La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La conception du projet daccessibilité des transports de lEure Chartres, le 5 février 09 Intervenants: Club transport et mobilité CoTITA N-C 1 ère journée.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La conception du projet daccessibilité des transports de lEure Chartres, le 5 février 09 Intervenants: Club transport et mobilité CoTITA N-C 1 ère journée."— Transcription de la présentation:

1 La conception du projet daccessibilité des transports de lEure Chartres, le 5 février 09 Intervenants: Club transport et mobilité CoTITA N-C 1 ère journée technique M. Gonson, Directeur général adjoint, délégué aux investissements, CG27 M. Lascabettes, Chef du pôle transports, CG27

2 La loi, le constat, la proposition: Lapproche du Département de lEure & ses spécificités. Une méthode basée en 1 er lieu sur la concertation et le recueil exhaustif des données. Les principes fondateurs sur lesquels reposent ce projet La logique de laccessibilité du réseau de lEure. 1 ère journée technique CoTITA du club transports et mobilité, 5 fév. 09 Cohérence et conformité au SDA à rechercher parmi tous les acteurs impliqués dans laccessibilité. 5

3 I. Lapproche de lEure et ses spécificités

4 Considérer la variété des handicaps Handicaps moteurs Personnes en fauteuil roulant Personnes marchant difficilement Handicaps visuels Personnes aveugles Personnes malvoyantes Handicaps auditifs Personnes sourdes Personnes malentendantes Handicaps intellectuels Personnes handicapées mentales Handicaps psychiques Personnes malades psychiques

5 1 Coupler lanalyse de laccessibilité et de la sécurité des points darrêt et de leurs abords: Des conditions daccessibilité et de sécurité pour-ainsi-dire jamais observées auparavant. Audit de lensemble des points darrêt et de leurs cheminements (scolaires et lignes régulières). 2 Association Coordination handicap Normandie. Approche et contexte spécifique de lEure Association loi associations adhérentes en Haute-Normandie. Tous types de handicaps représentés. Maladies psychiques

6 II. De la méthode, basée sur la concertation et le recueil des besoins, aux constats

7 1 Recueil et concertation dès le lancement du schéma 200 questionnaires réceptionnés de personnes handicapées sur les pratiques de déplacement. GT handicap constitué dès lorigine du projet. Mission et méthode: Mode opératoire

8 Etat des lieux en terme daccessibilité « continuité de la chaine de déplacement » / sécurité Analyse des besoins et attentes Préparation du déplacement Achat du titre Accès au lieu de départ Zone dattente Accès au véhicule Dans le véhicule Sortie du véhicule Après le voyage Questionnaires diffusés via un publipostage, les associations et les antennes MDPH Audit des points dinformation / achat Audit des points darrêt (lignes régulières et lignes scolaires) Questionnaires transporteurs Divers recueils de données analysés:

9 santé achat travail Lanalyse des besoins en prévision des actions concrètes

10 Cheminements et arrêts accessibles Faciliter Montée / descente Accroître les sécurité Equipement Information visuelle et sonore Horaire et plan de ligne Améliorer le repérage des arrêts Les besoins exprimés des personnes handicapés et à mobilité réduite: 2 Lanalyse des besoins en prévision des actions concrètes

11 Etat des lieux en terme daccessibilité « continuité de la chaine de déplacement » / sécurité Analyse des besoins et attentes Préparation du déplacement Achat du titre Accès au lieu de départ Zone dattente Accès au véhicule Dans le véhicule Sortie du véhicule Après le voyage Questionnaires diffusés via un publipostage, les associations et les antennes MDPH Audit des points dinformation / achat Audit des points darrêt (lignes régulières et lignes scolaires) Questionnaires transporteurs Divers recueils de données analysés:

12 Audit de laccessibilité et de la sécurité des points darrêt Audit de laccessibilité et de la sécurité des points darrêt Audit de points darrêt avec le GT Définition dune grille danalyse Audit des points darrêt lignes régulières et circuits scolaires Réalisation de fiches individuelles Mise en place dun groupe de travail « handicap » (GT) / synthèse réglementaire Méthode participative de relevé de terrain: Résultat:

13 2.1. Laccès au point darrêt Présence/non de cheminements aménagés, État des cheminements, le revêtement, largeur Dévers, pente Obstacles éventuels Traversées piétonnes 2.2. Laire dattente Identification du point darrêt Lespace dattente Information, lisibilité Equipements 2.3. Laccès / interface véhicule Présence ou non dun quai Hauteur du quai Lévaluation de laccessibilité a été déterminée par: Critères dappréciation de laccessibilité des lignes régulières

