève ou filet : reprise dune dépêche dagence Surtitre : Placé au dessus du titre, il donne une information complémentaire Sous-titres : : Il complète le titre, tout de suite en dessous de celui-ci Le chapeau (ou chapô) est un court texte qui coiffe larticle, le résume en donnant lesprit général Intertitres : Ils servent à préciser une information et à attirer lœil du lecteur

7 EXEMPLE d article Photo Titre (qui doit attirer) Légende Rubrique Chapeau Signature Attaque qui, quand, où, quoi Intertitre Chute Lettrine

8 Que peut-on écrire dans un journal ? Source Dans le cadre professionnel comme dans le cadre scolaire, l'exercice du droit d'expression s'accompagne de devoirs. Il est nécessaire de toujours penser à l'impact des écrits et au respect de l'autre lorsque l'on s'exprime publiquement. Des règles et lois protègent la liberté et la dignité des personnes. Les élèves doivent être sensibilisés au fait que l'exercice de ces droits entraîne corrélativement l'application et le respect d'un certain nombre de règles dont l'ensemble correspond à la déontologie de la presse. La loi sur la liberté de la presse à laquelle toute publication est soumise, interdit : Les provocations aux crimes et aux délits : vol, meurtre, coups et blessures, discrimination raciale... Les délits contre la chose publique (offense au Président de la République...) Les délits contre les personnes (diffamation et injure) Les délits contre les chefs d'Etat et agents diplomatiques étrangers La publication des actes relatifs à la justice est soumise à de nombreuses restrictions afin de protéger les victimes et de respecter les droits de la défense. Ces protections sont particulièrement importantes quand il s'agit de mineurs. Les règles concernant ce qu'il est interdit de publier, sont rassemblés au Chapitre IV "Des crimes et délits commis par la voie de la presse ou par tout autre moyen de publication", articles 23 à 40 de la loi sur la liberté de la presse du 29 juillet Chaque journal est tenu de respecter la loi. Pour guider les journalistes, la plupart des rédactions se sont dotés d'un code de déontologie. Voir le livre Faire son journal au lycée et au collège, O. Chenevez, CLEMI/CFPJ, 1995, pp En ce qui concerne les journalistes collégiens, Jets d'encre (association nationale pour la promotion et la défense de la presse d'initiative jeune) a élaboré une charte des journalistes jeunes. Cette association peut vous apporter des conseils en cas de difficulté.articles 23 à 40Jets d'encre

9 Peut-on insérer dans son journal des images trouvées dans d'autres médias ? Source Non, les images comme les textes, sont protégées par le droit d'auteur. Vous ne pouvez les utiliser que si la mention "libre de droits" est indiquée et que vous respectez les conditions d'utilisation imposées par l'auteur. Le droit d'auteur protège (sans procédure de dépôt) toutes les oeuvres de l'esprit (textes, images, vidéos, cartes de géographie, musiques, logiciels...). Il concerne la représentation (même télédiffusée) et la reproduction de l'oeuvre. Aucune atteinte ne peut être portée à l'intégrité de l'oeuvre, sauf droit de citation. L'adaptation, la traduction, la transformation, l'arrangement sont aussi illicites sans consentement. L'importation et l'exportation d'ouvrages contrefaits sont interdits. Toute oeuvre protégée par le droit d'auteur ne doit pas être utilisée même partiellement sans l'accord des titulaires des droits ou des ayant-droit. A savoir : les journalistes, photographes et dessinateurs de presse sont généralement favorables à l'expression des jeunes et aux journaux scolaires. Ils accordent souvent le droit de reproduction de leurs oeuvres aux élèves qui en font la demande.

