La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Mettre en place une démarche développement durable dans son établissement mardi 22 mars 2011 Commission développement durable Groupe de travail Accompagnement.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Mettre en place une démarche développement durable dans son établissement mardi 22 mars 2011 Commission développement durable Groupe de travail Accompagnement."— Transcription de la présentation:

1 Mettre en place une démarche développement durable dans son établissement mardi 22 mars 2011 Commission développement durable Groupe de travail Accompagnement et mutualisation des expériences

2 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Programme Page 2 10h00 : Mettre en place une démarche développement durable dans son établissement (1) Bernard LEMOULT (EMN) et Valérie PREVOST (ESCEM) 11h00 : ISO 26000, quelle méthode de déploiement ? Christian BRODHAG (EMSE) 13h00 : Déjeuner 14h45 : Point dactualité Gérald MAJOU, Chargé de mission CGE-DD 15h00 : Mettre en place une démarche développement durable dans son établissement (2) Bernard LEMOULT (EMN) et Valérie PREVOST (ESCEM) 16h30 : Conclusion et perspectives du groupe de travail 16h45 : Fin de la réunion

3 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 3 Mettre en place une démarche développement durable Les premières questions à (se) poser Bernard LEMOULT

4 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 4 Quelques préliminaires… Quels engagements de la gouvernance ? - Quelle vision, quels objectifs, périmètre … et motivation ? Marketing, part de marché, engagement marginal… … ou conviction structurelle et visible… - Quelle formalisation au CODIR/COMEX, CA… ? Global Compact, Agenda 21, Chartes… - Quelle situation (sociale) dans létablissement ? Plan stratégique, évolution, confiance… - Quelle implication de la direction ? Sensibilisation, pilotage, facilitateur… Mettre en place une démarche développement durable

5 1 / Structuration et organisation Quelle organisation ? - Quel pilote ? Quelle feuille de mission ? Quel rattachement ? ce qui est à négocier … ou non, le périmètre, les échéances - Quels référentiels, guides daide, réseaux ? Plan Vert, ISO 26000, GRI, Comité 21, Campus Responsable, REFEDD… - Quels Comités … des parties prenantes ? mission, composition fréquence, validation des étapes… - Quels outils de gestion de projet ? CR, site, anticiper, communiquer, négocier, proposer… 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 5 Quelques préliminaires… Mettre en place une démarche développement durable

6 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 6 1. ISO : rappels et enjeux 2. Plan vert, Référentiel Plan Vert, SNDD, ISO 26000, GRI… : quelle articulation et cohérence ? ISO : quelle méthode de déploiement ? Christian BRODHAG

7 1 / Structuration et organisation La réussite de la démarche repose essentiellement sur deux points: - La posture des parties prenantes - La manière dont on gère le facteur humain dans le processus 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 7 Mettre en place une démarche développement durable

8 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 8 Mettre en place une démarche développement durable La posture des Parties Prenantes Valérie PREVOST

9 Présentation des anti bonnes pratiques relevées en atelier freins et leviers mené conjointement par la CGE et la CPU en 2009 (animateur atelier: JC Carteron – Euromed) Une lecture pour des freins à écarter et … à transformer en leviers Savoir Vouloir Pouvoir Vouloir Pouvoir Savoir Vouloir Pouvoir Savoir Vouloir Pouvoir Mettre en place une démarche développement durable 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 9

