La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

POUR SOUTENIR UNE RÉFLEXION SUR LES DEVOIRS À LÉCOLE PRIMAIRE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LÉDUCATION Comité de travail CSBJ : Bianca Tremblay, coordonnatrice.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "POUR SOUTENIR UNE RÉFLEXION SUR LES DEVOIRS À LÉCOLE PRIMAIRE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LÉDUCATION Comité de travail CSBJ : Bianca Tremblay, coordonnatrice."— Transcription de la présentation:

1 POUR SOUTENIR UNE RÉFLEXION SUR LES DEVOIRS À LÉCOLE PRIMAIRE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LÉDUCATION Comité de travail CSBJ : Bianca Tremblay, coordonnatrice Isabelle Julien, directrice École Vatican II Louise Côté, conseillère pédagogique Sylvianne Sergerie, conseillère pédagogique

2 MISE EN CONTEXTE Les devoirs et les leçons peuvent poser des défis particuliers pour les parents : Qui ne maîtrisent pas la langue; Qui sont peu scolarisés; Dont les enfants éprouvent des difficultés dapprentissage; Qui doivent concilier le travail, les devoirs et lorganisation familiale. 2

3 MISE EN CONTEXTE (SUITE) En labsence de certitude scientifique sur les effets des devoirs et des leçons au primaire, et reconnaissant que les devoirs peuvent aussi être un moyen de concrétiser lindispensable engagement des parents dans le vécu scolaire de leur enfant, le Conseil plaide pour une réflexion sérieuse des équipes-écoles et de leurs partenaires sur leur pertinence dans le contexte particulier de la vie des élèves et des familles quils desservent et sur leur caractère équitable ou non. Une certitude demeure: Les devoirs et les leçons doivent provenir dune intention pédagogique claire et cohérente avec la philosophie du PFEQ. 3

4 MISE EN CONTEXTE (SUITE) Le Conseil soutient plutôt que la question des devoirs et des leçons doit être examinée localement, pour tenir compte de la diversité des besoins des élèves ainsi que des caractéristiques des familles et des communautés en vue de favoriser la réussite éducative. Pourquoi choisir de donner ou non des devoirs? Quels types de devoirs donner dans quel contexte? 4

5 LES DEVOIRS ET LES LEÇONS: DE QUOI PARLE-T-ON? PARTIE 1 5

6 UNE DÉFINITION Tâches données aux élèves par leur enseignante ou leur enseignant, devant être réalisées en dehors des heures de classe et ayant pour objet dapprofondir et de consolider les apprentissages réalisés en classe ou de préparer les élèves pour des activités pédagogiques à venir. Lavis du conseil traite les devoirs et les leçons comme un tout. 6

7 DES FORMES MULTIPLES CATÉGORIES 1- La quantité de devoirsFréquence Longueur 2- Le degré de difficultéFacile Difficile Facile et difficile (alternance) 7

8 DES FORMES MULTIPLES (SUITE) CATÉGORIES 3- Le butApprentissages scolaires -Pratique de certaines habiletés -Préparation pour lapprentissage de nouvelles notions en classe -Extension des habiletés (transfert dans de nouvelles situations) -Intégration des habiletés (utilisation de plusieurs habiletés pour la réalisation dune production) Autres -Faciliter la communication parent-enfant -Satisfaire aux exigences administratives -Punir des élèves -Informer les parents de la communauté sur ce qui se fait à lécole 8

9 DES FORMES MULTIPLES (SUITE) CATÉGORIES 4- Les habiletés utilisées pour la réalisation Écriture Lecture Mémorisation 5- Le degré de différenciation Adapté aux élèves individuellement Adapté au groupe délèves 6- Le choix ou nonObligatoire Avec tâches optionnelles Optionnel 7- LéchéanceLong terme Court terme 8- Le contexte social requis À faire de façon autonome Nécessite le soutien des parents, de la fratrie ou dautres élèves À faire en groupe 9

