La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

FORMATION BF5 ANATOMIE PHYSIOLOGIE DE LACTIVITE PHYSIQUE DR PUYGRENIER MARC MEDECIN LIGUE ALSACE DE TRIATHLON Février 2013, Mulhouse.

Copies: 1
FORMATION BF5 ANATOMIE PHYSIOLOGIE DE LACTIVITE PHYSIQUE DR PUYGRENIER MARC MEDECIN LIGUE ALSACE DE TRIATHLON AVRIL 2011.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "FORMATION BF5 ANATOMIE PHYSIOLOGIE DE LACTIVITE PHYSIQUE DR PUYGRENIER MARC MEDECIN LIGUE ALSACE DE TRIATHLON Février 2013, Mulhouse."— Transcription de la présentation:

1 FORMATION BF5 ANATOMIE PHYSIOLOGIE DE LACTIVITE PHYSIQUE DR PUYGRENIER MARC MEDECIN LIGUE ALSACE DE TRIATHLON Février 2013, Mulhouse

2 ANATOMIE DU MOUVEMENT

3 La production du mouvement se fait par laction du muscle sur un levier osseux Cest le système locomoteur!

4 LOS

5 LE SQUELETTE: Le corps humain est constitué de 204 os à lage adulte. Ils sont liés par les muscles, les tendons et les ligaments. Également par les cartilages. La jonction entre les éléments correspond aux articulations.

6 FONCTION DU SQUELETTE OSSEUX Mobilité du corps humain Protection des organes (sternum, grill costal, omoplate) Structure du corps humain Réserve de calcium Zone de fabrication des globules rouges et blancs et les plaquettes (hématies, leucocytes)

7 TYPES DOS: Os plats (omoplate, voute cranienne…) Os courts (vertébres…) Os longs (fémur, tibia, humérus…) Métaphyse Épiphyse diaphyse

8

9

10

11 PARTICULARITE PHYSIQUE DES OS: Rigidité: 2/3 de leur composante Élasticité:1/3 Ces caractéristiques font que los est essentiellement rigide par sa composante minérale mais également souple par sa composante organique ce qui fait quil n est pas cassant!!!

12 CONTRAINTE DE L OS: En pression:poids du corps En flexion: bras de levier du corps En traction: rélevement du corps (soulever un objet lourd…)

13 MUSCLES

14 Le MUSCLE: Le corps humain contient 570 muscles squelettiques donc avec un action volontaire (penser) que lon oppose … aux fibres musculaires lisses qui ont une action réflexe (respiration en dehors de leffort, digestion…) Il permet le mouvement!

15 SON ROLE: Stabilité des articulations Maintien posturale Locomotion Protection des organes internes Thermogénése Effecteur du mouvement !!!

16 Action volontaire!!!!!

17 Composition dun muscle

18 Composition du muscle: Épimysium Perimysium Endomysium Myofibrilles – ce sont les éléments contractiles du muscle Constituées des sarcoméres Constitués eux memes d actine et myosine Les myosines ont des têtes permettant de se fixer à l actine et de permettre ainsi le mouvement au niveau cellulaire!!!!

19

20

21

22

23 action qui nécessite de lénergie, Le retour à la position initiale se fait par sortie des ions calcium

24 LES FIBRES EN QUESTION Fibres dites lentes Fibres dites rapides

25 Les fibres à contraction lente Exercice aérobie essentiellement (Triathlon…) Riches en vaisseaux (capillaires) Riches en myoglobine Mécanisme d oxydation des sucres et des acides gras

26 Les fibres à contraction rapide On distingue : Les fibres de type a: taux moyen de capillaire et de myoglobine Force > lentes mais fatigabilité > aussi Les fibres de type b: force+++ mais fatigabilité+++ Fibre a : 400 m natation100 m, fibre b

27 Différents types de contraction

28 LE TRAVAIL AGONISTE ANTAGONISTE: Le muscle produisant le mouvement= agoniste Le muscle opposé = antagoniste

29 ISOMETRIQUE: force musculaire = charge = force statique

30 Pour la contraction excentrique: Ou freinatrice Il se produit un étirement du muscle Un mouvement se produit La charge > à la force musculaire

31 pour la contraction concentrique: Ou isotonique La force musculaire > charge Mouvement de larticulation et raccourcissement du muscle

