La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

SI en Santé F. KOHLER. Quelques aspects Réseau santé social et autres réseaux SIH Réseaux nationaux –Description des moyens –Professionnels de santé –Surveillance.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "SI en Santé F. KOHLER. Quelques aspects Réseau santé social et autres réseaux SIH Réseaux nationaux –Description des moyens –Professionnels de santé –Surveillance."— Transcription de la présentation:

1 SI en Santé F. KOHLER

2 Quelques aspects Réseau santé social et autres réseaux SIH Réseaux nationaux –Description des moyens –Professionnels de santé –Surveillance épidémiologique –Sécurité en santé –…

3 RSS : Court historique Novembre 1996 : Rapport Rosemarin –Dissociation du Réseau / assurance maladie Janvier 1997 : Création du CSSIS Septembre 1998 : Signature de la concession

4 Rappels Le RSS Carte CPS Carte Sesam-Vitale Carte Bancaire

5 Le RSS Principes : –Intranet sécurisé –Destiné à tous les professionnels de santé Médecins mais aussi pharmaciens, dentistes, infirmières, kiné…, administratifs (DH.)… –Services de base Messagerie sécurisée –Authentification, non répudiation, intégrité Annuaire sécurisé Transmission des FSE Accès à Internet –Services à valeur ajoutée Proposés par les professionnels pour les professionnels Agrément –Comité d agrément

6 Raccordement Individuel : –micro-ordinateur avec lecteurs CPS, Sesam, carte bancaire –modem RTC, numeris, ADLS Cabinets de groupe Réseau associé –Raccordement permanent –Cahier des charges à respecter pour la sécurité –Problèmes en voie dêtre résolu : l'interopérabilité entre les différentes solutions de messagerie médicale sera garantie par le nouveau standard de transport MMF.

7 Déploiement Le Réseau santé social est ouvert partout en France –Prévue au mois de février 1999, la couverture de l'ensemble de la France métropolitaine par les points d'accès est effective depuis le 1er novembre –Offre spéciale dabonnement est proposée à ceux ne possédant pas encore leur CPS. Le déploiement des CPS – Depuis la mi-décembre 1998, la CPS peut être demandée et obtenue dans l´ensemble de la France métropolitaine. Professionnel de Santé non médecin : CPAM de rattachement Le déploiement des cartes Vitale –Vitale 1 et 2 –Tous les assurés sociaux disposent aujourd'hui d'une carte Vitale.

8 Outils disponibles Le Réseau santé social met à la disposition un espace sécurisé – pour communiquer, échanger des informations, des données, de l'imagerie, partager des connaissances, – grâce à l'utilisation des technologies standards Internet (TCP/IP). Les services –La sécurité –La messagerie médicale sécurisée –L'annuaire des abonnés –Un carnet d'adresses électronique –La transmission des FSE –L'accès à Internet –Les services à valeur ajoutée

9 Les services à valeur ajoutée Fournisseurs de services : –agréés par le Ministère de l'Emploi et de la Solidarité. –Ces services sont destinés aussi bien aux Professionnels de Santé travaillant individuellement qu'à ceux déjà organisés en réseau.

10 Les services à valeur ajoutée Des services destinés à une pratique plus individuelle de la médecine –Actualités médicales –Actualité du médicament –Bases de données (cliniques, médicaments, iconographie, toxicologie...) –Formation Médicale Continue (FMC) –Pharmacovigilance en ligne –Télétransmission des Feuilles de Soins –Alertes sanitaires –Aide au diagnostic et à la prescription

11 Les services à valeur ajoutée Des services destinés à être utilisés en réseau : –Echanges normalisés (résultats d'analyses biologiques, clichés médicaux...) –Dossier patient partagé (hiérarchisation des accès aux informations, discussion de cas cliniques) –Télémédecine Programmation des soins – Forums de discussion spécialisés et partagés –Services de discussion en direct –Agenda " Santé " partagé

12 Les services Sur le Réseau santé social, deux types de zones sont disponibles : –La zone FORTERESSE. Cette zone n'est accessible qu'aux abonnés du Réseau santé social qui s'identifient grâce à leur carte de la famille CPS. Elle est donc indiquée pour les services contenant des données sensibles et confidentielles. D'autre part, vous bénéficiez dans cette zone de la possibilité d'identifier très finement vos visiteurs grâce à leur CPS. –La zone ATRIUM. Elle permet de rendre vos sites visibles des abonnés du Réseau santé social sans leur carte de la famille CPS et de l'ensemble des Internautes.

13 RSS : Les services

14 Les services Messagerie électronique authentifiée. Services agréés la transmission des Feuilles de Soins Electroniques (FSE) et le retour des Accusés de Réception Logiques (ARL), qui se font dans votre boîte aux lettres électronique professionnelle, accessible uniquement avec votre CPS. Transmission des FSE en mode dégradé, sans CPS (Iris B2). Annuaire des Professionnels de Santé. Carnet d´adresses électroniques personnel, Accédés au Web

15 RSS : Transmission des FSE

16

17

18

19

20 RSS : Les abonnés – ETS

21 RSS : Les abonnés – PS

22 Liberalis Réseau uniquement de médecins libéraux Technologie « propriétaire » (Lotus Note) Problèmes : –Conformité de certains projets à la réglementation (FSE) –Interopérabilité avec le RSS ? –Liaison Ville-Hôpital Concurrence, stimulation

23 Internet sécurisé Standards de sécurisation liés au commerce électronique Intranet / Internet Wanadoo santé

24 Conclusions RSS et autres réseaux Débuts lents Progression rapide depuis 1999 Problèmes de la limite du champ du RSS / désirs du PS Réseaux ville - hôpital pluri PS