10 Axe GOUVERNANCE : Comment faire pour se couper de son Territoire? (1/2) Axe GOUVERNANCE : Comment faire pour se couper de son Territoire? (1/2) GOUVERNANCE - Ne viser que les ranking internationaux - Ne croire quen la Sainte compétition - Couper tous les liens avec les politiques - Ne solliciter les collectivités que pour les subventions vs collectivité = partenaire - Détester ses confrères locaux - Ne viser que les ranking internationaux - Ne croire quen la Sainte compétition - Couper tous les liens avec les politiques - Ne solliciter les collectivités que pour les subventions vs collectivité = partenaire - Détester ses confrères locaux - Exclusion des partenaires professionnels des différentes instances - Ne jamais rencontrer les autres institutions - Ne pas entretenir de relations avec les collectivités - Ne pas associer les collectivités à sa gestion et ses CA - Exclusion des partenaires professionnels des différentes instances - Ne jamais rencontrer les autres institutions - Ne pas entretenir de relations avec les collectivités - Ne pas associer les collectivités à sa gestion et ses CA CULTURE STRATEGIE DETABLISSEMENT - Etre présent sur des territoires en concurrence - Politique active de fusion et de regroupement - Parler PP-RSE et ne jamais les consulter - Ne participer à aucun réseau local - Ne pas sinscrire comme plate-forme de rencontres entre acteurs du territoire - Etre présent sur des territoires en concurrence - Politique active de fusion et de regroupement - Parler PP-RSE et ne jamais les consulter - Ne participer à aucun réseau local - Ne pas sinscrire comme plate-forme de rencontres entre acteurs du territoire - Relations aux collectivités = exclusivité DG - Schizophrénie des alliances politiques - Mauvais management interne - Mépriser les réseaux locaux - Refuser les approches transversales et interdisciplinaires - Suppression des JPO - Relations aux collectivités = exclusivité DG - Schizophrénie des alliances politiques - Mauvais management interne - Mépriser les réseaux locaux - Refuser les approches transversales et interdisciplinaires - Suppression des JPO - Multiplier les centres de décisions - Refuser les alliances locales - Ne jamais consulter les PP locales - Changer souvent son organisation pour se rendre illisible - Ne pas faire de campagne de promotion auprès des collectivités - Multiplier les centres de décisions - Refuser les alliances locales - Ne jamais consulter les PP locales - Changer souvent son organisation pour se rendre illisible - Ne pas faire de campagne de promotion auprès des collectivités - Ne pas se sentir élément dun « écosystème » - Sinterdire lusage du français - Dénigrer sa région - Navoir que des étudiants étrangers sur son territoire - Avoir lEsprit vs « Province » - Communiquer sur les régions concurrentes( et rien en local) - Penser quon va bientôt partir - Ne pas se sentir élément dun « écosystème » - Sinterdire lusage du français - Dénigrer sa région - Navoir que des étudiants étrangers sur son territoire - Avoir lEsprit vs « Province » - Communiquer sur les régions concurrentes( et rien en local) - Penser quon va bientôt partir

