La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mort Inattendue du Nourrisson: Rôle des urgentistes Dominique SAVARY – Elisabeth MENTHONNEX « Prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson (moins.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mort Inattendue du Nourrisson: Rôle des urgentistes Dominique SAVARY – Elisabeth MENTHONNEX « Prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson (moins."— Transcription de la présentation:

1 Mort Inattendue du Nourrisson: Rôle des urgentistes Dominique SAVARY – Elisabeth MENTHONNEX « Prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson (moins de 2 ans) » février 2007.

2 Évolution de la mortalité infantile et de la MSN en France Taux pour Année Mortalité infantile pour 1000 Mortalité post- néonatale pour 1000 Taux de MSN pour 1000 Données INSERM-INSEE

3 Les facteurs de risques identifiés de MIN n Lenvironnement du couchage / berceau n La position du couchage n La fumée de tabac n Le partage du lit, du berceau n La tétine Les facteurs de protection

4 La problématique Taux de décès accidentelsTaux dhomicide Centre dépidémiologie sur les causes médicales de décès de lINSERM Taux pour

5 Comparaison des données judiciaires / CépiDC pour la cause de décès A. Tursz CNRS. Rapport à la mission de recherche Droit et justice MSNMédicales Accidentelles Violentes Indétermnées naturellesou suspectes CépiDC (59) (35) (37) (67) (20) MSIN (59) Médicales Naturelles (41) Traumatismes Dintention (37) Indéterminée Accidentelles (21) Violentes Intentionnelles (8) Inconnues (28) Non retrouvée (24)

6 « Facteurs de risque » de morts suspectes… n Les morts suspectes et violentes de nourrissons sobservent dans toutes les classes socio-économiques n Lisolement social et affectif, limmaturité affective jouent un rôle prédominant n Les répétitions de décès suspects dans une fratrie ne sont pas rares n La plupart des mères auteurs de néonaticides sont multipares dun certain âge

7 Conclusions des données judiciaires / CépiDC pour la cause de décès n Sous enregistrement des homicides n Insuffisances dans les investigations menées (autopsie) n Une sur- représentation des MSN dans les statistiques de mortalité n Une pauvre qualité de la qualification des causes de décès A. Tursz CNRS. Rapport à la mission de recherche Droit et justice 2005

8 Objectifs n Proposer un protocole standardisée, harmonisée entre les différents intervenants, efficace, et homogène, afin: u de réaliser un ensemble dinvestigations pour déterminer la cause du décès u daméliorer la prise en charge et le suivi de la famille u de rendre disponibles des statistiques de mortalité fiables

9 Définition n « Une mort survenant brutalement chez un nourrisson alors que rien, dans ses antécédents connus, ne pouvait le laisser prévoir ». [ jusqu'à 2 ans ] n Mort Inattendue du Nourrisson u Morts subites du nourrisson [MSN] u morts lors de pathologies aiguës et brutales u Morts résultants de conditions pathologiques pré existantes u morts résultants daccidents, de traumatismes ou dempoisonnements Flemming P, Blair P Bacon C et al. Sudden unexpected deaths in infancy: the CESCI SUDI studies London: The stationery Office 2000.

10 Conduite à tenir lors du premier contact téléphonique n Orienter lappel vers le médecin régulateur du centre 15 n Envoi immédiat des secours les plus proches et systématiquement dun véhicule durgence médicalisé n Si lAC paraît incertain ou récent : conseils par téléphone de gestes de secourisme n Maintenir le contact téléphonique avec lappelant n Si autres enfants présents : sassurer quils sont pris en charge par un adulte

11 Conduite à tenir par le premier intervenant sur place n Entreprendre ou non des manoeuvres de réanimation, et les interrompre dans un délai raisonnable en labsence de reprise dactivité cardiaque n Tenir informés les parents des gestes pratiqués et sassurer quils ne restent pas seuls n Annoncer le décès aux parents avec respect, tact et empathie n Ne pas évoquer de diagnostic potentiel à un stade aussi précoce

12 Conduite à tenir par le premier intervenant sur place n Proposer aux parents un rapprochement physique avec lenfant décédé n Sassurer de la prise en charge des autres enfants présents et les rassurer n Prendre contact avec le centre de référence MIN pour organiser le transfert de lenfant (via le centre 15)