32 A propos dun groupement musculaire!

33

34

35

36

37

38

39 TENDONS

40 Ils relient les muscles aux structures osseuses Ils sont composés à 90 % de fibres de collagène Tissu fibreux très résistants Peu sensibles aux tensions développées par létirement ou la contraction musculaire Ils ne se modifient quasiment pas en charge ou en traction Riche en eau 50 à 70% Augmente de volume avec lentrainement

41 Composé despace de glissement

42 Un tendon est capable sans dommage de sallonger denviron 5 % de sa longueur. Au delà de cet allongement, des lésions irréversibles se produisent, qui vont aboutir à une rupture à 8 % dallongement. Le tendon nest pas un simple moyen de transmission entre le muscle qui est capable de se contracter, et los. Il présente des propriétés visco-élastiques, qui lui permettent de résister à une traction et demmagasiner une certaine énergie pour la restituer lors du mouvement.

43 FILIERES ENERGETIQUES

44 POUR FAIRE DU SPORT IL FAUT DE LENERGIE!! Dans lorganisme, lessence cest lATP ou adénosine triphosphate! Durée de vie courte!!

45 On distingue trois voies essentielles: Le système ATP Anaérobie alactique Le système glycolytique Anaérobie lactique Le système oxydatif Aérobie

46 LE SYSTEME ATP-Phosphocréatine: Le plus simple, sans oxygène La phosphocréatine sert à recréer de lATP Effort ultra court et intense Ex: saut… Donc pour le Triathlon….

47 Système ATP - phosphocréatinine

48 Le SYSTEME GLYCOLYTIQUE Effort intense inférieure à 2 min ex!: 100 m natation, 400 CAP Produit de lacide lactique Fonction avec ou sans oxygène Inconvénient: réserves musculaires faibles et effet limité dans le temps

49

50 Le système oxydatif: Cest la filière prépondérante des efforts de plus de 5 minutes. La production d ATP ne se fait quen présence dO² en utilisant les substrats de l alimentation (G, P, L) Rendement énergétique +++ Facteurs limitants: glycogène, VO²max!

51 Les SUBSTRATS: Le glucose= super Les lipides= diesel Les protéines… Les glucides se trouvent sous forme de glycogéne musculaire permettant un effort de 2 heures à 75% du max! Les glycogénes hépatiques : 30 min Le glucose sanguin : 10 min provient en partie du foie et de la transformation des lactates en glucose (néo glucogénése) fonctionne jusquà 3 h deffort!!

52 Les lipides: Sont surtout utilisés lors des efforts longs Autour des muscles ou dans la circulation sanguine sous forme de triglycéride; Leur utilisation augmente avec le niveau dentrainement Plus utilisés lorsquil fait froid Les protéines: peu utilisées par lorganisme

53 en pratique, les systèmes se complètent!

54

55

56

57 Les Lactates: Ils ne sont pas responsables des crampes (durée de vie limitée, microtraumatisme, contention) Cest le reflet de lefficacité de la filière glycolytique! C est un substrat! Mais la taux doit étre régulé pour rester sous le seuil anaérobie!! Bon marqueur du demi-fond

58 Le systéme cardiovasculaire et respiratoire

59 LE SYSTEME CARDIOVASCULAIRE Il est intimement lié au système respiratoire Il assure le transport de loxygène aux organes, le CO2, les nutriments, les hormones… Cœur Vaisseaux: artère, veine, artériole, veinule, capillaire. Artére: ce qui part du cœur Veine: ce qui y retourne!

60 LE CŒUR : moteur humain( et animal) Autonome (système végétatif) Transmission électrique (ECG, cardiofréquencemetre) Bat des 5.5 SA de grossesse Volume d éjection (cylindré) Fréquence cardiaque: définit entre deux contractions Débit cardiaque: FC * VE

61

62

63 Le SYSTEME RESPIRATOIRE Assure les échanges gazeux entre le corps et le milieu extérieur (O², CO²) Ventilation pulmonaire est assurée par les muscles ventilatoires: diaphragme, muscles intercostaux.

