La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Contrôle de la prise alimentaire et obésité. Comment définit-on lobésité? Indice de masse corporelle (Body Mass Index: BMI), adopté par lOMS IMC =

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Contrôle de la prise alimentaire et obésité. Comment définit-on lobésité? Indice de masse corporelle (Body Mass Index: BMI), adopté par lOMS IMC ="— Transcription de la présentation:

1 Contrôle de la prise alimentaire et obésité

2

3

4 Comment définit-on lobésité? Indice de masse corporelle (Body Mass Index: BMI), adopté par lOMS IMC = poids (kg) / taille 2 (m 2 ) Corpulence normale: IMC: de 18,5 à 24,9 Surcharge pondérale:IMC: de 25 à 29,9 Obésité modérée:IMC: de 30 à 34,5 Obésité sévère: IMC: de 35 à 39,9 Obésité très sévère:IMC>40

5 BMI > 30 En 2004: 30 % des américains sont obèses (IMC > 30)

6 En France (Personnes de 15 ans et plus) 5,39 millions 14,45 millions

7

8

9 Dans le Monde En millions dobèses 1 milliard de personnes en surcharge pondérale (Les américains contribuent pour environ 100 millions des obèses) LOMS a qualifié lobésité dépidémie non contagieuse et parle même de « Globésité »

10

11 Pour 90% de la population 20,8 kg Médiane 6,3 kg Evolution du poids corporel sur 8 ans (kg) Proportion Etude longitudinale sur 8 ans

12 90 % des américains adultes grossissent de moins de 2,6 kg par an En admettant: une croissance pondérale régulière 1 kg de masse corporelle représente le stockage de 7000 kcal lefficacité de stockage de lénergie ingérée est de lordre de 50% quelle est lexcédent journalier dénergie ingérée? Comparer : à la ration classique dun sédentaire: 2000 à 2500 kcal/jour à lénergie apportée par un Hamburger typique: 670 kcal Et aux dépenses énergétiques correspondant à quelques activités: Position assise (en regardant la télévision)84 kcal/h Position assise (en ayant une conversation) 126 kcal/h Marche (3 km/h) 240 kcal/h

13 Insuline Leptine Mécanique Chimique Humoral Lipostat hypothalamique CVD X Régulation à court terme Repas Régulation à long terme Poids corporel Régulation de la prise alimentaire

14 Théorie lipostatique On maintient constante une réserve adipeuse La fréquence et les horaires des repas peuvent être librement adaptés (disponibilité de la nourriture, cycle jour nuit, habitudes…) La taille des repas doit être ajustée en fonction des besoins

15 Réflexe de satiété CVD Cavité orale Langue Pharynx V VII IX X Palais Gastrine Ghréline Sécrétine CCK GLP-1 Oxyntomoduline PYY 3-36 GIP Motiline GLP-1 GLP-2 Oxyntomoduline Neurotensine PYY 3-36 Larynx Oesophage Méca, Temp Goût Méca Chem Rétro-contrôles positifs Rétro-contrôles négatifs GRP Méca, Chem

16 Arrivée de la nourriture dans lintestin

17 Facteurs génétiques ou environnementaux ?

18 Souris ob/ob Souris Agouti Découverte de la leptine Deux modèles génétiques dobésité: Les souris ob et les souris agouti Traitement par la leptine des souris ob/ob Efficace

19 Souris normales SC

20 ICV (ng/hr) P 5 50 ICV (ng/hr) P 5 50 Obésité polygénique (New Zeland Obese) Obésité monogénique (Agouti: A y ) Traitements par la Leptine dans deux modèles de souris obèses

21 % de lénergie de la ration alimentaire sous forme de graisses prévalence de la surcharge pondérale La part des graisses dans lalimentation

22 Densité énergétique des graisses (38 kJ/g) densité énergétique des sucres et protéines (17 kJ/g) Graisses meilleure palatabilité Sucres une plus forte thermogenèse que les graisses Des travaux des années 1980 indiquent que lapport en sucres et non en graisses est régulé La part des graisses dans lalimentation Arguments