10 4 TYPES DE DEVOIRS SELON LES ÉTUDES ONTARIENNES ACHÈVEMENT DÉFINITIONEFFETS ATTENDUSAPPLICATION Toute tâche assignée en classe et non terminée à lintérieur du temps de classe. Aide les élèves à rester à jour avec le programme de la classe. Le programme de la classe devrait être différencié si un élève a toujours des devoirs résultant dun travail non terminé en classe. 10

11 4 TYPES DE DEVOIRS SELON LES ÉTUDES ONTARIENNES PRATIQUE DÉFINITIONEFFETS ATTENDUSAPPLICATION Tout travail qui permet de revoir et de renforcer les compétences et les concepts enseignés en classe. Aide les élèves à mettre en pratique des compétences nouvellement acquises pour mieux maîtriser un sujet. Pour que les devoirs de pratique soient efficaces, les élèves doivent déjà être en mesure dutiliser de façon autonome les compétences requises. 11

12 4 TYPES DE DEVOIRS SELON LES ÉTUDES ONTARIENNES PRÉPARATION DÉFINITIONEFFETS ATTENDUSAPPLICATION Tout travail qui prépare les élèves à une leçon à venir. Encourage les élèves à acquérir linformation de base ou à utiliser leurs connaissances et expériences acquises pour les leçons à venir. Les devoirs de préparation peuvent être efficacement utilisés pour différencier le programme de la classe selon les besoins dapprentissage de chaque élève. 12

13 4 TYPES DE DEVOIRS SELON LES ÉTUDES ONTARIENNES APPROFONDISSEMENT DÉFINITIONEFFETS ATTENDUSAPPLICATION Tout travail qui explore ou qui raffine les apprentissages dans de nouveaux contextes, ou qui intègre et approfondit les apprentissages réalisés en classe. Encourage les élèves à résoudre des problèmes et à penser de façon créative et critique Pour être efficaces, les devoirs dapprofondissement ne doivent pas exiger dun élève dapprendre le contenu de programme de façon indépendante. Les élèves doivent plutôt approfondir la compréhension des notions apprises et les relier au monde extérieur. 13

14 POURQUOI DONNE-T-ON DES DEVOIRS? Lopinion des parents et des enseignants mais aussi des jeunes Les études démontrent… Les effets escomptés 14

15 CE QUE LES PARENTS EN PENSENT Les études démontrent que: Dune façon générale, les parents ne remettent pas en question les devoirs et les leçons; La plupart des parents interrogés apprécient les devoirs; Les parents sont davis que les devoirs ont une pertinence; Les devoirs sont un élément important de la scolarisation; Les élèves reçoivent des devoirs qui améliorent leurs apprentissages; Les devoirs favorisent les apprentissage et le développement de bonnes pratiques de travail. 15

16 CE QUE LES ÉLÈVES EN PENSENT Les élèves affirment que: Ils font leurs devoirs pour faire plaisir à ladulte ou pour prouver à lenseignant(e) quils ont bien écouté en classe. Pour eux, lutilité des devoirs pour lapprentissage ou le développement de lautonomie et de bonnes habitudes ne fait pas partie de la valeur accordée aux devoirs. 16

17 CE QUE LES ENSEIGNANTS EN PENSENT Trois raisons principales sont invoquées pour justifier la pratique des devoirs: On estime quils favorisent lapprentissage de lélève; On croit quils permettent à lélève de développer de bonnes habitudes de travail, de lautonomie, un sens de la discipline ou une certaine rigueur; Cela permet aux parents de simpliquer dans la scolarité de leur enfant. 17

18 LES EFFETS DES DEVOIRS Les effets positifs que les parents et les enseignants attribuent aux devoirs au primaire ne sont pas toujours démontrés scientifiquement. Ce que disent les écrits scientifiques 18

19 LES ÉTUDES SUR LEFFET DU TEMPS CONSACRÉ AUX DEVOIRS Sur les résultats scolaires: La majorité des études montre un effet positif des devoirs sur les résultats scolaires au secondaire, mais à peu près aucun effet au primaire. Quelques hypothèses sont formulées pour expliquer cette différence: La capacité plus faible de concentration des enfants plus jeunes ou leurs habitudes de travail moins efficaces entraînerait une utilisation moins optimale du temps consacré aux devoirs; Les objectifs poursuivis par les enseignant qui les assigne; Les enfants qui ont le plus de difficulté y consacreraient plus de temps, masquant le lien positif possible entre les devoirs et les résultats. 19

