La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

La présentation est en train de télécharger. S'il vous plaît, attendez

Cas clinique Rachel FUNK Rouen, le 20 juin 2009. Mme M. 36 ans Tuméfaction cervicale sous digastrique gauche découverte 1 mois auparavant, suite à 1 épisode.

Présentations similaires


Présentation au sujet: "Cas clinique Rachel FUNK Rouen, le 20 juin 2009. Mme M. 36 ans Tuméfaction cervicale sous digastrique gauche découverte 1 mois auparavant, suite à 1 épisode."— Transcription de la présentation:

1 Cas clinique Rachel FUNK Rouen, le 20 juin 2009

2 Mme M. 36 ans Tuméfaction cervicale sous digastrique gauche découverte 1 mois auparavant, suite à 1 épisode infectieux rhinopharyngé Quels sont les éléments à rechercher à linterrogatoire et à lexamen clinique ?

3 ATCD : Appendicectomie Tabagisme sevré depuis 5ans ( estimé < 10 PA) Examen: –Tuméfaction denviron 5 cm de diamètre –Bord antérieur du SCM –Bien limitée, légèrement sensible, non inflammatoire –Rénitente –Peu mobile –Non pulsatile –Reste de lexamen RAS (oropharynx, rhinopharynx, pharyngo-larynx, otoscopie)

4 Quelles sont vos hypothèses diagnostiques ?

5 Hypothèses diagnostiques Hémopathie (lymphome) ADP métastatique : –Carcinome épidermoïde –Mélanome –Thyroïde Infectieux : –Adénophlegmon, maladie des griffes du chat … –tuberculose –VIH Glande salivaire (sub-mandibulaire, pôle inférieur de parotide) Kyste amygdaloïde Tumeur vasculo-nerveuse

6 Quels examens complémentaires demandez-vous ?

7 Examens complémentaires Analyses biologiques : –Hb : 12,5 g/dl –GB : 5750 –VS : 14 –CRP : < 10 –MNI test : négatif –VIH : négatif –Toxo : négatif

8 Examens complémentaires Echographie : –Structure hypo-échogène, hétérogène –A contenu liquidien –Dans la région sous digastrique gauche –4 cm de diamètre de grand axe –Quelques petites ADP –Pas de lésion suspecte des glandes salivaires par ailleurs –Pas de lésion controlatérale

9 Examens complémentaires TDM cervico-thoracique : –Contenu liquidien –Sous digastrique et latérocervicale gauche –25 x 34,5 mm de diamètre –Pas dautre anomalie cervicale, notamment pas dadénomégalie –Pas danomalie thoraco-pulmonaire

10

11 Au vu de limagerie, à quoi pensez-vous ? Conduite à tenir ?

12 Diagnostic Kyste de la 2ème fente branchiale gauche

13 Conduite à tenir Exérèse chirurgicale pour examen anatomo- pathologique Cervicotomie exploratrice Masse arrondie La ponction per-opératoire ramène un liquide trouble Dissection du kyste dont la partie profonde est au contact de la VJI gauche Envoi du kyste et de qq gg sous-digastriques en anapath

14 Anapath : –Ponction du kyste : liquide trouble renfermant un matériel inflammatoire et hémorragique –Le kyste : Paroi épaissie de façon homogène Épithélium malpighien non kératinisé ne présentant par de caractère atypique

15 Kyste amygdaloïde (rappel) La + fréquente des lésions congénitales du cou Enfant ++ Défaut de résorption du sinus cervical (sur le trajet de la seconde fente branchiale)

16 Kyste amygdaloïde Découverte : –tuméfaction latéro-cervicale inflammatoire apparaissant lors dun épisode infectieux –Tuméfaction ovalaire, rénitente, mobile par rapport à la peau –Sous les plans superficiels, en avant et en dedans du SCM, à proximité de la bifurcation carotidienne, en position sous- hyoïdienne

17 Kyste amygdaloïde Ce kyste reste borgne ou communique par fistulisation : –En dedans : au niveau de la région amygdalienne (amygdale palatine, bord postéro-supérieure à proximité de la fossette de Rosenmüller ou bord libre du voile, pilier amygdale) –En dehors : au niveau cutané (fistule cutanée externe. Petite dépression ponctiforme à bords nets au 1/3 inf de la face ant du SCM) Le kyste amygdaloïde est sur le trajet fistuleux

18 Kyste amygdaloïde Complications : –Surinfections (parfois fistulisation cutanée externe) parfois seulement à lâge adulte –Cancérisation (rare mais qq cas décrits)

19 Examens complémentaires Echo cervicale : –apprécier la nature kystique de la tuméfaction –Ses limites et rapports avec les gros vaisseaux et les parties molles –ADP associées, malformation éventuelle –Trajet fistuleux TDM : idem Fistulographie : extension en profondeur du trajet fistuleux (cathétérisation possible, pas de remaniement par des ép. Infectieux répétés)

20 Traitement > 2 ans A distance dun épisode infectieux TTT chirurgical : exérèse de lorifice cutané externe, la fistule, le kyste situé sur le trajet fistuleux (sil existe). Dissection du trajet fistuleux seffectue strictement à son contact et le plus haut possible, à proximité du pharynx (après la bifurcation carotidienne).


Télécharger ppt "Cas clinique Rachel FUNK Rouen, le 20 juin 2009. Mme M. 36 ans Tuméfaction cervicale sous digastrique gauche découverte 1 mois auparavant, suite à 1 épisode."

Présentations similaires


Annonces Google