11 Axe GOUVERNANCE : Comment faire pour se couper de son Territoire? (2/2) Axe GOUVERNANCE : Comment faire pour se couper de son Territoire? (2/2) ENTREPRISES PARTENAIRES - Ne pas sintéresser aux PME - Ne pas être à lécoute des entreprises locales - Ne travailler quavec des entreprises nationales/internationale s - Compliquer les démarches administratives PARTENAIRES - Ne pas sintéresser aux PME - Ne pas être à lécoute des entreprises locales - Ne travailler quavec des entreprises nationales/internationale s - Compliquer les démarches administratives PRESTATAIRES - Appliquer la Réforme Générale des Politiques Publiques et la LOLF - Refuser de faire travailler le territoire (commande publique) PRESTATAIRES - Appliquer la Réforme Générale des Politiques Publiques et la LOLF - Refuser de faire travailler le territoire (commande publique) RESTITUTION - Ne pas être un spécialiste de la connaissance - Non restitution des richesses - Ne pas être un spécialiste de la connaissance - Non restitution des richesses RECHERCHE - Ne pas mutualiser ses recherches - Déconnecter les chercheurs des PP du territoire - Ne pas développer de recherches à thématiques territoriales - Faire de la recherche inutile à sa région - Ne pas mutualiser ses recherches - Déconnecter les chercheurs des PP du territoire - Ne pas développer de recherches à thématiques territoriales - Faire de la recherche inutile à sa région ENSEIGNEMENTS ENSEIGNEMENT DU PUBLIC - Ne pas proposer de formations au DD aux acteurs du territoire - Suppression complète des stages en exploitation/entreprises - Etre opposé à la formation par apprentissage - Suppression des actions de formation Continue - Refuser par principe les étudiants locaux - Ne pas aller vers les publics défavorisés du territoire (tutorat…) - Refuser les interventions ext de spé, témoins.. - Ne jamais faire intervenir de locaux dans les cours ENSEIGNEMENT DU PUBLIC - Ne pas proposer de formations au DD aux acteurs du territoire - Suppression complète des stages en exploitation/entreprises - Etre opposé à la formation par apprentissage - Suppression des actions de formation Continue - Refuser par principe les étudiants locaux - Ne pas aller vers les publics défavorisés du territoire (tutorat…) - Refuser les interventions ext de spé, témoins.. - Ne jamais faire intervenir de locaux dans les cours CONTENU DES ENSEIGNEMENTS - Ne pas induire les projets élèves vers des thèmes locaux - Ne pas tenir compte de son territoire - Ne rien connaître des enjeux locaux - Ne pas réaliser un agenda 21 id collectivités - Ne faire aucun avec les pb territoriales - Ne parler que macro - Ne pas avoir de projets locaux - Ne pas faire un diag du terr CONTENU DES ENSEIGNEMENTS - Ne pas induire les projets élèves vers des thèmes locaux - Ne pas tenir compte de son territoire - Ne rien connaître des enjeux locaux - Ne pas réaliser un agenda 21 id collectivités - Ne faire aucun avec les pb territoriales - Ne parler que macro - Ne pas avoir de projets locaux - Ne pas faire un diag du terr CAMPUS - Intégrer toutes les activités sur le campus (scolaires et extra- scolaires) - Construire un campus « base militaire » - Héberger les étudiants sur place - Sexcentrer - Fermer les antennes de son établissement - Refuser laccès aux personnes extérieures (salles de conférences…) - Intégrer toutes les activités sur le campus (scolaires et extra- scolaires) - Construire un campus « base militaire » - Héberger les étudiants sur place - Sexcentrer - Fermer les antennes de son établissement - Refuser laccès aux personnes extérieures (salles de conférences…)

12 FORMATION INITIALE ET CONTINUE Comment lEnseignement Supérieur peut-il favoriser lexclusion? FORMATION INITIALE ET CONTINUE Comment lEnseignement Supérieur peut-il favoriser lexclusion? Manque de Formation - Ne pas former les « sachants » au changement de paradigme qui se met en place - Ne pas valoriser au national et à linternational une « Ecole Française » de RSO Manque de Formation - Ne pas former les « sachants » au changement de paradigme qui se met en place - Ne pas valoriser au national et à linternational une « Ecole Française » de RSO Pas de Formation au changement de paradigme - Valoriser lenseignement anti-RSO - Enseignement historique 19è - Interdire lenseignement RSO - Ne pas faire de recherche DD - Ne pas recruter denseignants RSO Pas de Formation au changement de paradigme - Valoriser lenseignement anti-RSO - Enseignement historique 19è - Interdire lenseignement RSO - Ne pas faire de recherche DD - Ne pas recruter denseignants RSO Manque de Reconnaissance - Ne pas valoriser les carrières des enseignants dans les thématiques DD - Faire une mauvaise évaluation des formations des enseignants en RSO - Demande de moyens, on nen a pas! Manque de Reconnaissance - Ne pas valoriser les carrières des enseignants dans les thématiques DD - Faire une mauvaise évaluation des formations des enseignants en RSO - Demande de moyens, on nen a pas! Non représentativité de la Sté - Pas de classes mixtes - Diversité Sociale Non représentativité de la Sté - Pas de classes mixtes - Diversité Sociale Pas de pédagogie de laction - Empêcher les travaux collaboratifs - Ne pas mettre en place dapproche DD - Pas de séjours à létranger ou en Chine par ex Pas de pédagogie de laction - Empêcher les travaux collaboratifs - Ne pas mettre en place dapproche DD - Pas de séjours à létranger ou en Chine par ex Manque de Prospective/Manque dinfo - Ne pas sintéresser aux débouchées professionnelles DD des étudiants - Ne pas communiquer sur le DD - Faire une campagne de désinformation à destination des profs Manque de Prospective/Manque dinfo - Ne pas sintéresser aux débouchées professionnelles DD des étudiants - Ne pas communiquer sur le DD - Faire une campagne de désinformation à destination des profs Manque de Transversalité - Ne pas promouvoir les formations pluridisciplinaires - Nier la transversalité interdisciplinaire - Ne privilégier que lun des aspects ( ex: chimie- physique-biologie) - Pousser à lexpertise et mettre le DD comme spécialisation - Refus des profs de réfléchir ensemble – Isolement Manque de Transversalité - Ne pas promouvoir les formations pluridisciplinaires - Nier la transversalité interdisciplinaire - Ne privilégier que lun des aspects ( ex: chimie- physique-biologie) - Pousser à lexpertise et mettre le DD comme spécialisation - Refus des profs de réfléchir ensemble – Isolement