23 Souris normales nourries ad libitum Témoin Riche en graisses La part des graisses dans lalimentation

24 Traitement à la leptine sur des modèles de souris rendues obèses par une alimentation riche en graisses Témoin

25 Lipostat hypothalamique NPY AgRP POMC CART ARC 3 V Hypothalamus Prise alimentaire Anorexie Agouti : un récepteur non fonctionnel en aval des neurones POMC/CART Leptine ob/ob : Leptine non fonctionnelle db/db : Récepteur à la Leptine non fonctionnel Nombreux syndromes dobésité : Hyperleptinémie mais résistance à la leptine

26 La part des sucres dans lalimentation

27

28

29 - 200 kCal kCal Boissons sucrées prises en dehors des repas

30

31

32 Fig. 1. Xu-5-P is the signal for the coordinated control of lipogenesis. Feeding carbohydrate causes levels of liver glucose, Glc-6-P, and Fru-6-P to rise. Elevation of [Fru-6- P] leads to elevation of [Xu-5-P] in reactions catalyzed by the near-equilibrium isomerases of the nonoxidative portion of the hexose monophosphate pathway. The elevation of [Xu-5-P] is the coordinating signal that both acutely activates PFK in glycolysis and promotes the action of the transcription factor ChREBP to increase transcription of the genes for the enzymes of lipogenesis, the hexose monophosphate shunt, and glycolysis, all of which are required for the de novo synthesis of fat. The figure depicts the increase in enzyme transcription caused by the carbohydrate response element binding protein, ChREBP, in green dashed lines. Stimulation of the Fru- 2,6-kinase reaction by protein phosphatase 2A (PP2A) and its stimulation by Xu-5-P are by indicated green dotted lines. Metabolic reactions are indicated by solid black lines. Those reactions that are reversible in vivo are indicated with double arrows, and those catalyzing unidirectional reactions have only a single arrowhead. [ATP][ADP][Pi] represents the free cytosolic phosphorylation potential catalyzed by the combined glyceraldehyde-3-phosphate dehydrogenase (GAPDH) and 3-phosphoglycerate kinase reactions, and [AMP] represents the free cytosolic value catalyzed by the myokinase reaction. The names and EC numbers of the enzymes in green are given in the text. Inhibitions by AMP-stimulated protein kinase and cAMP-stimulated protein kinase are indicted by red dotted lines.

33 Figure 2 Hepatic fructose metabolism: A highly lipogenic pathway. Fructose is readily absorbed from the diet and rapidly metabolized principally in the liver. Fructose can provide carbon atoms for both the glycerol and the acyl portions of triglyceride. Fructose is thus a highly efficient inducer of de novo lipogenesis. High concentrations of fructose can serve as a relatively unregulated source of acetyl CoA. In contrast to glucose, dietary fructose does NOT stimulate insulin or leptin (which are both important regulators of energy intake and body adiposity). Stimulated triglyceride synthesis is likely to lead to hepatic accumulation of triglyceride, which has been shown to reduce hepatic insulin sensitivity, as well as increased formation of VLDL particles due to higher substrate availability, increased apoB stability, and higher MTP, the critical factor in VLDL assembly.

34 Voies de recherche pour un traitement médicalisé de lobésité Chirurgie gastrique (ballonnet, court-circuit gastro-intestinal…) Mimétiques des signaux de satiété dorigine gastro-instestinale Mimétiques de la signalisation par POMC (à action sélective sur les récepteurs aux mélanocortines de type 4) Bloqueur de la voie des endocannabinoïdes (récepteur CBI) (Rimonabant) Inhibiteur dangiogenèse

35


Télécharger ppt "Contrôle de la prise alimentaire et obésité. Comment définit-on lobésité? Indice de masse corporelle (Body Mass Index: BMI), adopté par lOMS IMC ="

Présentations similaires


Annonces Google