14 1. La configuration de larrêt Environnement de larrêt, Géométrie de larrêt, Trafic, Vitesse, 2. Laire dattente Matérialisation de larrêt, Stabilisation de larrêt, Distances de visibilité, 3. Laccès à larrêt Cheminements piétons, Traversée piétonne, Signalisation : panneau C6, zébra Lévaluation de la sécurité a été déterminée par: Critères dappréciation de la sécurité des lignes régulières et scolaires

15 Résultats de la matrice de sécurité ! ! ! Sous réserve: 1. Quil ny ait pas une autre intersection. 2. Que les distances de retrait soient suffisantes. A traiter selon les axes, voire au cas par cas. 1. Priorité moindre. 2. Gestionnaires multiples Près de 80% darrêt en ligne

16 III. La logique de laccessibilité des transports de lEure

17 Rendre 30% darrêts de LR accessibles… Un point darrêt (& cheminement) rendu accessible dans chaque bourg-centre des communes traversées par une ligne régulière. Une mise en accessibilité en dehors des PTU des communautés dagglomération uniquement. 1 a b T d B Une accessibilité des points darrêt et des cheminements, à 100%, inenvisageable: … et déployer un service de TAD. 2 a b Transport de substitution en rabattement vers les PA rendus accessibles Problématique de la couverture du TAD. Questions en suspens: - Distance déloignement de la LR. - Rapport entre la distance du rabattement et celle de la destination finale.

18 La nécessité dun succès de LiberTAD pour : Justifier de son coût au regard de la fréquentation (32/voyage actuellement). Justifier de son extension, vraisemblablement dans une autre forme que lactuelle. Appui des AO2. Un schéma dont lorganisation et la logique repose sur le TAD Rendre des conclusions encourageantes de lexpérimentation actuelle.

19 Secteur de Bernay Territoires desservis Cantons: Beaumesnil, Bernay est & ouest, Brionne, Broglie, Thiberville. Cantons: Beuzeville, Cormeilles, Montfort- sur-Risle, Pont-Audemer, Quillebeuf- sur-Seine, Routot, Saint-Georges- du-Vièvre. Secteur de Pont-Audemer Toutes les communes de ce territoire sont desservies Présentation complète

20 Logiques de desserte Dépliant LiberTAD 4 missions: Dessserte Chef lieu de canton Dessertes particulières des plates-formes sociales 1 3 Rabattement vers les lignes régulières 2 4 Desserte des 2 principaux pôles urbains.

21 Projet soumis à arbitrage: Matérialiser arrêts scolaires. Rendre accessibles 364 arrêts et cheminements. 1 a b Sécuriser en plus 755 arrêts classés dangereux. c T d B La proposition formulée par les services: Des coûts très lourds qui justifient lorganisation suivante…

22 IV. Les principes fondateurs de la conduite du projet de SDA / sécurité

23 Un partenariat fort avec les territoires: Fléchage de lintégralité du produit des amendes de police et des radars automatiques au profit de ce projet. Maîtrise douvrage: 1 a c Départementale, sur RD, hors agglomération. Communale ou EPCI en agglomération, toutes voies, compétents au niveau des dépendances de voiries. Principes pivots (1/2) Subventionnement incitatif de 40 à 60% pour les opérations de sécurité et de 70% pour laccessibilité. d Rôle pour lorganisation/gestion du TAD (à formaliser). b

24 Un financement tripartite Proposition dun cofinancement qui repose ainsi en partie sur : Les communes et EPCI 2 a Le Département, LEtat, indirectement (amendes de police). Principes pivots (2/2) Des contributions financières similaires des différents acteurs. c

25 V. Perspectives: Une mise en cohérence nécessaire

26 1 Cohérence entre AOT : La signature dune charte signalétique commune en H-N entre 16 AOT ayant adoptés, entre autre, les mêmes pictogrammes. Un rapprochement Département / autres AOT avant validation du schéma pour veiller à la compatibilité des équipements déployés. 2 Cohérence vis-à-vis des communes et EPCI: Pour une prise en compte générale du SDA Accessibilité des dépendances de la voiries et de ces accessoires conformes aux prescriptions du SDA. Relais important au niveau des commissions communales et intercommunales daccessibilité.

27 1 Réclamation : Formaliser la procédure de dépôt de plainte en matière dobstacles à la libre circulation des personnes handicapées et à mobilité réduite (principe édicté dans la loi du 11/02/05). 2 Choix du matériel roulant accessible et renouvellement progressif du parc: Ce quil reste à conduire dans lEure: Entre équipement de lift et/ou, Autocars à plancher mixte.

28 Merci de votre attention


Télécharger ppt "La conception du projet daccessibilité des transports de lEure Chartres, le 5 février 09 Intervenants: Club transport et mobilité CoTITA N-C 1 ère journée."

Présentations similaires


Annonces Google