13 RECHERCHE RESPONSABLE ET DURABLE : Que faudrait-il faire pour empêcher la Recherche en DD? RECHERCHE RESPONSABLE ET DURABLE : Que faudrait-il faire pour empêcher la Recherche en DD? CLOISONNEMENT - Interdire transversalité et pluridisciplinarité - ne pas inciter les labos à identifier leurs interfaces DD - ne jamais proposer de réunions collectives inter pôles - Dénigrer tout travail transversal - Sanctionner les vélléités transdisciplinaires des chercheurs - Interdire la recherche inter- établissements - Isoler les chercheurs en laboratoires/disciplines CLOISONNEMENT - Interdire transversalité et pluridisciplinarité - ne pas inciter les labos à identifier leurs interfaces DD - ne jamais proposer de réunions collectives inter pôles - Dénigrer tout travail transversal - Sanctionner les vélléités transdisciplinaires des chercheurs - Interdire la recherche inter- établissements - Isoler les chercheurs en laboratoires/disciplines ABSENCE DE STRATEGIE - Ne pas faire de recherche - Ne pas recruter de chercheurs et de doctorants - Conditionner le recherche à un financement privé - Pas de recrutement de chercheurs sur la thématique DD - Parler du DD et faire autre chose - Choisir un Directeur imperméable au DD - Etre subordonné au CNRS - Avoir des conseils scientifiques négationnistes - Renoncer aux « Facochaires » (éco- chaires) ABSENCE DE STRATEGIE - Ne pas faire de recherche - Ne pas recruter de chercheurs et de doctorants - Conditionner le recherche à un financement privé - Pas de recrutement de chercheurs sur la thématique DD - Parler du DD et faire autre chose - Choisir un Directeur imperméable au DD - Etre subordonné au CNRS - Avoir des conseils scientifiques négationnistes - Renoncer aux « Facochaires » (éco- chaires) NON VALORISATION & NON DIFFUSION - Ne pas vulgariser les travaux de recherche - Absence de publication sur les travaux DD - Ne pas diffuser ses résultats et connaissances - Ne pas valoriser la recherche durable dans son établissement - Ne pas encourager les chercheurs - Mal évaluer les travaux de recherche DD - Nier le poids de la science et des lieux de science NON VALORISATION & NON DIFFUSION - Ne pas vulgariser les travaux de recherche - Absence de publication sur les travaux DD - Ne pas diffuser ses résultats et connaissances - Ne pas valoriser la recherche durable dans son établissement - Ne pas encourager les chercheurs - Mal évaluer les travaux de recherche DD - Nier le poids de la science et des lieux de science SEXONERER DU BIEN COMMUN - Ne pas communiquer sur les enjeux du DD - Ne pas éveiller la curiosité des chercheurs sur cette thématique - Ne pas savoir évaluer son impact personnel sur les enjeux collectifs - Ne pas trouver de sens - Nier le lien Recherche & Humanisme - Mésestimer le projet sociétal du XXIème siècle (« HumaniTerre ») - Ne pas aider les chercheurs à collaborer SEXONERER DU BIEN COMMUN - Ne pas communiquer sur les enjeux du DD - Ne pas éveiller la curiosité des chercheurs sur cette thématique - Ne pas savoir évaluer son impact personnel sur les enjeux collectifs - Ne pas trouver de sens - Nier le lien Recherche & Humanisme - Mésestimer le projet sociétal du XXIème siècle (« HumaniTerre ») - Ne pas aider les chercheurs à collaborer