13 Conduite à tenir si lévénement a lieu en dehors de la présence des parents n Les contacter dès que possible n Éviter dannoncer demblée le décès par téléphone sauf si les parents le demandent expressément n Si décès chez une assistante maternelle : u prévenir le service de PMI, sassurer de la continuité de la garde des autres enfants u Sassurer quelle bénéficie dune prise en charge avec la même attention que les parents

14 La « fiche de recueil » n Examen complet de lenfant dénudé : noter les lésions cutanéo- muqueuses, lividités, tension des fontanelles, température, signes de déshydratation ou dénutrition, etc. n Entretien avec chacune des personnes présentes et si possible par le même intervenant : u guider léchange en laissant les personnes sexprimer librement, et en étant attentif à déventuelle discordances ou incohérences n Documents à recueillir : carnet de santé et ordonnances récentes de lenfant

15 La « fiche de recueil » n Examen détaillé du lieu de décès : u examen de lendroit où a été trouvé lenfant : caractéristiques du lit ou du couchage, type de literie, couettes, coussins, peluches, etc. u température de la pièce, recherche de CO, présence danimaux, signes de tabagisme u noter la présence de médicaments (pédiatriques ou pour adultes) ou de produits toxiques susceptibles davoir pu contribuer au décès

16 Quand alerter lautorité judiciaire? n En cas de signes demblée évocateurs de maltraitance (ecchymoses multiples ou dages différents, morsures, brûlures de cigarettes, maigreur extrême, etc.) n Cocher la case « obstacle médico-légal » sur le certificat de décès et alerter immédiatement les autorités judiciaires (parquet du TGI) n Pour les autres situations : u évaluation au cas par cas en sappuyant sur des éléments objectifs, recueillis sur le lieu du décès u si besoin, prendre conseil auprès dun médecin légiste

17 Le certificat de décès n Lors de la constatation du décès, remplir un certificat de décès à transmettre à létat civil : u partie administrative : F si décès non suspect cocher la case « prélèvements en vue de rechercher la cause du décès » F si décès suspect cocher la case « obstacle médico- légal » u partie médicale : mentionner la cause la plus probable du décès n À lissue des explorations diagnostiques : un certificat médical de décès complémentaire sera établi

18 Transport du corps de lenfant n Expliquer aux parents quen cas de MIN le transport est systématique vers un centre de référence: u pour mener les investigations médicales, afin de rechercher la cause du décès u pour leur proposer une prise en charge dans un service hospitalier spécialisé (on névoquera pas sur place la question de lautopsie, qui sera expliquée à lhôpital, sauf bien sûr si les parents soulèvent la question) n Informer les parents : lieu où est transporté lenfant

19 Transport du corps de lenfant n Proposer aux parents daccompagner le corps de leur enfant dans le véhicule n Les frais de transport de lenfant (aller, retour et transport secondaire) sont pris en charge par le centre de référence n Si les parents refusent le transport, le médecin jugera au cas par cas, en fonction des premières constatations, de la nécessité de cocher la case « obstacle médico-légal », après les avoir informés que cela entraînera une prise en charge judiciaire

20 Lautopsie Coppieters Y, Leveque A, Kahn A, Groswasser J, Piette D. Pratiques dautopsie en cas de mort subite du nourrisson en Communauté francophone de Belgique et comparaison avec différents pays européens. Arch Pediatr 2000;7 (3): Obligatoire Obligatoire Non obligatoire Avant 1 an

21 La prise en charge psychologique n Elle concerne la famille et les proches mais aussi lensemble des intervenants… n Elle doit être précoce et débute dès le domicile u Il faut beaucoup découte, de temps, dattention et de chaleur n Attention « aux phrases assassines » u « Vous êtes jeunes, vous aurez dautres enfants » u « Ce nétait quun bébé, vous navez pas eu le temps davoir trop de souvenirs… » u Vous allez vite oublier, avec le temps, tout sefface ».


Télécharger ppt "Mort Inattendue du Nourrisson: Rôle des urgentistes Dominique SAVARY – Elisabeth MENTHONNEX « Prise en charge en cas de mort inattendue du nourrisson (moins."

Présentations similaires


Annonces Google