La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Néphrologie pédiatrique. Prise en charge des cathéters centraux.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Néphrologie pédiatrique. Prise en charge des cathéters centraux."— Transcription de la présentation:

1 Néphrologie pédiatrique

2 Prise en charge des cathéters centraux

3 Le plus petit cathéter chronique ont un calibre de 8F (2,6 mm) Difficultés techniques à obtenir une lumière <1mm de diamètre dans du silicone Le cathéter Kimal actuellement disponible a linconvénient dêtre trop souple : difficile à poser :plicatures et torsions fréquentes Pour les plus grands PermCath Quinton adulte 5,9x 3,3 mm 3 longueurs 36, 40, 45 cm Cathéters pour hémodialyse à usage pédiatrique

4 complications Infection Dysfonction Thrombose

5 Infection Les taux de bactériémie rapportés –0,7 à 1,4/100 patient:mois –0,92 cas pour séances de dialyse Dans 20 à 50 % des cas, linfection de laccès vasculaire saccompagne dune bactériémie taux dinfection du site daccès vasculaire sans bactériémie de 9,5/100 patients-année Facteurs de risque: –antécédent dinfection bactérienne –utilisation de cathéters de dialyse –traitement immunosuppresseur associé –sexe féminin –hygiène médiocre –ferritinémie moyenne basse

6 Infection: germes Bactériémies: –60 % CG-positif (Staphylococcus aureus ou S. epidermidis) –40 % BG-négatif(Escherichia coli) Portage nasal de S. aureus fréquent ( % des hémodialysés chroniques) En France, une étude sur 429 patients retrouvait un antécédent de portage de bactérie multi-résistante aux antibiotiques chez 24 patients (5,6 %)

7 Infection: origine Pénétration de la flore cutanée dans lespace sous cutané ou le secteur vasculaire Manuportage à partir de lenvironnement (surfaces, objets…) ou de patients infectés (rupture des règles dhygiène lors de la manipulation de labord vasculaire) Conséquence dune bactériémie dune autre origine; dans ce cas, laccès vasculaire constitue un relais pour une nouvelle bactériémie ou une localisation secondaire Lincidence des infections est moindre avec les cathéters tunnellisés. La voie fémorale expose plus au risque infectieux que labord cave supérieur.

8

9 Infection: prévention Dépistage systématique dun portage nasal chronique de staphylocoque doré avant la pose puis régulièrement (chaque mois): traitement par pommade mupirocine (Bactroban®) Nettoyage et désinfection par chlorhexidine de lorifice cutané Pansement sec Arrimage solide du cathéter au thorax ( risque darrachage chez les petits) Inspection et recherche dinfection locale Ablation KT à discuter si levure, staphylocoque aureus ou pyocyanique, septicémie non contrôlée ou récidivante

10 Pas de consensus Héparine 250 à 1000 UI/ml voire héparine pure à 5000 UI/ml Verrous préventifs des infections Héparine + vancomycine à dose faible juste au-dessus de la CMI( 25µg/ml) Héparine + vanco+ ciflox Infection: verrous

11 Indication changement KTC En deux temps: Infection cf. Suppuration du manchon En un temps Exteriorisation du manchon

12 Pansement KTC Mise en place dun protocole avec feuille de surveillance de la frequence des pansement de KT et de letat local. Mise en place des protocoles de réalisation des pansements Le pansement doit être refait une à trois fois par semaine. Lenfant peut prendre une douche avec le cathéter protégé par un sac plastique, mais les bains ne sont pas possible. En cas de pansement mouillé ou dapparition de sang dans la partie transparente du cathéter, il faut venir à lhôpital pour refaire les soins


Télécharger ppt "Néphrologie pédiatrique. Prise en charge des cathéters centraux."

Présentations similaires


Annonces Google