10 DECLARATION DES DEVOIRS ET DES DROITS DU/DE LA JOURNALISTE –PREAMBULE Le droit à l'information, de même qu'à la libre expression et à la critique, est une des libertés fondamentales de tout être humain. Du droit du public à connaître les faits et les opinions découle l'ensemble des devoirs et des droits des journalistes. Aussi la responsabilité de ces derniers envers le public doit-elle primer celle qu'ils assument à l'égard de tiers, pouvoirs publics et employeurs notamment. Les journalistes s'imposent spontanément les règles nécessaires à l'accomplissement de leur mission d'information. Tel est l'objet de la "Déclaration des devoirs", formulée ci-après. Ils/elles ne peuvent toutefois s'acquitter pleinement de ces obligations que si les conditions concrètes de leur indépendance et de leur dignité professionnelles sont réalisées. Tel est l'objet de la "Déclaration des droits", qui suit. –DECLARATION DES DEVOIRS Le/la journaliste qui recherche, relate, commente les faits et les idées tient pour ses devoirs essentiels de: Rechercher la vérité, en raison du droit qu'a le public de la connaître et quelles qu'en puissent être les conséquences pour lui-même. Défendre la liberté d'information et les droits qu'elle implique, la liberté du commentaire et de la critique, l'indépendance et la dignité de la profession. Ne publier que les informations, documents et images dont la source est connue de lui/d'elle; ne pas supprimer des informations ou des éléments d'information essentiels; ne dénaturer aucun texte, document ou image; donner très précisément comme telles les nouvelles non confirmées; signaler les montages photographiques; respecter les embargos qui se justifient. Ne pas user de méthodes déloyales pour obtenir des informations, des images ou des documents; ne pas manipuler ou faire manipuler des images par des tiers en vue de les falsifier; s'interdire le plagiat. Rectifier toute information publiée qui se révèle matériellement inexacte. Garder le secret professionnel; ne pas révéler la source des informations obtenues confidentiellement. Respecter la vie privée des personnes, pour autant que l'intérêt public n'exige pas le contraire; s'interdire les accusations anonymes ou gratuites. N'accepter aucun avantage, ni aucune promesse qui pourraient limiter son indépendance professionnelle ou l'expression de sa propre opinion. S'interdire de confondre le métier de journaliste avec celui de publicitaire, n'accepter aucune consigne, directe ou indirecte, des annonceurs publicitaires. N'accepter de directives journalistiques que des seuls responsables désignés de sa rédaction, et pour autant que ces directives ne soient pas contraires à la présente déclaration. Tout/toute journaliste digne de ce nom observe strictement les règles essentielles énoncées ci-dessus. Au surplus, sauf quant à se soumettre au droit connu de chaque pays, il/elle n'admet en matière professionnelle d'autre juridiction que celle de ses pairs. Il/elle rejette toute ingérence, étatique ou autre, dans ce domaine.

11 Déclaration des devoirs et droits du journaliste –DECLARATION DES DROITS Le plein respect par les journalistes des devoirs énoncés ci-contre requiert qu'ils/qu'elles jouissent, au minimum, des droits suivants: Libre accès du/de la journaliste à toutes les sources d'information et droit d'enquêter sans entraves sur tous les faits d'intérêt public; le secret des affaires publiques ou privées ne peut lui être opposé que par exception, dûment motivée de cas en cas. Droit pour le/la journaliste de n'accomplir aucun acte professionnel - et en particulier de n'exprimer aucune opinion - qui soit contraire aux règles de sa profession ou à sa conscience; il/elle ne doit encourir aucun préjudice du fait de son refus. Droit pour le/la journaliste de refuser toute directive et toute subordination contraires à la ligne générale de l'organe d'information auquel il/elle collabore; cette ligne doit obligatoirement lui être communiquée par écrit avant son engagement définitif; elle n'est pas modifiable ni révocable unilatéralement sous peine de rupture de contrat. Droit pour le/la journaliste membre d'une équipe rédactionnelle d'être obligatoirement consulté-e avant toute décision propre à affecter la vie de l'entreprise; l'équipe des journalistes doit notamment l'être avant décision définitive sur toute mesure modifiant la composition ou l'organisation de la rédaction. Droit pour le/la journaliste de bénéficier de conditions de travail garanties par une convention collective, y compris le droit d'avoir, sans encourir de préjudice personnel, une activité au sein des organisations professionnelles. Droit pour le/la journaliste de bénéficier en outre d'un contrat d'engagement individuel; celui-ci doit garantir sa sécurité matérielle et morale, en particulier grâce à une rémunération correspondant à sa fonction, à ses responsabilités, à son rôle social et suffisante pour assurer son indépendance économique. Déclaration adoptée par l'assemblée des délégués de la Fédération suisse des journalistes (alors l'APS) le 17 juin 1972, à Berne, et révisée partiellement par le Congrès de la FSJ le 16 septembre 1994, à Zurich.


Télécharger ppt "Créer un journal scolaire… Tout un programme ! Document réalisé par le documentaliste-contractuel Gérald A. en poste au collège de Sancergues, lannée scolaire."

Présentations similaires


Annonces Google