25 SIH Système de traitement intégré de l'information hospitalière Condition de réussite –Connaissance approfondie de la circulation de l'information dans l'hôpital –Analyse fine de la sociologie de l'organisation –Stratégie matérielle et logicielle adaptée –Estimation juste des ressources nécessaires

26 Environnement et niveaux du SIH Patient –Gestion du dossier médical –Gestion des actes médicaux et des prescriptions –Aide à la décision Unités Médico techniques –Planification, –Transmission des résultats –Evaluation activité Hôpital –Evaluation activité –Planification financière –Contrôle de gestion –Gestion des ressources humaines National: Planification Épidémiologie International :Comparaisons internationales Compensation inter-pays

27 Objectifs du SIH Analyse structurelle Amélioration de la qualité des soins Maîtrise des coûts Amélioration des communications Réduction des délais d'attente Aide à la prise de décision Réduction des durées des séjours Réduction des tâches administratives Diminution du personnel Services Administratifs Gestion de l'information Services Logistiques Direction, Services économiques, Personnel Archives, Informatique, Statistiques, Communication Cuisine, Blanchisserie, Brancardage.... Unités de soins Unités médico-techniques Pharmacie Consultation externe, Urgences, Services, Réanimation... Laboratoire, Blocs opératoires, Radiologie, Endoscopie...

28 Objectifs du SIH Analyse fonctionnelle Gestion des ressources Finances, Personnel, Matériel, Lits, Gestion des RV, Approvisionnement... Evaluation et planification Evaluation de l'activité, Evaluation des soins, Epidémiologie, Recherche clinique Gestion de l'information Environnement, Gestion des archives, Accès banques de données HOPITALPATIENT Identification, Admission, Sortie (Mvt malades), Localisation, Facturation... Aide médicale Diagnostique (interrogatoire, examen clinique et para-clinique) Thérapeutique (soisn infirmier, traitement, intervention, éducation du patient...) Pronostique, Surveillance Epuration, structuration,... Autres approches Pojeter les fonctions sur les acteurs, Projeter les fonctions sur les structures

29 SIH : Approches verticales (centralisées) –Mis en place dans les années 70, autour d'un système centralisé en étoile. L'information est saisie une fois, stockée en un point unique de la base et accessible de tous les points. PCS (patient care system) est le plus ancien représentant de ce type d'architecture. Help est organisé autour d'un dictionnaire intelligent et offre des alarmes en cas de non respect des protocoles. TDS est l'une des réalisation les plus démonstratives. Mis en service au début des années 70 à El Camino (californie) Il a évolué vers une approche distribuée. Il donne accès en temps réel au dossier du patient, au dossier de soins infirmiers et à de nombreuses bases de données (médicaments, guide de prescriptions, guide d'interprétation des examens complémentaire...) –Avantages Système intégré centré sur le patient. Mise en service et maintenance facilitée des modules applicatifs Contrôle facile du système Système clé en main –Inconvénients Forte dépendance face à un constructeur ou couple constructeur/vendeur de SIH Évolution non progressive. L'évolution en peut se faire que par à-coups lors d'un changement de version Peu de prise en compte des besoins périphériques spécifiques Standardisation élevée

30 SIH : Approches horizontales (systèmes départementaux) –Elle consiste en l'achat pour les différentes structures de l'hôpital d'application spécialisées. Les unités médico-techniques ont été les premières après les services administratifs a être informatisé. L'informatisation des unités de soins est beaucoup plus complexe. La demande médicale variant d'un service à l'autre et même à l'intérieur d'un service. Il est difficile d'obtenir un corpus d'information accepté par la communauté. –Avantages Meilleurs adaptation des produits à la demande des utilisateurs. Dissociation du matériel et du logiciel Investissement progressif Applications multi-hospitalières (notion de filières) –Inconvénients Babélisation du SIH Redondance de l'information Difficulté de maintenir l'intégrité et la cohérance de l'information Coût élevé de l'intégration en l'absence de standard de communication (norme HL7)

31 SIH : Approche distribuée –C'est une approche mixte bâtie sur le schéma de type client/serveur. Cependant la complexité d'une telle approche nécessite plusieurs niveau d'intégration : architecture matérielle, réseau, logiciel adaptées. –Elle nécessite une communication entre les applications avec des normes non seulement de bas niveau mais intégrant la sémantique des messages (XML). –INTERNET dans le domaine de la recherche et de l'enseignement peut être considéré comme un système distribué.

32 SIH : Discussion Coûts et ressources humaines –Difficiles à cerner. en France 1 à 1,5 % du budget hospitalier mais pas de SIH; 2 à 3% au USA. –Nécessité de compétences en organisation pour une intégration administrative, médicale, soignante. Le maintien d'une dualité administrative/médicale est antagoniste d'un SIH Outils disponibles –Outils disponibles utilisant aussi bien les équipements classiques (terminaux 24 lignes 80 caractères en voie de disparition) que les équipement multimédia. –Origine américaine => problème d'adaptation à la culture française Problèmes –Appropriation par les acteurs : le meilleur SIH ne peut fonctionner sans participation de l'ensemble des personnels concernés. Un SIH ne peut fonctionner si chacun des acteurs a des soupçons par rapport aux informations qu'il continent (fiabilité de l'information, propriété, saisie des informations... )

33 Description des moyens des établissements FINESS SAE

34 FINESS

35 DREES SAE et autres études

36 Quels professionnels de santé ADELI

37 INVS Maladies à déclaration obligatoire

38 AFSSAPS


Télécharger ppt "SI en Santé F. KOHLER. Quelques aspects Réseau santé social et autres réseaux SIH Réseaux nationaux –Description des moyens –Professionnels de santé –Surveillance."

Présentations similaires


Annonces Google