La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La RSE, prolongement de léthique des affaires La théorie des STAKEHOLDERS.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "La RSE, prolongement de léthique des affaires La théorie des STAKEHOLDERS."— Transcription de la présentation:

1 La RSE, prolongement de léthique des affaires La théorie des STAKEHOLDERS

2 Présentation de larticle Nature de larticle :Article théorique Auteures: Yvon PEQUEUX et Yvon BIEFNOT Méthodologie: qualitative Structure: Les auteurs commencent par définir la théorie des stakeholders ensuite ils examinent la question de cette théorie comme une science sociale en distinguant entre la théorie descriptive et celle normative des stakeholders et ils terminent par les point communs entre ces théories et les sciences sociales.

3 Problématiques Une bonne recherche en science sociale peut- elle se baser sur la théorie des stakeholders ? Quels sont les perspectives attribuées à la théorie des stakeholders?

4 La proportion théorique de larticle La théorie ou perspective normative La théorie instrumentale La théorie descriptive empirique Après lanalyse du champ dapplication de la théorie, les auteurs supposent qu il existe 3 types de théories qui permettent dexpliquer certains traits de la théorie des stakeholders, ce sont :

5 Définitions des stakeholders Freeman en 1984 défini les stakeholders comme « tout groupe ou individu qui peut affecter ou être affecter par la réalisation des objectifs de lentreprise » - Selon Donaldson et Preston (1995) les stakeholders sont définis par leurs intérêts légitime dans lorganisation ce qui implique que : Les ayants droit sont des groupes et personnes ayant des intérêts légitimes Les intérêts de tous les stakeholders ont une valeur intrinsèque

6 Les recherches en théorie de stakeholders elles sont nombreuses mais on va retenir celle de Donaldson et Preston Pour expliquer dune façon plus globale cette théorie et pouvoir expliquer certains traits que les travaux antérieurs laissent implicite ces deux auteurs se basent sur trois type de théories: - La théorie normative - La théorie instrumentale - La théorie descriptive empirique

7 suite Jones et Wicks (1999) affirment que la typologie précédant aide à délimiter les domaines intellectuelles de deux écoles intrinsèques de la théorie des stakeholders qui sont: lécole des sciences sociales Lécole normative

8 La théorie des stakeholders comme une science sociale La théorie descriptive des stakeholders: Brenner et Cochran (1991) suppose une relation entre différent types de stakeholders, des caractéristiques situationnelles et les décisions que prennent les firmes La théorie instrumentale des stakeholders: Jones (1995) propose le cas générale suivant « si les entreprises contractent avec leurs stakeholders sur des bases de coopération et de confiance mutuelle, elles auront un avantage compétitif sur les firmes qui ne le font pas ».

9 La théorie des stakeholders comme une théorie normative Ce type de théorie nécessite de spécifier quelles sont les obligations morales de la théorie de stakeholders que les managers doivent avoir envers non seulement les actionnaires mais aussi les autres stakeholders

10 Les tenants du courant normative pensent que le comportement morale na pas à ce justifié avec des termes tel que instruments ou moyens et que la moralité elle même possède son propre mérite, et que la contribution de la théorie instrumentale permet la pénalisation de quelques formes de comportements moraux. Les tenants de la théorie des sciences sociales pensent que la théorie narrative ne peut pas atteindre le niveau standard des bonnes recherche tandis que dautre pensent quune théorie légitime pourrait émerger dune représentation narrative En sciences sociales le problème est limpossibilité de validation des apports de la théorie narrative sans vérification empirique alors que le courant narrative rejettent les critères de bonne théorie qui biaisent selon eux la pensée théorique. Les points de divergences entre la théorie des sciences sociales et la théorie interprétative

11 Les points communs entre la théorie des science sociale et la théorie interprétatives Les accords existent sur certains points : 1. Les valeurs partagées -Rejet des fondements normatifs de la théorie des stakeholders, et un rejet de la théorie néoclassique des organisations. Rejet de légoïsme cest-à-dire aucun individu ne doit se limiter à servir ses propres fins. Lintérêt porté aux autres est une norme standard qui soppose à lintérêt porté à soi même. La comptabilité entre la moralité et le capitalisme qui peut entrainer certains désaccords avec les tenants de la théorie des stakeholders. Un raisonnable consensus que la santé du capitalisme efficient nécessite un niveau élevé de moralité.