14 GESTION ECOLOGIQUE Que faire pour accentuer notre Empreinte Ecologique? TRANSPORT - Pas de politique de déplacement durable - des parkings, des accès aux Transports en Commun, favoriser les voitures - Interdire lusage des TC - Favoriser les voyages en avion (étudiants…) - Des dplcts en low cost avec plein descales TRANSPORT - Pas de politique de déplacement durable - des parkings, des accès aux Transports en Commun, favoriser les voitures - Interdire lusage des TC - Favoriser les voyages en avion (étudiants…) - Des dplcts en low cost avec plein descales SOBRIETE - Cours la nuit, fenêtres ouvertes - Eclairage permanent la nuit (sécurité…) - Chauffer les bât à outrance - Ouvrir les fenêtres et chauffer - Multiplier les postes de travail info, copieurs et la production de cours papiers - Rien de numérique, tout papier - Refuser les collecteurs deau et autres techniques écologiques (composteurs…) SOBRIETE - Cours la nuit, fenêtres ouvertes - Eclairage permanent la nuit (sécurité…) - Chauffer les bât à outrance - Ouvrir les fenêtres et chauffer - Multiplier les postes de travail info, copieurs et la production de cours papiers - Rien de numérique, tout papier - Refuser les collecteurs deau et autres techniques écologiques (composteurs…) INVESTISSEMENTS - Pas dentretien ou de rénovation du bâti - Renoncer aux investissements - Favoriser les nons responsabilités (sous- traitants, fournisseurs, gestionnaires…) INVESTISSEMENTS - Pas dentretien ou de rénovation du bâti - Renoncer aux investissements - Favoriser les nons responsabilités (sous- traitants, fournisseurs, gestionnaires…) DECHETS - Pas de tri sélectif et gestion des déchets DECHETS - Pas de tri sélectif et gestion des déchets ACHATS - Se fournir exclusivement en pd OGM pour le restaurant - Pas de politique dAchats Responsables (papier, encre, ampoules…) - Ne rien acheter en local - Plein de distributeurs automatiques - Privilégier les produits jetables ACHATS - Se fournir exclusivement en pd OGM pour le restaurant - Pas de politique dAchats Responsables (papier, encre, ampoules…) - Ne rien acheter en local - Plein de distributeurs automatiques - Privilégier les produits jetables BIODIVERSITE - Interdire la sanctuarisation des sites - Tout javeliser, Tout asseptiser - Taper à max dans les ressources - Tout ce qui est inutile ne sert à rien - Du phyto tout partout - Tout bétonner BIODIVERSITE - Interdire la sanctuarisation des sites - Tout javeliser, Tout asseptiser - Taper à max dans les ressources - Tout ce qui est inutile ne sert à rien - Du phyto tout partout - Tout bétonner RESPONSABILISATION - Dire que sans argent rien nest possible - Ne pas responsabiliser (personnel, étudiants) - Ne pas diffuser une lecture individuelle de limpact de ses actions et non actions - Punir les bonnes pratiques - Récompenser et apprendre à polluer - Détester son école et ses résidants - Privilégier lindividualisme et la concurrence - Faire croire à chacun quil ne peut rien faire - Interdire les actions collectives et les initiatives - Exclure lhomme de la nature RESPONSABILISATION - Dire que sans argent rien nest possible - Ne pas responsabiliser (personnel, étudiants) - Ne pas diffuser une lecture individuelle de limpact de ses actions et non actions - Punir les bonnes pratiques - Récompenser et apprendre à polluer - Détester son école et ses résidants - Privilégier lindividualisme et la concurrence - Faire croire à chacun quil ne peut rien faire - Interdire les actions collectives et les initiatives - Exclure lhomme de la nature