20 LES ÉTUDES SUR DAUTRES ASPECTS Leffet de diverses caractéristiques des devoirs sur lapprentissage: Varier les types de devoirs ou de différencier les devoirs selon les besoins aurait un effet positif sur lapprentissage; Donner un choix des tâches à réaliser favoriserait la motivation; Mettre laccent sur lapprentissage actif par les élèves semblent avoir plus deffets positifs sur les résultats scolaires que tabler sur la répétition et le »par cœur». Le résultats des élèves et leur attitude envers les devoirs sont meilleurs et ils sont plus motivés à les réaliser lorsquils peuvent travailler dans des conditions correspondant à leurs préférences concernant le lieu, le temps, lenvironnement sonore ou lumineux et lordre dexécution des tâches. 20

21 Influencent le sentiment de compétence de lélève et sa perception sur lutilité des devoirs Lenvironnement dapprentissage Caractéristiques des devoirs Perception que lélève en a Caractéristique de lélève Incluant le fait quil soit ou non consciencieux Rôle joué par les parents Leur attitude face aux devoirs Leurs attentes face à lenfant Laide quils lui apportent 21

22 DEVOIRS ET FAMILLE: DE NOUVEAUX ENJEUX, DE NOUVELLES RÉPONSES AUX BESOINS PARTIE 2 22

23 Pourquoi favoriser leur participation? Les styles parentaux et la participation des parents au suivi scolaire, de même quà lencadrement, lencouragement à lautonomie et le soutien affectif apporté à lenfant, seraient associés à la réussite scolaire au secondaire. Les enfants dont les parents participent aux échanges parents- enseignants et les enfants qui ont des interactions positives avec leurs parents sont plus susceptibles de bien réussir. Lengagement des parents a un effet positif sur le taux de devoirs terminés, sur la fréquence des tensions liées aux devoirs et sur la réussite générale des élèves du primaire, particulièrement entre la 2 e et la 5 e année. PARTICIPATION DES PARENTS AU VÉCU SCOLAIRE ET RÉUSSITE DES ÉLÈVES 23

24 Comment favoriser leur participation? Les devoirs dits interactifs auraient des effets positifs sur les résultats scolaires, en plus daccroître la participation des parents, lintérêt et le plaisir des enfants à faire leurs devoirs. (Lenfant doit expliquer des notions apprises en classe) PARTICIPATION DES PARENTS AU VÉCU SCOLAIRE ET RÉUSSITE DES ÉLÈVES 24

25 LE TEMPS CONSACRÉ AUX DEVOIRS ET LES DIFFICULTÉS SY RATTACHANT Suite à létude de Deslandes et autres en 2008, les parents denfants du primaire estiment que: 49% de leurs enfants passeraient 15 à 30 minutes par jour à faire leurs devoirs; 36% y consacreraient entre 30 et 60 minutes par soir; 80% des parents affirment que leur enfant termine tous les devoirs demandés; Moins de 1% seulement disent que leur enfant nen termine aucun; 20% des parents estiment que les enfants du primaire ont trop de devoirs; 72% des parents estiment que les devoirs constituent une source de stress. 25

26 LE TEMPS CONSACRÉ AUX DEVOIRS ET LES DIFFICULTÉS SY RATTACHANT (SUITE) Les sources de difficulté sont diversifiées: Les devoirs seraient au cœur de tensions entre lécole et la famille de même quau sein de la famille elle-même; Des difficultés peuvent découler du sentiment dincompétence des parents pour soutenir lenfant ou de limprécision de leur rôle en matière de soutien aux devoirs; Les familles dont lenfant éprouve des difficultés dapprentissage ont un défi encore plus grand à relever. En effet, plus les difficultés sont grandes, plus la durée des devoirs est longue, plus les problèmes y sont présents, moins lenfant est autonome et moins lactivité est agréable pour le parent. 26