12 Les points communs entre la théorie des science sociale et la théorie interprétatives Les explications partagés: Jones et Wicks pensent quun accord existe sur le développement dune approche en terme de théorie descriptive. Tout lintérêt de la référence aux stakeholders tient à ce que lopportunisme et lintérêt personnel ne sont quune seule facette du comportement humain instinctif Il existe une large conviction que les organisations qui sintéressent au stakeholders et qui ont un comportement socialement responsable réalisent des meilleurs performances que les entreprises qui cherchent la performance financière

13 Lapparition de la théorie convergente de stakeholders Jones et Wicks pensent quaucune des ces deux théories nest valide que lorsquelle est complétée par lautre et proposent une théorie hybride appelée théorie convergente de stakeholders A travers les point en communs qui existe entre les théories de stakeholders la théorie convergente se base sur des éléments des sciences sociales et éthiques.

14 Les fondements normatifs de la théorie instrumentale ne sont pas exclusifs, il nya pas de raison que la théorie instrumentale ne soit pas considéré comme une classe de théories plutôt quune théorie en elle-même. Les fondement narratifs ont une grande importance dans la théorie de stakeholders La théorie instrumentale est également basée sur des principes de confiance mutuelle et de coopération La théorie scientifique des stakeholders doit avoir des principes découlant de la morale. Lapparition de la théorie convergente de stakeholders

15 Lunification des deux approches a pour conséquence den dépasser la distinction, la complémentarité en est possible est même souhaitable. Une théorie instrumentale basée sur des valeurs ayant un fondement normatif pourrait ainsi être plus crédible. Lapparition de la théorie convergente de stakeholders La théorie instrumentale sont des fondement normatifs est non seulement incomplète en sciences sociales mais elle viole également les prémisses des la théorie des stakeholders.

16 Par ailleurs la théorie peut emprunter certains moyens de la théorie instrumentale sachant quelle admet les postulats suivants: La nécessité de de la création dune bonne théorie éthique La protection des intérêts des stakeholders La mise au point de la théorie des stakeholders Ainsi les tenants de cette approche peuvent prouver que leurs travail peut mener aussi à des résultats satisfaisantes pour lorganisation. Lapparition de la théorie convergente de stakeholders

17 1-Les postulats: Lorganisation opère dans un marché économique compétitif. Les décisions sont prises par les managers professionnels. Les comportements sont contingents. 2-le comportement humain est varié et variable et dépend des circonstances et du contexte. 3-la relation entre managers et stakeholders est basée sur des fondements moraux. Structure de la théorie convergente de stakeholders

18 4- Cette théorie est simultanément normative et instrumentale, offrant des normes narratives et des résultats pratiques réalisables. 5- Un fondement normatif est explicitement moral et des moyens instrumentaux qui sont utilisés que pour des fins moraux. 6- La théorie convergente est basée sur le processus moyens/fins Structure de la théorie convergente de stakeholders

19 suite La théorie convergente a deux composantes : narrative et instrumentale Trois notions peuvent expliciter la relation entre les branches empirique et normatives : le parallélisme, la symbiose et lintégration ( deux théories peuvent appartenir à un même cadre théorique) lintégration totale de la théorie normative et empirique est difficile.

20 Critique de la théorie convergente par Freeman (1999) Freeman a critiqué cette approche : La typologie de Donaldson et Preston peut être contestée certains philosophes nadmettent pas la distinction entre le normatif et le descriptif et cest du au positivisme (la théorie descriptive explique lexistence réelle du monde, la théorie normative explique comment il devrait être et la théorie instrumentale envisage comment faire ce monde) La liaison entre la théorie instrumentale et léthique mène au débat entre déontologie et la théorie des conséquences.

21 Merci pour votre attention


Télécharger ppt "La RSE, prolongement de léthique des affaires La théorie des STAKEHOLDERS."

Présentations similaires


Annonces Google