15 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 15 Mettre en place une démarche développement durable La manière dont on gère le facteur humain dans le processus Valérie PREVOST

16 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) à la fois frein et levier à lui seul, quels chemins pour lapprivoiser? Les bonnes nouvelles! 82 % des salariés souhaiteraient être impliqués sur des projets de DD 79 % des salariés/agents souhaiteraient en savoir plus sur les actions et projets DD de leur entreprise Les mauvaises nouvelles? Nous référents DD, possédons-nous tout ce quil faut pour réussir…avons-nous bu la bonne potion magique? Existe-til des Deus ex machina qui vont donner du talent au processus de conduite du changement? Mettre en place une démarche développement durable 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 16

17 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) Pour apprivoiser lautre… quitter la posture dexpert et devenir accompagnant Etudier la nature de linter –action entre le collectif et lindividu (identification + écoute = espace de co-création de la solution) Décoder les résistances au changement: clarifier lintérêt et la raison qui vont conduire untel à adopter un nouveau comportement Se concentrer sur la qualité découte (elle diminue avec les tensions, la volonté de faire changer lautre, la posture dexpert, des objectifs inatteignables) Eviter que le sentiment dimpuissance renforce la source de linaction pour lautre et pour soi (offrir des réponses sur mesure) Intégrer la question du temps (négocier, respecter les étapes du changement pour quil soit pérenne et irréversible… dommage, on ne verra pas tous les résultats de nos efforts!) Mettre en place une démarche développement durable 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 17

18 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) en complément nutritif: Lespoir des Nudges… Définition: Approche issue des sciences comportementales par laquelle sont mis en place des procédés incitatifs qui visent à guider les choix des individus vers des décisions favorables à la collectivité. On parle de paternalisme libertaire car les nudges respectent la liberté de chacun dagir, de décider, de changer davis. les plus: simples, opérationnels, efficaces, ajustables, peu contraignants les moins:durabilité relative, adaptés pour des petites échelles seulement, effets pervers Diagnostic: Le changement comportemental ne se décrète pas, il est néanmoins possible de le favoriser Mettre en place une démarche développement durable

19 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) en complément nutritif: Lespoir des Nudges… Exemple 1: efficience de la norme sociale (exemplarité) La prise de conscience nimplique pas de statistiques et peut passer par la simple perception de la réalité environnante: nettoyer les trottoirs crée une norme sociale de propreté propice à inciter les passants au civisme et à générer une économie de nettoyage Exemple 2: les économies dénergie Efficacité comparée de 4 messages accrochés sur les portes dentrées de 290 foyers pour utiliser un ventilateur au lieu dun climatiseur: 1 – Economie de 54$ 2 – Réduction des gaz à effets de serre 3 – Ventilateur = comportement plus responsable 4 - % des voisins utilisant le ventilateur plutôt que la climatisation (précisant en sus: « le choix le plus populaire de votre communauté ») Résulats: 10% en moins sur les factures avec effet durable pour le groupe…4 Si le maître du temps nous laccorde, acceptez-vous 10 min de travail en petits groupes de 6 pour trouver des nudges applicables sur les 5 axes du référentiel Plan Vert? Mettre en place une démarche développement durable