27 PRATIQUES NOUVELLES ET ENCADREMENTS DES PRATIQUES PARTIE 3 Dans certaines écoles, on commence à sinterroger sur la pertinence même des devoirs au primaire. On sinterroge aussi sur les types et les modalités des devoirs les plus susceptibles de consolider les apprentissages en tenant compte des réalités sociales et familiales. 27

28 RÉFLEXIONS DES ÉCOLES ET PRATIQUES NOUVELLES Un premier constat des écoles qui ont entrepris une réflexion sur les devoirs, cest que celle-ci devient souvent une occasion de se pencher sur lensemble des pratiques pédagogiques. Plusieurs écoles du Québec se sont penchées sur la question 28

29 UNE RÉFLEXION SUR LES PRATIQUES Suite aux réflexions amorcées dans certaines écoles, des effets positifs sont perçus par le personnel de lécole, concernant: Lautonomie des élèves; La motivation, lengagement, la valorisation et lestime de soi des élèves; Léquité entre les élèves; Lamélioration de la relation école-famille; La réussite scolaire. 29

30 NE PLUS DONNER DE DEVOIRS À LA MAISON! Les écoles qui ont décidé de ne plus donner de devoirs à la maison attribuent certains effets particuliers à leur nouvelle pratique: Labsence dincidence négative sur les résultats scolaires; La libération dun temps denseignement autrefois consacré à la planification, à lexplication et à la correction des devoirs et à la rétroaction; Lamélioration de la relation parent-enfant; Laugmentation chez les élèves du plaisir à fréquenter lécole; Laugmentation du goût de lire et des habiletés de lecture dans les écoles qui ont remplacé les devoirs par des activités liées à la lecture; Une intervention plus efficace dans les écoles où le personnel enseignant supervise les devoirs en classe. Aucune école ne remet en question la pertinence de létude personnelle 30

31 FORMALISATION DES PRATIQUES Le Québec est lendroit où les directions décoles primaires déclarent le moins souvent lexistence dune politique sur les devoirs Il faut garder des traces de nos réflexions 31

32 PRINCIPAUX ÉLÉMENTS DE CONTENU DES POLITIQUES EN MATIÈRE DE DEVOIRS Le but des devoirs; Les responsabilités des directions, du personnel enseignant, des parents et des élèves en matière de devoirs; Les éléments de planification et de gestion des devoirs; La gradation des types et de la quantité des devoirs selon les niveaux; La fréquence des devoirs; Le temps que les élèves doivent consacrer à la réalisation des devoirs; Les mesures pour motiver les élèves; Les modes de correction et de rétroaction; Les mesures de soutien permettant à tous les élèves de recevoir laide appropriée dans leurs devoirs; Les stratégies de diffusion des orientations sur les devoirs et les stratégies de communication avec les parents; La mise à jour annuelle des orientations ou du cadre de référence sur les devoirs. 32

33 EXEMPLES RETROUVÉS DANS LES POLITIQUES EXEMPLES DE PRINCIPES GÉNÉRAUX Les devoirs font partie intégrante du processus dapprentissage; Ils complètent les apprentissages effectués en classe; Ils comprennent divers types dactivités adaptées à lâge, à lévolution et aux besoins de lélève; Ils doivent être signifiants, planifiés et répondre à des attentes clairement définies; Ne doivent pas servir à punir ni à occuper lélève; Doivent faire lobjet dune rétroaction rapide de la part de lenseignant. EXEMPLES DE DURÉE CycleTemps par soir 1 er cycle30 minutes 2 e cycle40 à 45 minutes 3 e cycle45 à 60 minutes La plupart des écoles suggèrent: 33

34 En tant quéquipe-école, avons-nous de lintérêt à réfléchir sur nos pratiques pédagogiques en matière de devoirs et de leçons? 34


Télécharger ppt "POUR SOUTENIR UNE RÉFLEXION SUR LES DEVOIRS À LÉCOLE PRIMAIRE AVIS DU CONSEIL SUPÉRIEUR DE LÉDUCATION Comité de travail CSBJ : Bianca Tremblay, coordonnatrice."

Présentations similaires


Annonces Google