64

65 Ventilation en pratique: Augmentation immédiate Puis progressive Puis plateau Puis revient progressivement Ac-dijon: effort de 5 min

66 VO² max ou VOLUME dOxygène maximal. Sports aérobies= filière oxydative +++ Reflète laptitude de lorganisme à utiliser son O²!! sexprime en mL.min ou en mL.min.Kg Dépend du débit cardiaque et de la capacité du muscle à extraire lO² Inutilisable en pratique pour lentrainement!! (volume)

67 La VO²max névolue plus après 21 ans Cest lentrainement qui peut laugmenter jusquà 15 à 20% Pour un sédentaire, elle est comprise entre 30 et 40 ml/mn/kg Athlète régional: 60 à 70 Athlète national:70 à 80 Niveau international: 80 à 90

68

69 Les cousins de la VO²max: La VO²max se détermine en laboratoire lors dun test deffort! VMA: vitesse maximale aérobie ( dépend des conditions extérieures, terrain, vent..),vitesse minimale qui sollicite la VO²max. PMA: puissance maximale aérobie: vélo!! À la mode!!

70

71 VO² max selon sport!

72 La VO² max permet denvisage les capacités de lathlète

73 Critère scientifique de prédisposition à lendurance??

74 Sport et Age!

75 En Triathlon, on est vieux à 40 ans! Vétérans… Mais deux possibilités, soit passé sportif soit débutant Débutant= danger!! Consultation chez cardiologues obligatoire dautant plus chez anciens fumeurs repentis!! La fréquence cardiaque chute (fameux 220 –lage), le reste aussi Risque tendineux +++

76 Ventilation et Age!!

77 VO² max et Age

78 Musculairement parlant!! Conséquences du vieillissement : Diminution de la masse musculaire qui se transforme en tissu graisseux (de 25 à 35%). Diminution de la taille des fibres musculaires : les fibres rapides de type II satrophient et se transforment en Fibre lente de type I. Diminution de la force.

79 Concernant le risque coronarien: Pic à H, et F RECOMMANDATIONS : Toute douleur impose larrêt pendant quelques jours (si douleur après 4jours : consulter un médecin) Si grippe : un mois de convalescence, le temps déliminer les toxines dans les muscles. Toute fièvre : arrêt de quelques jours.

80 Le capital osseux est acquis à 20 ans puis il chute avec un baisse notable à 52 ans!! La décalcification est augmentée par les alitements et après fracture Blessures musculaires avec transformation fibreuse Récupération musculaire longue Dr M Prévost FFA 2010

81 RECOMMANDATION ALIMENTAIRE APRES 40 ans: Il faut respecter la pyramide nutritionnelle dont les deux protéines par jour et les trois produits laitiers par jour (sachant quil y a plus de calcium dans un verre de lait que dans un yaourt). Attention à la fonte musculaire, au surpoids ou au manque de vitamines et doligo-éléments. Dr M Prévost FFA 2010

82 En Pratique pour lentraineur Qualité du vétéran: sérieux, tenace, motivé Défaut:impatience, manque de lucidité Égalité?? Vie famiale, sociale, génétique… Dailleurs le rôle de lentraîneur est également de raisonner son athlète et lui faire prendre conscience de ses capacités physiques. Lentraîneur a donc un rôle à jouer tant sur le plan physique que sur le plan psychique de lathlète. JY Prévost FFA

83 Les avantages de lage: Lexpérience de la vie!!! Une plus grande résistance à leffort doù un nombre important de vétérans sur le Long (cf slots pour Hawai)

84 Les pathologies du triathlète

85 DANS LA POPULATION GENERALE Selon une enquète épidémiologique nationale sur 7000 personnes

86 Cyclisme Rachis!!

87 Contusions et plaies: 19 à 24 % Contractures chez le débutant mal préparé Tendinites augmentent avec la pratique et donc le niveau

88 Course à pied

89

90 Les lésions méniscales diminuent avec le niveau Débutant !

91 Concernant les membres supérieurs: On retrouve 7 à 12 % de pathologies de l épaule Coiffe des rotateurs (impigement syndrome), douleur vers labduction (le bras sécarte du corps)= tendinite surpuissance du deltoide/rotateurs externes Gare à lusage des plaquettes!!!

92

93 HYPERTHERMIE Si le triathlète peut etre sujet à lhypothermie (leau est toujours à la « bonne » température pour les courses au départ!!),il est réellement sujet à lhyperthermie Le risque augmente avec la distance Le muscle produit de la chaleur Prévention par port de couleur clair, port de casquette et hydratation importante en cas de grosse chaleur!

94


Télécharger ppt "FORMATION BF5 ANATOMIE PHYSIOLOGIE DE LACTIVITE PHYSIQUE DR PUYGRENIER MARC MEDECIN LIGUE ALSACE DE TRIATHLON Février 2013, Mulhouse."

Présentations similaires


Annonces Google