20 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) … Et en traitement de fond, les différentes techniques issues des Sciences Humaines: Communication engageante (issue de la psychologie sociale) Ex: campagne éco-gestes Pédagogie de projet (née des sciences de léducation) Sujet au cœur de lapprentissage = appropriation de nouvelles représentations lécoute active (issue de la psychologie) Écoute globale = espace de liberté cognitives, émotionnelles et créatives la médiation Pour lutter contre les conflits et divergences qui provoquent la résistance le coaching pour superviser, apporter un regard extérieur, prendre de la hauteur Mettre en place une démarche développement durable 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 20

21 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) Référents DD Maîtrisons-nous vraiment les techniques daccompagnement? Savons-nous repérer les leviers et freins de tous nos interlocuteurs ou groupes dinterlocuteurs. Savons-nous les appréhender? Comment traitons-nous les objections? Maîtrisons-nous et savons-nous adapter nos argumentaires aux circonstances? Multiplier les bonnes pratiques suffit-il à ancrer les bonnes habitudes? Avons-nous connaissance des principes élémentaires des sciences sociales appliquées? (connaissons-nous les profils socio-culturels de nos interlocuteurs – nos repères sont-ils justes?). Avant dagir, vérifions-nous à quel niveau léchange est possible avec nos interlocuteurs. Savons-nous adapter les valeurs nécessaires au service de nos objectifs et les ajuster aux compétences et attentes de nos cibles. Mettre en place une démarche développement durable 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 21

22 Inestimable et encombrant…le fameux Précieux Facteur Humain (PFH) Référents DD « Il est impossible de résoudre les problèmes avec le même cerveau que celui qui les a causés « (Albert Einstein) Vous êtes parfois découragés face à linertie ou au manque de résultats probants de votre activité malgré votre énorme dépense dénergie. Vous observez des résultats éphémères, vous vous sentez seuls et souvent impuissants …rien danormal dans notre fonction, nous sommes tous comme ça! Attention à la perte de motivation, à la frustration, au risque dusure, à lépuisement et au déséquilibre psycho-émotionnel !!! Conserver sa propre capacité daction : Professionnels avertis ou débutants en accompagnement DD, nous avons tous besoin de formations métiers pour réussir dans nos missions. Nous devons intégrer cela aux conditions du bon exercice de notre profession et savoir le revendiquer. Pour développer une meilleure connaissance du processus de changement, aidons-nous aussi des recherches en sciences humaines: travaillons en partenariat avec des sociologues du comportement, des éco-psychologues, des anthropologues… (ex dexploration pour cet axe: Mettre en place une démarche développement durable

23 LHomme en a connu dautres… espoir « Aventuriers du sens (re)trouvé » la porte est entre-ouverte Manier la raison et lémotion moteurs de la motivation « Impliquer » les responsables clés … quitte à leur préparer le travail stratégie du « no come back » 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 23 Quelques suggestions… Mettre en place une démarche développement durable Bernard LEMOULT

24 Identifier et faire valider un plan dactions à 3 ou 5 ans pérennité Couvrir lensemble des champs du « mieux vivre ensemble », sans nier lurgence climatique périmètre Hiérarchiser les actions à mener stratégie de lefficience Réfléchir avant dagir … mais agir attention à tout ce qui brille Lécoute vient souvent de lextérieur interventions 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 24 Quelques suggestions… Mettre en place une démarche développement durable

25 Impliquer les différentes parties prenantes intelligence collective Confier le pilotage thématique aux personnes clés démultiplier et consolider On ne peut pas dire … et ne pas faire crédibilité Evaluer les actions pas de « SD washing » Communiquer en interne/externe sexposer et valoriser le travail des autres … 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 25 Quelques suggestions… Mettre en place une démarche développement durable

26 22/03/2011 Journée déchanges GT Accompagnement et mutualisation des expériences Page 26 R 2 D 2 du 25 et 26 mai 2011 Collaboration entre la CGE et la CPU Aide au déploiement dune démarche DD Points divers Point dactualité Gérald MAJOU


Télécharger ppt "Mettre en place une démarche développement durable dans son établissement mardi 22 mars 2011 Commission développement durable Groupe de travail Accompagnement."

Présentations similaires


Annonces Google